Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Problèmes éthiques (concrets si possible)

    Partagez
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1093
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Problèmes éthiques (concrets si possible)

    Message par Zenoob le Mer 26 Sep 2012 - 15:31

    Voilà un petit topic pour parler de problèmes éthiques du quotidien (si possible) et de ce que serait le point de vue zen et a fortiori bouddhiste là dessus.

    Bon évidemment si ça peut servir à aider à prendre des décisions parfois difficiles ou à changer sa façon de voir les choses, c'est encore mieux !

    Problème éthique n°1 :

    J'ai un animal domestique qui a une tumeur, et qui est vieux. Il ne souffre pas (pour l'instant) de cette tumeur d'après le véto. Je peux : soit le faire opérer, pour qu'il gagne un peu en qualité de vie pour le peu qu'il lui reste à vivre, même si l'opération va être douloureuse ; soit laisser la maladie suivre son cours et faire euthanasier l'animal une fois qu'il souffrira.

    Bon, la grande question, c'est : quelle est la position bouddhiste sur l'euthanasie (animale et, a fortiori, humaine) ? Je peux aussi le laisser mourir naturellement, mais je ne supporterai pas de le voir souffrir. Il y a d'autres questions aussi : avoir un animal domestique, est-ce acceptable ? Dépenser de l'argent pour un animal, est-ce acceptable ? Faire opérer un animal ?

    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5445
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Problèmes éthiques (concrets si possible)

    Message par Kaïkan le Mer 26 Sep 2012 - 17:20

    Bonsoir,

    Oui ce sont des questions très importantes.
    Il n'y a pas dans le bouddhisme zen une attitude prédéfinie. Chacun doit créer sa propre attitude avec sa propre compréhension. Chaque cas est particulier et personne d'autre que soi-même n'est à sa propre place.
    On essaie de faire du mieux possible en prenant le risque de se tromper.

    Un jour un maître et son disciple se promènent à la lisière d'une forêt. Soudain, un jeune daim s'approche des deux hommes et le disciple tend la main pour le caresser. A ce moment le maître intervient et donne un coup de bâton à l'animal qui s'enfuit dans la forêt.
    Le disciple s'offusque : "Comment vous un maître zen empli de compassion peut-il frapper ce jeune daim sans défense"
    - "C'est que parfois la compassion c'est donner un bon coup de bâton. Maintenant le daim sait qu'il faut se tenir à l'écart des hommes et rester dans la forêt. De cette façon il vivra sa vie normalement."
    Le disciple s'excusa et fit gassho... Very Happy




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2854
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Problèmes éthiques (concrets si possible)

    Message par Yudo, maître zen le Mer 26 Sep 2012 - 18:17

    Et puis, comme le dit Richard David Precht, dans "L'art de ne pas être un égoïste", l'éthique suppose une bonne image de soi-même.
    Et j'ajoute, non pas une image "sociale", projetée, une façade qu'on montre et derrière laquelle on puisse cacher ce qu'on ne veut pas que les autres voient, mais bien l'image qu'on se fait de soi, rendue par l'idée de "pouvoir se regarder dans une glace".
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1093
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Problèmes éthiques (concrets si possible)

    Message par Zenoob le Mer 26 Sep 2012 - 18:43

    Yudo, tu veux dire que pour entreprendre une action éthiquement correcte, il faut d'abord être au clair avec soi même et avoir une bonne image de soi, ou alors qu'une action éthiquement correcte doit préserver l'image qu'on a de soi même ?

    Ou les deux ? Ahah !
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2854
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Problèmes éthiques (concrets si possible)

    Message par Yudo, maître zen le Mer 26 Sep 2012 - 21:53

    Je dirais plutôt "être au clair avec soi même et avoir une bonne image de soi", et je préciserais encore en disant que l'expression "bonne image de soi" est à prendre avec précaution, parce que, ce dont il s'agit est vraiment de pouvoir, sincèrement, être en mesure de se regarder en face dans une glace. Paradoxalement, cette expres​sion(pouvoir se regarder dans une glace) me paraît plus parlante que quoi que ce soit d'autre.
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1093
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Problèmes éthiques (concrets si possible)

    Message par Zenoob le Mer 26 Sep 2012 - 23:53

    Ouais, ça j'avais compris je crois !

    Ce que je voulais te demander, c'est si le fait de pouvoir se regarder dans une glace était pour toi une condition nécessaire à une action éthiquement correcte, ou si on ne pouvait juger une action comme éthiquement correcte que si elle préservait notre capacité à nous regarder dans la glace.

    J'arrive pas à être clair ahah, désolé !
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5445
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Problèmes éthiques (concrets si possible)

    Message par Kaïkan le Jeu 27 Sep 2012 - 7:33


    Extrait de - HOKKYO ZANMAÏ -
    Le samadhi du miroir précieux

    C’est comme devant le miroir précieux ; la forme et le reflet se regardent. Vous n’êtes pas cela mais cela est vous.
    (Vous n’êtes pas le reflet, mais le reflet est vous.)


    http://www.portedumoinezen.com/page4.html


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2854
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Problèmes éthiques (concrets si possible)

    Message par Yudo, maître zen le Jeu 27 Sep 2012 - 7:57

    Zenoob a écrit:Ouais, ça j'avais compris je crois !

    Ce que je voulais te demander, c'est si le fait de pouvoir se regarder dans une glace était pour toi une condition nécessaire à une action éthiquement correcte, ou si on ne pouvait juger une action comme éthiquement correcte que si elle préservait notre capacité à nous regarder dans la glace.

    J'arrive pas à être clair ahah, désolé !
    Je dirais plutôt la seconde option
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Problèmes éthiques (concrets si possible)

    Message par Invité le Jeu 27 Sep 2012 - 9:12


    Qu'est-ce que l'éthique ?
    Quand on est satisfait de soi-même ça nous donne le droit de juger ?
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Problèmes éthiques (concrets si possible)

    Message par Invité le Jeu 27 Sep 2012 - 9:45

    Yudo, maître zen a écrit:Je dirais plutôt "être au clair avec soi même et avoir une bonne image de soi", et je préciserais encore en disant que l'expression "bonne image de soi" est à prendre avec précaution, parce que, ce dont il s'agit est vraiment de pouvoir, sincèrement, être en mesure de se regarder en face dans une glace. Paradoxalement, cette expres​sion(pouvoir se regarder dans une glace) me paraît plus parlante que quoi que ce soit d'autre.
    "être au clair avec soi même et avoir une bonne image de soi"

    Un intégriste musulman va être au clair avec soi même et avoir une bonne image de soi (il pourra se regarder dans la glace) parce qu'il a 4 femmes et qu'il applique sa conception de la charia... Un jeune loup occidental va être au clair avec soi même et avoir une bonne image de soi (il pourra se regarder dans la glace) parce qu'il ambitionne de devenir PDG en écrasant tous ses collègues et en multipliant ses conquètes sexuelles...
    Alors c'est quoi: être au clair avec soi même et avoir une bonne image de soi?

    early
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 107
    Date d'inscription : 27/05/2012

    Re: Problèmes éthiques (concrets si possible)

    Message par early le Jeu 27 Sep 2012 - 10:05

    ,


    Dernière édition par early le Ven 16 Nov 2012 - 0:11, édité 2 fois
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5445
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Problèmes éthiques (concrets si possible)

    Message par Kaïkan le Jeu 27 Sep 2012 - 11:05

    early a écrit:Zazen !

    "Notre état en zazen est équilibré et stable, et il conduit naturellement à l'action - action qui procède calmement et claire conscience de la situation réelle. C'est une action très réaliste."

    Nishijima rôshi, Face au vrai dragon, p.181.




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5445
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Problèmes éthiques (concrets si possible)

    Message par Kaïkan le Ven 28 Sep 2012 - 15:50

     
    Bonjour tout le monde,

    Quelques précisions (pour les nuls… Laughing )

    Selon le dictionnaire

    Définition de l'éthique :



    Etymologie : du grec ethikos, moral, de ethos, mœurs.

    L'éthique est la science de la morale et des mœurs. C'est une discipline philosophique qui réfléchit sur les finalités, sur les valeurs de l'existence, sur les conditions d'une vie heureuse, sur la notion de "bien" ou sur des questions de mœurs ou de morale.

    L'éthique peut également être définie comme une réflexion sur les comportements à adopter pour rendre le monde humainement habitable. En cela, l'éthique est une recherche d'idéal de société et de conduite de l'existence.

    Étymologiquement le mot "éthique" est un synonyme d'origine grecque de "morale". Il a cependant, de nos jours, une connotation moins péjorative que "morale" car plus théorique ou philosophique. Tandis que la morale est un ensemble de règles ou de lois ayant un caractère universel, irréductible, voire éternel, l'éthique s'attache aux valeurs et se détermine de manière relative dans le temps et dans l'espace, en fonction de la communauté humaine à laquelle elle s'intéresse.


    Définition de déontologie :



    Étymologie : de l'anglais deontology, venant du grec deon, ce qu'il faut faire, devoir, et de logos, science, discours, parole.

    La déontologie est l'ensemble des règles ou des devoirs régissant la conduite à tenir pour les membres d'une profession ou pour les individus chargés d'une fonction dans la société. Qu'elle soit imposée ou non par la loi, elle constitue la morale d'une profession. C'est le cas par exemple pour les professions médicales (serment d'Hippocrate), les journalistes (Charte de Munich), les avocats…

    Un code de déontologie professionnelle est ce qui régit l'exercice d'une profession. Il en décrit l'éthique ainsi que les droits et les devoirs de ceux qui l'exercent, de même que les rapports entre ceux-ci et leurs clients ou le public.

    L'éthique déontologique est une théorie philosophique selon laquelle chaque action humaine doit être appréciée selon sa conformité ou non à certains devoirs. Le déontologisme s'oppose alors au conséquentialisme, qui considère que les actions humaines sont à juger uniquement en fonction de leurs conséquences



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "

    early
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 107
    Date d'inscription : 27/05/2012

    Re: Problèmes éthiques (concrets si possible)

    Message par early le Jeu 11 Oct 2012 - 19:47

    ,


    Dernière édition par early le Ven 16 Nov 2012 - 0:11, édité 1 fois
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Problèmes éthiques (concrets si possible)

    Message par Leela le Jeu 11 Oct 2012 - 20:44


    pour essayer de répondre à la question posée, j'irais dans le sens des réponses déjà données, à savoir que "le bouddhisme" ne prend pas position, c'est à chacun de voir selon les circonstances.

    Je poserais cette question: c'est quoi "le bouddhisme" ? Il n'y a ni autorité centrale, ni comportement "bon" ou "mauvais". Comme souligné plus haut, ce sera finalement juste une réflexion personnelle, dans la ligne de l'enseignement.

    L'Union Bouddhiste Européenne s'est penchée sur les problèmes éthiques, sur la demande du Parlement Européen. J'ai eu le privilège de participer aux débats préliminaires, et j'ai été émerveillée du bon sens et de l'ouverture des participants, et aussi leur implication dans des actions concrètes: beaucoup (la moitié?) participaient activement dans des centres de soins palliatifs. Cela a été une des plus belles journées de ma vie, au point de vue humain.
    Pour l'euthanasie médicale des humains (telle qu'elle est autorisée en Belgique), la réponse était, en gros
    - l'accompagnant ne doit pas influencer la décision, ni la commenter
    - il doit essayer d'empêcher la famille de faire pression sur le malade, soit dans un sens ou dans un autre, et il faut pour cela avoir un dialogue plein de compassion avec les deux "parties"
    - essayer de soulager les souffrances psychologiques pour que la décision soit prise de façon plus lucide
    - la position bouddhiste est celle de la compassion
    - la souffrance physique doit être soulagée tant que possible d'bord par les moyens chimiques (médicaments), mais aussi par l'aide psychologique
    etc.

    Le résumé de la deuxième journée, qui conclut: http://vimeo.com/32444300


      La date/heure actuelle est Dim 20 Aoû 2017 - 4:11