Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    L'effet "iguane": un texte de Brad Warner

    Partagez
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2864
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    L'effet "iguane": un texte de Brad Warner

    Message par Yudo, maître zen le Ven 20 Déc 2013 - 16:39

    Je vous fais passer un texte intéressant de Brad Warner

    _________________________________________________________

    L'effet "Iguane"
    Publié par Brad le 19 décembre 2013

    Depuis mes dix ans, environ, j'ai voulu tourner mon propre film de monstres. Adolescent, j'en ai fait quelques uns avec des amis. Vers mes 27 ans, je me suis procuré une caméra vidéo et avec ma copine Dana Mitchell (maintenant Dana Plambeck) j'ai conçu un scénario et je me suis mis au travail sur ce que j'espérais être un film semi-professionnel.

    J'ai construit une maquette du centre-ville d'Akron avec de vieux paniers à linge (les trous carrés pouvaient ressembler à des fenêtres) et des boîtes en carton, et j'ai découvert qu'un ami d'un ami avait un iguane qu'il aurait accepté de me prêter pour mon film. J'ai pris mes petits immeubles, un tas de voitures Majorettes et ma caméra et je suis allé chez lui un après-midi d'été et nous nous sommes mis au travail.

    Au début, l'iguane ne foutait rien. Il restait là. Son propriétaire m'a dit: "Si tu veux, je peux lui faire mordre les voitures". C'était exactement ce que je voulais! Je lui ai donc demandé de le faire.

    Le type s'est mis derrière l'iguane et lui a tiré la queue. A chaque fois qu'il lui tirait la queue, l'iguane mordait tout ce qui se trouvait devant lui. C'était génial!

    Je n'oublierai jamais cet instant, pas seulement parce que c'était si génial, mais parce que j'ai appris ce jour-là quelque chose de vraiment important. En voyant l'iguane mordre ces voitures, je me suis soudain rendu compte que c'était juste moi! Que c'est ce que je fais tout le temps.

    Quelque chose derrière lui ennuyait l'iguane, quelque chose de trop gros pour qu'il le combatte. Alors, au lieu de se retourner et de mordre l'anthropoïde géant qui lui tirait la queue, il se jetait sur le truc plus petit, devant lui. C'est ce que nous faisons tout le temps. C'est programmé dans nos portions reptiliennes du cerveau. Cela m'est arrivé très récemment, et je voudrais vous en parler.

    La semaine dernière, autour de jeudi, j'ai appris qu'un de mes meilleurs amis, Logan, un type que je connais depuis le lycée, est en quatrième stade de cancer de l'oesophage. Il habite Portland, et avant même qu'il ait reçu son diagnostic, il était prévu que j'aille rester chez lui et son épouse au moment de la projection de mon film, là-bas. Amy, son épouse, m'a dit que je devrais venir quand même parce qu'elle pensait que la compagnie et la distraction feraient du bien à Logan.

    C'étaient des nouvelles catastrophiques. Logan a deux ans de moins que moi et a peut-être été mon premier fan en matière artistique. Je produisais un fanzine appelé The Reptile. J'en ai probablement imprimé une douzaine d'exemplaires, voire moins, à chaque parution. C'était le fanzine punk typique avec des blagues et des BD stupides, photocopié au Copy Center local. Logan était l'un des rares à réellement l'acheter. Lorsque j'ai cessé de le produire, lui et un de ses amis ont lancé leur propre fanzine appelé Not The Reptile, qui était en fait largement plus drôle et mieux foutu que le mien. Je me rappelle que j'avais trouvé cela très touchant. Mais, évidemment, un mec de 18 ans ne va jamais dire cela tout haut à deux jeunes potes de 16 ans.

    Plus tard, j'ai emménagé avec Logan et sa copine de l'époque, Laura, ensemble avec un autre copain du nom de Steve. A l'époque, Logan chantait dans un groupe appelé les Zen Luv Assassins. En ces temps-là, je ne disais généralement pas aux autres que je pratiquais le Zen. Je suis sûr qu'aucun d'entre eux ne savait que j'étais souvent assis en Zazen, à l'étage, pendant qu'ils répétaient au sous-sol.

    Quoi qu'il en soit, pratiquement au même moment où j'ai appris que Logan avait un cancer, quelqu'un de la section commentaires de ce blog a décidé qu'il était temps de faire un scandale sur une offense imaginaire que je lui aurais infligée. Et j'ai pu observer l'effet Iguane entrer en action dans les grandes largeurs.

    Le cancer de Logan est énorme et effrayant, et je n'y peux strictement rien. Donc, toute la colère et la frustration que je ressens à propos de ce diagnostic s'est déversée sur ce type et son stupide caprice de bébé dans la section des commentaires. Je n'ai rien écrit dessus, pas plus que je ne me suis affronté à lui. Mais vous auriez entendu ce que j'ai raconté à mes amis, et à quel point cela m'avait secoué! J'ai râlé là dessus avec qui voulait bien m'entendre. Et tous m'ont dit ce que je savais déjà, que ce n'était rien, que le type s'était entortillé le slip pour quelque chose qui n'avait jamais eu lieu, que je n'avais qu'à l'ignorer.

    J'aurais voulu mordre ce type de la même manière que cet iguane mordait les voitures Majorette.

    Mais je savais aussi que l'effet Iguane allait très vraisemblablement lui arriver à lui aussi. Il y avait probablement autre chose dans sa vie à lui qu'il ne pouvait pas contrôler et c'est pourquoi j'étais devenu l'objet de sa colère et de sa frustration impuissante pour peu importe ce que c'était. Autant cela m'avait mis en rogne, je pouvais le voir pour ce que c'était et je pouvais calmer ma réaction en conséquence. Même en dire que c'était un "scandale" et un "stupide caprice de bébé" est plus ici une réaction à ma colère pour ce qui arrive à Logan que rien en rapport avec ce que ce type a pu écrire dans les commentaires. De toute façon, il ne lit probablement même plus ce blog, donc je ne me préoccupe même pas qu'il lise ma description. Mais si c'était le cas, Mr le Commentateur, sachez que je ne m'en prends qu'au cancer de mon ex-co-locataire, et pas à vous. Désolé.

    Or, certains parmi vous vous demandez certainement, "Si Brad a fait toutes ces années de pratique du Zen et se met encore en rogne pour des trucs sans importance, à quoi sert donc Zazen?"

    La question est raisonnable. Je me la suis moi-même posée lorsque j'ai vu mes maîtres se comporter en êtres humains plutôt que comme les êtres éthériques dont j'espérais un jour faire partie. Cela ébranlait ma foi et ma pratique et me portait à me demander si je n'aurais pas juste dû abandonner, ou chercher autre chose enseigné par quelqu'un qui serait réellement un être éthérique incarné -- comme ces types qui font de la pub au dos des magazines de méditation. Il est évident qu'il ne se mettent jamais en rogne pour quoi que ce soit! Regardez ces magnifiques sourires de béatitude qu'ils portent toujours!

    Mais cela ne fonctionne pas ainsi. Ces réactions reptiliennes ne s'en iront pas, peu importe combien vous ferez de méditation. Pas même pour ces types souriants sur la dernière de couverture des magazines de méditation. Ce qu'on apprend avec la pratique méditative, c'est comment cesser d'y croire et comment cesser de les alimenter. C'est relativement facile à faire lorsque ce qui vous tire la queue n'est pas si énorme et terrifiant, lorsqu'il s'agit juste d'une mauvaise journée au boulot, de la fatigue, ou des choses de ce niveau.

    Mais lorsque c'est plus gros et plus effrayant, comme un copain qui a le cancer, un divorce en cours ou des trucs de ce genre, l'effet Iguane entre en jeu bien plus violemment. On se retrouve en train d'alimenter toute cette frustration mineure et plus contrôlable qui se trouve devant nous, comme pour les voitures miniatures devant l'iguane. On peut se voir en train de les mordre, tout comme le faisait l'iguane et même tout en comprenant précisément ce qui se passe et pourquoi, et pourtant continuer à le faire.

    Tout ce qu'on peut faire, dans ces cas, c'est faire un pas en arrière. Arrêter. Faire voeu temporaire de silence (c'est ce que j'ai fait pendant 24 heures). Faire un peu plus Zazen. Ce sera le Zazen le plus frustrant de votre vie. Même une séance de vingt minutes paraît durer 47 ans. Mais cela aidera. Faites-moi confiance. Réellement.
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2864
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: L'effet "iguane": un texte de Brad Warner

    Message par Yudo, maître zen le Mer 25 Déc 2013 - 10:05

    Je vois que 40 personnes ont consulté ce texte. Je m'étonne qu'il ne suscite aucun commentaire. Soit ce qu'il y dit est absolument normal et clarissime pour tout le monde, soit il ne suscite qu'indifférence.
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3290
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: L'effet "iguane": un texte de Brad Warner

    Message par Fred le Mer 25 Déc 2013 - 10:41

    Ben peut-être que l'Iguane était quand même assez sage à ne mordre que les petites voitures. Wink 
    Un peu comme Brad qui finit par mordre son zazen en décidant cette petite retraite.

    J'avais une copine qui hurlait dans son oreiller.

    Et puis il y'a Mandela, Gandhi, le Dalaï Lama

    Et puis il y'a AMMA qui serrait des milliers de personnes dans ses bras.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5468
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: L'effet "iguane": un texte de Brad Warner

    Message par Kaïkan le Mer 25 Déc 2013 - 13:07

    Yudo, maître zen a écrit:Je vois que 40 personnes ont consulté ce texte. Je m'étonne qu'il ne suscite aucun commentaire. Soit ce qu'il y dit est absolument normal et clarissime pour tout le monde, soit il ne suscite qu'indifférence.
    Je crois surtout que c'est très classique. Beaucoup se sont lancés sur la pratique de zazen en s'apercevant de ce mécanisme "reptilien". D'ailleurs  Paul Chauchard dans "zen et cerveau", évoque le cerveau reptilien :
    Même si cette désignation est considérée comme obsolète, on retrouve parfois l'expression « cerveau reptilien » inspirée de la théorie du cerveau triunique développée par Paul Mac Lean en 1970, mais abandonnée depuis.



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1472
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: L'effet "iguane": un texte de Brad Warner

    Message par lausm le Mer 25 Déc 2013 - 17:51

    Peut-être surtout que l'on cuve après s'être préparé à Noèl?

    Moi j'ai trouvé ce texte très pertinent dans sa description du processus....que je n'ai que trop observé moi-même, que ce soit sur moi ou d'autres.
    Mais le problème c'est qu'énormément de gens croient que zazen va effacer les réactlions émotionnelles....et du coup ils en deviennent inconscients quand elles se produisent!
    Alors qu'il faut enseigner à embrasser ses émotions pour les désactiver. Ne même pas chercher à les faire passer en contrôlant la respiration (sauf si les dégats risquent d'être trop forts, là ok), mais respirer avec en les accueillant.
    Mais c'est dur, c'est un exercice.
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: L'effet "iguane": un texte de Brad Warner

    Message par fonzie le Mer 25 Déc 2013 - 18:37

    Bonjour,

    d'après ce que je lis: déclenche les réactions d'alarmes du stress il me vient une question, est-ce que c'est là où se logent les angoisses ou les phobies ?


    avatar
    zanshin
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 798
    Age : 68
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: L'effet "iguane": un texte de Brad Warner

    Message par zanshin le Mer 25 Déc 2013 - 19:19

    Bonjour,

    J'ai trouvé ce renseignement par Wiki :



    Vue 3D de l'amygdale (en rouge)


    L'amygdale ou complexe amygdalien
    C'est un noyau pair situé dans la région antéro-interne du lobe temporal au sein de l'uncus, en avant de l'hippocampe et sous le cortex péri-amygdalien.

    Elle fait partie du système limbique et est impliquée dans la reconnaissance et l'évaluation de la valence émotionnelle des stimuli sensoriels, dans l'apprentissage associatif et dans les réponses comportementales et végétatives associées en particulier dans la peur et l'anxiété.
    L'amygdale fonctionnerait comme un système d'alerte et serait également impliquée dans la détection du plaisir.

    Source : Wiki


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
    avatar
    donnya
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 46
    Localisation : Saumur (49)
    Humeur : stable...j'essaie!
    Date d'inscription : 07/12/2013

    Re: L'effet "iguane": un texte de Brad Warner

    Message par donnya le Mer 25 Déc 2013 - 22:23

    Mais oui, pratiquer zazen ce n'est pas devenir indifférent, un être plat, heureusement nous réagissons aux événements, aux douleurs, aux joies, à l'injustice!
    nous sommes peut-être un peu plus conscients du pourquoi, et attentifs à nos réactions en les mesurant, surtout en les analysant mieux, et donc nous limitons le fameux effet iguane.

    et puis, nous ne pratiquons pas dans l'obtention de quoi que ce soit...non?
    une question, aurions-nous réagi aussi nombreux sans le souhait express et l'étonnement de Yudo quant à notre silence?
    bon, il y a des sujets qui ont besoin de décanter peut-être.

    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3290
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: L'effet "iguane": un texte de Brad Warner

    Message par Fred le Jeu 26 Déc 2013 - 0:56

    Yudo nous a trouvé un peu endormis sur ce coup là.

    PLAF! PLAF!
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: L'effet "iguane": un texte de Brad Warner

    Message par fonzie le Jeu 26 Déc 2013 - 7:34

    Bonjour,

    En tout cas, entre l'article de Brad Warner, le kyosaku de Yudo et le mondo de Zanshin, je me rends compte que j'ai un "iguane" coincé dans l’amygdale !

    (En plus, ça tombe quand je tombe sur le film "population zéro", c'est pas un film pour annoncer l'Apocalypse, mais c'est comme un documentaire pour montrer la différence avec et sans l'Humain, j'ai pas finit de le regarder, mais c'est déjà terrifiant toutes les pollutions qu'on laisse derrière nous.
    http://youtu.be/G4dCPyVwRmA
    ps: et je crois qu'à 00:59:40, c'est un iguane qu'on voit, et après ça dit:
    "la nature a repris Las Vegas, mais n'a pas réussi à effacer toutes nos traces" Shocked)
    avatar
    fleurdecerisier
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 112
    Date d'inscription : 01/02/2012

    Re: L'effet "iguane": un texte de Brad Warner

    Message par fleurdecerisier le Mer 12 Mar 2014 - 9:31

    moi la réaction que j'aurais vis à vis de ce texte, c'est une constatation sur moi,
    après zazen je "devrais" être zen, et bien bizarrement il m'arrive parfois de plus m'énerver qu'avant zazen, bon je ne vais pas vraiment tout casser chez moi non plus, mais j'imagine quelque chose de la pratique , que je vais finir en étant "cool et posée" et bien j'ai parfois la sensation (minime) que cela fait remonter des choses "violentes" (c'est un mot un peu fort) comme si on faisait bouillir de l'eau et que des bulles viennent péter à la surface.
    je me demande si c'est normal? Smile
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2864
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: L'effet "iguane": un texte de Brad Warner

    Message par Yudo, maître zen le Mer 12 Mar 2014 - 12:26

    C'est ABSOLUMENT normal.

    Maître Nishijima disait tout le temps que la pratique était comme une cocotte minute: si on l'ouvre alors qu'elle est en ébullition, cela déborde. C'est exactement ce qui se passe. On a tout un tas de trucs refoulés, qui sont causes de toutes sortes de dysfonctionnements, mais qu'on essaie d'oublier, pour ne pas à avoir à s'en occuper. Et zazen les fait remonter, et nous oblige éventuellement à nous en occuper enfin.
    avatar
    GaryKaspov
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 20
    Age : 43
    Date d'inscription : 13/07/2014

    Re: L'effet "iguane": un texte de Brad Warner

    Message par GaryKaspov le Lun 14 Juil 2014 - 9:52

    Cela m'a fait beaucoup de bien de lire cette traduction (merci Yudo !). Cela me rassure et me conforte dans ma pratique méditative quotidienne.
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3290
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: L'effet "iguane": un texte de Brad Warner

    Message par Fred le Mar 15 Juil 2014 - 10:20

    Bonjour,

    Yudo, maître zen a écrit:C'est ABSOLUMENT normal.

    Maître Nishijima disait tout le temps que la pratique était comme une cocotte minute: si on l'ouvre alors qu'elle est en ébullition, cela déborde. C'est exactement ce qui se passe. On a tout un tas de trucs refoulés, qui sont causes de toutes sortes de dysfonctionnements, mais qu'on essaie d'oublier, pour ne pas à avoir à s'en occuper. Et zazen les fait remonter, et nous oblige éventuellement à nous en occuper enfin.

    Pour rebondir là dessus, j'ai envie de dire qu'on ne pratique pas pour devenir des champions de la spiritualité, mais bien d'avantage pour comprendre là où nous avons des difficultés. L'idée "d'esprit ordinaire" dont il est question dans le zen me semble en l'occurrence la bien venue pour illustrer cela. Il serait en effet par le biais de notre pratique, d'avantage question d'un allègement plus que d'une acquisition. Et en réalité, ce que désignerait cette idée d'esprit ordinaire, ce serait qu'une manière d'être, simple et conforme aux exigences de la vie serait toujours là, à disposition, selon le principe que cette attitude ne serait pas quelque chose de spécial, mais juste ce qui se préciserait progressivement au travers du soulagement que constitue le fait de parvenir à mieux comprendre des réactions comportementales tordues et compliquées dont nous avons hérité et qui nous rendent inapte à vivre harmonieusement avec le monde qui nous entoure. Ces comportements sont bien entendu très nombreux, et chacun aura à n'en pas douter, son lot de casseroles.
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: L'effet "iguane": un texte de Brad Warner

    Message par fonzie le Mar 15 Juil 2014 - 13:23

    Yudo a écrit:On a tout un tas de trucs refoulés, qui sont causes de toutes sortes de dysfonctionnements, mais qu'on essaie d'oublier, pour ne pas à avoir à s'en occuper. Et zazen les fait remonter, et nous oblige éventuellement à nous en occuper enfin.
    c'est un peu comme quand on change de domicile, on croit toujours qu'on n'a pas beaucoup d'affaires et au fur à mesure qu'on fait les cartons, on se demande d'où vient ce bazar ! Petit rappel à l'ordre qui nécessite de trier, jeter des trucs et nettoyer d'autres. C'est normal  Smile 
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3290
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: L'effet "iguane": un texte de Brad Warner

    Message par Fred le Mar 15 Juil 2014 - 14:33

    C'est normal

    Ca a quelque chose de rassurant quand-même la normalité.  Embarassed 

    Même le soleil doit savoir quelque part qu'il n'est pas la seule étoile.  Salut-zen

      La date/heure actuelle est Lun 25 Sep 2017 - 18:45