Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Pratique du koan

    Partagez
    avatar
    Fred
    suprême fleuron
    suprême fleuron

    Nombre de messages : 3207
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Pratique du koan

    Message par Fred le Mer 23 Avr 2014 - 9:31

    Qu'est-ce qu'un koan ?
    L'esprit sans limite est le koan.

     étoile 

    Que faites-vous ?
    Je regarde droit devant moi.
    Que voyez-vous ?
    C'est assez clair pour que je continue à le faire.

     étoile 

    Le canard a deux pattes
    Le chien en a quatre.
    avatar
    zanshin
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 785
    Age : 68
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: Pratique du koan

    Message par zanshin le Mer 23 Avr 2014 - 18:28

     tao 

    "Pratiquer le kōan" c'est déjà un kõan car il n'existe pas à proprement parler une pratique traditionnelle du kōan bien qu'on puisse voir l'apparition de cette technique dans certains mondos entre maître et disciple.
    Il n'est d'ailleurs pas recommandé de méditer sur un kōan pendant zazen car le kōan n'est pas une devinette.
    Si un maître donne un kōan il faut mieux le laisser mûrir naturellement, il finira par agir inconsciemment sur l'esprit du disciple.


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
    avatar
    Fred
    suprême fleuron
    suprême fleuron

    Nombre de messages : 3207
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Pratique du koan

    Message par Fred le Jeu 24 Avr 2014 - 11:25

     poisson 

    Si on me dit : "Formulez-nous sur le champs un koan ou vous serez battu"
    et que je ne puis ouvrir la bouche à cette injonction, doit-on comprendre que je veux être battu ?




    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1461
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: Pratique du koan

    Message par lausm le Jeu 24 Avr 2014 - 19:34

    Celui qui ne voit pas que le silence peut être koan, doit-il être battu?
    avatar
    zanshin
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 785
    Age : 68
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: Pratique du koan

    Message par zanshin le Jeu 24 Avr 2014 - 20:47

    tao 

    Et si personne n'était battu ?
    Serait-ce un kõan ou bien un non-kõan ?


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5428
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Pratique du koan

    Message par Kaïkan le Jeu 24 Avr 2014 - 22:46


    Hyakujô cherchait un moine capable de diriger un nouveau monastère. Il dit à ses élèves que celui d'entre eux qui répondrait le mieux à une question serait désigné.

    Il plaça une cruche pleine d'eau au sol au milieu de la pièce et demanda :

    • - Qui peut me dire ce qu'est ceci, à part me dire que c'est une cruche ?
      Le moine Supérieur se risqua :
    • - Personne ne pourrait dire que c'est une sandale de bois !
      Isan, le simple moine cuisinier, ne dit rien. Il renversa la cruche... et sortit !
      Hyakujô sourit et dit au moine Supérieur :
    • - Tu as perdu !

    Isan fut nommé maître du nouveau monastère.




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2842
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Pratique du koan

    Message par Yudo, maître zen le Ven 25 Avr 2014 - 8:13

    Kaïkan a écrit:
    Hyakujô cherchait un moine capable de diriger un nouveau monastère. Il dit à ses élèves que celui d'entre eux qui répondrait le mieux à une question serait désigné.

    Il plaça une cruche pleine d'eau au sol au milieu de la pièce et demanda :

    - Qui peut me dire ce qu'est ceci, à part me dire que c'est une cruche ?
    Le moine Supérieur se risqua :
    - Personne ne pourrait dire que c'est une sandale de bois !
    Isan, le simple moine cuisinier, ne dit rien. Il renversa la cruche... et sortit !
    Hyakujô sourit et dit au moine Supérieur :
    - Tu as perdu !

    Isan fut nommé maître du nouveau monastère.

    Voilà un exemple typique de kôan.
    Hyakujo commence par poser une question d'ordre typiquement intellectuel: "Qu'est-ce que c'est", question qui appelle une réponse de type descriptif.
    Mais il ajoute "à part que c'est une cruche"? ce qui, manifestement est un appel à autre chose qu'à une simple description.
    Le supérieur (shusso) se hasarde à une absurdité (ben oui, tout le monde sait qu'un kôan, c'est une absurdité, n'est-ce pas?).
    Mais le cuisinier, sans rien dire, accomplit un acte où un des plus importants éléments de la cruche disparaît: sa verticalité, sans laquelle une cruche n'est pas une cruche: c-à-d. ne peut pas assumer sa fonction de contenir de l'eau.

    En répondant par une action concrète, au lieu d'une réponse intellectuelle, il obtient d'être le maître du nouveau monastère.
    avatar
    Fred
    suprême fleuron
    suprême fleuron

    Nombre de messages : 3207
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Pratique du koan

    Message par Fred le Ven 25 Avr 2014 - 8:26

    Que l'eau de la cruche, si elle était pleine, se soit répandue, cela n'est pas absurde en tous les cas. 
    J'espère que dans ce cas, quelqu'un en aura profité pour nettoyer le sol.  tao 
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2842
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Pratique du koan

    Message par Yudo, maître zen le Ven 25 Avr 2014 - 16:00

    J'en connais un, à Marseille, qui doit faire des bonds de deux mètres!!!
    avatar
    Fred
    suprême fleuron
    suprême fleuron

    Nombre de messages : 3207
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Pratique du koan

    Message par Fred le Ven 25 Avr 2014 - 19:34

    Une explication  point ?
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Pratique du koan

    Message par fonzie le Ven 25 Avr 2014 - 20:41

    Bonjour,

    il parait qu'avant, l'épi de faîtage était fait avec une "cruche renversée",pour assurer l'étanchéité du toit.

    http://www.tuilerie-pouligny.com/guidecollecte11.pdf
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2842
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Pratique du koan

    Message par Yudo, maître zen le Ven 25 Avr 2014 - 22:33

    Fred a écrit:Une explication  point ?

    Notre "ami" Zendo pour qui le commentaire nishijimien des kôans est une hérésie absolue.
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Pratique du koan

    Message par fonzie le Sam 26 Avr 2014 - 0:56

    C'est vrai que répondre en action au lieu de dire, quand quelqu'un demande "qui peut me dire ... à part me dire ...?", ça sort du cadre.
    En tout cas, beau geste que plein égal vide !

    je m'interroge pourquoi Hyakujô dit au Supérieur "tu as perdu !" ?
    d'autant que Lao-tseu a dit:
    " Qui a la Voie, tout lui vient naturellement, à qui l'a perdue, rien ne réussit plus".
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2842
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Pratique du koan

    Message par Yudo, maître zen le Sam 26 Avr 2014 - 9:22

    fonzie a écrit:

    je m'interroge pourquoi Hyakujô dit au Supérieur "tu as perdu !" ?

    Parce qu'il est resté dans le domaine de l'intellect, au lieu de se projeter dans l'action.

    Toute la pratique bouddhique est un apprentissage de cela: la réalité n'est ni dans l'idée qu'on s'en fait, ni dans la matérialité des choses qui nous entourent, mais dans l'action instant par instant (et encore, cela ne concerne que chacun d'entre nous: la totalité de la réalité est ineffable).
    avatar
    Fred
    suprême fleuron
    suprême fleuron

    Nombre de messages : 3207
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Pratique du koan

    Message par Fred le Sam 26 Avr 2014 - 10:46

    fonzie a écrit:

    je m'interroge pourquoi Hyakujô dit au Supérieur "tu as perdu !" ?

    Et puis, il ne pouvait pas dire à l'autre qu'il avait gagné puisqu'il était parti.



    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1461
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: Pratique du koan

    Message par lausm le Sam 26 Avr 2014 - 12:21

    C'est surtout une façon de dire que c'est Isan qui a gagné sans le dire directement.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5428
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Pratique du koan

    Message par Kaïkan le Sam 26 Avr 2014 - 14:47



    Chan-tao marchait un jour avec son maître dans les montagnes. Le maître, Chih-t’eou, vit les branches d’un arbre qui obstruaient le sentier, et il demanda à Chan-tao de les couper.
    Le disciple dit : “Je n’ai pas apporté de couteau.“
    Chih-t’eou sortit son propre couteau et le tendit à son disciple en lui présentant la lame nue.
    - “Veuillez, dit Chan-tao, me donner l’autre bout".
    - "Que voulez-vous faire de l’autre bout ?“ demanda le maître.
    Cela éveilla Chan-tao à la vérité du Zen.



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1089
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Pratique du koan

    Message par Zenoob le Sam 26 Avr 2014 - 19:06

    On appelle le docteur Yudo salle 38 pour expliquer ce koan ! Merci !
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2842
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Pratique du koan

    Message par Yudo, maître zen le Sam 26 Avr 2014 - 19:28

    Chan-tao rappelle le maître à la politesse en lui enjoignant de présenter le couteau correctement, par l'autre bout.

    Mais le maître le prend au mot, littéralement, et lui demande ce qu'il va bien pouvoir faire de l'autre bout, qui ne coupe pas. Car l'idée, c'est de couper les branches qui dépassent.
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Pratique du koan

    Message par fonzie le Sam 26 Avr 2014 - 22:06

    Yudo, maître zen a écrit:Chan-tao rappelle le maître à la politesse en lui enjoignant de présenter le couteau correctement, par l'autre bout.

    Mais le maître le prend au mot, littéralement, et lui demande ce qu'il va bien pouvoir faire de l'autre bout, qui ne coupe pas. Car l'idée, c'est de couper les branches qui dépassent.
    je crois que Zenoob a dit le "docteur", pas le coiffeur  Wink 

    ps:
    blague à part, le "sentier" est aussi une petite voie.

    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1089
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Pratique du koan

    Message par Zenoob le Dim 27 Avr 2014 - 1:13

    Merci !
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2842
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Pratique du koan

    Message par Yudo, maître zen le Dim 27 Avr 2014 - 11:44

    Mais je conçois aisément que, pour ceux pour qui cette valeur romantique du kôan en tant que formulation absurde qui doit débloquer la conscience par un processus quasi magique reste si chère, que la fonction que lui attribue Nishijima, de toujours ramener les gens à cet entendement que la réalité est dans l'action et non dans les concepts ni dans la matière, puisse sembler tout à la fois décevante et irritante.

    Lorsqu'on a une vision irréaliste des choses, on peut continuer à s'en bercer, car quelque part, au fond de soi, on sait qu'on ne risque rien. Mais si on vous ramène soudain à cette désagréable réalité qui est que, tant qu'on ne s'y sera pas mis, rien ne pourra se passer, alors c'est irritant, car on se retrouve, bien malgré soi, face à ses responsabilités.

    On peut ainsi discourir cent ans sur la meilleure façon de faire la tarte aux poireaux. Le rappel à la nécessité de l'action est aussi celui de ce qu'il faut aller en acheter, les nettoyer, les préparer, etc. Et ça, c'est chiant!
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5428
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Pratique du koan

    Message par Kaïkan le Dim 27 Avr 2014 - 12:51


    Pour moi le moine n'essaie pas de donner une leçon de politesse en demandant : " s.v.p. passez-moi l'autre bout".
    Il a seulement peur de se blesser en prenant la lame. Tous ceux qui ont un peu travaillé dans leur vie sont tombés sur un apprenti maladroit qui leur passe l'outil en le tenant par le manche. On leur explique quand on a le temps comment il faut présenter correctement un objet pointu ou tranchant.
    Si vous n'avez pas le temps vous saisissez simplement la main tendue au niveau du poignet, et avec l'autre main vous lui enlevez le manche en prenant la partie qui dépasse et en tirant vers vous.
    Dans le cas du maître Chih-t’eou il va par monts et par vaux avec son disciple et lui demande d'ouvrir le chemin, c'est alors que Chan-tao lui apprend qu'il n'a même pas un couteau sur lui.
    C'est là qu'il décide de lui faire un enseignement et lui tend volontairement son couteau lame en avant.
    Au lieu de se débrouiller pour le saisir, le disciple fait des "manières".
    Chih-t’eou lui rappelle qu'il faut couper les branches et pas dire la messe... Laughing 




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Fred
    suprême fleuron
    suprême fleuron

    Nombre de messages : 3207
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Pratique du koan

    Message par Fred le Dim 27 Avr 2014 - 13:09

    C'est quand-même aussi avec le manche qu'on coupe la branche.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5428
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Pratique du koan

    Message par Kaïkan le Dim 27 Avr 2014 - 13:17


    Avant de commencer à couper je conseille vivement de retrousser les manches... très-heureux 


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "

      La date/heure actuelle est Ven 21 Juil 2017 - 6:47