Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Différence entre mental, ego et "être"?

    Partagez
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Différence entre mental, ego et "être"?

    Message par Leela le Sam 1 Juin 2013 - 9:48

    Je suis en train de lire "le pouvoir du moment présent" de Eckart Tollé (pas taper, hein !) Je sais que tout le monde ne l'apprécie pas, mais pour moi, c'est un "maître" actuel, il parle clairement et je suis en accord total avec sa philosophie, du moins pour le peu que j'en ai lu.

    Je suis aussi un cycle de 3 ans de méditation et d'exercices sur "dompter le tigre intérieur", de Akong Rimpoché, où le "tigre" est aussi étudié (=le mental et les émotions).
    Mon problème actuel est un mental terriblement agité: il m'est impossible, en méditation, de "poser mon attention" plus de 1 ou 2 minutes sur la respiration. Après une période difficile dans ma vie, je suis en train de retrouver le goût de vivre, la joie, et mon mental fait des projets sans arrêt, à courte et à longue échéance. Moon mental moline donc avec beaucoup de joie sur des sujets positifs et optimistes.

    Je vais essayer de formuler ma question, qui n'est peut-être pas facile à comprendre, même pour moi.

    L'ego serait le mental+les émotions, et la mémoire. Il ne fonctionne qu'au passé, et au futur. Il déteste le présent et fait tout pour nous empêcher d'y vivre, parce que quand on est "dans le moment présent", il disparaît. Je sens cela très fort.
    Je ne le considère pas comme un ennemi, mais comme un ami, un outil, une "monture" qui me permet d'aller loin dans la vie. Mais il est clair que c'est lui qui me mène, actuellement. Alors "je" décide de le calmer, de le dompter.
    Fort bien, mais cette décision là vient aussi du mental, du raisonnement, c'est aussi un désir de contrôler la situation, donc on tourne en rond et il ne fait que se renforcer.

    J'arrive à calmer mon mental dans l'action. Une fois "plongée" dans l'action, c'est elle qui me mène (et plus le mental), alors là, ça va. Mais quand je n'ai pas une action comme "support", ça ne va pas. En méditation, mon mental pète dans tous les sens, c'est comme une feu d'artifice qu'on essaie de retenir avec une petite cuillère...

    Alors, comment sortir de ce cercle vicieux ? Par étapes ? D'abord "laisser péter" le feu d'artifice, en me contentant simplement de ne pas me laisser emporter par lui ?
    C'est plus ou moins ce qui est proposé en "vipassana" ?
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1137
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Différence entre mental, ego et "être"?

    Message par Zenoob le Sam 1 Juin 2013 - 11:31

    Salut ! Je ne suis pas du tout un maître mais ton interrogation m'intéresse, et je vis aussi la même chose parfois.

    Une chose est sûre : plus tu vas essayer de te calmer, moins tu y arriveras ; plus tu accordes d'importance à ton "mental", plus il en aura. Comme tu le dis bien toi même, à partir du moment où "tu" décides de te calmer, tu fais fausse route à mon avis : il n'y a rien à décider, juste à s'asseoir avec les choses telles qu'elles sont et à ne rien y ajouter ou soustraire.

    Perso je n'aime pas trop les expressions du genre "dompter le tigre" ou des trucs comme ça ; on a l'impression que notre mental est un ennemi qu'il faut vaincre et maîtriser en lui imposant une domination, alors que j'ose croire que c'est tout l'inverse. En plus c'est stupide, parce que ça veut dire quoi, "dompter le tigre" ? Qui "dompte le tigre" sinon un dompteur qui impose sa volonté et donc son ego ? Il y aurait donc en nous un dompteur et un dompté ?

    Le mental est plutôt pour moi un petit chiot parfois apeuré ou parfois enjoué dont il faut prendre soin, qui est marrant à regarder, qui aboie beaucoup mais pas méchamment, et qui est beau pour ce qu'il est. C'est quand on commence à aimer tout ce bordel intérieur pour ce qu'il est, même quand c'est frustrant, qu'on devient de plus en plus calme.

    Je crois que l'important, c'est de s'asseoir comme on est, tous les jours, c'est tout ; le reste n'a que l'importance qu'on veut bien lui accorder.

    Comment sortir de ce cercle vicieux ? Sûrement en arrêtant de vouloir en sortir.

    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5598
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Différence entre mental, ego et "être"?

    Message par Kaïkan le Sam 1 Juin 2013 - 11:46


    Bonjour Leela,

    Je suis certain que cette question est intéressante pour tous les pratiquants car quel est celui qui n’a pas croisé de nombreuses fois des périodes durant lesquelles la méditation semble quasiment impossible.
    Je vais essayer de donner ma réponse mais j’espère bien qu’il y en aura d’autres…

    D’abord au sujet de l’égo. Je recommande l’attitude de l’Advaïta Vedanta c’est-à-dire : la pensée Non-dualiste de l'Inde qui affirme l'unité du monde et de l'être.
    Le Soi (ātman) est de même nature que le Brahmane, la Réalité ultime indifférenciée.
    L’égo n’est pas séparé de l’univers de même que le corps n’est pas séparé de l’esprit. La perception de cette réalité est obscurcie en l'homme par la fausse idée qu'il a de lui-même et du monde, l'empêchant de vivre la plénitude de l'unité.

    A partir de cette base (philosophique ?) il n’y a donc pas quoi que ce soit de spécial à atteindre ou à obtenir. L’esprit est comme un chat qui va où lui semble bon, en dépit des caresses et de toute incitation. Donc laisser la tête courir mais ne pas courir après sa tête…

    Quelques mots du répertoire classique pour ne pas s’inquiéter…

    « Rien ne sert de chercher la vérité, il suffit de ne plus chérir d’opinions à son sujet. »
    « Ce taillis n’a ni branches ni feuilles, seule y déborde la Réalité. »
    « L’Éveil, c’est comprendre que l’Éveil n’est pas quelque chose que l’on puisse atteindre ».



    - Où vas-tu ?
    - Je ne sais pas, demande au cheval...



    PS :
    Zenoob a écrit:C'est quand on commence à aimer tout ce bordel intérieur pour ce qu'il est, même quand c'est frustrant, qu'on devient de plus en plus calme.
    J'aurais préféré : "C'est quand on commence à accepter...etc."
    Tout à fait d'accord avec l'enseignement de maître Zenoob... pouce levé


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Différence entre mental, ego et "être"?

    Message par Leela le Sam 1 Juin 2013 - 16:51

    merci beaucoup, je vais méditer tout cela.
    Zenoob: je précise bien que je ne rejette pas l'"ego", au contraire il est un outil très utile, mais comme le cavalier de Ka¨kan, ce n'est pas la monture qui doit décider de là où on va.

    En plus, c'est épuisant: ce moulin à penser me vide. Je suis tellement mieux quand c'est l'action qui me porte, là je me ressource. Peut-être un jour me laisserais-je "emporter" par zazen ?
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2931
    Localisation : en bas à gauche
    Humeur : quantique
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Différence entre mental, ego et "être"?

    Message par tangolinos le Sam 1 Juin 2013 - 19:10

    Bonsoir Leela

    toi qui es active, pourquoi ne t'activerais-tu pas à cesser cette agitation ????

    comprends simplement qu'il puisse y avoir un véritable plaisir à regarder toutes ces idées qui surgissent aléatoirement.

    Perso, bien qu'en ces lieux il soit tabou de faire l'éloge de la dualité, je réitère en disant qu'il faut bien distinguer notre "être absolu" que nous ignorons, et sa "manifestation relative" qui nous illusionne...Hihi

    HihihihihiHan
    avatar
    Fa
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Masculin Nombre de messages : 1452
    Date d'inscription : 10/08/2008

    Re: Différence entre mental, ego et "être"?

    Message par Fa le Sam 1 Juin 2013 - 21:05

    Bonsoir, Leela

    Je définirai les 3 concepts de la façon suivante :

    L'être , c'est la personne dans sa globalité.

    Le mental est la partie de l'être qui pense.

    L'ego, est la partie du mental qui pense et évalue le monde de manière erronée, du fait de son ignorance,
    Et donc induit le karma, la souffrance, la dualité.

    Etre > le mental > l'ego.

    Fa




    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Différence entre mental, ego et "être"?

    Message par Leela le Sam 1 Juin 2013 - 22:46

    ave tango
    toi qui es active, pourquoi ne t'activerais-tu pas à cesser cette agitation ????
    n'y a-t-il pas un "ne pas" de trop dans ta phrase ? Wink

    comprends simplement qu'il puisse y avoir un véritable plaisir à regarder toutes ces idées qui surgissent aléatoirement.
    ben oui, cette idée me plaît, mais on est de nouveau dans la dualité, le double ego, dirais-je.

    Sans doute faut-il passer par des étapes. La première ne serait-elle pas de ne plus avoir d'émotion ni volonté par rapport à ce moulinage mental ? Cela ressort de toutes vos interventions, même en filigrane...
    Simplement être là, non pas à le regarder, mais à le voir sans le regarder...
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5598
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Différence entre mental, ego et "être"?

    Message par Kaïkan le Sam 1 Juin 2013 - 23:04


    Bonsoir,

    Il y a deux oiseaux sur la branche

    Le premier goûte le fruit...
    Le deuxième regarde mais ne touche pas...




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1137
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Différence entre mental, ego et "être"?

    Message par Zenoob le Dim 2 Juin 2013 - 0:52

    Il ne s'agit pas non plus de ne pas avoir d'émotion ou de volonté ; il s'agit juste de rester avec ce qui est.

    Je crois qu'en fait il n'y a même pas à se positionner ou à adopter une attitude quelconque par rapport à l'ego ou à quoi que ce soit ; on laisse faire ce qui se fait, c'est tout. Il y a une phrase de Suzuki qui dit un truc du genre "on est tous sur les mêmes rails, et regarder et chercher à comprendre les rails ne sert à rien". Dans ce que tu dis j'ai l'impression que tu "regardes les rails" : tu te demandes ce que c'est que ceci ou cela, comment faire avec ceci ou cela ; je crois que ça, c'est déjà trop en faire. C'est bien humain (et c'est d'ailleurs très intéressant) pourtant et on ne peut s'empêcher de le faire parfois ; le tout, c'est de s'asseoir tous les jours, avec ça ou pas, avec ces questions si elles sont là, avec son mental bordélique ou pas, et de laisser faire. Au bout d'un moment ces questions là perdent de leur importance, enfin pour moi ça a été le cas (elles reviendront peut être par la porte de derrière, qui sait !).

    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Différence entre mental, ego et "être"?

    Message par Leela le Dim 2 Juin 2013 - 6:49

    Dans ce que tu dis j'ai l'impression que tu "regardes les rails"
    si je pouvais y arriver, ce serait déjà un progrès, mais je préfère l'image des nuages. Mon problème est que je les suis. Une idée passe (en général, je pense à quelque chose que je vais faire), l'idée s'impose fortement: "je ne dois pas oublier de le faire", parfois c'est très important et j'ai peur d'oublier, alors je dois noter sinon impossible de m'en débarrasser. Sinon, je me dis que ce n'est pas le moment, et je reviens sur la posture et la respiration, ou je ne me dis rien, et reviens sur zazen. Mais en général, je ne suis même pas consciente que je "pars"... et je me retrouve à des lieues de là ! J'en rigole même...

    Je n'aime pas l'idée de "concentration", qui implique un effort. Quand j'essaie de "poser ma pensée" sur la respiration ou la posture, mon mental fonctionne encore à 100 à l'heure.

    Je ne suis arrivée à "être là" qu'une fois dans ma vie, pendant deux heures. C'était lors d'une méditation... dans une secte. Je n'oublierai jamais cet état de non pensée et de conscience absolue: même les yeux fermés, je "voyais" tout autour de moi, j'entendais tout "séparément", c'est un état de lucidité extraordinaire.

    Est-ce cela, le but de la méditation zen, le fameux état de méditation ?

    Bon, je vais faire ma méditation.


    édit: j'ai réessayé cette technique employée dans la secte. C'était
    - être installé confortablement
    - "être , et être bien"

    C'est tout.

    Etre "là" signifie: dans son corps, dans l'endroit où on est, et au moment présent. C'était pour éviter les décorporation, les "balades" mentales dans le passé ou le futur, ou "ailleurs.
    Etre "bien" signifie de pas avoir de gêne physique ou autre.

    Il fallait faire l'exercice pendant une durée déterminée: 10 minutes au début, et jusque 2 heures. Une personne en face de nous notait les moindre tressaillements, signes d'une gêne, ou le ramollissement, signe d'une "absence", et disait alors "recommence l'exercice: être là, et être bien", ce qui remettait le compteur à zéro.
    Cette méthode est extrêmement efficace: après une exacerbation, les gênes disparaissent toutes, l'esprit est de plus en plus présent.

    Dans la phrase "être là, et être bien", il n'y a aucune notion de "faire", ce qui permet de court-circuiter le mental.


    Pour ce qui est de ces phases où le mental revient au galop (d'après vos témoignages, c'est récurrent), ne serait-ce pas cette réaction de défense de l'ego qui ne veut pas lâcher prise, qui essaie par tous les moyens de rester maître de la situation , comme l'explique si bien Tollé ? Cela expliquerait les grosses difficultés que j'ai pour le moment ?


    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5598
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Différence entre mental, ego et "être"?

    Message par Kaïkan le Dim 2 Juin 2013 - 9:10


    Bonjour,

    Oui l’esprit s’échappe et c’est normal. Quand on s’aperçoit qu’on s’est perdu dans les pensées on le ramène tranquillement sur la posture et la respiration jusqu’à sa prochaine escapade. Cette alternance de pensées et non-pensées c’est hishyrio (l’au-delà de la pensée).
    Il est important d’occuper le mental : vérifier les points importants de la posture (menton rentré, nuque étirée, épaules relâchées, cambrure lombaire etc.)
    On peut aussi détendre toutes les parties du corps en commençant par la tête et en descendant jusqu’au bas-ventre. Accentuer la sensation de poids dans le bas du corps et de légèreté vers le haut comme si on était tiré au-dessus de la tête. La colonne vertébrale peut aussi être souplement étirée quand on ressent que l’on s’affaisse. Il y a beaucoup de conscience qui va vers le corps et on s’aperçoit que les pensées éventuelles sont différentes suivant les endroits dont on s’occupe.

    Je n'oublierai jamais cet état de non pensée et de conscience absolue: même les yeux fermés, je "voyais" tout autour de moi, j'entendais tout "séparément", c'est un état de lucidité extraordinaire.

    Ceci est une expérience très importante. Si on l’a tout le temps ou à volonté c’est une réalisation. Cependant il ne faut pas rechercher un état particulier car cela fait obstacle. Ce qui est important c’est d’équilibrer tension juste et détente.

    En tout cas pour atteindre l’égalité « l’équanimité » il y a trois points importants, trois attitudes à travailler simultanément.
    1. L’endurance. Subir le désagrément de ce qu’on a du mal à supporter (douleur, mentale, physique etc.)
    2. L’indifférence. Laisser passer ce qui dérange comme des nuages passagers.
    3. La soumission à l’ordre cosmique. Position philosophique d’acceptation des joies et peines de son karma et des épreuves de la pratique bouddhique.

    Ces trois attitudes permettent de séparer le témoin impartial en nous, qui observe sans juger et sans en être affecté tous les mouvements mentaux émotionnels ou autres.
    Il y a en chacun un trésor précieux, un diamant dans une gangue épaisse, qui a toujours été là, et qui finit par devenir évident par la pratique répétée et quotidienne.
    Il faut aussi parler de ses doutes et problèmes aux autres pratiquants nouveaux ou anciens : ce forum est justement une opportunité…

    Bon zazen, bons dhyânas





    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3343
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Différence entre mental, ego et "être"?

    Message par Fred le Dim 2 Juin 2013 - 13:00

    zenoob :
    Je crois qu'en fait il n'y a même pas à se positionner ou à adopter une attitude quelconque par rapport à l'ego ou à quoi que ce soit ; on laisse faire ce qui se fait, c'est tout.

    Bonjour,

    En langage zen pig , je crois qu'on traduirait ce que dit zenoob de la manière suivante :

    Que notre zazen soit facile ou difficile, les deux sont satori.
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1137
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Différence entre mental, ego et "être"?

    Message par Zenoob le Dim 2 Juin 2013 - 13:47

    Leela a écrit:si je pouvais y arriver, ce serait déjà un progrès, mais je préfère l'image des nuages. Mon problème est que je les suis. Une idée passe (en général, je pense à quelque chose que je vais faire), l'idée s'impose fortement: "je ne dois pas oublier de le faire", parfois c'est très important et j'ai peur d'oublier, alors je dois noter sinon impossible de m'en débarrasser. Sinon, je me dis que ce n'est pas le moment, et je reviens sur la posture et la respiration, ou je ne me dis rien, et reviens sur zazen. Mais en général, je ne suis même pas consciente que je "pars"... et je me retrouve à des lieues de là ! J'en rigole même...

    Je crois que Suzuki, quand il parle des rails, ne parle pas des pensées ; il parle de ce qui nous constitue, de ce qui fait qu'on vit ici et maintenant. Peut être que zazen, ce n'est pas l'apprentissage de "se regarder vivre", mais plutôt de vivre.

    Après, comme le dit Kaikan, ce que tu décris me paraît tout à fait "normal", en tout cas je le vis aussi. L'esprit se barre, on se rend compte qu'on n'est plus du tout présent, qu'on est en train de penser à ceci et cela. Pourquoi on fait ça, ce n'est peut être pas important de le savoir ; c'est humain, c'est ce qu'on est, et c'est comme ça...

    Mais il n'y a rien besoin de forcer, ce n'est pas "mal" de partir dans ses pensées : la posture, et l'habitude de la concentration sur la respiration, font que de toute façon tôt ou tard on va revenir au moment présent. Je crois qu'il faut simplement avoir confiance, et pratiquer très régulièrement, tous les jours, sans trop s'en faire, comme on se brosse les dents quoi !

    Il y a une technique traditionnelle chouette pour travailler la concentration, c'est de compter ses expirations seulement, tout au long de l'expiration : "uuuuuuun", "deeeeeeeeux", etc jusqu'à dix, puis on revient à un. Ca aide à se fixer un peu et à rendre la concentration sur la respiration de plus en plus facile, sans forcer, et ça permet aussi de laisser un espace vide lors de l'inspiration mais évidemment ce n'est qu'une étape d'apprentissage. Une fois qu'on parvient à ne pas perdre pas un seul compte pendant 30 minutes sans ressentir aucune gêne (ça prend des mois, c'est assez difficile), on peut passer à l'étape suivante, qui est l'attention sur la respiration sans compter ; et puis après, on laisse tomber toute concentration, ça devient inconscient. Rien de tout ça n'est une finalité ni n'est obligatoire, mais si tu es frustrée par ton mental qui part dans tous les sens, ça peut être une "solution" à ce qui n'est pas vraiment un problème Smile .

    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Différence entre mental, ego et "être"?

    Message par Leela le Dim 2 Juin 2013 - 15:05

    oui je connais ce truc de compter les respirations, mais comme je suis fâchée avec les chiffres, cela ne me convient pas. Je suis à nouveau dans le mental, dans la contrainte... tout le contraire du lâcher prise Wink

    Je préfère de loin me "reposer" simplement sur la posture et la respiration.
    Mais je vais encore essayer ce truc de "être ici et être bien": ce matin, ça a pas mal marché.
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1137
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Différence entre mental, ego et "être"?

    Message par Zenoob le Dim 2 Juin 2013 - 15:13

    Oui, je vois ce que tu veux dire. Ceci dit cette technique apprend aussi à lâcher prise. En effet tant qu'on est dans la contrainte, et qu'on se "force" à compter, on souffre de ça et on est tendus ; mais petit à petit, en persévérant, on apprend à compter comme ça vient, parce que ça vient, une expiration après l'autre, sans forcer quoi que ce soit, et ça devient très agréable. Après on se rend compte qu'on peut lâcher complètement le comptage et rester tranquille avec la respiration.

    Je crois quand même (je me trompe peut être) qu'il faut être prêt à bosser et à souffrir un peu, ou en tout cas à faire face à ses propres contraintes internes, quand on veut méditer, arriver comme ça et se poser en shikantaza sans contrainte et dans la facilité, sans avoir pratiqué et entraîné sa concentration me paraît maintenant utopique (du haut de ma toute petite expérience).
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Différence entre mental, ego et "être"?

    Message par Leela le Dim 2 Juin 2013 - 17:38


    Tu sais, ce qui convient à l'un ne convient pas à l'autre, c'est pour cela qu'on a un tel choix de "trucs" Wink Ca fait des années (10? 20? mais très irrégulièrement !) que j'essaie le comptage. Je vois bien que cela ne m'aide pas.
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1137
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Différence entre mental, ego et "être"?

    Message par Zenoob le Dim 2 Juin 2013 - 17:54

    Oui tout à fait, il y a des trucs qui parfois "ne passent pas"... Mais je crois que parfois on peut aussi se remettre en question. Moi par exemple quand j'ai commencé à méditer, le comptage, c'était vraiment horrible et je n'aimais pas du tout ça. Sur les conseils d'un pratiquant de zazen expérimenté, je me suis accroché et j'ai pratiqué le comptage pendant des mois tous les jours, et en fait ça m'a énormément aidé ; c'est devenu agréable, et c'est aussi devenu quelque chose que je peux lâcher ou reprendre selon les difficultés que je ressens ou pas. Enfin dans tous les cas ce n'est pas une fin en soi, c'est une technique comme une autre qui doit être de toute façon abandonnée à un moment ou à un autre ; mais cette expérience m'a montré qu'il n'est pas forcément efficace ni bon à long terme de toujours choisir ce qui nous paraît facile et confortable, et que se coltiner quelques difficultés permet d'avancer... Sans tomber dans le masochisme, évidemment. C'est à chacun de trouver ce qui lui va ou pas et dans quelle mesure...
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Différence entre mental, ego et "être"?

    Message par Leela le Dim 2 Juin 2013 - 18:01


    Se remettre en question ? Mais c'est justement ce que je fais ici... Des difficultés ? Ce n'est pas cela qui manque. Ma tendance est presque de les rechercher. Mon travail est donc de m'en libérer, de me simplifier la vie, d'aller à l'essentiel. (chacun est différent)
    Je suis contente pour toi que le comptage t'aie apporté du bon.

    Kaïkan

    Pas de but, OK, mais s'il n'y a aucun but, pourquoi est-ce que je méditerais ? On en a toujours un, conscient ou inconscient.
    Par contre "ne pas vouloir atteindre un résultat, un état...", là je suis d'accord. Chinois-salut
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5598
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Différence entre mental, ego et "être"?

    Message par Kaïkan le Dim 2 Juin 2013 - 18:18

    Leela a écrit:Pas de but, OK, mais s'il n'y a aucun but, pourquoi est-ce que je méditerais ? On en a toujours un, conscient ou inconscient.
    Il y a coïncidence entre la pratique et le but.

    Tout ce que l'on obtient en plus est complètement inattendu car on ne pouvait l'imaginer et toute conception d'un objectif faisait obstacle.

    Autrement évidemment qu'on a des buts (on n'est pas des saints). C'est la pratique elle-même qui est sans but (pas ceux qui pratiquent).

    Néanmoins Deshimaru disait souvent : "Lorsque vous êtes assis en zazen vous êtes des saints, vous êtes complètement purs."


    sunny


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Différence entre mental, ego et "être"?

    Message par Leela le Dim 2 Juin 2013 - 19:40

    "Lorsque vous êtes assis en zazen vous êtes des saints, vous êtes complètement purs."
    ça me semble très théorique, mais bon, je ne vais pas discuter de cela, il y a sans doute "quelque chose derrière" cette phrase, que je ne comprends pas.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5598
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Différence entre mental, ego et "être"?

    Message par Kaïkan le Dim 2 Juin 2013 - 20:10

    Leela a écrit:
    "Lorsque vous êtes assis en zazen vous êtes des saints, vous êtes complètement purs."
    ça me semble très théorique, mais bon, je ne vais pas discuter de cela, il y a sans doute "quelque chose derrière" cette phrase, que je ne comprends pas.
    Ça veut dire que contrairement à ce que vous croyez, quand vous êtes en zazen vous êtes comme le souligne Fred dans l'actualisation du satori :
    Fred a écrit:"Que notre zazen soit facile ou difficile, les deux sont satori."
    A ce moment vous êtes des Bouddhas vivants. Vous ne vous en rendez pas compte (sans quoi d'ailleurs vous ne seriez plus du tout des Bouddhas), mais vous êtes des saints, vous êtes au-delà des souillures du monde phénoménal, vous êtes complètement purs.
    Je sais que c'est dur à avaler car on a des idées préconçues et complètement erronées sur le satori, ce que doit être ou pas un Bouddha ou la sainteté.
    Les maîtres zen s'évertuent à retirer les œillères des pratiquants pour les faire entrer dans la compréhension juste qui permettra d'ouvrir "shobogenzo nehan myoshin".(l’œil de la vrai Loi, le merveilleux esprit du nirvana).




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Différence entre mental, ego et "être"?

    Message par Leela le Dim 2 Juin 2013 - 20:37

    j'ai tout faux alors, si je pense que la méditation est un "exercice spirituel", une prise de consceince, et que le "bouddha vivant", c'est quand nous appliquons la compassion, la compréhension et l'aide, à nous même et aux autres, dans la vie de tous les jours ?
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5598
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Différence entre mental, ego et "être"?

    Message par Kaïkan le Dim 2 Juin 2013 - 21:34

    Leela a écrit:j'ai tout faux alors, si je pense que la méditation est un "exercice spirituel", une prise de consceince, et que le "bouddha vivant", c'est quand nous appliquons la compassion, la compréhension et l'aide, à nous même et aux autres, dans la vie de tous les jours ?

    "Tout faux", je ne dirais pas ça.
    Il est temps pour toi de faire un petit pas au-delà des vues anciennes (les vues d'autrefois), pour évoluer vers plus de lumière. Zazen n'est pas seulement un "exercice spirituel", il est aussi et surtout l'actualisation de ta nature originelle qui est KU (sunyata) ou nature-de-Bouddha.

    quand nous appliquons la compassion, la compréhension et l'aide, à nous même et aux autres, dans la vie de tous les jours ?
    Cela c'était un exercice comme lorsque tu apprends à danser tu regardes tes pieds et tu comptes les pas. Maintenant il n'est plus nécessaire de pratiquer cette attitude morale volontairement avec la conscience mentale. Il faut entrer dans la confiance de ta pratique. Aprés zazen tu vis ta journée en étant simplement attentive à chaque moment comme en zazen et en accomplissant chaque tâche de ton mieux. C'est ton cœur qui te guide : shin = cœur, âme, esprit... Very Happy
    Au moindre doute réfère toi à ton propre zazen, à ta propre pratique. Ose te faire confiance et ose penser que tu n'es pas toujours dans l'erreur même si tu n'es pas toujours dans la vérité absolue.





    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Différence entre mental, ego et "être"?

    Message par Leela le Dim 2 Juin 2013 - 22:25


    je ne pensais pas être "dans l'erreur", j'ai juste taquiné un peu.
    Aprés zazen tu vis ta journée en étant simplement attentive à chaque moment comme en zazen et en accomplissant chaque tâche de ton mieux.
    c"est ce que j'essaie de faire, depuis bien longtemps, à vrai dire, je trouve que c'est l'objectif, que c'est encore plus important que de faire zazen. C'est un peu ce que je voulais dire... Wink

    Mais faire zazen est aussi très utile, sinon je ne le ferais pas. C'est la loupe, qui permet de mieux voir le mécanisme de tout ce qui se passe dans la caboche japonais
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5598
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Différence entre mental, ego et "être"?

    Message par Kaïkan le Lun 3 Juin 2013 - 11:40


    Bonjour,

    Il ne faut pas oublier non plus de ne pas entretenir de pensées. C'est-à-dire que pendant zazen on ne réfléchit pas à ses problèmes personnels en essayant de les résoudre. On laisse les pensées surgir de la non-pensée, donc on pense sans penser, inconsciemment, sans y penser... Very Happy




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "

    Contenu sponsorisé

    Re: Différence entre mental, ego et "être"?

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 14 Déc 2017 - 13:57