Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Les pensées obsessionnelles

    Partagez
    avatar
    Peaceful
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 123
    Date d'inscription : 25/09/2011

    Re: Les pensées obsessionnelles

    Message par Peaceful le Ven 14 Sep 2012 - 21:46

    Madenn

    Bonjour Kaïkan,

    Comme tu le disais à juste titre, oui, fort heureusement, avec la pratique de la sophrologie, de zazen, la lecture de nombreux ouvrages mais aussi des échanges enrichissants et instructifs - en très grande partie sur ce forum -, je peux dire que depuis quelques temps, je vais mieux !
    De plus, je soutiens ce que tu dis à propos de voir et non refouler ses pensées : les refouler est très dangereux, et surtout sur le long terme. En faisant cela, on s'expose au phénomène "rebond", si je peux dire.
    Tout à fait, il ne s’agit pas de refouler la pensée perturbatrice ce qui lui donnerait encore plus de puissance mais bien au contraire de l’accepter. Ensuite vous avez plusieurs techniques de gestion de la pensée : distraction, (penser à autre chose ou faire autre chose), réflexion sur la pensée pour l’invalider ou la relativiser, relaxation…
    Sans oublier, que vous pouvez cumuler plusieurs techniques pour augmenter les effets. Par exemple, pour ce qui me concerne lorsqu’une pensée perturbatrice de nature anxieuse se pointe, je me concentre sur ma respiration (relaxation) et je me répète à moi-même « rien de grave, ça va » (modification cognitive). Bien entendu, il faut un peu de pratique pour que cela marche.
    Ce que tu dis à propos de la tendance cyclothymique est également juste, et c'est la raison pour laquelle ma psychologue avait pensé me prescrire des régulateurs d'humeur. Néanmoins, ce terme m'effraie quelque peu : j'ai été sous anxiolytiques, d'abord légers, puis finalement les plus "puissants" que l'on puisse prescrire, à ce que j'ai compris, mais cela n'avait plus aucun effet sur moi. Les antidépresseurs ne m'apportent rien (en même temps, je n'attendais rien d'eux, consciente qu'il ne s'agit que d'une "béquille"), bien que choisis pour leur puissance et leur effet sur les troubles obsessionnels (Deroxat, pour ceux qui s'y connaissent dans le domaine!). Aussi, je n'ai pas envie de devenir un être artificiellement calme ou joyeux - je ne sais absolument pas quels sont les effets des régulateurs d'humeur.
    Il faut parfois un peu de temps pour trouver le bon médicament et le bon dosage et ça c’est le boulot du médecin (le psychiatre étant le plus qualifié dans ce domaine) mais n’y voyez pas cela comme une béquille, voyez cela comme une aide supplémentaire qui vous permettra de passer une étape. Par la suite vous pourrez vous en passer. Et ne croyez surtout pas que cela peut gêner votre thérapie au contraire, là encore, il y a un effet cumulatif avec les deux. Et dans les troubles obsessionnels, c’est parfois la meilleure option possible.
    L'avis de ma psychologue, c'est que je suis un mélange de plusieurs profils types psychologiques : mélancolique, obsessionnel, dépressif... mais tout cela avec une intelligence certaine et une grande lucidité qui font que je suis capable de garder le contrôle malgré tout.
    Qu’importe les tentatives de définition de votre personne. Une personnalité c'est souvent complexe et il est assez courant que l'on se retrouve dans plusieurs "profils pathologiques". Mais il arrive aussi qu'un seul nous corresponde plutôt bien. Concentrez vous sur votre problème, c’est tout ce qui importe.

    Petite question : vous avez été diagnostiquée « haut potentiel » ?
    avatar
    Madenn
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 150
    Age : 23
    Localisation : Isère
    Emploi/loisirs : Ecrivain
    Humeur : Lunatique
    Date d'inscription : 08/08/2012

    Re: Les pensées obsessionnelles

    Message par Madenn le Ven 14 Sep 2012 - 22:59

    Merci pour cette réponse, Peaceful Smile J'espère que bientôt, on trouvera un traitement plus adapté à mon cas : je crois que les choses avancent, mon médecin, qui travaille souvent avec ma psychologue, aimerait qu'elle lui écrive afin de lui donner son avis sur mon cas, ce qui me conviendrait le mieux au niveau médicamenteux, en somme. C'est un bon médecin : il m'a bien précisé qu'il prendrait en compte l'avis de ma psy mais que néanmoins, il garderait un point de vue professionnel en faisant passer tout d'abord mon bien-être en ne prenant pas de décision à la va-vite, sur l'avis uniquement de ma psy (mon médecin actuel ne me suit que depuis très peu de temps, mon médecin habituel étant malheureusement mal en point, d'après ce que j'ai pu comprendre).

    Qu’importe les tentatives de définition de votre personne. Une personnalité c'est souvent complexe et il est assez courant que l'on se retrouve dans plusieurs "profils pathologiques". Mais il arrive aussi qu'un seul nous corresponde plutôt bien. Concentrez vous sur votre problème, c’est tout ce qui importe.

    C'est tout à fait vrai, en réalité il est impossible de "définir" qui que ce soit : il existe tellement d'infinies variations de ce qu'on appelle quelqu'un de mélancolique, par exemple !

    Petite question : vous avez été diagnostiquée « haut potentiel » ?

    Je n'ai pas été diagnostiquée "haut potentiel" - j'ignore ce que cela signifie, à ton sens, ou bien s'il s'agit d'une appellation que l'on emploie communément pour désigner certaines personnes. D'ailleurs, je me dois de me corriger : j'utilise le terme "diagnostic" à tort et à travers! Ma psychologue n'est pas un médecin, elle n'a aucun diagnostic à prononcer, seulement un avis à donner de son point de vue qui, malgré sa profession, n'est pas forcément objectif !

    Enfin, je t'en prie, Peaceful, tutoie-moi, je ne suis qu'une gamine de 18 ans et je me permet de le faire avec toi depuis le début, ne me fais pas passer pour une malpolie ! Laughing
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Les pensées obsessionnelles

    Message par Leela le Ven 14 Sep 2012 - 23:19

    18 ans !
    J'avais oublié ton âge, tu as l'air tellement plus mûre !
    Ce que tu a perdu d"un côté (les épreuves), tu le gagnes de l'autre, c'est sûr !
    avatar
    Peaceful
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 123
    Date d'inscription : 25/09/2011

    Re: Les pensées obsessionnelles

    Message par Peaceful le Sam 15 Sep 2012 - 0:00

    Madenn

    Peaceful

    Histoire d'ajouter mon grain de sel, j'apporterai une petite précision, sans prétention aucune : la névrose obsessionnelle est un état - le mot est mal choisi, j'en conviens!- "constant", tandis que que les troubles obsessionnels compulsifs sont des troubles ponctuels (j'en ai également souffert tout particulièrement l'année de mes dix-sept ans), des rituels visant à se rassurer, auxquels on finit par devenir dépendants. Aussi, je trouve mal choisi le remplacement fait dans le DSM IV! Comme quoi, on ne peut se référer à rien. Mais enfin, je ne suis pas experte en la matière !

    Désolé mais je n’ai pas compris votre propos. La « névrose obsessionnelle » était à l’origine une appellation purement psychanalytique (Freud) et elle s’expliquait par la théorie des stades. Si vous retrouvez mieux dans l’ancienne nomenclature et son interprétation que la nouvelle qui s’attache plutôt aux faits (obsessions et/ou compulsions, avec ou sans prédominance), il faudrait mieux préciser en quoi.
    Le DSM IV a pour ambition de résoudre les difficultés à poser un diagnostic mais il fait toujours débat aujourd’hui et certains considèrent les Troubles Obsessionnels Compulsifs comme faisant partie des troubles anxieux et d’autres non.

    Merci pour cette réponse, Peaceful J'espère que bientôt, on trouvera un traitement plus adapté à mon cas : je crois que les choses avancent, mon médecin, qui travaille souvent avec ma psychologue, aimerait qu'elle lui écrive afin de lui donner son avis sur mon cas, ce qui me conviendrait le mieux au niveau médicamenteux, en somme. C'est un bon médecin : il m'a bien précisé qu'il prendrait en compte l'avis de ma psy mais que néanmoins, il garderait un point de vue professionnel en faisant passer tout d'abord mon bien-être en ne prenant pas de décision à la va-vite, sur l'avis uniquement de ma psy (mon médecin actuel ne me suit que depuis très peu de temps, mon médecin habituel étant malheureusement mal en point, d'après ce que j'ai pu comprendre).

    Ok, Mais n’oubliez surtout pas que vous avez aussi votre opinion à formuler dans cette affaire pour dire si le traitement tant chimique que psychologique vous semble vous convenir et pour en discuter avec les praticiens.

    C'est tout à fait vrai, en réalité il est impossible de "définir" qui que ce soit : il existe tellement d'infinies variations de ce qu'on appelle quelqu'un de mélancolique, par exemple !

    Oui et si le sujet vous intéresse, vous pouvez lire « Les Etats d’âmes » de Christophe André.

    Je n'ai pas été diagnostiquée "haut potentiel" - j'ignore ce que cela signifie, à ton sens, ou bien s'il s'agit d'une appellation que l'on emploie communément pour désigner certaines personnes.

    C’est la nouvelle appellation qui remplace « surdoué ».

    D'ailleurs, je me dois de me corriger : j'utilise le terme "diagnostic" à tort et à travers! Ma psychologue n'est pas un médecin, elle n'a aucun diagnostic à prononcer, seulement un avis à donner de son point de vue qui, malgré sa profession, n'est pas forcément objectif !
    Enfin, je t'en prie, Peaceful, tutoie-moi, je ne suis qu'une gamine de 18 ans et je me permet de le faire avec toi depuis le début, ne me fais pas passer pour une malpolie !

    Hum ! D’une part, je suis plus à l’aise avec le vouvoiement, d’autre part j’ai bien essayé d’utiliser le tutoiement sur les forums mais ensuite, je sais plus qui je tutoie et qui je vouvoie. Mais vous pouvez continuer à me tutoyez. A vrai dire, je ne l’avais pas remarqué et cela ne me gêne pas le moins du monde. Smile

      La date/heure actuelle est Dim 20 Aoû 2017 - 4:20