Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Sabi

    Partagez
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Sabi

    Message par Leela le Lun 10 Sep 2012 - 7:39

    J'ai découvert cette notion il y a longtemps, quand internet n'existait pas encore, et elle m'a émerveillée.
    Je l'intègre de plus en plus dans ma vie, sans doute parce qu'elle correspond à mon aspiration.

    L'article que j'avais lu était fort long (plusieurs pages), mais je n'en retrouve plus la copie que j'ai faite. Je ne suis même pas sûre que le titre en était "Sabi", mais ce que je retrouve en surfant lui correspond.

    Il s'agit de préférer un objet usuel de bonne facture qui, en s'usant et en se patinant, acquiert une esthétique supplémentaire.

    C'est tout l'opposé de l'esprit de consommation occidental qui tent à préférer l'aspect du neuf même si l'objet est de mauvaise qualité, sans parler de sa profusion et du gaspillage.

    Le bol en céramique fait par un artisan compétent qui s'ébrèche, ou le meuble en bois qui se patine et qui s'use , le vêtement qu'on porte constamment et qui s'orne de rapiéçages soigneusement rapportés, en sont des exemples. On retrouve cet esprit dans le symbole du kesa qui à l'origine est confectionné à partir de tissus usagés.
    Je le retrouve aussi dans un visage ridé: chaque ride raconte une histoire de la vie...

    Si on pouvait revenir à cette "mode", ne pensez vous pas que beaucoup de problèmes de notre Terre seraient résolus ?


    C'est un écrivain japonais qui a fait connaître cette notion en Occident, vous trouverez sa présentation ICI
    avatar
    Tengyo
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 102
    Age : 36
    Localisation : Nogent le Rotrou
    Emploi/loisirs : Zazen...
    Humeur : Joyeuse!
    Date d'inscription : 17/03/2013

    Re: Sabi

    Message par Tengyo le Dim 17 Mar 2013 - 21:48

    Bonjour,

    Personnellement, j'ai toujours eu le gout des choses anciennes, un vieux meubles, une vieille cheminée... Les choses anciennes dégagent un passé, un vécu.
    Toute l'histoire de la personne s'imprègne dans certains ses objets.
    Même par rapport au visage d'une personne, tout son vécu se voit a travers ses traits.
    Les bons moments comme les mauvais.

    Vieillir, laisser des traces de son passage sur cette Terre.
    Il est là le but de beaucoup d'entre nous...
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5428
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Sabi

    Message par Kaïkan le Dim 17 Mar 2013 - 22:49


    Bonsoir,

    侘寂
    Un petit lien au sujet de wabi-sabi
    ICI




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Tengyo
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 102
    Age : 36
    Localisation : Nogent le Rotrou
    Emploi/loisirs : Zazen...
    Humeur : Joyeuse!
    Date d'inscription : 17/03/2013

    Re: Sabi

    Message par Tengyo le Dim 17 Mar 2013 - 22:58

    merci... cat
    avatar
    BU-SO
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 202
    Age : 54
    Localisation : Provence
    Date d'inscription : 23/08/2011

    Re: Sabi

    Message par BU-SO le Lun 18 Mar 2013 - 19:05

    Ondit aussi qu'un moine ne doit pas laisser de traces.......... affraid
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5428
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Sabi

    Message par Kaïkan le Lun 18 Mar 2013 - 20:29

    BU-SO a écrit:Ondit aussi qu'un moine ne doit pas laisser de traces.......... affraid
    Bonjour,

    Il y a aussi ce vieux dicton : Celui qui marche sur les pas d'un autre ne laisse jamais de traces...





    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Tengyo
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 102
    Age : 36
    Localisation : Nogent le Rotrou
    Emploi/loisirs : Zazen...
    Humeur : Joyeuse!
    Date d'inscription : 17/03/2013

    Re: Sabi

    Message par Tengyo le Mar 19 Mar 2013 - 19:12

    pourquoi le moine ne devrait pas laisser de traces? je ne vois pas trop le rapport avec le fait que par exemple un lieu reflète des traces de son passé...
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5428
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Sabi

    Message par Kaïkan le Mar 19 Mar 2013 - 20:33

    Tengyo a écrit:pourquoi le moine ne devrait pas laisser de traces? je ne vois pas trop le rapport avec le fait que par exemple un lieu reflète des traces de son passé...

    Bonsoir,

    Les poèmes de Maître Dõgen: "les chants du pin parasol" sont une oeuvre poétique écrite pour expliquer la dimension inexprimable de zazen à l'attention d'un disciple laïque. Tous les poèmes ont trait à la conscience. Quand Maître Dogen parle des paysages, des phénomènes de la nature, il s'agit toujours de la conscience pendant zazen:


    Où qu'il aille, d'où qu'il vienne,

    L'oiseau aquatique efface sa trace,

    Mais ne perd jamais son chemin.




    Maître Deshimaru commente: "Ce poème a un sens très profond. Durant zazen, nous ne devons pas laisser notre esprit stagner. Nous ne devons pas penser à autre chose et entretenir cette pensée. Il faut laisser passer, ne pas laisser de traces...Presque tout le monde s'accroche à une idée, stagne sur une pensée. L'esprit n'est jamais comme l'eau qui court. L'eau qui dort devient boueuse. Mais si elle coule, elle est pure et le poisson peut y nager librement. Il n'est pas asservi aux rails comme le chemin de fer, où à la route, comme la voiture. l'oiseau aquatique est tout à fait libre au-dessus de l'eau.

    Le Zen est la voie de l'oiseau, la vraie liberté, sans limites, infinie, souple, flexible, qui s’accommode. Ces mots expriment la conscience pendant zazen. Si, par la pratique, vous ne restez pas sur votre mental, si votre conscience devient hishiryo, c'est-à-dire : libre, pure, fraîche, toute votre vie devient inconsciemment libre, pure, fraîche. Elle devient la voie de l'oiseau."


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Tengyo
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 102
    Age : 36
    Localisation : Nogent le Rotrou
    Emploi/loisirs : Zazen...
    Humeur : Joyeuse!
    Date d'inscription : 17/03/2013

    Re: Sabi

    Message par Tengyo le Mar 19 Mar 2013 - 22:05

    C'est beau, mais si je ne laisse plus de traces... Qu'est-ce-qu'il me reste? cat
    avatar
    BU-SO
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 202
    Age : 54
    Localisation : Provence
    Date d'inscription : 23/08/2011

    Re: Sabi

    Message par BU-SO le Mar 19 Mar 2013 - 22:08

    KU !
    avatar
    Tengyo
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 102
    Age : 36
    Localisation : Nogent le Rotrou
    Emploi/loisirs : Zazen...
    Humeur : Joyeuse!
    Date d'inscription : 17/03/2013

    Re: Sabi

    Message par Tengyo le Mar 19 Mar 2013 - 22:11

    Ma vie ne peut pas être le vide... study A moins que Ku signifie autre chose... cat

    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2842
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Sabi

    Message par Yudo, maître zen le Mer 20 Mar 2013 - 18:56

    La vacuité n'est pas "rien", elle est tout simplement le fait que rien n'échappe à l'influence de nos actes, et nous ne pouvons échapper à l'influence de ce qui nous entoure, de près ou de loin.

    Croire que sa vie est "vide" parce qu'on ne cherche pas à laisser de traces, c'est exactement comme un oiseau qui ne se risquerait plus à voler de peur de ne pas laisser de traces. On fait ce qu'on a à faire, sans se préoccuper d'en tirer la gloire, la richesse et que sais-je encore?

    空 (ku), c'est le ciel, l'espace, et, au plan philosophique, la vacuité. Le ciel n'est pas vide, l'espace est ce qui nous permet de bouger.
    avatar
    Tengyo
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 102
    Age : 36
    Localisation : Nogent le Rotrou
    Emploi/loisirs : Zazen...
    Humeur : Joyeuse!
    Date d'inscription : 17/03/2013

    Re: Sabi

    Message par Tengyo le Jeu 21 Mar 2013 - 17:14

    je comprends en effet, ce point de vue, mais je trouve ça dommage... j'explique pourquoi... Le Zen est beaucoup inspiré des samourais, et j'ai lu pas mal de trucs sur la vie de Bouddha, et des moines guerriers... Ne pas laisser de traces est pour moi, le fait d'agir toujours en guerriers.... La vie n'est pas toujours ainsi, mais elle peut l'être certes, mais si j'ai à faire à plus fort que moi, j'essayerai de me battre, mais je ne pourrai pas mourrir sans laisser de traces... cat
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5428
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Sabi

    Message par Kaïkan le Jeu 21 Mar 2013 - 17:23


    Bonjour,

    Ce sont les samouraï qui se sont inspirés du zen et non l'inverse.
    Le zen commence lorsqu'il n'y a plus de combat (plus de dualité); on se rend compte alors que chaque instant est un bon moment pour mourir : c'est aussi cela "ne pas laisser de traces"... Wink






    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1461
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: Sabi

    Message par lausm le Jeu 21 Mar 2013 - 17:25

    Le problème, c'est qu'il faut considérer que zen, samourai, sont des choses qu'on associe souvent, mais que si le zen a influencé la culture japonaise et les samourais, le zen n'a jamais proné le combat; sauf dans les déviances nationalistes de milieux écclésiastiques obligés de jouer un jeu politique pour protéger leurs positions de pouvoir et leurs intérèts propres.
    genre si tu ne fais pas un discours qui va dans le sens du gouvernement en place, tu perds ta place de chef de temple, de l'argent, etc etc...regardez en ce sens le film de Mizoguchi "le héros sacrilège".
    Le Bushido des samourais, c'est quand même pour castagner, tuer.
    Hier j'ai regardé le film "treize assassins", à la fin il y en a un qui dit à son neveu survivant "fait autre chose, ce n'est pas un métier très épanouissant"...avant de mourir!

    Ne pas laisser de traces, c'est avant tout ne pas laisser de traces d'intentions dans sa conscience, pas de calcul, pas de manigances.
    Car on laissera toujours des traces de ses actes. Mais si son acte est motivé par quelque chose de non fixé à son propre intérèt, il sera plus vaste, il ne laissera pas la trace d'une souffrance, d'une fixation de conscience.
    Rappelez vous l'éveil du renard sauvage, ce moine qui se réincarnait sans cesse en renard car il avait osé dire qu'une fois éveillé on s'affranchissait de la causalité : Hyakujo le remit sur les rails en lui disant de ne pas chercher à effacer ses traces.

    Quand on ne cherche pas à effacer ses traces, elles disparaissent de toutes façons toutes seules.

    Je marche dans la poussière, le vent souffle....pfuitttt.
    avatar
    Tengyo
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 102
    Age : 36
    Localisation : Nogent le Rotrou
    Emploi/loisirs : Zazen...
    Humeur : Joyeuse!
    Date d'inscription : 17/03/2013

    Re: Sabi

    Message par Tengyo le Ven 22 Mar 2013 - 11:13

    pfuuiittt... cat

      Sujets similaires

      -

      La date/heure actuelle est Ven 21 Juil 2017 - 6:44