Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Sangemon

    Partagez
    avatar
    Fa
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Masculin Nombre de messages : 1452
    Date d'inscription : 10/08/2008

    Re: Sangemon

    Message par Fa le Sam 21 Déc 2013 - 20:54

    Tout ça pour dire qu'on ne se débarrasse pas aussi facilement des conséquences du passé...

    Sans de profondes racines, l'arbre aura plus de mal à s'élever vers la lumière.
    Tout apprentissage repose sur le passé, pour parfois souhaiter s' en émanciper.
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Sangemon

    Message par fonzie le Dim 22 Déc 2013 - 7:08

    Bonjour,
    Fa a écrit:
    Sans de profondes racines, l'arbre aura plus de mal à s'élever vers la lumière.
    d'où l'importance des éléments, la terre, l'eau etc.
    ( et sans vouloir insister, le purin d'orties est biologique, sert d'engrais, d'insecticide et active le compost...  étoile  )
    avatar
    Fa
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Masculin Nombre de messages : 1452
    Date d'inscription : 10/08/2008

    Re: Sangemon

    Message par Fa le Dim 22 Déc 2013 - 9:50

    Le reproche que j'aurais à faire, à la notion de "repentir" est son côté très moralisateur, et très culpabilisant qui était sans doute très bien adapté aux sociétés stables du moyen age.
    Dans nos société hyper-modernisées et hyper-complexes, le bien et le mal se font à partir d'autres niveaux d'organisation. Le bien et le mal sont devenus endémiques, systémiques, et beaucoup plus diffus.De fait l'individu fait le mal sans le savoir, en allant faire ses courses au super-marché, en conduisant sa voiture qui pollue etc...
    On fait le mal sans le vouloir en adhérant par force à un mode de vie, destructif pour l'environnement,
    et les générations à venir.On est conscient du mal et on le fait quand même, par faute d'avoir d'autre alternative.A ce niveau là malheureusement ce n'est pas la conscience mais la possibilité d'agir efficacement qui fait défaut. Et de fait la repentance, et la contrition
    ne sont d'aucun secours. Cela revient à "Hurler dans le désert"...
    Le "repentir" finalement se fonde sur l'individu, sur le soi illusoire, et sa capacité au refoulement.
    Il peut-être l'arbre qui cache la forêt.Le Mal est perpétré aux plus au niveaux par les politiciens, par les chefs d'entreprises, dans les banques, par les valeurs de la société moderne qui exacerbent l'esprit de compétition au mépris des individus.Le libéralisme économique fait la promotion de la libre-concurrence, qui n'est rien d'autre qu'une forme de guerre permanente, pour dominer son concurrent.La variable d'ajustement étant l'individu. étoile .Le bien et le mal se mécanisent, s'automatisent, se font à grande vitesse à coup de rafales d’algorithme mathématiques...
    Aujourd'hui des crimes de masse peut être réalisés par un simple Clic de souris.
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Sangemon

    Message par fonzie le Dim 22 Déc 2013 - 12:29

    Bonjour,

    Le reproche que j'aurais à faire, à la notion de "repentir" est son côté très moralisateur, et très culpabilisant
    je crois que pour éviter le côté "moralisateur" et "culpabilisant", il suffit d'éviter de juger.

    Aujourd'hui des crimes de masse peut être réalisés par un simple Clic de souris.
    Attention, 3,2,1, je clique:  cat
    ps: je veux dire qu'un système qui prévoit tout comme tu décris, ne peut pas prévoir l'imprévu.
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3321
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Sangemon

    Message par Fred le Dim 22 Déc 2013 - 13:30

    J'ai fait un rêve horrible l'autre nuit. Je tenais mon père attaché par le cou et je tirais la corde pour l'étrangler...A la fin, ben il était mort. Le truc, c'est que mon père est déjà mort. Donc ce que j'ai tué ce n'était pas mon père, qui est non né si je puis dire.
    Cela m'a beaucoup fait cogiter.
    J'ai refait le même rêve cette nuit, mais cette fois, c'est lui qui tenait la corde. Il ne voulait pas la serrer malgré le fait que je lui en fasse la requête. Je lui disais que ce n'était pas juste qu'il m'épargne puisque je l'avais moi-même tué. Et là il m'a dit en riant, que justement, il ne m'épargnait pas.

    Ces rêves de fous.Laughing
    avatar
    donnya
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 46
    Localisation : Saumur (49)
    Humeur : stable...j'essaie!
    Date d'inscription : 07/12/2013

    Re: Sangemon

    Message par donnya le Lun 23 Déc 2013 - 13:10

    Fred
    Difficile de répondre à un tel post et impossible de ne pas y répondre non plus car si tu partages ce rêve si douloureusement intense avec nous, c'est que tu nous considères comme tes amis.
    il faudrait être psychanalyste pour t'être utile mais ce qui est sûr c'est que ce genre de rêve est souvent plein de symboles et pas à prendre à la lettre.
    ce qui déjà nous rassure quelque peu!
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3321
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Sangemon

    Message par Fred le Lun 23 Déc 2013 - 14:47

    Merci donnya.

    Oui, bien sûr, c'est plein de symbolique.
    C'est un peu toujours l'histoire de l'Homme qui se raconte au travers de ces symboles, son cheminement de vouloir qui doit prendre toutes les formes au travers de son devenir mythologique...ce vouloir qui trouve toujours de nouveaux aspects pour s'exprimer...de nouvelles musiques, et qui invente, crée de nouveaux paradigmes pour s'extirper des anciens qui perdent leur efficience vitale.
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2922
    Localisation : en bas à gauche
    Humeur : quantique
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Sangemon

    Message par tangolinos le Lun 23 Déc 2013 - 21:41

    Fred a écrit:J'ai fait un rêve horrible l'autre nuit. Je tenais mon père attaché par le cou et je tirais la corde pour l'étrangler...A la fin, ben il était mort. Le truc, c'est que mon père est déjà mort. Donc ce que j'ai tué ce n'était pas mon père, qui est non né si je puis dire.
    Cela m'a beaucoup fait cogiter.
    J'ai refait le même rêve cette nuit, mais cette fois, c'est lui qui tenait la corde. Il ne voulait pas la serrer malgré le fait que je lui en fasse la requête. Je lui disais que ce n'était pas juste qu'il m'épargne puisque je l'avais moi-même tué. Et là il m'a dit en riant, que justement, il ne m'épargnait pas.

    Ces rêves de fous.Laughing

    Sans être psy, je peux dire que je vois la persistance du lien...

    Pour tout dire, j'ai perdu mon père cette année, et son absence m'est devenue plus présente que jadis sa présence.
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3321
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Sangemon

    Message par Fred le Mar 24 Déc 2013 - 12:52

    C'est vrai pour moi aussi.
    Il ne m'a jamais tant appris que lorsqu'il affrontait la maladie.
    Jamais tant appris qu'à présent qu'il est mort.
    avatar
    donnya
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 46
    Localisation : Saumur (49)
    Humeur : stable...j'essaie!
    Date d'inscription : 07/12/2013

    Re: Sangemon

    Message par donnya le Mer 25 Déc 2013 - 22:29

    Cela nous prouve une fois de plus que le plus important est d'aimer les êtres alors qu'ils sont vivants et pour cela, oeuvrer sur le difficile travail de relations surtout envers nos très proches.

    on parlait dans un autre sujet de rétribution karmique, négative ou pas, ceci est en lien évident, que transmet-on?
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3321
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Sangemon

    Message par Fred le Jeu 26 Déc 2013 - 0:51

    Cela va peut-être te paraître un jeu de mot, mais je pense que ce que nous transmettons, c'est la transmission.

    Je veux dire par là que même les difficultés qu'on a pu éprouver avec les individus que nous avons pu côtoyer, qu'ils soient proches ou non, exige de nous que nous fassions l'effort de trouver la force qui est celle que l'on puise dans ces difficultés elles-mêmes pour en reconnaître la véritable nature qui s'avère au final être transmission de l'Homme, de tous les hommes aussi bien au travers de leurs difficultés que de leurs victoires qui sont aussi notre lot. C'est comme le Koan qu'il nous faut résoudre, en trouvant ce par quoi il nous donne à nous réaliser nous même comme adultes autonomes, faisant fasse aux difficultés, ne se cachant plus derrière les autres pour s'évaluer, et pour les évaluer eux-mêmes toujours selon des critères liés à un regard qui juge, jugeant jusqu'au jugement.
    Cette transmission est sagesse en tant qu'elle est ce qui est, comme un bijoux toujours apparent, comme la perle brillante.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Sangemon

    Message par Kaïkan le Dim 12 Jan 2014 - 17:13

    tangolinos a écrit:Pour tout dire, j'ai perdu mon père cette année, et son absence m'est devenue plus présente que jadis sa présence.

    C' est dans quelques jours l'anniversaire du décès de ma maman qui avait 95 ans.
    Je rejoins ce que disait tangolinos : son absence m'est devenue une sorte de présence encore plus poignante que celle des dernières années de sa vie.

    Une messe anniversaire sera donnée à Salies-du-Salat. ┼




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "

      La date/heure actuelle est Sam 18 Nov 2017 - 11:28