Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Cicéron épicurien

    Partagez
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2823
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Cicéron épicurien

    Message par Yudo, maître zen le Mer 30 Juil 2014 - 16:27

    Je suis tombé par hasard sur du faux texte, que tout le monde a dû voir un jour ou l'autre (lorem ipsum dolor sit amet etc.). Et comme ce texte est du faux latin, qu'il ne veut rien dire, je me suis demandé d'où ça sortait.

    J'ai trouvé la réponse sur Wikipédia.

    Le texte d'origine est de Cicéron 45 AC, De finibus bonorum et malorum, livre I, X, 32 (en gras ce qui a été utililsé pour le faux texte)

    Cicéron a écrit: [32] Sed ut perspiciatis, unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam eaque ipsa, quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt, explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem, quia voluptas sit, aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos, qui ratione voluptatem sequi nesciunt, neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum, quia dolor sit, amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt, ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit, qui in ea voluptate velit esse, quam nihil molestiae consequatur, vel illum, qui dolorem eum fugiat, quo voluptas nulla pariatur? [33] At vero eos et accusamus et iusto odio dignissimos ducimus, qui blanditiis praesentium voluptatum deleniti atque corrupti, quos dolores et quas molestias excepturi sint, obcaecati cupiditate non provident, similique sunt in culpa, qui officia deserunt mollitia animi, id est laborum et dolorum fuga. Et harum quidem rerum facilis est et expedita distinctio. Nam libero tempore, cum soluta nobis est eligendi optio, cumque nihil impedit, quo minus id, quod maxime placeat, facere possimus, omnis voluptas assumenda est, omnis dolor repellendus. Temporibus autem quibusdam et aut officiis debitis aut rerum necessitatibus saepe eveniet, ut et voluptates repudiandae sint et molestiae non recusandae. Itaque earum rerum hic tenetur a sapiente delectus, ut aut reiciendis voluptatibus maiores alias consequatur aut perferendis doloribus asperiores repellat.

    Traduction (source : corrigeur.fr) :
    Cicéron, citant Epicure a écrit:
    Pour vous faire mieux connaitre d’où vient l’erreur de ceux qui blâment la volupté, et qui louent en quelque sorte la douleur, je vais entrer dans une explication plus étendue, et vous faire voir tout ce qui a été dit là-dessus par l’inventeur de la vérité, et, pour ainsi dire, par l’architecte de la vie heureuse.

    Personne [dit Épicure] ne craint ni ne fuit la volupté en tant que volupté, mais en tant qu’elle attire de grandes douleurs à ceux qui ne savent pas en faire un usage modéré et raisonnable ; et personne n’aime ni ne recherche la douleur comme douleur, mais parce qu’il arrive quelquefois que, par le travail et par la peine, on parvienne à jouir d’une grande volupté. En effet, pour descendre jusqu’aux petites choses, qui de vous ne fait point quelque exercice pénible pour en retirer quelque sorte d’utilité ? Et qui pourrait justement blâmer, ou celui qui rechercherait une volupté qui ne pourrait être suivie de rien de fâcheux, ou celui qui éviterait une douleur dont il ne pourrait espérer aucun plaisir.

    Au contraire, nous blâmons avec raison et nous croyons dignes de mépris et de haine ceux qui, se laissant corrompre par les attraits d’une volupté présente, ne prévoient pas à combien de maux et de chagrins une passion aveugle les peut exposer.

    J’en dis autant de ceux qui, par mollesse d’esprit, c’est-à-dire par la crainte de la peine et de la douleur, manquent aux devoirs de la vie. Et il est très facile de rendre raison de ce que j’avance. Car, lorsque nous sommes tout à fait libres, et que rien ne nous empêche de faire ce qui peut nous donner le plus de plaisir, nous pouvons nous livrer entièrement à la volupté et chasser toute sorte de douleur ; mais, dans les temps destinés aux devoirs de la société ou à la nécessité des affaires, souvent il faut faire divorce avec la volupté, et ne se point refuser à la peine.

    La règle que suit en cela un homme sage, c’est de renoncer à de légères voluptés pour en avoir de plus grandes, et de savoir supporter des douleurs légères pour en éviter de plus fâcheuses.

    Ce passage m'a rappelé à quel point il me semble qu'Epicure enseignait quelque chose qui ressemble à l'enseignement du Bouddha: si ça se trouve, il en avait entendu parler. Ce qui est surtout intéressant, c'est la quantité d'horreurs, d'aberrations et de calomnies qui ont été proférées contre la doctrine d'Epicure, en particulier par les premiers chrétiens. En effet, cette doctrine, tout comme pour le bouddhisme en Orient, allait de pair avec l'atomisme. Et en physique atomique, il n'y a guère de place pour des dieux. Encore moins un dieu tout puissant et unique.
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1460
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: Cicéron épicurien

    Message par lausm le Mer 30 Juil 2014 - 21:01

    Comme quoi, les idées reçues ont la vie dure...au moins je serai moins ignare sur Epicure.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5412
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Cicéron épicurien

    Message par Kaïkan le Mer 30 Juil 2014 - 22:56


    Les Épicuriens ont beaucoup été accusés d'avoir des mœurs dissolus et de donner priorité aux plaisirs sensuels. C'est bien sûr complètement faux et les disciples d’Épicure étaient en fait astreints à une conduite morale assez stricte. C'est seulement parce qu'il n'y avait pas d'interdits rigoureux mais une pratique de modération, une sorte de voie du milieu, qu'ils ont été accusés de débauche.
    Le message :

      - Les dieux ne sont pas à craindre ;
      - La mort n'est pas à craindre ;
      - On peut atteindre le bonheur ;
      - On peut supprimer la douleur.

    N'a pas été du goût des chrétiens on peut le comprendre.  Laughing 


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2823
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Cicéron épicurien

    Message par Yudo, maître zen le Jeu 31 Juil 2014 - 16:58

    Mais même à l'époque de Cicéron, le sujet restait délicat, car l'accusation d'impiété était dangereuse.
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Cicéron épicurien

    Message par fonzie le Mar 19 Aoû 2014 - 8:11

    Chambre de la Signature

    Plus à gauche, Épicure (2), couronné de pampres, écrit sur un livre, et est appuyé sur un petit chapiteau. Selon certains, ce personnage serait Bacchus embrassé par Morphée, endormi derrière lui.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/L'%C3%89cole_d'Ath%C3%A8nes
    Moi, j'aime bien Hypatie (9) et Pythagore (6).



    ps:

    Yudo, maître zen a écrit:l'atomisme.
    "De la monade, du nombre et de la figure (De monade, numero et figura)"
    Giordano Bruno (École/tradition Atomisme, néopythagorisme) a écrit divers livres de magie  tongue  
    "Sur les principes, éléments et causes des choses" etc.
    ce qui motiva la décision de sa condamnation fut non pas sa défense du système copernicien ou de la pluralité des mondes mais, entre autres, sa croyance en la métempsycose ou réincarnation liée au Tout-Un
    À la lecture de sa condamnation au bûcher, Bruno commente : « Vous éprouvez sans doute plus de crainte à rendre cette sentence que moi à la recevoir. » Le 17 février 1600, il est mis nu, la langue entravée par un mors de bois l'empêchant de parler et de crier

    je crois que je viens de comprendre quel aspect du silence, me dérange de façon épi-dermique...

      La date/heure actuelle est Dim 25 Juin 2017 - 17:47