Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Expression par le langage, dérapages, pièges et modes d’emploi.

    Partagez

    Sondage

    Communiquer ?

    Total des votes: x
    avatar
    zanshin
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 797
    Age : 68
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Annonce Re: Expression par le langage, dérapages, pièges et modes d’emploi.

    Message par zanshin le Dim 23 Mar 2014 - 9:33

    tao 

    Bonjour,

    J’interviens pour rappeler le sujet de ce topic : la communication par le langage sur le forum (et partout ailleurs), c’est-à-dire la dialectique.
    Il ne s’agit donc pas de débattre sur le fond mais sur la forme qu’on emploie pour communiquer.
    On peut s’appuyer pour des exemples sur tous les thèmes qui ont été débattus sur ce forum sans retomber dans les débats de fond évidemment.
     
    Petite précision :

    • Ce n’est pas non plus un débat entre le fond et la forme (certains ont essayé de faire cette digression).
    • C’est une étude sur l’expression, la communication, la dialectique, avec tous les pièges rencontrés dans les échanges et comment s’en sortir.


    J’espère que ce petit rappel vous sera utile.   aurevoir


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5465
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Annonce Re: Expression par le langage, dérapages, pièges et modes d’emploi.

    Message par Kaïkan le Dim 4 Oct 2015 - 19:30


    Au sujet des styles en écriture



    On appelle une affirmation déguisée en question une question rhétorique. Dans ce cas-là c'est une question qui n'attend pas de réponse, la réponse étant contenue dans la question elle-même (ou s'impose immédiatement et sans ambiguïté dans l'esprit de l'interlocuteur).

    La question rhétorique ou question de style est une question qui n’appelle pas de réponse, autrement dit une sorte d’affirmation déguisée en question, une formule phatique qui vise à rendre plus vivant un monologue.
    Elle est souvent perlocutoire, car ce n’est pas l’énoncé qui compte mais l’effet sur l’auditoire (ou le lecteur) donc c’est une forme de communication avant tout.
    Dans la rhétorique de l’indignation, la question de style permet d’influencer et de forcer l’opinion de l’auditoire.

    Exemple :

    « Direz-vous en voyant cet amas de victimes :
    "Dieu s’est vengé, leur mort est le prix de leurs crimes" ?
    Quel crime, quelle faute ont commis ces enfants
    Sur le sein maternel écrasés et sanglants ?
    »
    Voltaire sur le désastre de Lisbonne 1756.




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "

      La date/heure actuelle est Ven 22 Sep 2017 - 8:14