Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Une présentation et des questions

    Partagez
    avatar
    Maime
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 4
    Age : 39
    Localisation : Limoges
    Date d'inscription : 24/11/2014

    Une présentation et des questions

    Message par Maime le Lun 24 Nov 2014 - 22:22

    Bonjour à tous.

    Je débarque ici alors que je ne pratique pas le zen. Mais j'ai toujours été intéressé par l'idée de méditation, par ce que des connaissances bouddhistes ont pu m'en dire et ce que j'ai pu lire. Par ailleurs, je suis un indécrottable athée. Philosophique, je me sens proche de la phénoménologie. J'en retire une compréhension du monde, de la vie.

    Actuellement, je suis dans une situation de vie compliquée. Une séparation encore récente, une nouvelle vie affective à construire, un besoin et une envie de trouver la sérénité et de mettre de l'ordre dans ma tête.

    Je suis tombé par hasard sur des sites sur le bouddhisme zen la semaine dernière et certains préceptes ont fait écho en moi. Notamment la vacuité du monde. Même si je ne sais pas comment le dire. Le fait de pouvoir ressentir sa participation au tout. Ca rejoint peu ou prou ma vision philosophique. Du moins je le ressens comme ça à mes premières lectures.

    Peut-etre que je fais fausse route, mais je me dis que le zen pourrait être une voie pour moi.

    Ensuite, il y a deux dojo dans ma ville, un de l'AZI et l'autre dirigé par une moniale, disciple de Jacques Brosse. A quelle porte frappée, voilà la question. Si je dois frapper à cette porte.

    Je serais heureux de discuter avec vous pour me faire une idée et voir vers quoi je peux m'orienter.

    Merci d'avance !
    avatar
    zanshin
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 787
    Age : 68
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: Une présentation et des questions

    Message par zanshin le Mar 25 Nov 2014 - 7:29

    tao
    Bonjour Maime,

    Meilleurs souhaits de bienvenue sur ce forum. Je crois que pour les dojos de ta ville ce sera toi qui devra tester car l'ambiance peut être très différente suivant les lieux, et tu es le seul à pouvoir ressentir ce qui te convient. L'important c'est de commencer la pratique et d'être guidé vers une bonne posture.

    Bonne journée. japonais

    PS : Tu peux choisir un avatar en allant dans ton profil ou en te personnalisant une image de ton choix  
    (ne pouvant dépasser une hauteur de 200 pixels par 150 pixels de largeur et excéder 64 ko.)


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2855
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Une présentation et des questions

    Message par Yudo, maître zen le Mar 25 Nov 2014 - 9:36

    Tu choisis le dojo où ils font le moins de bruit pendant la pratique... Pas toujours facile: ils ont tellement tendance à adorer leur petit théâtre.
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1465
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: Une présentation et des questions

    Message par lausm le Ven 28 Nov 2014 - 22:45

    Bonjour.
    Donc tu as le choix entre le zen naturaliste de J.Brosse, et le zen strong de quelqu'un d'autre.
    J'ai une amie qui habite Angoulème et qui s'est confontée au même cas de figure : exactement la même configuration, avec les mêmes références en terme de lignée.
    Sauf qu'elle n'a pas choisi, elle allait aux deux endroits.
    Puis le dojo AZI avait des problèmes de lieu.
    Elle a donc proposé qu'ils se lient avec le groupe de J.Brosse.
    Le responsable, qui n'était pas forcément contre, en a référé, avec la fidélité hiérarchique qu'il se doit, à son maître supérieur boss référent référence ultime pour penser droit.
    Et il lui a été dit que ce n'était pas possible, car Jacques Brosse avait été dissident de l'AZI (qui est bien sûr la seule capable de dire qui est ou pas authentique disciple du zen en France)...dissident, signifiant dans ce cas assumer son autonomie et transmettre la pratique sans attendre une méga certification zen officielle japonaise, et non pas une révolution tonitruante.
    Moins de deux ans après, Jacques Brosse mourait, et le bulletin zen affichait un vibrant hommage à l'authenticité de sa pratique.
    Il y a des fois où j'éprouve comme une discordance entre ce qui est montré, et ce qu'il se passe derrière la porte, et comme un sentiment que quelque chose sonne faux.
    Mais bon, tu feras ton choix, mais m'est avis que tu trouveras une différence notable d'ambiance entre les deux groupes. Et mieux vaut le savoir, pour être moins surpris.
    Le meilleur organe pour le zen c'est pas trop la pensée, mais la sensation.
    Alors suis tes sensations, et ça devrait aller.
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2855
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Une présentation et des questions

    Message par Yudo, maître zen le Sam 29 Nov 2014 - 8:29

    Malheureusement, un ami de Bordeaux m'a dit que, dans le groupe Brosse où il a été parfois pratiquer, la même attitude d'exclusivité prévaut: les lignées non-deshimaristes sont pour eux nulles et non-avenues.

    Y aurait-il une forme d'ADN qui entraîne cela, automatiquement?

    Il me semblerait que, lorsqu'il y a plusieurs dojos dans une ville, que cela soit pour faciliter la pratique aux gens. Au lieu de quoi, ce ne sont que dojos concurrents qui se tirent la bourre. Si un dojo refuse de s'aligner sur un maître AZI donné, une partie des membres font scission et vont fonder un nouveau dojo.

    Je me rappelle encore quand le dojo de la rue Subleyras, à Montpellier, existait encore, Kosen avait quitté Amsterdam pour venir ici, et on avait vu fleurir des affichettes partout annonçant : "ENFIN! un dojo Zen à Montpellier!" Ce qui m'avait paru assez malhonnête.

      La date/heure actuelle est Lun 21 Aoû 2017 - 14:09