Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    le dressage du taureau en 10 tableaux

    Partagez
    avatar
    komyo
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 78
    Date d'inscription : 05/06/2012

    le dressage du taureau en 10 tableaux

    Message par komyo le Jeu 11 Juil 2013 - 21:35

    Enseignement de Maître Tokuda donné lors de la sesshin du 24 au 26 novembre 1995

    http://www.buddhachannel.tv/portail/spip.php?article22732&lang=fr

    Si cela a déjà été posté merci de supprimer !





    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5465
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: le dressage du taureau en 10 tableaux

    Message par Kaïkan le Jeu 11 Juil 2013 - 23:17

    Extrait de : http://www.tao-yin.com/philosophie/bouddhisme_zen.html

    S’asseoir en silence...
    Si on demande à un adepte, et à plus forte raison à un Maître, du Zen ce qu’est le Zen, il répondra probablement et invariablement "  C’est Zazen ! ".
    Si cette réponse ne vous illumine pas immédiatement c’est simplement parce que vous ne pratiquez pas Zazen.
    Or Zazen c’est s’asseoir en silence. Za, en japonais, Zhou en chinois signifie simplement siège, par extension s’asseoir sans bouger. Ce même caractère sanscrit utilisé dans le Dhyana d’origine, Antara est très proche de Asana (siège, posture) utilisé en Hatha Yoga, Zen, Chan ou Dhyana signifie littéralement " centré ", " au milieu de " et, par extension, " agir centré " ou " méditer ".

    Faire Zazen "* c’est donc s’asseoir en silence et agir centré. Zazen c’est la méditation silencieuse.
    * "faire zazen" "faire yuki" et on en passe et des meilleurs c'est un peu "faire du" ou "faire les"
    comme on fait du vélo, du sport, du boudin aux pommes.
    Ou comme "on fait" les pyramides, la thaïlande, la Chine, son âge, la gueule, un infarctus, des enfants donc "en touriste".
    Il y a une sacrée différence entre "pratiquer zazen" "pratiquer du Taijiquan" et "faire zazen" "être zen" ou "faire du Qigong" ce qui, dans ces derniers cas, est une vision "touristique" de la chose en question.

    Un peu comme si Zidane "faisait du ballon" !
    C'est simplement "assise-centrée-silence" (Zuo Chan ou Zazen).
    Cette proposition date du sixième siècle de notre ère lorsque Bodhidharma, fils du Roi Sughanda et descendant en lignée directe du Bouddha, considéré comme le vingt-huitième patriarche indien et premier patriarche chinois, réalisa l’illumination après avoir médité neuf années face à un mur du fameux et réputé monastère de Shaolin.

    Bodhidharma, en sanscrit (Po Ti Ta Mo en chinois, Daruma en japonais) signifie littéralement " Celui qui porte " (Dharma) " l’Eveil " (Bodhi). .. ce qu’on a pu parfois pu traduire par " l’Illuminé ".

    Ce " Porteur d’Eveil " ou cet " Illuminé "(CF Audiard "Bienheureux les fêlés car ils laissent passer la lumière !" ) fut donc à l’origine profonde du Chan bien qu’il soit souvent considéré que ce soit à Houeï-Nêng (Hui Neng) (638-713) que revient cet honneur.

    Entre Boddhidharma, représenté par Shenxiu, et Houeï-Neng il existe déjà une distinction entre une tendance qui met l’accent sur la progression des étapes et des moyens utilisés pour obtenir l’éveil et celle qui insiste sur le caractère subit de cet éveil (Satori) conçu comme une illumination.

    Le premier affirme donc
    " Le corps est l’arbre de l’éveil. L’esprit comme un miroir clair, sans cesse il convient de l’essuyer afin qu’il soit sans poussière ".

    Ce à quoi le second répond
    Point d’arbre dans l’éveil, ni de miroir dans l’esprit. Où donc la poussière pourrait-elle se déposer ? ".
    Par la suite, sous les Song, le Chan se sépara donc en Cinq Maisons (Wu Tang) connues au Japon comme le Rinzai (Lin Chi), le Sôtô, le Igyô, le Ummon et le Hôgen. Ce fut à cette époque, à la fin du huitième siècle, que le Chan s’implanta en Corée sous le nom de Sôn et commença à se faire connaître au Japon.
    J' ai réécrit la réponse de Houei-Neng. Dans ce petit texte elle m'a semblé imprécise et je l'ai donc rectifiée.
    " Point d’arbre dans l’éveil, ni de miroir dans l’esprit. Où donc la poussière pourrait-elle se déposer ? ".
    Au lieu de : " Point d’arbre dans l’éveil, ni de miroir dans l’esprit. Lorsque le Bouddha est pureté où pourrait-il y avoir de la poussière ? ".

    Tout ça pour dire que le dressage du buffle n'est pas vraiment le style du zen sôtô. Mais je ne connais pas Tokuda et je ne sais pas quel buffle il veut dresser ni pourquoi...baboo 
    Je dois dire qu'il y a des bovidés de bon caractère et d'autres qui sont réfractaires à toute forme de contrainte...japonais


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    komyo
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 78
    Date d'inscription : 05/06/2012

    Re: le dressage du taureau en 10 tableaux

    Message par komyo le Jeu 11 Juil 2013 - 23:53

    Kakuan était un maitre Rinzai qui s'inspirait d'un texte taoïste antérieur.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5465
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: le dressage du taureau en 10 tableaux

    Message par Kaïkan le Ven 12 Juil 2013 - 7:30

    komyo a écrit:Kakuan était un maitre Rinzai qui s'inspirait d'un texte taoïste antérieur.
    Oui bien sûr, mais je m'interrogeais sur Tokuda car je croyais que c'était un moine sôtô. Bien sûr les dix tableaux sont connus à travers toutes les écoles, mais il me semble que c'est plutôt l'école rinzai qui l'utilise comme enseignement de façon "coutumière"...Smile 


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2863
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: le dressage du taureau en 10 tableaux

    Message par Yudo, maître zen le Ven 12 Juil 2013 - 8:11

    Bien sûr que c'est un moine Sôtô! Il a même été missionnaire de la Sôtôshu.
    C'est une dérive sectaire que de croire que le "matériel" pédagogique utilisé par l'école Rinzaï ne peut pas être utilisé par le Sôtô. Il n'est qu'à lire Dôgen...
    avatar
    zanshin
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 797
    Age : 68
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: le dressage du taureau en 10 tableaux

    Message par zanshin le Ven 12 Juil 2013 - 8:29

    Yudo, maître zen a écrit:Bien sûr que c'est un moine Sôtô! Il a même été missionnaire de la Sôtôshu.
    C'est une dérive sectaire que de croire que le "matériel" pédagogique utilisé par l'école Rinzaï ne peut pas être utilisé par le Sôtô. Il n'est qu'à lire Dôgen...
    Ah! ah! ah!
    L'éternel débat entre illumination subite et graduelle. Laughing


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5465
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: le dressage du taureau en 10 tableaux

    Message par Kaïkan le Ven 12 Juil 2013 - 8:45

     A propos du "progressif"



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    komyo
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 78
    Date d'inscription : 05/06/2012

    Re: le dressage du taureau en 10 tableaux

    Message par komyo le Ven 12 Juil 2013 - 9:14

    zanshin a écrit:
    Yudo, maître zen a écrit:Bien sûr que c'est un moine Sôtô! Il a même été missionnaire de la Sôtôshu.
    C'est une dérive sectaire que de croire que le "matériel" pédagogique utilisé par l'école Rinzaï ne peut pas être utilisé par le Sôtô. Il n'est qu'à lire Dôgen...
    Ah! ah! ah!
    L'éternel débat entre illumination subite et graduelle. Laughing


    Certes Cool 



    Tous les dessins de ce site “Zem apprenti maître Zen” sont mis à disposition par leur créateur Frédéric Baylot selon les termes de la licence Creative Commons :
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5465
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: le dressage du taureau en 10 tableaux

    Message par Kaïkan le Ven 12 Juil 2013 - 12:05

    tao 

    Personnellement je prends du café "noisette" et sans sucre.
    C'est d'ailleurs justement en dégustant une tasse d'arabica qu'il m'est venu la certitude que le progressif et le spontané ne sont pas séparés; tout dépend de notre façon de voir et de dépeindre l'expérience spirituelle...
    artiste

    J’ai souvent posé la question : "à quel niveau vous situez-vous dans les dix tableaux du dressage du buffle ? "
    Il y avait en général deux formes de réponses :


    • 1- Excès de fausse modestie : je ne suis qu’un débutant et je ne sais même pas si j’ai seulement vu la trace de quoi que ce soit.

    • 2- Excès de certitude : je suis de toute façon Bouddha donc je dois être au moins à l’avant dernier niveau.

    J’en ai déduit que la meilleure réponse serait : « je suis à mi-chemin. » De cette façon on peut faire des erreurs sans être condamné et on est quand même toujours capable de progresser sur la Voie… japonais 






    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2861
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: le dressage du taureau en 10 tableaux

    Message par tangolinos le Ven 12 Juil 2013 - 21:16

    Kaïkan a écrit:J’en ai déduit que la meilleure réponse serait : « je suis à mi-chemin. » De cette façon on peut faire des erreurs sans être condamné et on est quand même toujours capable de progresser sur la Voie… japonais
    J'aime bien aussi l'image du jeu des petits chevaux...quand on se fait doubler par un autre joueur, on retourne à la case départ...Hihi

    J'aime bien aussi l'attitude de Leela qui joue à l'éternelle débutante...Hihi

    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3288
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: le dressage du taureau en 10 tableaux

    Message par Fred le Ven 12 Juil 2013 - 22:23

    Kaïkan a écrit:tao 

    J’ai souvent posé la question : "à quel niveau vous situez-vous dans les dix tableaux du dressage du buffle ? "
    Il y avait en général deux formes de réponses :


    • 1- Excès de fausse modestie : je ne suis qu’un débutant et je ne sais même pas si j’ai seulement vu la trace de quoi que ce soit.
    • 2- Excès de certitude : je suis de toute façon Bouddha donc je dois être au moins à l’avant dernier niveau.

    J’en ai déduit que la meilleure réponse serait : « je suis à mi-chemin. » De cette façon on peut faire des erreurs sans être condamné et on est quand même toujours capable de progresser sur la Voie… japonais 

    Au niveau où je ne me situe pas, serait ma réponse, mais c'est la réponse d'un Bouddha ignorant, manière de dire que je suis également à mi-chemin clown
    avatar
    Fa
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Masculin Nombre de messages : 1452
    Date d'inscription : 10/08/2008

    Re: le dressage du taureau en 10 tableaux

    Message par Fa le Sam 13 Juil 2013 - 3:06

    pouce levé 
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1472
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: le dressage du taureau en 10 tableaux

    Message par lausm le Lun 15 Juil 2013 - 13:56

    Quand il y a pensée en termes de niveaux, il y a un endroit où se situer en terme de gradualité.
    Quand on ne pense plus en terme de niveau, alors on est simplement complètement là où on est, et il n'y a même pas de mi chemin, car il n'y a pas de but.
    Tokuda a commencé à pratiquer par le rinzai....et c'est dans le deuxième temple rinzai qu'il a fréquenté que le maître l'a recommandé à un temple soto. Un jour il disait aussi avoir eu un éclairage intéressant sur je ne sais quel sutra vu par Dogen, car il avait entendu le point de vue d'un maître de la lignée Hogen.
    Tokuda ne parle pas de zen soto, il parle juste de bouddhisme.
    Les japonais sont bien plus transversaux entre écoles bouddhistes, là où les occidentaux passent leur temps à vouloir définir les limites de ce qui en fait n'en a pas vraiment, et surtout ne cesse d'évoluer en fonction des échanges avec les autres.
    et pour moi, café, sans sucre, parfois avec, parfois cappuccino, parfois non...et parfois thé simple, ou tisane...je peux boire de tout, et je n'ai pas vraiment d'habitude fixe.
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3288
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: le dressage du taureau en 10 tableaux

    Message par Fred le Lun 15 Juil 2013 - 17:42

    Lausm a écrit:Quand il y a pensée en termes de niveaux, il y a un endroit où se situer en terme de gradualité.
    Quand on ne pense plus en terme de niveau, alors on est simplement complètement là où on est, et il n'y a même pas de mi chemin, car il n'y a pas de but.../...

    ...et pour moi, café, sans sucre, parfois avec, parfois cappuccino, parfois non...et parfois thé simple, ou tisane...je peux boire de tout, et je n'ai pas vraiment d'habitude fixe.

    Bonjour,
    Effectivement, penser en terme de niveau ou non, c'est comme mettre ou non un sucre dans son café; on pourra apprécier le café dans les deux cas et selon la spécificité de son goût sucré ou non, comme on pourra probablement penser correctement, c'est à dire, dans une manière d'être parvenu à négocier au mieux la Voie, à partir de l'idée qu'il puisse ou non résider un niveau dans notre cheminement :

    -Faire avec la notion de niveau, c'est peut-être faire avec la notion d'être à mi chemin, c'est à dire, avec l'idée que le but est de progresser sans fin.

    -Faire sans la notion de niveau, c'est probablement comme tu le dis, faire avec l'idée de l'absence de but et de tout désir de se situer, tout en continuant cependant à recevoir des leçons de la vie.

    Les deux approches, sont en fait complémentaires, de même que le fait qu'il soit possible selon son humeur, de boire son café avec ou sans sucre relève d'une complémentarité. Bien sûr, il ne faut regretter ni d'avoir mis ni de n'avoir pas mis du sucre dans son café. Laughing   flower
    avatar
    zanshin
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 797
    Age : 68
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: le dressage du taureau en 10 tableaux

    Message par zanshin le Lun 15 Juil 2013 - 17:59

     
    C'est clair Pouce zen


    Commentaires de Tokuda

    Shikantaza signifie « juste s’asseoir ». Cette traduction, bien que très belle, est dangereuse, car on peut s’asseoir pendant quinze ou vingt ans sans qu’il ne se passe quoi que ce soit et c’est pourquoi, dans l’école Sôtô, on insiste pour que l’assise soit comparable à celle d’un dragon prêt à s’envoler dans le ciel. A l’origine, vous avez des ailes qui vous permettent de voler et pourtant vous êtes assis comme une bouche de vache ! Ce n’est pas ainsi que vous pourrez résoudre les problèmes.

    Zazen peut être comparé à l’image d’allumer un feu : dans les temps anciens, pour allumer du feu, il fallait frotter le bois jusqu’à ce qu’il s’échauffe et dès que la fumée apparaissait ça et là, ne pas s’arrêter de frotter. Dire qu’il est inutile de rechercher l’éveil parce qu’à l’origine nous sommes déjà éveillés peut nous amener à penser qu’il suffit de s’asseoir, avec le danger que zazen devienne une routine. Le véritable zazen consiste en la réalisation de soi-même à chaque instant et c’est pourquoi il demande beaucoup d’énergie. Vous n’êtes ni poisson ni viande, qui êtes-vous ? Une bouse de vache ! Je suis désolé, je ne devrais pas dire une chose pareille, mais le point sur lequel je veux insister est que ce genre de pratique molle ne pourra jamais résoudre les problèmes.

    Le dragon de Gudô Wafu Nishijima est même évoqué. Laughing 

    Pas mal pour un rinzaï converti au soto. Ah! Ah! Ah! japonais



    Suivre le lien → ICI


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2861
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: le dressage du taureau en 10 tableaux

    Message par tangolinos le Lun 15 Juil 2013 - 20:37

    zanshin a écrit:C'est clair Pouce zen
    Quand j'ai lu ton message, m'a pris l' "envie" de clamer=
    C' est trouble !!!!.... Hihi

    Il n'y a pas lieu de se complaire dans une attitude aléatoire...

    Certes il n'est pas faux de dire que chacun a sa propre voie qui est jalonnée par ses propres erreurs, mais il n'y a pas lieu de dire que cela est la voie à suivre...



    avatar
    zanshin
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 797
    Age : 68
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: le dressage du taureau en 10 tableaux

    Message par zanshin le Lun 15 Juil 2013 - 20:54

    tangolinos a écrit:Quand j'ai lu ton message, m'a pris l' "envie" de clamer=
    C' est trouble !!!!.... Hihi
    C'est une réaction bien compréhensible. On peut se demander si ce n'est pas la réaction souhaitée par le message ? Wink 

    Il n'y a pas lieu de se complaire dans une attitude aléatoire...

    Certes il n'est pas faux de dire que chacun a sa propre voie qui est jalonnée par ses propres erreurs, mais il n'y a pas lieu de dire que cela est la voie à suivre...
    Pourrais-tu préciser : qu'est-ce que tu évoques par : "se complaire dans une attitude aléatoire ?
    Si "chacun a sa propre voie jalonnée de ses propres erreurs", pourquoi ce ne serait pas justement cela la voie à suivre ? Smile


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2861
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: le dressage du taureau en 10 tableaux

    Message par tangolinos le Lun 15 Juil 2013 - 22:10

    zanshin a écrit:
    Pourrais-tu préciser : qu'est-ce que tu évoques par : "se complaire dans une attitude aléatoire ?
    Si "chacun a sa propre voie jalonnée de ses propres erreurs", pourquoi ce ne serait pas justement cela la voie à suivre ? Smile

    Disons métaphoriquement qu'il ne s'agit pas de désigner les arbres comme des obstacles à éprouver et d'inciter à leur rentrer dedans pour apprendre à conduire une voiture...

    En fait, la voie est indésignable...
    on peut dire quelle est jalonnée d'obstacles à éviter, mais on ne peut pas dire qu'il faille leur rentrer dedans...

    Pour reprendre l'exemple du café, je n'ai pas besoin de remplir ma tasse de sucres, pour trouver le juste raisonnable qui me conviendrait....
    avatar
    zanshin
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 797
    Age : 68
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: le dressage du taureau en 10 tableaux

    Message par zanshin le Lun 15 Juil 2013 - 22:36

    tangolinos a écrit:Disons métaphoriquement
    La métaphore de la voiture pourquoi pas japonais je la présenterais de cette façon :
    Il y a une route et elle est tout à fait évidente. Il y a un véhicule à choisir et à apprendre à le conduire.
    Après on fait sa route et on a tous des rencontres avec des obstacles et toute sorte de problèmes.
    On les résout les uns après les autres soi-même.
    Après on voit bien que tous les conseils et les avertissements n'ont en fait servis à rien.
    On conduit seul, on roule seul et on arrive a la fin du voyage seul.

    Tous les "maîtres" et aides sur la route n'ont été que des moyens passagers afin de continuer la progression et il a fallu les laisser le long du trajet pour faire ce qui devait être accompli.


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2861
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: le dressage du taureau en 10 tableaux

    Message par tangolinos le Lun 15 Juil 2013 - 22:59

    zanshin a écrit:Après on voit bien que tous les conseils et les avertissements n'ont en fait servis à rien.
    On ne peut pas dire ça comme ça...
    Certes l'expérience prime sur la théorie, mais il n'en reste pas moins que les conseils ou avertissements nous ont aiguillés dans notre pratique...

    Pour exemple, sans enseignants on ne parlerait pas français, et notre rencontre n'aurait pu se produire....

    zanshin a écrit:On conduit seul, on roule seul et on arrive a la fin du voyage seul.
    Hummmm....
    disons que notre manifestation nous oblige à nous distinguer de la totalité, mais cette façon de déclamer sa solitude me semble faire abstraction de ce qu'est véritablement notre être...
    Notre être est dans l' Absolu "UN" avec toutes choses...
    c'est dans sa manifestation qu'il est obligé de se distinguer des autres manifestations...

    Certes on peut dire qu'on conduit seul, même que ça me semble être une obligation que d'apprendre à conduire seul...mais il n'en reste pas moins que quelque part notre conscience doit retrouver ce que notre être a perdu pour se manifester...ce Grand Lien avec toutes choses...

    Aussi tu comprendras que je ne puis accepter l'idée d'une fin de voyage "seul"...
    avatar
    zanshin
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 797
    Age : 68
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: le dressage du taureau en 10 tableaux

    Message par zanshin le Lun 15 Juil 2013 - 23:11

    tangolinos a écrit:Aussi tu comprendras que je ne puis accepter l'idée d'une fin de voyage "seul"...
    Quand il n'y a plus deux comment tu appelles ça ? tao 
    C'est pourtant bien dit : seul. (rien à voir avec la solitude qui est le manque de quelque chose)


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1472
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: le dressage du taureau en 10 tableaux

    Message par lausm le Lun 15 Juil 2013 - 23:16

    tangolinos a écrit:
    disons que notre manifestation nous oblige à nous distinguer de la totalité, mais cette façon de déclamer sa solitude me semble faire abstraction de ce qu'est véritablement notre être...
    Notre être est dans l' Absolu "UN" avec toutes choses...
    c'est dans sa manifestation qu'il est obligé de se distinguer des autres manifestations...

    Certes on peut dire qu'on conduit seul, même que ça me semble être une obligation que d'apprendre à conduire seul...mais il n'en reste pas moins que quelque part notre conscience doit retrouver ce que notre être a perdu pour se manifester...ce Grand Lien avec toutes choses...


    Chinois-salut
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2861
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: le dressage du taureau en 10 tableaux

    Message par tangolinos le Lun 15 Juil 2013 - 23:27

    zanshin a écrit:
    tangolinos a écrit:Aussi tu comprendras que je ne puis accepter l'idée d'une fin de voyage "seul"...
    Quand il n'y a plus deux comment tu appelles ça ?  tao 
    C'est pourtant bien dit : seul. (rien à voir avec la solitude qui est le manque de quelque chose)

    excuses-moi mais la simple prononciation du mot "seul" le distingue de ce qu'il n'est pas...aussi la distinction qui est mise est en relief est celle qu' il a avec ou contre tout le reste...

    En tant que manifestation il nous arrive souvent de se sentir seul ou en contradiction avec notre environnement...c'est ce sentiment de solitude que m'inspire le mot "seul"...

    Si je devais reprendre ta citation,
    On conduit seul, on roule seul et on arrive a la fin du voyage seul.
    je dirais=
    notre manifestation est condamnée à rester seule ( en contraste avec les autres manifestations)tant qu'elle est manifestation, mais qui se manifeste ????
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1472
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: le dressage du taureau en 10 tableaux

    Message par lausm le Mar 16 Juil 2013 - 0:08

    Yo, on entre dans le noyau dur du non duel!!!....Tout ce que j'aime!!

    j'ai le sentiment que le terme du chemin, c'est cet autre qui fait qu'on existe en tant qu'être qui n'est pas l'autre, mais aussi cet autre qui nous fait nous voir en tant qu'être qui ne peut exister en soi sans lien avec son environnement.
    Sinon cheminer n'aurait en fait aucun sens.
    D'ailleurs, en ce moment je lis des trucs sur les pélerins de Compostelle, ils parlent souvent des rencontres avec les autres, plus que d'eux seuls.
    A chaque pas le chemin est achevé...à chaque pas il recommence à zéro.
    avatar
    zanshin
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 797
    Age : 68
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: le dressage du taureau en 10 tableaux

    Message par zanshin le Mar 16 Juil 2013 - 6:33

    Tout est une seule loi, pas deux. Nous faisons seulement un sujet temporaire du taureau. C’est comme la relation entre le lapin et le collet, entre le poisson et le filet. Comme l’or et les scories, ou la lune émergent d’un nuage. Un sentier de claire lumière voyage à travers le temps sans fin.

    La médiocrité a disparu. L’esprit est clair de toutes limitations. Je ne cherche aucun état d’illumination. Ni ne demeure où nulle illumination n’existe. Ne m’attardant dans aucune situation, les yeux ne peuvent me voir. Si des centaines d’oiseaux jonchaient  fleurs mon chemin, un tel hommage n’aurait aucune signification.

    Commentaire Tokuda :

    A ce stade, tout disparaît. La dualité disparaît. Le sacré disparaît. On dit que là où est le Bouddha, il ne faut pas demeurer, et là où il n’y a pas de bouddha, s’il vous plait passez rapidement.

    Cette image 8 n’est pas la suite logique des précédentes. Cette image 8 est l’expérience du zen. Sans cette expérience, l’entraînement continue bien sûr, mais il n’est qu’un simple entraînement. Avec cette expérience de l’image 8, vous devenez un maître. Cette image signifie : abandonnez votre corps et votre esprit et tout disparaît ; c’est ce qu’on appelle dharmakâya, « le corps cosmique du Bouddha ». En réalité, cette vacuité est le vrai Soi. Sans la vacuité, il y a toujours moi et l’autre, vous restez dans la dualité.


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»

      La date/heure actuelle est Ven 22 Sep 2017 - 15:36