Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Critique du bouddhisme

    Partagez
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1472
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: Critique du bouddhisme

    Message par lausm le Sam 1 Déc 2012 - 20:41

    Bah oui!
    Le Bouddha n'a-t-il pas dit qu'on ne devait pas de fier aux mots avéuglément, mais éprouver la vérité par soi-même??
    Ne dit-on pas aussi dans le zen que la transmission est au-delà des écritures??

    Il faut apprendre à lire, et lire ne veut pas dire tout absorber sans esprit critique.

    On a les mêmes choses dans les religions monothéistes, l'autre jour je suis tombé sur un bouquin qui atteste que la lecture attentive du Coran ne supporte pas la création des dogmes qu'on fait passer aujourd'hui pour la norme de l'Islam.
    L'être humain a une haute faculté de déformation de la trancription du réel, et de récupérer les textes en leur faisant dire ce qu'il ne voulaient pas dire. C'est manipulable.
    C'est pour cela qu'avant tout, la pratique doit être fondée sur la transmission, un apprentissage non d'un savoir, mais d'une attitude vis à vis de l'existence: comment voir le monde, comment l'appréhender par ses sens, comment ne pas se laisser abuser ni pas soi ni les autres, ni même des écrits.
    avatar
    SB31
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 7
    Date d'inscription : 06/02/2013

    Re: Critique du bouddhisme

    Message par SB31 le Mer 6 Fév 2013 - 14:14

    Leela a écrit:Yudo
    Ceci m'a valu des excommunications (sur un autre site) de la part de "tibétains" et de bien pensants qui ne veulent pas renoncer à leurs vision idéales du bonhomme.
    ?????
    Depuis 20 ans que je fréquente les "tibétains", je n'ai jamais eu cette impression. Bouddha est présenté comme tu dis: un humain comme nous, justement pour nous expliquer que son niveau est accessible à tous.

    .

    Le Bouddhisme tibétain, peu importe la lignée, est un Bouddhisme "enrichi" par des nombreux dires de X Lamas du moyen âge. Des dires de l'époque est souvent adaptés aux besoins de la société tibétaine (voir le début du Lam-Rim).
    Il n'a de pure que les les suttras du Bouddha et plus rien d'orthodoxe, se permet de se prononcer sur des sujets qui n'ont jamais été abordé par Siddharta, comme il a était p.ex. souligné, en novembre, dans la commission des religions, relative au mariage homosexuel.
    La question n'ayant jamais était traité par le Boudddha, le Bouddhisme ne peut pas se prononcer à ce sujet.

    Ensuite, c'est évidement un choix personnel d'adopter les "enrichissements" ou non.

    SB
    avatar
    SB31
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 7
    Date d'inscription : 06/02/2013

    Re: Critique du bouddhisme

    Message par SB31 le Mer 6 Fév 2013 - 14:24

    Bechet a écrit:Vous pensez qu’ils ont étés rajoutés après coup ou vous en êtes sur ?

    J’avais trouvé ceci incompréhensible, qu’en pensez ?

    3.11. Le vénérable Ananda se dit alors : « C’est extraordinaire, c’est stupéfiant la façon dont ce tremblement de terre a surgi, terrifiant, horrible, à faire se dresser les cheveux sur la tête, accompagné de tonnerre ! Que peut l’avoir provoqué ?

    3.12. Il s’approcha du Bouddha, le salua, s’assit jambes repliées sur le côté et lui posa la question.

    3.13. « Ananda, il y a huit raisons, huit causes qui provoquent l’apparition d’un tremblement de terre. Cette vaste terre repose sur l’eau, l’eau sur le vent et le vent sur l’espace. Alors, quand un vent puissant se met à souffler, il agite les eaux et ce mouvement des eaux fait trembler la terre. Telle est la
    première raison.

    3.14. « En second lieu, cela peut provenir d’un ascète ou d’un brahmane qui a développé des pouvoirs psychiques ; ou encore d’un déva fort et puissant dont la conscience-terre est peu développée et la conscience-mer extrêmement développée. Ces êtres peuvent faire bouger et trembler violemment la terre. Telle est la seconde raison.

    3.15. Egalement, quand un Bodhisattva descend des cieux de Tusita, pleinement attentif et conscient, pour pénétrer dans le sein de sa mère, la terre bouge et tremble violemment. Telle est la troisième raison.

    3.16. Egalement, quand le Bodhisattva quitte le sein de sa mère, pleinement attentif et conscient, la terre bouge et tremble violemment. Telle est la quatrième raison.

    3.17. Egalement, quand le Tathagata atteint l’Eveil suprême, la terre bouge et tremble violemment. Telle est la cinquième raison.

    3.18. Egalement, quand le Tathagata met en marche la Roue du Dhamma, la terre bouge et tremble violemment. Telle est la sixième raison.

    3.19. Egalement, quand le Tathagata, pleinement attentif et conscient, renonce au principe de vie, la terre bouge et tremble violemment. Telle est la septième raison.

    3.20. Egalement, quand le Tathagata atteint l’élément du nibbāna sans trace, la terre bouge et tremble violemment. Telle est la huitième raison. Voilà, Ananda, ces huit raisons, les huit causes de l’apparition d’un grand tremblement de terre.



    ---------------------------------------------------------------------------------------------


    Faut-il en penser qch ? Ne s'agit-il pas plutôt de dires, d'un texte, à l'instar de la Bible (dont on connait l'imagination débordante, au plus tard depuis la pierre de Rosette), destinés à donner une valeur au Bouddhisme, qu'on aurait eu du mal à faire entendre, parmi tous les courants de l'époque. Il convient de remettre le tout, et toujours, dans le contexte de l'époque, de la perception généralisée de sa société.
    Une religion, un courant qui ne connait pas de miracles n'était pas une religion, courant. Bon......Je pense que nous en sommes plus là et on peut donc en sourire, lire ces passages pour rêver un peu, à l'instar d'un quelconque conte qui souvent contient un grain de vérité à trouver en strate ou.........pas.

    SB
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5468
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Critique du bouddhisme

    Message par Kaïkan le Mer 6 Fév 2013 - 15:22

    SB31 a écrit:Faut-il en penser qch ?

    Bonjour,

    A supposer que la question soit : Faut-il en penser quelque chose ?
    Il est certainement préférable de ne pas prendre ce texte au pied de la lettre mais de lire entre les lignes.
    Les forces cosmiques et naturelles que nos scientifiques appellent glissement des plaques tectoniques sont évoquées de façon nettement plus poétique par les anciens. Pourtant, au cours de leurs méditations, les grecs de l’antiquité avaient déjà visualisé l’atome comme composant infinitésimal de la matière.
    Unissant nos connaissances actuelles et le lyrisme poétique des anciens il nous est possible de créer des méditations très imagées à partir de textes issus de sources millénaires.




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1472
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: Critique du bouddhisme

    Message par lausm le Mer 6 Fév 2013 - 18:45

    Dire que parce que le Bouddha ne s est pas prononcé sur certains sujets, ne permet pas d y réfléchir, est à mon avis risquer de s empècher de se poser des questions importantes car actuelles dans ce monde, et d utiliser le bouddhisme comme cadre de pensée, et non pas comme pratique d éveil de sa conscience.
    Eveiller sa conscience, c est apprendre à penser par soi-meme en se libérant des supports d un savoir édicté par autrui, le BOuddha a voulu qu on apprenne à penser, il n a pas imposé une pensée qui serait le vérité ultime sans qu on ne la vérifie par son expérience.
    Meme le bouddhisme doit pouvoir ètre remis en cause, pour pouvoir continuer à rester vivant. Cela sans tout mettre à bas systématiquement, mais simplement parce que tout système sain se regarde et s observe lui-meme.
    avatar
    SB31
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 7
    Date d'inscription : 06/02/2013

    Re: Critique du bouddhisme

    Message par SB31 le Jeu 7 Fév 2013 - 15:35

    lausm a écrit:Dire que parce que le Bouddha ne s est pas prononcé sur certains sujets, ne permet pas d y réfléchir, est à mon avis risquer de s empècher de se poser des questions importantes car actuelles dans ce monde, et d utiliser le bouddhisme comme cadre de pensée, et non pas comme pratique d éveil de sa conscience.
    Eveiller sa conscience, c est apprendre à penser par soi-meme en se libérant des supports d un savoir édicté par autrui, le BOuddha a voulu qu on apprenne à penser, il n a pas imposé une pensée qui serait le vérité ultime sans qu on ne la vérifie par son expérience.
    Meme le bouddhisme doit pouvoir ètre remis en cause, pour pouvoir continuer à rester vivant. Cela sans tout mettre à bas systématiquement, mais simplement parce que tout système sain se regarde et s observe lui-meme.


    "........à l'instar d'un quelconque conte qui souvent contient un grain de vérité à trouver en strate ou.........pas." Donc à voir........

    SB31
    avatar
    SB31
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 7
    Date d'inscription : 06/02/2013

    Re: Critique du bouddhisme

    Message par SB31 le Jeu 7 Fév 2013 - 15:42

    Kaïkan a écrit:
    SB31 a écrit:Faut-il en penser qch ?

    Bonjour,

    A supposer que la question soit : Faut-il en penser quelque chose ?
    Il est certainement préférable de ne pas prendre ce texte au pied de la lettre mais de lire entre les lignes.
    Les forces cosmiques et naturelles que nos scientifiques appellent glissement des plaques tectoniques sont évoquées de façon nettement plus poétique par les anciens. Pourtant, au cours de leurs méditations, les grecs de l’antiquité avaient déjà visualisé l’atome comme composant infinitésimal de la matière.
    Unissant nos connaissances actuelles et le lyrisme poétique des anciens il nous est possible de créer des méditations très imagées à partir de textes issus de sources millénaires.




    Absolument. A l'instar de l'exemple Démocrite et Bouddha, nombre de philosphes, sages n'ont fait que se repéter, d'une manière ou d'une autre, parfois d'une manière profonde, à trouver, à priori souvent même méconnaissable. Au lieu d'emprunter ses vérités, qui en revient qu'un cumul de fait, il convient par contre de faire le chemin soi-même.

      La date/heure actuelle est Lun 25 Sep 2017 - 18:45