Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Les 4 nobles vérités...

    Partagez
    avatar
    gigi
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 476
    Localisation : Quebec
    Humeur : metta
    Date d'inscription : 26/06/2010

    Les 4 nobles vérités...

    Message par gigi le Ven 19 Juil 2013 - 1:59

    Les 4 nobles vérités

    Manuscrit birman du XIXe siècle, sur feuille de palme. Le texte reproduit est celui du premier Sermon du Bouddha, le Sermon de la Mise en Mouvement de la Roue de la Loi, Les cercles aux deux extrémités des feuillets représentent la roue de l'enseignement.



    Connaître les 5 agrégats, le kamma, les rennaissances, les 3 caractéristiques, la co-production conditionnée.. Tous ces points de doctrine ont été présentés dans ce blog

    Livre conseillés:

       - L'enseignement du Bouddha d'après les textes les plus anciens, Walpola Rahula


    avec metta
    gigi


       - Le premier enseignement du Bouddha de Dr Rewata Dhamma :



    "Deux mois après avoir atteint l'Eveil, le Bouddha se rendit à Sarnath où il donna son premier enseignement, au Parc des Gazelles, devant cinq ascètes qui avaient été naguère ses compagnons sur le chemin. Cet enseignement, connu sous le nom pali de Dhammacakha (Sermon de la Roue du Dhamma), fonde toute la prédication future du Bouddha, exposant les Quatre Nobles Vérités et l'Octuple Noble Sentier. Il est difficile de prétendre connaître le bouddhisme sans avoir lu et étudié ce sutta.
    Le Dr Rewata Dhamma, moine érudit et grand méditant de la tradition birmane, nous permet de le faire en nous proposant une traduction complète et précise, suivie d'un commentaire reprenant chaque verset, dans lequel il nous introduit à une compréhension profonde, fondée sur sa grande érudition autant que sur son expérience intime de la méditation. Grâce à lui, le lecteur se trouve ici plongé d'un coup au coeur même de l'enseignement bouddhiste."


    Ainsi, le premier enseignement du Bouddha fut les quatre Nobles Vérités.



       La Noble Vérité de dukkha .

       La Noble Vérité de la cause de dukkha : c'est-à-dire les impuretés mentales ( kilesa en pali) : Le désir, la colère, la jalousie, l'avidité, la peur, l'orgueil, etc.

       La Noble vérité de la cessation de dukkha: c'est-à-dire nibbána, la cessation des impuretés mentales.

       La Noble Vérité du chemin qui mène à la cessation de dukkha: Le Noble oculpte sentier.


       Les Quatre Nobles Vérités désignent la réalité vraie de la condition humaine.
       Elles sont merveilleuses, parce qu’en même temps qu’elles montrent les aspects dramatiques de cette condition, elles indiquent aussi les moyens de s’en préserver.
       Elles constituent les données de base de la philosophie bouddhique : elles représentent même le fondement unique de la doctrine.. du Theravada.

       Elles constituent la connaissance de base du Bouddhisme, aussi bien celui du Theravada que celui du Mahayana.


    Ces quatre nobles vérités sont souvent comparées au discours d'un médecin. Le Bouddha guérit l'humanité de ses maux. Il énonce donc d'abord un diagnostic, recherche la cause de la maladie, voit si la guérison est possible et prescrit un remède.



    La Doctrine des anciens:

       En Grand médecin ... ayant trouvé - par lui même - la guérison totale à nos souffrances, Bouddha, nous expose l'essentiel de ses enseignements en quatre nobles vérités :

       Le diagnostique de la maladie : L'insatisfaction, la “souffrance” issue de l'absence d'équilibre, d'harmonie, de stabilité ou de permanence - est omniprésente (en pãli : dukkha ariya sacca)
       La recherche des causes de la maladie : L'attachement inconscient, volontaire au désir ou l'esclavage des désirs (en pãli : dukkha samudaya ariya sacca).
       L'affirmation que la maladie est curable : La cessation de cette insatisfaction est possible
       (en pãli : dukkha nirhoda ariya sacca) c'est nibbãna : Paix ultime par extinction de la haine, de la convoitise et de l'ignorance (méconnaissance des 3 caractéristiques intrinsèques de la réalité, annica - impermanence-, anatta - vacuité ou non existence propre et dukkha - l'insastisfaction - )
       La Thérapeutique : Le chemin menant à la cessation de l'insatisfaction est l'octuple sentier (en pãli ariya anthanhika magga) reposant sur les trois fondations : Sîla (éthique), viriya, bhãvanã (culture mentale) et pañña (connaissance transcendante).
       source : theravada



    J'ai déjà abordé dans ce blog, la première, la troisième et la quatrième noble vérité, ne sera donc développé ici que la deuxième noble vérité: la cause de dukkha



    1) Dukkha, la première noble vérité a été présentée: ICI

    2) La Noble vérité de la cause de Dukkha (ci après)

    3) La Troisième noble vérité : la cessation de Dukkha : nibbana a déjà été développé: LA

    4) La quatrième noble vérité, le chemin qui mène à la cessation de dukkha ou Le noble oculpte sentier a été développé: ICI




    La deuxième Vérité concerne l'apparition, l’origine, les causes de la Souffrance:



       C'est l'apparition de dukkha. Ce qui est à l'origine de la souffrance est tašha. Le tašha, c'est la soif, le désir, l'avidité qui cherche sans cesse une nouvelle jouissance. C'est précisément cette soif, ce désir et cette avidité du plaisir des sens qui, en se manifestant de manières variées, donnent naissance à toutes les formes de la souffrance.



    Les 4 caractéristiques de la deuxième noble Vérité sont :

       La cause
       L'origine
       La production
       La condition

    La co production conditionnée est également à l'origine de la souffrance




    Selon Walpola Rahula ( dans son livre : l'enseignement du Bouddha, d'après les textes les plus anciens ) :

    Pour lire la suite : http://bica-vipassana.blogspot.ca/2007/08/les-4-nobles-vrits.html

    avec metta
    gigi

      La date/heure actuelle est Jeu 13 Déc 2018 - 22:19