Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Les quatre incommensurables

    Partagez
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2864
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Les quatre incommensurables

    Message par Yudo, maître zen le Jeu 13 Mar 2014 - 21:21

    Je viens d'avoir avec mes pratiquants une discussion où nous évoquions les "quatre incommensurables" qui sont la bienveillance, la compassion, l'équanimité et l'amour inconditionnel.

    Ce sont des choses trop peu évoquées chez les zénistes et qui me paraissent essentielles. trop de gens pensent que l'équanimité n'est qu'indifférence, que la compassion, c'est larmoyer en compagnie des autres, et on oublie les deux autres.

    En fait, ces quatre sont indissociables. La bienveillance est une attitude de départ qui nous oriente de façon positive. La compassion nous permet de comprendre la souffrance des autres, l'équanimité nous empêche de nous laisser entraîner dans leur souffrance et l'amour inconditionnel nous amène à ne pas rejeter ce qui nous dérange.

    Et puis, et puis, il y a zaussi Dame Bêtise qui sommeille au fond de nous, et qui ne demande qu'à se manifester au plus mauvais moment, et qui le fera d'autant plus que nous aurons exclus qu'elle puisse s'y trouver!

    avatar
    esprit du débutant
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 185
    Age : 42
    Localisation : BdR 13
    Emploi/loisirs : educateur guitariste
    Date d'inscription : 12/02/2013

    Les quatre incommensurables

    Message par esprit du débutant le Jeu 13 Mar 2014 - 22:40

    bonsoir Yudo
    pour rebondir sur les 4 incommensurables
    la pratique de l'amour inconditionnel à pour conséquence de me mettre face à moi-même, face aux saisies de l'égo, pour finalement les défaire. ...bon c'est vite dit mais en tout cas  j'en apprend beaucoup sur moi-même sur la bêtise qui sommeille au fond( pas si au fond que çà d'ailleur)  Wink
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2864
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Les quatre incommensurables

    Message par Yudo, maître zen le Jeu 20 Mar 2014 - 14:47

    En fait, je pense que la fascination pour les samuraïs a été très néfaste. (Ne pas oublier que les samuraïs étaient des militaires, et que les militaires... C'est Desproges qui écrivait: "Il ne faut pas désespérer des imbéciles: avec un peu d'entraînement, on peut toujours en faire des militaires").

    C'est probablement en grande partie cela qui fait que, si fréquemment dans les cercles zénistes (cela vaut aussi pour les USA, peu soupçonnables de deshimarisme), on se retrouve avec des personnes sans coeur, indifférentes à la souffrance d'autrui et toujours promptes à faire la leçon de la dureté, de l'indifférence et de l'arrogance.

    Les Quatre Incommensurables veulent surtout dire qu'un zéniste n'a pas le droit, au plan éthique, de reprocher à un autre son "ego", d'avoir une attitude arrogante, du genre "je suis un ancien, tu me dois le respect" ou de se montrer impitoyable face à une erreur de quelqu'un.

    Je pense aussi aux Quatre vertus des bodhisattvas de maître Dôgen, le don gratuit, la parole aimable, l'attitude secourable et la coopération, toutes choses trop souvent absentes dans les milieux du Zen, qui tendent, (je le répète) trop à se conformer à une attitude caporaliste inspirée des samuraïs.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5468
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Les quatre incommensurables

    Message par Kaïkan le Jeu 20 Mar 2014 - 21:42


    Bonsoir,

    Ce sont les quatre belles et nobles vertus que la terminologie bouddhiste appelle les “Quatre Incommensurables”, “Brahma Vihara” en sanscrit, ce qui signifie la demeure de Brahma, ou bien “Apramana”, qui signifie “incalculable, impossible à mesurer”.

    Ces quatre vertus sont :

       
    • Maitri : l’amour
       
    • Karuna : la compassion
       
    • Mudita : la joie, se réjouir du bonheur des autres
       
    • Upeksha : l’équanimité, considérer tous les êtres, amis et ennemis, comme égaux.

    On appelle ces quatre vertus incommensurables, parce que les êtres étant en nombre infini, elles doivent être également infinies pour englober tous les êtres. Il ne s’agit pas d’aimer seulement quelques personnes qui nous sont proches, des membres de notre famille et nos amis, mais d’aimer tous les êtres. Il ne s’agit pas d’aimer seulement un groupe de gens, ou un seul peuple, mais d’aimer tous les peuples de la terre.




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2864
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Les quatre incommensurables

    Message par tangolinos le Jeu 20 Mar 2014 - 22:04

    Il suffit de regarder l' "autre", comme "celui" que nous aurions été dans les mêmes circonstances.
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Les quatre incommensurables

    Message par fonzie le Jeu 20 Mar 2014 - 22:51

    Bonjour,

    je ne sais pas si c'était comme ça au Japon, mais il me semble que l'on retrouve sous différentes formes un peu le même schéma hiérarchique, le couronné avec l'autorité absolue, l'autorité religieuse, les militaires disciplinés au service ou aux ordres de cette autorité et les différents corps de métiers, ces "imbéciles" au sens de Desproges... nourrissant les  imbéciles assez entraînés pour pouvoir devenir militaires et aussi ceux qui hiérarchiquement ne sont plus considérés comme imbéciles, car ce sont eux qui donnent les ordres, détenant l'autorité, soit le corps religieux dont l'autorité est relative et le chef dont l'autorité est absolue, puisque représentant de la divinité.
    Et à chacun sa place, ceux qui triment pour nourrir ce grand corps de l'Etat, ceux qui ont le pouvoir d'exécuter les ordres et qui par clichés semblent sans état d'âme, mais dont la rigueur dépend aussi de leurs hiérarchies, celle de celui qui est à la tête de cet Etat et celle de l'ordre religieux en relation directe avec cette tête souvent de par son rôle de conseiller.
    D'ailleurs d'après une geis celtique: "Nul ne parle avant le roi, mais le roi ne parle pas avant son druide", c'est pour dire !
    Si donc, l'ordre religieux se met à être plus rigoureux que tendre, on peut imaginer les conséquences sur l'Etat et tout ce qu'il y a dedans.
    Heureusement que de temps en temps dans l'Histoire apparaissent des "anarchistes", pour reprendre le mot dans un autre sujet qui viennent mettre un peu de bazar pour remettre de l'ordre chez les magiciens de pharaon (Egypte) par exemple, ou que certains prêtres cachent la véritable pierre du couronnement au roi qui la prend comme butin de guerre (Ecosse), je crois d'ailleurs que dans le film, c'est Edouart 1er qui meurt quand "BraveHeart" crie: "Liberté", juste avant son exécution ordonnée par la hiérarchie de l'époque.
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2864
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Les quatre incommensurables

    Message par Yudo, maître zen le Ven 21 Mar 2014 - 8:31

    Ne pas prendre le film "Braveheart" pour une représentation correcte et historique de ces événements, quand même...
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5468
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Les quatre incommensurables

    Message par Kaïkan le Ven 21 Mar 2014 - 17:06


    Si on regarde clairement c'est le zen qui a eu une influence sur l'esprit des samürais.
    J’écris samürais avec un "umlaut" sur le ü afin que les germanophones comprennent comment il faut prononcer (selon Yudo) Laughing
    Il ne faut pas se laisser influencer par cette tendance à montrer le zen comme une pratique violente propagée par des extrémistes au crâne rasé qui donnent des coups de poings sous n'importe quel prétexte.
    Si un coup est donné c'est par compassion comme le maître zen qui a frappé un daim avec son hossu pour qu'il ne s'approche plus des hommes et retourne dans la forêt.



    Daim photographié au parc naturel de Silz, en Allemagne


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2864
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Les quatre incommensurables

    Message par Yudo, maître zen le Ven 21 Mar 2014 - 17:36

    Kaïkan a écrit:
    Si on regarde clairement c'est le zen qui a eu une influence sur l'esprit des samurails.
    Je ne dis pas le contraire, mais ce que je dis, ce n'est pas cela. Ce que je dis, c'est que chez nous, il y a trop de gens qui confondent le Zen et le comportement des samurails.
    (...)
    Il ne faut pas se laisser influencer par cette tendance à montrer le zen comme une pratique violente propagée par des extrémistes au crâne rasé qui donnent des coups de poings sous n'importe quel prétexte.
    Certes, mais je pense qu'il est important de la corriger chez tous ceux qui tendent à la manifester, pour, de façon égotique, se prouver leur existence.
    Cela me fait penser au Cavaliere inesistente de Calvino. Pour ne pas cesser d’exister, la nuit, pendant que les autres dorment, Agilulfo fait des pyramides des pignes, ou patrouille le camp pour vérifier les manquements au règlement, et fait caguer tout le monde, car c’est sa façon d’exister, lui qui n’existe pas. Les types de ce genre n’existent pas. C’est bien la preuve que, pour pouvoir arriver à comprendre que l’ego n’existe qu’en relation à son environnement, il faut commencer par en avoir un…
    Si un coup est donné c'est par compassion comme le maître zen qui a frappé un daim avec son hossu pour qu'il ne s'approche plus des hommes et retourne dans la forêt.
    Tant que ce n'est qu'un coup de chasse-mouches...

      La date/heure actuelle est Lun 25 Sep 2017 - 19:01