Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Albert Low - (Directeur du centre zen de Montréal)

    Partagez
    avatar
    bulleOcéan
    petit fleuron
    petit fleuron

    Masculin Nombre de messages : 656
    Localisation : Demeurer nulle part
    Emploi/loisirs : zazen
    Humeur : Amour
    Date d'inscription : 15/12/2012

    Albert Low - (Directeur du centre zen de Montréal)

    Message par bulleOcéan le Lun 4 Aoû 2014 - 16:27



    En provenance de source → http://zen-et-nous.1fr1.net/t1203p30-les-cinq-agregats-analyses-par-le-soi#28804
    Ce message est déplacé pour commencer un nouveau sujet.
    La modération.

    Bonjour
    Puisque la citation de Kaikan est de Albert Low

    Vous en pensez quoi de lui ?
    J'ai de la difficulté à le situer

    Est il plus de l'École Rinzai que Soto  ou un mélange des deux ?

    Son site web du centre de montréal

    http://www.zenmontreal.ca/index.htm

    Merci
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2842
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Albert Low - (Directeur du centre zen de Montréal)

    Message par Yudo, maître zen le Mar 5 Aoû 2014 - 8:38

    Il est disciple de Philip Kapleau qui était lui-même un disciple de Yasutani (vous savez: "Il faut fermer toutes les Universités du Japon" ou "Si on vous dit de tuer, tuez!")
    Le drôle, c'est que Kapleau s'est fâché avec Yasutani et n'en a donc jamais obtenu la transmission.

    Je rappelle que Yasutani, fondateur de la Sambô Kyôdan, prônait un mélange de Rinzaï et de Sôtô.
    avatar
    bulleOcéan
    petit fleuron
    petit fleuron

    Masculin Nombre de messages : 656
    Localisation : Demeurer nulle part
    Emploi/loisirs : zazen
    Humeur : Amour
    Date d'inscription : 15/12/2012

    Re: Albert Low - (Directeur du centre zen de Montréal)

    Message par bulleOcéan le Mar 5 Aoû 2014 - 13:03

    Ah alors mon impression de confusion de mélange rinzai-soto avait alors un fondement. Smile
    Merci Yudo pour cette information
    Wink
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1089
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Albert Low - (Directeur du centre zen de Montréal)

    Message par Zenoob le Mar 5 Aoû 2014 - 15:41

    Personnellement j'ai lu Kapleau, mais je n'ai pas lu Albert Low (à part les extraits fournis par Kaïkan). On y retrouve la même tendance dans ce que j'ai pu lire : rechercher à tout prix l'éveil, et une pratique très "dure" et volontariste fondée sur l'effort, la force, les koans, et la volonté de transcender un état de conscience habituel.
    Les récits de Kapleau sur les expériences d'éveil sont à mon avis assez fantasmatiques, on y lit des histoires de gens qui du jour au lendemain deviennent complètement heureux, libres, et vivent des sortes de délires... On a vraiment l'impression qu'il s'agit de se battre pour atteindre un état dans lequel tout va toujours bien. C'est très différent du zen soto par beaucoup d'aspects, notamment quand on lit les Suzuki et autres Nishijima. Eux aussi, entre autres, s'intéressent aux koans, etc., mais la pratique n'est pas vue sous le même angle, me semble-t-il, et la recherche de l'éveil n'y est pas importante.
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1461
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: Albert Low - (Directeur du centre zen de Montréal)

    Message par lausm le Mar 5 Aoû 2014 - 18:20

    oui, j'avais lu Kapleau avant zazen, et zazen a tout balayé par le mal aux genoux, au dos et par le retour à la conscience très terrestre de ce magma de karma douloureux.
    Après, j'ai compris qu'on pouvait aussi se faire du bien, mais je pense que dans ce mode de pratique, on se fait une autosécrétion d'endorphines par la pratique dure, et je pense qu'après, il faut redescendre.
    Hakuin, pourtant pas des moindres dans le rinzai, a dû se soigner et se remettre à flot après son éveil obtenu par une pratique de ce genre...et il est allé pour ce faire, voir un énergéticien dans le style taoiste qui lui a conseillé des trucs pour ramener son énergie vers la terre.
    En ce sens, je pense que les chinois ont un rapport plus posé que les japonais à toutes ces expériences, et pour ma part, l'usage du qi gong en parallèle du zazen, m'a grandement aidé.

      La date/heure actuelle est Lun 24 Juil 2017 - 22:47