Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Rester Zen

    Partagez
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Rester Zen

    Message par Yudo, maître zen le Ven 10 Aoû 2012 - 20:32

    Je me souviens d'avoir entendu le regretté André Soulès se plaindre de l'usage intempestif de l'expression "rester zen".

    Il me semblait au contraire que cette expression disait bien les choses, à l'exception près que, pour pouvoir rester zen, il faut le pratiquer.

    Or, des myriades de gens qui croient pratiquer le Zen se révèlent généralement incapables de "rester zen". Qu'en est-il? Pourquoi cette incapacité?

    Pour ma part, je crois qu'une véritable pratique du Zen peut amener à plus de gentillesse, de patience (忍辱 - ninniku), de sympathie pour les êtres vivants, et à être moins soupe-au-lait, susceptible, intolérant. Maître Dôgen ne parle-t-il pas des quatre vertus fondamentales du Bodhisattva que sont le don gratuit, la parole aimable, l'esprit secourable et la coopération?

    Or, nous venons de voir, il y a peu, deux cas séparés de manquements féroces à ces dispositions, de la part de gens se disant pratiquants de longue date, impliqués, "sérieux". Et, dans la vie réelle (je veux dire hors internet), j'en ai croisé plus que ma ration, et je ne crois pas être le seul.

    N'y a-t-il pas là quelque chose à creuser, quelque chose qui montre que trop souvent la pratique est mal engagée, selon l'allusion si parlante de maître Sengcan, le Troisième Patriarche ("Mais si on dévie ne fut-ce que d'un cheveu, on se retrouve aussi éloigné que la distance de la terre à la lune").

    Vos avis?
    avatar
    Laurent
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 25
    Localisation : Bordeaux
    Date d'inscription : 21/07/2009

    Re: Rester Zen

    Message par Laurent le Ven 10 Aoû 2012 - 20:47

    Aïe pas facile comme sujet.

    Pour moi la seule solution consiste à un état (pour moi c'est une pratique pas un état mais peut être cela peut il évoluer) que Shunryu Suzuki définis souvent dans ses ouvrage comme "Nous sommes Dépendant et Indépendant à la fois mais pour ça il faut réaliser pleinement notre dépendance à autres formes de vie et a plus forte raison aux êtres humains.

    Bon lui le tourne bien mieux que ça mais ces lectures dates un peu pour moi.

    J'ai pas la prétention de comprendre ce qu'il explique dans ses livres mais pour moi ça à ouvert une sorte de réflexion ou je me suis mit a essayer de trouver le juste milieux entre ma vie sociale (incluant la pratique ou les échanges sur celle ci) et une vie ou j'embrasse une forme d'isolement. parfois c'est en public d'ailleurs que je cherches cette isolement car j'ai pas toujours l'occasion physiquement d'avoir cette solitude.

    En faite sans les ami(e)s de pratiques on avance pas mais avec les ami(e)s de pratiques on s’abîme aussi pas mal a vraie dire je le vie un peu ainsi d’où la recherche d'équilibre entre les deux, comme le fait de manger puis de digéré par la suite en évitant l'anorexie !
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Rester Zen

    Message par Leela le Ven 10 Aoû 2012 - 22:15

    je médite peu mais j'essaie de "pratiquer" (m'observer, dompter mes émotions) au quotidien et d'être "présente" à ce que je fais.

    Une des raisons qui me font arrêter de méditer est que si j'y gagne sur certains tableaux: je suis moins prise pas les émotions perturbatrices en général, par contre, je deviens plus sensible, au point de parfois avoir du mal à me maîtriser certaines émotions négatives.
    Sans doute que je médite mal, mais je ne pense pas que ce soit plus mal que les autres: j'ai suivi de nombreux stages chez des enseignants compétents.

    Il faut savoir gérer les conséquences de la pratique de la médiation.

    Il ne faut ni refouler ses réactions, ni leur laisser libre court. Pas facile, le juste milieu.
    Quand une de ces émotions "tsunami" se présente, c'est l'occasion d'une analyse, et j'apprends toujours beaucoup, surtout si j'ai la chance de recevoir des remarques gentilles et pertinentes, comme cela a été le cas récemment dans un autre forum.

    J'étais sortie de mes gongs, mais qu'est-ce que j'ai appris ! En me relisant, j'ai eu une véritable auto-analyse. Comme le disait un de mes enseignants: quand cela arrive, au moins on a de la "matière" sur laquelle travailler !

    Sur un forum, on ne sait pas qui on a en face de soi, ni ce qu'il vit à ce moment, au point que je commence à m'en distancier. C'est un mode de communication qui ne convient pas pour tout.

    J'ai été absente de celui ci depuis un certain temps, donc je ne sais pas à quelles discussions vous faites allusion. Mais c'est pareil partout. Plus le fofo est "spirituel", plus les prises de bec sont fréquentes. Sur les forums d'entraide du style "mangez des mauvaises herbes", il n'y a quasi pas de dispute.

    J'aime rencontrer les forumeurs qui me sont sympathiques, et les bonnes surprises sont nombreuses ! Lors d'une de ces rencontres collectives, je me souviens d'un jeune homme qui était super chouette sur le forum. En réalité, il était une épave humaine qui passait toute sa journée et ses nuits à jouer, glander, et sur internet. Une autre personne très attachante, poète, mais soupe au lait. J'ai appris qu'elle se droguait, faisait des tentatives de suicide... j'ai eu des contacts étroits avec elle et son compagnon, mais sur le forum, rien de tout cela n'était visible !
    Alors on s'échine à avoir des conversations intelligentes, on lit les arguments des autres, mais on ne sait pas si cette personne est équilibrée, si elle a de l'expérience dans le domaine abordé (il y a aussi eu ce cas du faux médecin sur un site de culture arabe que j'ai fréquenté longtemps. Son but était de draguer pour organiser des mariages gris qui peuvent rapporter gros!).

    Résultat: je m'écarte des forums de discussion et me dirige plus vers les gens, les groupes de méditation...

    Par contre, les forums d'entr'aide, cela reste génial !



    early
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 107
    Date d'inscription : 27/05/2012

    Re: Rester Zen

    Message par early le Ven 10 Aoû 2012 - 23:34

    ,


    Dernière édition par early le Jeu 15 Nov 2012 - 23:48, édité 1 fois
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1127
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Rester Zen

    Message par Zenoob le Sam 11 Aoû 2012 - 0:34

    Mais je crois que dans l'acception habituelle de l'expression, rester zen signifie rester calme, toujours calme... Or je ne suis pas sûr que ce soit vraiment ça, la pratique ? Il y a des moments de tempêtes et de difficultés dans zazen, des émotions difficiles, et le calme n'est parfois qu'apparent ! Pour moi en tout cas, l'assise ne sert pas à me calmer mais plutôt à être avec ce que je suis et ce que je ressens à un moment donné sans le juger. Que ce soit calme ou pas. Ca m'apprend à être, et ce n'est pas toujours de tout repos !

    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Rester Zen

    Message par Yudo, maître zen le Sam 11 Aoû 2012 - 8:20

    Tiens? Non, je n'ai jamais compris l'expression comme "rester calme". Plutôt comme "faire front sereinement", ce qui n'est pas pareil.

    J'admets que ce n'est de toute façon pas facile, pour moi comme pour les autres. Mais, comme je suis un grand colérique, j'observe que depuis que je considère l'utilité de la chose, je me mets bien moins souvent en rogne.

    Quant aux "zénistes" soupe-au-lait, j'observe au passage que ce sont souvent les mêmes qui sont les premiers à dire aux autres qu'ils ont un ego trop fort...
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Rester Zen

    Message par Kaïkan le Sam 11 Aoû 2012 - 9:39

     
    [wow]custom:Bonjour Tout le Monde,,Restons Zen (sympa le clip de Zazie non ?),50468C/t[/wow]



    La mode est venue au moment du clip de Zazie. Le "soyons zen" ou "restons zen" m'avait paru un peu ridicule et ça m'énervait car je n'y trouvais aucun rapport avec la pratique réelle dans le Sangha.

    Maintenant je comprends mieux... C'est l'ancien "restons cool" qui s'est rajeuni en se transformant en "restons zen"... Laughing

     
    Un canard dans le café.
    J'ai du mal à digérer, parfois,
    Tous les papiers mâchés
    Qui se prennent à mon filet
    De voix. Pauvre pêcheur,
    Oh, fallait lire entre mes lignes,
    Ne pas mordre à mes sourdes douleurs
    Même si je n'en suis pas digne.

    Fallait rester Zen. Soyons Zen,
    Du sang froid dans les veines, soyons Zen
    Plus de choc à la chaîne.
    Zen, restons Zen,
    Du calme à la vie comme à la scène,
    Sans amour et sans haine.


    J'suis pas dans l'vent des guignols,
    De ces joueurs en fond de court,
    De ceux qui, pour un p'tit bout d'atoll,
    Sont prêts à larguer les amours,
    Tous ces maîtres-chanteurs
    Ah, qui manquent de coffre et de cœur.
    C'est facile de compter les erreurs
    Quand on ne joue pas la scène.

    L'erreur est humaine. Soyons Zen.
    Du sang froid dans les veines. Soyons Zen
    Plus de choc à la chaîne.
    Zen, restons Zen.
    Du calme à la vie comme à la scène,
    Sans amour et sans haine.
    Zen, Zen,
    Zen, Zen.

    Ah, Zen, restons Zen.
    Du sang froid dans les veines, Zen
    Plus de scoop à la chaîne, Zen
    Idem à la vie comme à la scène,
    Sans amour et sans haine,
    Zen,
    Oh, sans amour et sans haine,
    Zen,
    Oh, sans amour et sans haine,(soyons zen)
    Zen.




    Zazie / Clip : Zen par grandyaka



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Rester Zen

    Message par Invité le Sam 11 Aoû 2012 - 11:04

    "pour Horizon":
    Les réclamations se font par MP
    Votre message sera supprimé
    Veuillez prendre connaissance de la charte: http://zen-et-nous.1fr1.net/t964-charte-du-forum-a-lire-et-a-respecter

    Si ce forum ne vous convient pas quittez le...
    Smile
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Rester Zen

    Message par Yudo, maître zen le Sam 11 Aoû 2012 - 13:29

    Déjà que l'expression "cool" est assez étonnante dans son genre.
    Au départ, l'anglais "cool" veut dire frais.
    Accueillir quelqu'un (ou qqchose) fraîchement se dit "to give a cool welcome".
    Dans les chansons des Beatles, encore, "she's cool" signifie qu'elle reste froide, sans émotions.
    Le sens originel de "cool" est donc celui-là: rester froid, garder son sang-froid.

    Je pense que l'élargissement du champ sémantique s'est fait à l'époque des chemises à fleurs ("ce n'est qu'une question de saison, les autres n'ont encore que des boutons" -- Antoine), où les bons pères de famille américains pétaient les plombs en voyant leurs fils arborer des tignasses considérables, pour ne pas parler des vêtement "unisexe", le tout considéré comme totalement efféminé (la masculinité de l'époque passant par la coupe au carré et les vêtements sans couleur.

    Ceux qui, par miracle, avaient des parents qui les laissaient faire, disaient qu'ils étaient "cool" au sens qu'ils savaient garder leur sang-froid face aux outrances de leur progéniture. Je crois que c'est ainsi que l'expression a acquis ce sens antinomique.
    avatar
    hinin
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 96
    Age : 36
    Localisation : Vendée
    Date d'inscription : 15/07/2012

    Re: Rester Zen

    Message par hinin le Sam 11 Aoû 2012 - 15:14

    Moi je suis truffé de défauts, mais le bon Dieu, m'accorde dans sa sage compassion pleine d'humour quelques qualités admirables... Laughing
    Etre zen? oui je pense comme Kaïkan, c'est un "restons cool" qui a évolué study

      La date/heure actuelle est Lun 20 Nov 2017 - 14:47