Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Peter Fenner ; la libération naturelle-une approche non-duelle

    Partagez
    avatar
    lausm
    無為 - mui -

    Nombre de messages : 1500
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Peter Fenner ; la libération naturelle-une approche non-duelle

    Message par lausm le Jeu 27 Juin 2013 - 19:10

    Voici un extrait du livre de Peter Fenner, que je recommande fortement, surtout aux amateurs de non dualisme.

    Son titre est "l'esprit lumineux".

    Avec lui, on va direct au but...il a pratiqué chez les tibétains, dans le zen, le theravada, autant dire qu'il a quand même exploré à fond la pratique bouddhiste sous différents aspects depuis plus de trente ans.

    En tous cas un instructeur qui peut, je pense, apporter à beaucoup.


    "Les approches psycho spirituelles conventionnelles partent du principe que la libération des émotions intenses requiert travail et effort, prise de conscience cognitive profonde, libération cathartique ou une combinaison de tous ces éléments. De telles voies sont construites sur les principes de discipline et de transformation : nous changeons notre comportement, nous purifions notre esprit et transformons notre perception.
    L'approche non duelle nous donne la possibilité de nous libérer des pensées et des émotions perturbatrices en ne faisant rien! La tradition non duelle de Dzogchen appelle cela "laisser ce qui est exactement tel quel". Les maîtres Dzogchen dissolvent les perturbations et entrent dans la conscience inconditionnée en laissant les choses telles quelles. Dès qu'elles agissent vraiment de la sorte, les réponses réactives fondent comme neige au soleil ou, comme le disent les textes traditionnels, "comme de la neige tombant sur l'eau chaude de la pure non interférence".
    Dans l'approche non-duelle, nous ne considérons pas que certaines expériences sont sublimes et d'autres profanes. Nous ne surimposons rien de plus à notre expérience que celle qu'elle nous donne dans son immédiateté. Nous ne donnons pas à notre expérience plus d'importance qu'elle n'en a, nous ne l'éxagérons pas, nous ne la banalisons pas et ne la dévalorisons pas non plus. Nous n'intervenons ou ne nous immisçons en aucune façon dans notre expérience, nous laissons ce qui est exactement tel quel. Notre expérience est naturelle, simple, non manipulée et sans calcul. Lorsque nous nous relions à la source de notre être, nous sommes intrinsèquement libres, nous nous sentons ouverts et libérés quelles que soient les circonstances extérieures ou intérieures.
    Lorsque nous laissons les choses telles quelles, les crispations émotionnelles et les pensées compulsives se dissipent souvent plus rapidement que si nous intervenions ou interférions. Cette capacité à laisser les choses être, sans jugement ou réflexion, est un élément central de l'approche non-duelle.
    Nous créons simplement de l'espace autour du problème, nous le laissons suivre son cours et se dissiper de lui-même. C'est ce que dit Longchenpa, le grand yogi dzogchen : "ne conditionnez pas votre mental en essayant de réprimer votre expérience, de la transformer machinalement ou d'appliquer un antidote, laissez plutôt votre mental s'ouvrir naturellement à la condition dans laquelle vous le trouverez. Ceci est l'essence irréfutable de ce qui a un sens ultime." Dans la tradition dzogchen, la dissolution spontanée de ces croyances et des émotions limitatives est appelée "libération naturelle" ou "auto-libération".
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1178
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Peter Fenner ; la libération naturelle-une approche non-duelle

    Message par Zenoob le Jeu 27 Juin 2013 - 20:30

    Ah, te revoilà !

    Chouette texte, merci !

    Mais c'est facile à dire, pas à faire, évidemment... En ce moment, je suis plutôt sans énergie, un peu crevé, et pas mal déprimé (pour pas grand chose - je dois prendre des antibiotiques jusqu'à dimanche, et je déteste les médicaments, ça me fout le bide en vrac, ça me fait somnoler, etc). Ce n'est vraiment pas évident, dans ces conditions, de s'ouvrir et de laisser les émotions et les sensations être comme elles sont ; je m'assois souvent avec l'idée de guérir, de régler les problèmes, malgré moi, c'est un réflexe profondément ancré...
    avatar
    Lulu59
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 156
    Date d'inscription : 02/03/2013

    Re: Peter Fenner ; la libération naturelle-une approche non-duelle

    Message par Lulu59 le Sam 29 Juin 2013 - 13:16

    Zenoob a écrit:...
    je m'assois souvent avec l'idée de guérir, de régler les problèmes, malgré moi, c'est un réflexe profondément ancré...
    Bonjour,
    je ne vois pas ce qu'il y a de blâmable à cela. Qui malade souhaiterait le rester, ayant des problèmes ne voudrait pas les régler?
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5836
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Peter Fenner ; la libération naturelle-une approche non-duelle

    Message par Kaïkan le Dim 30 Juin 2013 - 16:37

    Zenoob a écrit:Ah, te revoilà !

    Chouette texte, merci !

    Mais c'est facile à dire, pas à faire, évidemment... En ce moment, je suis plutôt sans énergie, un peu crevé, et pas mal déprimé (pour pas grand chose - je dois prendre des antibiotiques jusqu'à dimanche, et je déteste les médicaments, ça me fout le bide en vrac, ça me fait somnoler, etc). Ce n'est vraiment pas évident, dans ces conditions, de s'ouvrir et de laisser les émotions et les sensations être comme elles sont ; je m'assois souvent avec l'idée de guérir, de régler les problèmes, malgré moi, c'est un réflexe profondément ancré...

    Bonjour,

    Le texte donne justement une approche dans laquelle il n'y a rien à faire. Il n'y a pas un état spécial. Donc l'état d'être malade lorsqu'il survient devrait être éprouvé tel qu'il est, car il est tout à fait adéquat...Very Happy 


    Mahamudra, “le grand symbole”, ou dzogchèn, “la grande perfection”, sont véritablement au-delà de la distinction entre méditation et non-méditation ; aussi n’est-il pas vraiment approprié de les nommer d’une façon ou d’une autre.

    http://zen-et-nous.1fr1.net/t1437-comme-lorsqu-on-laisse-la-fenetre-ouverte#25333



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Fa
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Masculin Nombre de messages : 1452
    Date d'inscription : 10/08/2008

    Re: Peter Fenner ; la libération naturelle-une approche non-duelle

    Message par Fa le Dim 30 Juin 2013 - 22:35

    Voici un extrait du livre de Peter Fenner, que je recommande fortement, surtout aux amateurs de non dualisme.

    Bonjour,

      Quelle différence, y a-t-il entre n'avoir aucune pratique, et pratiquer le Dzogchen ?
      Le Dzogchen serait en quelque-sorte la pratique de la non pratique.

      Si le Bouddhisme est un art de la liberté, on peut imaginer aisément que le Dzogchen est le sommet de l'art.
      Mais pensez-vous que cette pratique soit adaptée aux débutants ?
      Je ne le crois pas.
      On peut se référer aux 10 tableaux du dressage du Buffle. Avant qu'il nous suive gentillement, il faut le diriger avec la corde des moyens habiles.

      Me trompe-je ?elephant 

    FA
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5836
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Peter Fenner ; la libération naturelle-une approche non-duelle

    Message par Kaïkan le Dim 30 Juin 2013 - 23:04


    Bonjour Fa,

    Le problème c'est qu'il faudrait faire une distinction entre ancien et nouveau, débutant et chevronné, maître et élève etc.

    Si on fait des catégories on n'est plus ni dans le zen ni bien sûr dans Mahamudra, “le grand symbole”, ou dzogchèn, “la grande perfection”.


    Maître Sosan dans le Shin Jin Mei a écrit:La Voie est ronde, en paix, large comme le vaste cosmos, parfaite ;
    Sans la moindre notion de saisie ou de rejet.
    En vérité parce que nous voulons saisir ou rejeter
    Nous ne sommes pas libres.

    http://www.portedumoinezen.com/page1.html




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1178
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Peter Fenner ; la libération naturelle-une approche non-duelle

    Message par Zenoob le Dim 30 Juin 2013 - 23:41

    Je ne comprends pas bien, Kaïkan ; ces catégories existent bel et bien, non ? Il y a bien des maîtres, que des élèves viennent voir, justement parce que les maîtres ont l'expérience de la pratique... D'un point de vue très terre à terre, il y a quand même des différences quand on pratique depuis deux semaines et quand on pratique depuis 30 ans ; ça a beau ne pas "être zen" de dire ça, c'est quand même une réalité, non ? Enfin, je me plante peut être, je n'ai que peu de recul !

    Je crois que je vois à peu près ce que tu veux dire (fondamentalement, le maître et l'élève ne sont pas différents du tout), mais je ne peux pas m'empêcher non plus de donner raison à Fa. Comme toute pratique, j'ai l'impression que celle de zazen évolue. Au début je ne pouvais pas tenir 10 minutes sans souffrir, maintenant être assis 20 minutes peut être un plaisir ; de même, s'il existe tout un tas de techniques traditionnelles de concentration qui permettent de faire évoluer les étudiants vers le "ne rien faire du tout", c'est bien qu'on peut progresser et que "tout ne se vaut pas", non ?
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5836
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Peter Fenner ; la libération naturelle-une approche non-duelle

    Message par Kaïkan le Dim 30 Juin 2013 - 23:54




    Bonsoir,

    J'entends bien et je ne contredis ni n'affirme rien au sujet de l'existence ou la non-existence de telle ou telle catégorie.

    Il existe bien :  ancien et nouveau, débutant et chevronné, maître et élève etc.

    Je parle du zen c'est-à-dire de dhyãna et bien sûr de zanmai ou samãdhi. Je cite le "Shin Jin Mei" (et je mets un lien vers le texte complet).

    Lorsqu'on entre dans le domaine des catégories on sort de zen, on sort de zazen, on sort de jijuyu zanmai.
    Donc  on n'est plus ni dans le zen ni bien sûr dans Mahamudra, “le grand symbole”, ou dzogchèn, “la grande perfection”.

    J'espère avoir été plus clair ? point ? japonais 

    En résumé deux aspects : entrer en samãdhi, sortir du samãdhi.




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    lausm
    無為 - mui -

    Nombre de messages : 1500
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: Peter Fenner ; la libération naturelle-une approche non-duelle

    Message par lausm le Lun 1 Juil 2013 - 1:10

    Bonsoir tout le monde.

    Un de ces quatre, je vous posterai un autre extrait, ou P.Fenner explique que l'état non duel n'est pas une négation des catégories, ni une validation.
    Il est juste l'état qui consiste a etre tel qu'on est.
    Qu'il y ait catégories ou pas, pensées ou pas.
    Tel qu'on est.
    en fait, cela existe avant qu'on ne s'en pose la question, et continue d'exister après.
    Bien sur, le reconnaitre demande en fait une formation, mais destinée a ne pas se planter quant a le reconnaitre ou pas.
    Cela ne nie pas une progression, mais en fait signifie que la progression est un état conditionné comme un autre, et que meme la concentration, une méthode de méditation, est un état conditionné, et donc n'est pas l'état au-dela des conditionnements....sauf qu'on peut confondre ces états conditionnés avec ce qui ne l'est pas.
    En fait, cela ne se laisse définir ni par négation ni par non négation.
    Dans le Hannya Shingyo, plusieurs formulations font allusions a cela, ni ceci ni cela....et meme ni ignorance ni non ignorance.
    Dans zen et vie quotidienne, Deshimaru faisait allusion a plusieurs états de pratique et de pratiquants, donc celui qu'il qualifiait d'ultime, et de bodhisattva véritable, qu'il énonçait en ces termes : "ni trancher ni ne pas trancher les passions, ni entrer ni ne pas entrer dans le Nirvana."
    Si mes souvenirs sont bons car je cite de mémoire.
    On rentre dans le joyeux monde de la non dualité, où il ne faut se fixer sur rien, ni meme sur le bouddhisme, le zen, le vide, pas plus que sur le fait de ne pas se fixer....
    Bon courage...
    avatar
    Lulu59
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 156
    Date d'inscription : 02/03/2013

    Re: Peter Fenner ; la libération naturelle-une approche non-duelle

    Message par Lulu59 le Lun 1 Juil 2013 - 8:29

    Bonjour,

    Je suis bien d'accord avec toi Lausm,

    "Le but est atteint avant même le premier pas."
    Wu wen (Mumon) 1183-1260
    avatar
    Fa
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Masculin Nombre de messages : 1452
    Date d'inscription : 10/08/2008

    Re: Peter Fenner ; la libération naturelle-une approche non-duelle

    Message par Fa le Lun 1 Juil 2013 - 12:12

    Bonjour Fa,

    Le problème c'est qu'il faudrait faire une distinction entre ancien et nouveau, débutant et chevronné, maître et élève etc.

    Si on fait des catégories on n'est plus ni dans le zen ni bien sûr dans Mahamudra, “le grand symbole”, ou dzogchèn, “la grande perfection”.

    Bonjour,

    En effet l'important c'est l'état d'esprit qui anime notre pratique, et que tu essaies ce communiquer à travers ta réponse.
    C'est un peu l'un des plus grands défi du Zen, communiquer avec les catégories ce qui se trouve au delà des catégories.

    Et c'est pas des kaoneries...

    Fa
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1178
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Peter Fenner ; la libération naturelle-une approche non-duelle

    Message par Zenoob le Lun 1 Juil 2013 - 12:49

    Merci pour vos réponses, c'est éclairant !
    avatar
    Lulu59
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 156
    Date d'inscription : 02/03/2013

    Re: Peter Fenner ; la libération naturelle-une approche non-duelle

    Message par Lulu59 le Lun 1 Juil 2013 - 13:08

    "Ne pas faire de catégories", c'est encore un choix.

    Un moine interrogea maître Tsui wei sur la signification profonde du zen. Le maître dit: "attends qu'il n'y ait plus personne autour, alors je te le dirai."
    Un peu plus tard, le moine, n'y tenant plus, s'approcha à nouveau de Tsui wei: "Il n'y a plus personne, de grâce éclairez-moi."
    Tsui wei le conduisit dans un bosquet de bambous et, une fois qu'ils furent arrivés, ne dit rien. Comme le moine insistait, Tsui wei enfin lui confia:"Certains bambous sont grands, d'autres sont petits."

    (Tsui wei - 9ème siècle)
    avatar
    Jabba the dégonflé !
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 253
    Emploi/loisirs : brasseur d'air
    Date d'inscription : 03/02/2009

    Re: Peter Fenner ; la libération naturelle-une approche non-duelle

    Message par Jabba the dégonflé ! le Lun 1 Juil 2013 - 15:41

    aaaah ! le zen méridional et ses fameux stages d'été au cap d'agde !
    Ca remonte pas au 9° siècle cette histoire . hein ! Lulu ?! What a Face 
    avatar
    Lulu59
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 156
    Date d'inscription : 02/03/2013

    Re: Peter Fenner ; la libération naturelle-une approche non-duelle

    Message par Lulu59 le Lun 1 Juil 2013 - 16:01

    Jabba the dégonflé ! a écrit:hein ! Lulu ?! What a Face 
    Non Jabba!

    Contenu sponsorisé

    Re: Peter Fenner ; la libération naturelle-une approche non-duelle

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 15 Aoû 2018 - 14:25