Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Le vrai bouddhisme c'est quoi??

    Partagez
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1461
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Le vrai bouddhisme c'est quoi??

    Message par lausm le Mar 11 Sep 2012 - 16:28

    Le vrai bouddhisme, qu'est-ce donc??

    Je me le demande, à lire certaines réactions, où il me semble que ce questionnement crée plus de polémiques et de divergences, que de convergences. Car ça reste toujours une question pour moi, et je pense que c'est nécessaire que ça reste une question ouverte qu'on puisse toujours reposer.

    Est-ce la question? Ou plutôt la façon de tenter d'y répondre qui crée cet état de fait?
    Il m'avait semblé comprendre que ce qu'on appelle le bouddhisme, est avant tout un terme pour désigner une façon pratique et concrète de se relier à soi et au monde. De là on peut parler d'enseignement, de cadre de pratique, d'institution, de corpus de textes, d'écoles, etc...
    Mais le bouddhisme, n'oublions pas que c'est d'abord un mot qu'on utilise, sans en avoir forcément épuisé le sens, et qu'il serait dommage de lui imposer nos propres représentations limitées non reconnues en nous-même.
    Le dharma du Bouddha, consiste à d'abord regarder la réalité, cette réalité qui amène à la définition d'elle-même par les mots, pas à confondre les mots, les signifiants qui dénomment cette réalité avec celle-ci.

    Donc n'y a-t-il pas risque de fermer le bouddhisme sur lui-même en tentant de le définir?

    N'est-ce pas avant tout une expérience avant que d'être une théorie intellectuelle?
    L'expérience que pointait le Bouddha et tous ses successeurs n'est-elle pas avant tout une expérience profondément humaine et universelle?
    Une expérience qui vient d'avant même le bouddhisme et le fait qu'il soit nommé?
    A bien y regarder, n'y a-t-il pas eu, dans ceux qui furent des grandes figures du bouddhisme, un seul de ces maîtres qui n'ait assumé son regard particulier, qui n'ait risqué une interprétation, à partir de sa tradition? A partir de l'épuisement des mots dans la pratique elle-même?
    Ceux qui furent de grandes figures sont-ils restés orthodoxes, ou bien n'ont-ils pas osé une formulation moderne, inscrite dans leur espace-temps? N'ont-ils pas osé l'interprétation, la relecture, la mise en question de ce qu'ils ont reçu? N'ont-ils pas en fait surtout mis en relation ce qu'ils ont appris, avec le monde vivant, plutôt que de l'enfermer dans une bibliothèque ou un lieu fermé dont ils auraient eu seuls les clés?
    Kodo Sawaki disait qu'il faudrait réécrire les sutras sans cesse. Je pense qu'il avait raison.
    Bien sûr, on pourra toujours objecter que ce n'est pas sans risque d'erreur. Mais la vie est-elle sans risque d'erreur? La prise de risque n'est-elle pas ce qui permet le changement et l'évolution?
    Parce que les sutras, ont été le relevé de paroles prononcées de façon circonstantielles. Liées à un environnement, à un espace-temps particulier. N'est-il pas nécessaire de faire la démarche de les rendre actuelles sans cesse?
    Ce qu'on appelle le bouddhisme est-il un système, un enseignement défini, voire fini?
    N'est-il pas évolutif, vivant?
    Son but ultime n'est-il pas de parler d'amour, un amour de la vie non aliénée??
    Peut-il parler de ce qui sépare, faire des catégories pour rejeter ou juger ce qu'il n'est pas?
    Le bouddhisme n'est-il pas une attitude qui embrasse toutes notions, en lieu et place de discriminer, trier, et juger ce qui est acceptable et ne l'est pas??
    Voir ce qui est tel que c'est, n'est-ce pas avant tout un acte d'accueil de ce qu'on voit, de ce qu'on sent?
    Cela est-il compatible ou pas avec l'idée d'un dieu? Ce n'était pas le propos du Bouddha, qui parlait de comment cesser de s'illusionner et souffrir en ne voyant pas la réalité telle qu'elle est.
    Rejetait-il les religions? Rejetait-il l'intellect?
    Je ne crois pas qu'il rejetait quoi que ce soit ni même ne disait ce qu'il fallait penser. Il donnait les éléments de sa propre conscience du monde comme outils en partage à ses proches, et à chacun d'en faire ce qu'il veut. Je n'ai pas le sentiment à lire les sutras qu'il ait imposé d'adhérer à ses propos. Mais qu'il essayait de faire reparcourir à son interlocuteur le chemin qui lui avait permis de comprendre le monde, par ses propres moyens, afin que sa compréhension ne soit pas aveugle, mais dûe au fait qu'il pouvait plus sentir organiquement, tant que comprendre intellectuellement, la vision d'un éveillé au monde. Ne pas être d'accord aveuglément dans une discussion de représentant de commerce, mais dans un vrai consentement éclairé.
    Dans un éclairement mutuel qui se devrait d'être le rôle de la relation de maître à disciple, elle aussi à réactualiser sans cesse.

    Donc j'ai trouvé quelques citations intéressantes pour appuyer cette réflexion sur le qu'est ce qu'on appelle par convention de langage, bouddhisme.

    D'abord, Chögyam Trungpa(pratique de la voie tibétaine) :
    « Notre démarche est une démarche bouddhiste classique-pas dans un sens formel, mais en ce que nous allons au coeur de l'approche bouddhique de la spiritualité. Bien que la voie du Bouddha ne soit pas déiste, elle n'entre pas en contradiction avec les disciplines postulant l'existence d'un Dieu. Les différences entre les voies portent plutôt sur l'accent et la méthode. Les problèmes fondamentaux du matérialisme spirituel sont communs à toutes les disciplines spirituelles. Dans l'approche bouddhiste, on part de la confusion et de la souffrance qui sont notre lot, et l'on s'emploie à déméler l'écheveau des causes. Dans l'approche déiste, on part de la richesse divine, et l'on tâche d'élever sa conscience jusqu'à faire l'expérience de la présence de Dieu. Mais dès lors que notre confusion et nos points négatifs sont un obstacle à la relation avec Dieu, l'approche déiste doit s'en occuper aussi. L'orgueil spirituel, par exemple, est tout à fait un problème commun aux disciplines déistes et au bouddhisme.
    Selon la tradition bouddhiste, l'avance sur le sentier spirituel consiste à pourfendre notre confusion et à recouvrer l'état d'éveil, condition originelle de notre esprit. Lorsque l'esprit, dans sa condition éveillée, est encombré par l'ego et la paranoïa attenante, il prends les caractéristiques d'un instinct sous-jacent. Aussi n'est-il pas tant question d'édifier l'état d'éveil que de réduire en cendre les confusions qui l'obscurcissent. Et c'est dans le processus même de destruction de ces confusions que l'on accède à l'illumination. S'il en était autrement, la condition éveillée de l'esprit serait un produit dépendant des causes et des effets, et donc soumise à dissolution. Tout ce qui a été créé doit, tôt ou tard, périr. Si l'illumination était une création, l'ego pourrait toujours, se réaffirmant, causer un retour à l'état de confusion. L'illumination est permanente parce que nous ne l'avons pas produite, nous l'avons seulement découverte. »

    Je trouve cette citation éclairante, surtout dans sa vision du caractère permanent de l'illumination : ce n'est pas quelque chose que nous puissions obtenir ni créer. C'est déjà là, mais on ne voit pas.

    J'ai trouvé aussi cela de Me Deshimaru, qui peut paraître étonnamment non bouddhiste, mais à mes yeux profondément humain. Il s'agit d'une lettre écrite à ses disciples peu avant sa mort :
    « ...Et à la fin, je m'abandonne à vous, Dieu, Bouddha, Brahman, Allah, que je ne peux voir et ne sais qui vous êtes. Quoi qu'il en soit, je devrai m'en remettre à quelqu'un. Je n'ai pas besoin de connaître votre nom, car le nom crée des catégories. Nous devons être au-delà de Dieu ou Bouddha.....Zazen, gyoji, devraient conduire à ce monde infini et éternel qi est l'harmonie entre notre esprit et le cosmos. Nous devons un profond respect à son pouvoir infini qui offre beaucoup de choses. Il faut remercier ce pouvoir éternel qui peut nous secourir dans notre impuissance. Mes chers amis bien-aimés, je vous souhaite santé, force et bonheur, spécialement bonheur spirituel. Je vous souhaite d'avoir de la compassion envers autrui et vis à vis de votre mauvais karma. N'ayez pas un esprit mesquin et obséquieux. S'il vous plaît, allègrement, brillamment, soyez ouverts aux cieux. S'il vous plaît respectez-vous les uns les autres et ne les rejetez pas. Harmonisons-nous ensemble, tous ensemble, du tréfonds de notre esprit. C'est particulièrement important dans notre sangha....Le désir de conquète, l'agression armée, et l'invasion économique sont les pires ennemis pour la vraie paix et la liberté de l'être humain. »
    Il a dit aussi : « Celui qui n'est pas capable d'aimer les autres du même amour que la vieille dame a pour un enfant n'a rien compris au Zen. La dimension ultime dans les profondeurs de l'être, la dimension suprème de la vie est la conscience et l'amour universels. Ils ne peuvent existe l'un sans l'autre. Vérité et amour sont une seule et même chose. »
    On pourrait donc trouver étrange ce genre de discours chez un pratiquant de zen, mais à la fin, il ne s'occupe pas de l'orthodoxie bouddhiste de ses mots : il s'adresse au Coeur de l'humain. D'ailleurs, c'est ce qui ressort unanimement des témoignages que j'ai pu recevoir de ceux qui l'ont connu : une personne qui était là, pour les autres, qui aimait les autres même si cela a pu prendre des formes de colères terrifiantes.
    Comment alors pourrait-on utiliser le bouddhisme pour ostraciser, exclure, fermer des portes, et entrer en conflit?? Ce n'est pas cela qui a été enseigné, mais simplement de devenir soi-même au-delà de ce qu'on pense de soi-même. Cela ne peut être fait sans un Autre, et des autres. Pas d'enseignement sans Bouddha, sans communauté.
    La question n'est donc pas d'entrer en opposition avec une autre religion, ou une autre façon de penser. Le bouddhisme n'est pas contre le christianisme, ni contre la psychologie des profondeurs de Jung ou Durckeim, et il n'est pas anti-intellectualiste non plus.
    Un ami, qui a pratiqué le zen, et est devenu enseignant chrétien orthodoxe, me disait que le dogme, autrefois, consistait à dire ce que Dieu n'était pas, mais pas à contraindre la pensée à lui donner un objet pour définir ce que c'est. C'était en fait formulé comme un koan, par une proposition insoluble rationnellement, pour aller au-delà du dualisme. Nous avons donc des liens dans notre propre culture chrétienne, à reconnaître, avec le bouddhisme.
    Et discutant, nous sommes tombés d'accord, sur le fait qu'à la fin, ce qui nous relie tous dans toutes les voies, c'est un processus d'individuation. Et à ce titre, je pense que la psychologie a à nous apprendre, notamment Jung. On ne va pas au-delà du Soi sans faire connaissance avec ce Soi.

    Donc pour finir, j'avais très envie de citer Jean-Yves Leloup (évangile de Philippe), parlant du rôle de l'étude de la tradition et des textes, du rôle unificateur ou séparateur des mots, selon l'usage qu'on en fait. Qu'on pourrait appliquer dans le monde bouddhiste (qu'il connaît pour l'avoir expérimenté, par ailleurs).
    Pour ne pas oublier que lorsqu'on parle de bouddhisme, on parle d'une réalité limitée à ce qu'on en comprend soi-même, qu'on peut donc remettre en cause, mais aussi d'une ouverture à ce qu'on ne sait pas, qui est au-delà de nous, et peut aussi amener à plus de liberté, d'harmonie, à user des mots comme instruments de lien entre nous, et non de séparation.

    Je lui laisse la parole :

    « Quel intérèt y a-t-il à traduire et à étudier des textes souvent obscurs et refoulés des origines du christianisme? D'abord un intérèt historique : c'est le minimum de l'honnèteté que de chercher à savoir d'où nous venons, quelles sont nos sources, nos références....Le christianisme est une religion sinon inconnue, du moins méconnue, surtout quant à ses origines......Le contact avec nos origines, nous replace dans un espace de liberté, de non-dogmatisme, d'étonnement devant l'Evènement que constituent la personne, les actes et les paroles de l'Enseigneur galiléen, étonnement et liberté d'interpréter sa personne, ses actes et ses paroles comme facteur d'évolution, de transformation et d'Eveil pour chacun et pour tous ceux qui croient en Lui.
    D'un point de vue anthropologique, ces Evangiles nous rappellent l'importance du noùs, cette fine pointe de la psyché capable de silence et de contemplation comme dans l'Evangile de Marie ; ils nous rappelent également l'importance de l'imagination......Une grande idée découle de cette reconnaissance de l'imagination : les hommes et les sociétés peuvent changer....Il n'y a d'histoire humaine ou cosmique que lorsqu'un imaginaire est là pour le dire et le raconter.
    Si cet imaginaire n'est pas gardé vif, il n'y a plus alors d'histoire à raconter, les institutions se sclérosent et se dogmatisent, leur objectivation prend des allures d'absolu. Si l'imaginaire est figé ou arrèté, il n'y a plus alors de création possible et, par voie de conséquence, il n'y a plus de démocratie possible, de sciences, d'art et de poésie possible. Si les hommes manquent d'imagination, quelles issues trouveront-ils à ce qui leur arrive?
    Ainsi une des fonctions de ces textes inspirés, est-il de stimuler notre imagination ou plus précisément notre faculté d'interprétation, car, comme on le sait, si « l'homme est condamné à être libre », c'est qu'il est condamné à interpréter. Rien, ni dans le monde, ni dans le livre, n'a de sens a priori, c'est à l'homme de lui en donner un, c'est ainsi qu'il participe à l'acte créateur.(....)
    ...L'Evangile de Philippe nous rappelle à l'humilité qui est une humilité libératrice. Accepter que c'est parfois au nom du Bien que l'on fait le plus de mal, au nom de Dieu et de sa Justice que l'on commet les crimes les plus sanglants et les plus injustes, devrait nous délivrer du fanatisme.
    Accepter que tout acte, même le meilleur, n'est jamais sans mauvaises conséquences.
    C'est avec le même pollen que l'abeille fait son miel et le frelon son venin. Les saints et malheureusement les inquisiteurs se réfèrent au même Evangile.
    Tant qu'il y aura des mots il y aura des maux, nous rappelle encore l'Evangile de Philippe :

    « Les mots que nous mettons sur les réalités terrestres entraînent l'illusion,
    ils détournent le coeur de ce qui est Réel de ce qui n'est pas Réel.
    Celui qui entend le mot « Dieu » ne saisit pas le Réel,
    mais une illusion, une image du Réel.
    De même les mots Père, Fils, Saint-Esprit, Vie, Lumière, Résurrection, Eglise,
    tous ces mots ne disent pas la Réalité ;
    nous le comprendrons le jour où nous ferons l'expérience du Réel.
    Tous les mots que nous entendons dans le monde sont là pour nous décevoir.
    S'ils étaient dans « l'Espace Temple », ils se tiendraient silencieux
    et ne désigneraient plus de réalités mondaines,
    dans l' »Espace Temple » (Eon) ils se taisent » (Ev Ph logion 11,1-11)»
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le vrai bouddhisme c'est quoi??

    Message par Invité le Mar 11 Sep 2012 - 18:08

    lausm a écrit:N'est-ce pas avant tout une expérience avant que d'être une théorie intellectuelle?
    L'expérience que pointait le Bouddha et tous ses successeurs n'est-elle pas avant tout une expérience profondément humaine et universelle?
    Une expérience qui vient d'avant même le bouddhisme et le fait qu'il soit nommé?
    A bien y regarder, n'y a-t-il pas eu, dans ceux qui furent des grandes figures du bouddhisme, un seul de ces maîtres qui n'ait assumé son regard particulier, qui n'ait risqué une interprétation, à partir de sa tradition? A partir de l'épuisement des mots dans la pratique elle-même?
    Ceux qui furent de grandes figures sont-ils restés orthodoxes, ou bien n'ont-ils pas osé une formulation moderne, inscrite dans leur espace-temps? N'ont-ils pas osé l'interprétation, la relecture, la mise en question de ce qu'ils ont reçu? N'ont-ils pas en fait surtout mis en relation ce qu'ils ont appris, avec le monde vivant, plutôt que de l'enfermer dans une bibliothèque ou un lieu fermé dont ils auraient eu seuls les clés?
    Kodo Sawaki disait qu'il faudrait réécrire les sutras sans cesse. Je pense qu'il avait raison.
    Le bouddhisme repose en effet sur une expérience, l'Eveil du Bouddha. Mais cette expérience si on veut en parler il faut bien la conceptualiser.
    C'est justement ce à quoi "rechigne" le zen (et c'est pourquoi il prête à s'interroger: est-ce du bouddhisme? ou c'est quoi le bouddhisme?). Il -le zen- va tout faire pour que vous fassiez cette expérience, mais sans en parler...
    (C'est ce qui m'a précisément posé problème (manqué) à l'Azi.)
    Or si on veut se poser la question "le bouddhisme c'est quoi?", et si on s'arrête à la réponse: le bouddhisme c'est une expérience, suivie du fameux "et on ne peut rien en dire de cette expérience, il faut la faire" je crois que beaucoup vont rester sur leur faim...
    Il faut donc définir ce qu'est l'Eveil qu'a réalisé le Bouddha pour savoir c'est quoi le bouddhisme.

    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2842
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Le vrai bouddhisme c'est quoi??

    Message par Yudo, maître zen le Mar 11 Sep 2012 - 18:21

    C'est-à-dire, si on observe bien, que dans sa lettre, Mokudô Taisen mentionne différents noms généralement donnés au dieu, mais en vrac et pêle-mêle, dans l'esprit typique du Zen qui s'intéresse davantage à l'Univers, ou à ce que les Amérindiens appellent le Grand Esprit, qu'à une projection particulière du Pouvoir, à laquelle on donne un nom (pour mieux le contrôler).

    Si, pour les Juifs, il est rigoureusement interdit de prononcer les "Quatre lettres" (Iod, hé, waw, hé), ce n'est pas par hasard. Mais, évidemment, cela ne les empêche pas de prononcer ses différents noms et titres accessoires. Mais, que ce soit en arabe ou en français, (moins en arabe qu'en français), le simple vocable technique "dieu" devient rapidement un nom, et c'est retour à la case départ.

    D'ailleurs, parler d'Univers, ou de Grand Esprit, n'est pas équivalent à parler de "Dieu"; mes interventions souvent agacées et un peu brutes de décoffrage viennent du fait que l'observation me fait voir que ceux qui parlent de l'Univers ou d'un Grand Esprit parlent de quelque chose de très indifférencié qui, non seulement nous entoure, mais dont nous faisons intégralement partie.

    Alors que, pour un chrétien ou un musulman, "Dieu" est depuis toujours et pour toujours extérieur à l'homme qui ne peut, au mieux que s'en rapprocher ("Plus près de toi, mon dieu", dit l'hymne). Et, toujours à l'observation, les protestations à l'effet que c'est le même dieu, d'une religion à l'autre se montrent étrangement vaines lorsque les casus belli portent essentiellement sur la forme à adopter.

    Quant aux Juifs, Tobie Nathan m'a bien fait sourire l'autre jour en mentionnant, qu'en fait, les Juifs ne croient pas en Dieu. Ou alors, parfois, très tard à la fin d'une vie consacrée à l'étude...
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le vrai bouddhisme c'est quoi??

    Message par Invité le Mar 11 Sep 2012 - 18:24

    Yudo, maître zen a écrit:Alors que, pour un chrétien ou un musulman, "Dieu" est depuis toujours et pour toujours extérieur à l'homme qui ne peut, au mieux que s'en rapprocher ("Plus près de toi, mon dieu", dit l'hymne).
    Il ne peut au mieux que s'en approcher dans la connaissance de ce qu'est Dieu, mais ce n'est pas pour cela que Dieu est extérieur à l'homme. (Dieu est plus prés de vous que votre veine jugulaire dit le Coran. Le temple de Dieu, c'est vous dit la Bible)
    avatar
    naitsirhc
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 216
    Age : 62
    Localisation : AVIGNON
    Emploi/loisirs : soignant
    Humeur : égale
    Date d'inscription : 22/01/2012

    Re: Le vrai bouddhisme c'est quoi??

    Message par naitsirhc le Mar 11 Sep 2012 - 18:32

    bonsoir Doubidou :(Il faut donc définir ce qu'est l’éveil qu'a réalisé le Bouddha pour savoir c'est quoi le bouddhisme.)Il faut être éveillé pour définir ce qu'est l'éveil réalisé par le bouddha... savoir ce qu est le bouddhisme est l'affaire des encyclopédistes, cela n'apporte pas la sagesse. Very Happy
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le vrai bouddhisme c'est quoi??

    Message par Invité le Mar 11 Sep 2012 - 18:36

    naitsirhc a écrit:bonsoir Doubidou :(Il faut donc définir ce qu'est l’éveil qu'a réalisé le Bouddha pour savoir c'est quoi le bouddhisme.)Il faut être éveillé pour définir ce qu'est l'éveil réalisé par le bouddha... savoir ce qu est le bouddhisme est l'affaire des encyclopédistes, cela n'apporte pas la sagesse. Very Happy
    Bonsoir,
    non il n'est pas nécessaire d'être éveillé pour parler de ce qu'est l'Eveil. Voulez-vous que je vous dise ce que c'est?

    Toute religion (voire philosophie) a ses mots propres qui permettent de comprendre de quoi on parle, faute d'en faire l'expérience. C'est cela qu'il faut faire: utiliser les mots (les concepts) du bouddhisme pour parler du bouddhisme.
    avatar
    naitsirhc
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 216
    Age : 62
    Localisation : AVIGNON
    Emploi/loisirs : soignant
    Humeur : égale
    Date d'inscription : 22/01/2012

    Re: Le vrai bouddhisme c'est quoi??

    Message par naitsirhc le Mar 11 Sep 2012 - 18:41

    je t'écoute me parler de ta description d'une chose que tu ne connais pas (toi même, tu expliques qu il n'est pas nécessaire de connaitre l'éveil pour en parler.)


    Dernière édition par naitsirhc le Mar 11 Sep 2012 - 18:43, édité 1 fois
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le vrai bouddhisme c'est quoi??

    Message par Invité le Mar 11 Sep 2012 - 18:42

    naitsirhc a écrit:je t'écoute me parler de ta description d'une chose que tu ne connais pas (toi même explique qu il n'est pas nécessaire de connaitre l'éveil pour en parler)
    Non, pas ma description rassurez-vous. (laissez moi le temps d'aller chercher mes notes et archives... Smile )
    avatar
    naitsirhc
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 216
    Age : 62
    Localisation : AVIGNON
    Emploi/loisirs : soignant
    Humeur : égale
    Date d'inscription : 22/01/2012

    Re: Le vrai bouddhisme c'est quoi??

    Message par naitsirhc le Mar 11 Sep 2012 - 18:51

    toute la compréhension de l'éveil réside juste là... laisse tes livres, tes notes,et ouvre les yeux sur ce que tu écris. il y a nul besoin d'aller chercher dans les livres de maitres qui sont morts depuis longtemps, on à du mal à voir l'impermanence, quand on répète à longueur de temps les exemples des autres. l'éveil n'est pas l'expérience des autres.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le vrai bouddhisme c'est quoi??

    Message par Invité le Mar 11 Sep 2012 - 19:00

    Le Bouddha lors de son Eveil a distingué deux Réalités selon une "expérience directe", tel que c'est (Sanskrit: tathata):
    Une Réalité relative (samsara) et une Réalité absolue (nirvana).

    La Réalité relative a pour caractéristique d'être composée (d'où le mot relatif: en relation) et peut être appréhendée selon deux vues: une "vue erronée" (c'est la vue des gens pris dans le samsara et une "vue juste" (c'est la vue des bouddhas).
    La Réalité absolue a pour caractéristique d'être non-composée et ne peut être appréhendée que par la "vue juste" (la vue des bouddhas).

    Ce qui nous donne les combinaisons suivantes:
    - ceux qui ne disposent que de la vue erronée ne voit qu'une réalité illusiore, une réalité voilée par l'illusion: c'est le samsara.
    - celui qui developpe la "vue juste" peut percevoir la réalité telle qu'elle est, débarassé des voiles de l'illusion, c'est voir la co-production conditionnée ou l'interdépendance.
    - il peut aussi grace à la vue juste accéder à la réalité absolu: le nirvana.


    Dernière édition par Doubidou le Mar 11 Sep 2012 - 19:07, édité 1 fois
    avatar
    naitsirhc
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 216
    Age : 62
    Localisation : AVIGNON
    Emploi/loisirs : soignant
    Humeur : égale
    Date d'inscription : 22/01/2012

    Re: Le vrai bouddhisme c'est quoi??

    Message par naitsirhc le Mar 11 Sep 2012 - 19:06

    non le bouddha n'a pas distingué deux réalités lors de son éveil. la dualité n'est pas la vérité.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le vrai bouddhisme c'est quoi??

    Message par Invité le Mar 11 Sep 2012 - 19:24

    naitsirhc a écrit:non le bouddha n'a pas distingué deux réalités lors de son éveil. la dualité n'est pas la vérité.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Deux_V%C3%A9rit%C3%A9s
    avatar
    naitsirhc
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 216
    Age : 62
    Localisation : AVIGNON
    Emploi/loisirs : soignant
    Humeur : égale
    Date d'inscription : 22/01/2012

    Re: Le vrai bouddhisme c'est quoi??

    Message par naitsirhc le Mar 11 Sep 2012 - 19:37

    un bouddha cornu ? Very Happy diable ! Twisted Evil continue à chercher par là, on sait jamais

    early
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 107
    Date d'inscription : 27/05/2012

    Re: Le vrai bouddhisme c'est quoi??

    Message par early le Mar 11 Sep 2012 - 19:43

    ,


    Dernière édition par early le Ven 16 Nov 2012 - 0:13, édité 1 fois
    avatar
    naitsirhc
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 216
    Age : 62
    Localisation : AVIGNON
    Emploi/loisirs : soignant
    Humeur : égale
    Date d'inscription : 22/01/2012

    Re: Le vrai bouddhisme c'est quoi??

    Message par naitsirhc le Mar 11 Sep 2012 - 19:52

    cette réalité absolue (nirvana) me semble aussi bigrement transitoire
    avatar
    Invité
    Invité

    Re

    Message par Invité le Mar 11 Sep 2012 - 20:52

    Bonsoir

    Mais est-on obligé constamment de citer des Maitres, des citations pour prouver que l’on raison, on peut le nier mais le but est bien ceci.

    Je suis un novice, je ne connais rien du bouddhisme mais le Bouddha à dit soi ton propre maitre, je crois que le Bouddhisme est très simple et que ce sont toutes ces choses que l’on greffe dessus qui le complique
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5430
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le vrai bouddhisme c'est quoi??

    Message par Kaïkan le Mar 11 Sep 2012 - 21:18

    Dan57 a écrit:Bonsoir

    Mais est-on obligé constamment de citer des Maitres, des citations pour prouver que l’on raison, on peut le nier mais le but est bien ceci.

    Je suis un novice, je ne connais rien du bouddhisme mais le Bouddha à dit soi ton propre maitre, je crois que le Bouddhisme est très simple et que ce sont toutes ces choses que l’on greffe dessus qui le complique

    Oui ici sur le forum on papote mais le bouddhisme c'est quand on est assis sur le zafu...



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Invité
    Invité

    re

    Message par Invité le Mar 11 Sep 2012 - 21:41

    Continuez à citer vos maitres et leurs tissus d'absurdités, allez au diable vieil homme



    Commentaire de la modération
    Ces propos sont inacceptables.
    Normalement, vous devriez être exclu du forum pour au moins une semaine.
    C'est à cause de gens comme vous qu'on a été obligé de publier une Charte que vous lirez ICI et que vous êtes prié de respecter.

    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Le vrai bouddhisme c'est quoi??

    Message par Leela le Mar 11 Sep 2012 - 21:56

    pfouuuuit
    quelle tartine.
    Je ne pense pas que je vais la lire tout de suite, malgré que je suis sûre que c'est très intéressant.
    Tout simplement parce que je ne me pose pas cette question.
    Je prends dans l'enseignement ce qui m'est utile, et aussi dans les autres enseignements (le christianisme, le chamanisme, même le soufisme parfois), et je laisse tomber le reste.

    Il n'y a que quand je suis dans un groupe que je respecte les rituels et la technique, ou si je décide de faire (seule) tel ou tel type de méditation, parce que je pense que chaque technique est un tout cohérent, résultat d'une longue expérience.

    C'est comme les postures de yoga: toutes ont leur utilité, mais chacune agit sur une autre partie du corps, mais il faut les exécuter avec précision.

    Pour moi, le bouddhisme c'est l'enseignement dont on suppose qu'il vient de Sakkyamuni et de ses successeurs, et cela me suffit. Il n'y a pas de "vrai" ou de "faux", il faut pratiquer, l'intégrer dans sa vie, le "personnaliser".

    Le bouddhisme uniquement à partir de lectures, je n'y crois pas: ça, c'est sans doute le "faux", parce qu'il devrait surtout être basé sur la pratique et l'expérience, qui elle seule peut nous faire progresser.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5430
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le vrai bouddhisme c'est quoi??

    Message par Kaïkan le Mar 11 Sep 2012 - 22:15

    Dan57 a écrit:Continuez à citer vos maitres et leurs tissus d'absurdités, allez au diable vieil homme

    Je suis d'accord avec votre message n°16 et c'est pourquoi j'ai répondu :

    Oui ici sur le forum on papote mais le bouddhisme c'est quand on est assis sur le zafu...


    Je comprends votre message n°18 et ma réponse est la même :

    Oui ici sur le forum on papote mais le bouddhisme c'est quand on est assis sur le zafu...



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    BU-SO
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 202
    Age : 54
    Localisation : Provence
    Date d'inscription : 23/08/2011

    Re: Le vrai bouddhisme c'est quoi??

    Message par BU-SO le Mar 11 Sep 2012 - 22:30

    Le vieux Nan shan a dit :

    Innombrables sont dans la sangha, vrais et faux maitres, enseignants qualifiés et non qualifiés, moines, dévots et laïcs qui font bruler de l’encens .De nos jours, en est –il un seul parmi eux qui comprenne la vérité du Bouddha ?
    Que voit-on de nos jours dans la sangha : des maitres équivoques distribuant qualifications et bavettes au petits point à, leurs disciples, au grade de moine ou de boddhisatva,une foule de stagiaires parcourant le pays en tout sens, sacrifiant à l’identité de la robe noire et du crane chauve, disputant âprement des rites et de la légitimité de filiations !!!






    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5430
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le vrai bouddhisme c'est quoi??

    Message par Kaïkan le Mar 11 Sep 2012 - 22:42

    Mais qui est Nan Shan ?
    Sur Nan Shan j'ai trouvé ceci :


    http://www.aguilar42.com/prose/nan.htm


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    BU-SO
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 202
    Age : 54
    Localisation : Provence
    Date d'inscription : 23/08/2011

    Re: Le vrai bouddhisme c'est quoi??

    Message par BU-SO le Mar 11 Sep 2012 - 23:02

    Un vieux maitre du Chan jocolor

    Désolé mais vous ne trouverez rien sur le net concernant Nan shan ou bien peu de choses!
    Gassho
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Le vrai bouddhisme c'est quoi??

    Message par Leela le Mar 11 Sep 2012 - 23:14


    OK, dommage.
    Quoique les citations que tu as postées ne sont vraiment pas originales... J'espère qu'il "vole plus haut" dans les autres Wink
    avatar
    BU-SO
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 202
    Age : 54
    Localisation : Provence
    Date d'inscription : 23/08/2011

    Re: Le vrai bouddhisme c'est quoi??

    Message par BU-SO le Mar 11 Sep 2012 - 23:20

    Nan shan a transmis de nombreux enseignements (enfin si c’est bien lui mais rien n’est sur) .Trois livres on était édités à partir de ses enseignements oraux.

    Il est vrai que de nos jours il faut être original pour se démarquer !
    Gassho

      La date/heure actuelle est Lun 24 Juil 2017 - 22:46