Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Qu'est-ce que le Zen, de toute façon? Par M° Brad Warner

    Partagez
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Qu'est-ce que le Zen, de toute façon? Par M° Brad Warner

    Message par Yudo, maître zen le Sam 31 Jan 2015 - 23:16

    http://hardcorezen.info/what-is-zen-anyway/3279

    (...) j'aimerais tenter d'expliquer ce qu'est le Zen.

    Pour moi, le Zen est la pratique en communauté d'une profonde enquête individuelle.

    Tout au long de l'histoire, il y a eu des gens qui se sont préoccupés du sens profond de l'existence. Il y a plusieurs façons de tenter de comprendre ces choses. Il y en a qui étudient les sciences, d'autres la psychologie, d'autres étudient en écrivant des livres ou des poèmes, ou même en jouant de la musique ou à des sports et ainsi de suite.

    Parmi ces chercheurs, il existe une classe de personnes qui tentent de comprendre la condition humaine en s'asseyant très tranquillement et en s'observant simplement dans l'action. Le Bouddha en faisait partie.

    Le Bouddha eut cette grande révélation après s'être séparé du groupe de cinq collègues méditants avec lesquels il s'était lié. Après son grand éveil, il décida de tenter d'expliquer à ces types ce qu'il avait compris voire leur enseigner la façon dont il y était arrivé. Ces cinq types furent les premiers bouddhistes au monde.

    Tout ce qui s'est passé depuis dans le monde de ce que nous appelons désormais "Bouddhisme" est fondé sur cette série d'événements. Nous devons toujours nous rappeler de la façon dont cela a commencé.

    Même si l'on peut, et je crois que l'on devrait, pratiquer zazen seul, la chose à plus grande échelle que nous appelons le Bouddhisme Zen est une pratique en communauté. Ce n'est pas quelque chose qu'on fasse par soi-même. Et pourtant, nous n'avons ni doctrines ni de système de croyances.

    C'est assez étrange. Chaque église que j'ai jamais visité parlait de doctrines et de croyances. Pour autant que je sache, la plupart des temples hindous, des mosquées, des synagogues font pareil. En fait il y a un certain nombre de formes de bouddhisme où on se préoccupe beaucoup que chacun des membres partage un jeu de croyances fondamentales et puisse réciter les doctrines de base de leur forme de Bouddhisme à la demande.

    Mais mes maîtres n'ont jamais fait le moindre effort pour me faire mémoriser des doctrines ou des professions de foi ou pour me faire croire ce qu'eux croyaient. Le fait de le remarquer m'a amené à me faire une idée différente de ce que nous faisons quand nous participons à cette pratique.

    Quand nous nous réunissons pour nous asseoir sur nos coussins et fixer le mur, , nous ne nous tournons vers personne d'autre pour encadrer notre expérience à notre place. Nous ne faisons pas, disons, de méditations guidées dans lesquelles le dirigeant nous dit sur quoi nous concentrer ou comment respirer. On nous laisse découvrir par nous mêmes ce que nous pourrions découvrir.

    C'est vraiment comme si on était monté au sommet d'une montagne ou qu'on était entré dans une profonde caverne pour fuir toutes les distractions et se concentrer sur soi-même. Mais — et c'est très significatif — nous ne sommes pas au sommet d'une montagne, ni au plus profond d'une grotte, et nous ne sommes pas seuls. Au lieu de quoi, nous sommes dans un temple, dans un studio de yoga loué, une maison, ou qu'importe ce nous avons trouvé pour nous réunir. Et nous faisons partie d'un groupe de gens qui sont intéressés de même à cette sorte de profonde recherche du sens de ce qu'est être humain.

    Nous ne tenons pas de nous imposer mutuellement ce que nous trouvons. Même la personne qui dirige le groupe ne tente pas d'imposer ce qu'il ou elle a découvert, pas plus que quiconque d'autre. Nous considérons que l'expérience particulière de chaque personne est pleinement et également valide.

    Néanmoins, afin d'établir un espace qui ressemble le moindrement à ce que nous trouverions au sommet d'une montagne ou dans la solitude au fond d'une grotte, nous devons établir des règles sur la façon de nous comporter au sein de l'espace que nous avons choisi pour ce faire.

    A la base, il s'agit de rester tranquille et respectueux, afin que toutes les personnes puissent passer à l'affaire de s'étudier elles-mêmes.

    Ceci, pour moi, est l'objectif ultime de tout espace zen — fournir un endroit aussi adéquat que possible pour que les gens s'asseoient tranquillement ensemble et regardent profondément en eux-mêmes. Les gens qui viennent dans de tels espaces y viennent pour deux choses, fondamentalement. Ils veulent chercher en eux-mêmes et ils veulent le faire en compagnie d'autres personnes, pas tout seuls.

    Au contraire de toute autre religion à ma connaissance, les règles du Zen s'appliquent strictement à la façon de se comporter dans les espaces où nous nous rassemblons pour travailler sur nous-mêmes.

    Pour prendre ce qui semble être mon exemple préféré, considérons les idées bouddhistes sur l'homosexualité. Pour de nombreuses religions, l'homosexualité est interdite en tant que péché. Pour les bouddhistes, on n'en parle que dans la mesure où les activités homosexuelles peuvent être perturbatrices au sein des espaces partagés où les gens se réunissent pour s'étudier eux-mêmes.

    Il n'y a pas de règles disant que l'on ne peut pas avoir des activités homosexuelles.  Il n'y a que des règles disant que l'on ne peut pas avoir d'activités homosexuelles alors qu'on poursuit une formation en méditation dans un environnement communautaire, et cela seulement parce que ces activités entraînent des bruits bizarres et sont potentiellement génératrices d'interactions sociales inconfortables. Qui plus est, ce n'est pas qu'entre personnes du même sexe que ces activités sont interdites, dans ce contexte; tous les types de sexe vont également à l'encontre des règles. Mais une fois qu'on a quitté cet environnement, on peut faire ce qu'on veut.

    Chacune des règles établies dans nos espaces communs de profonde recherche individuelle est établie pour la même raison: faire en sorte que chacun puisse se concentrer sur ce pour quoi il y est venu.

    Il se produit quelque chose d'intéressant quand on le fait ensemble. Sans jamais se faire endoctriner dans un ensemble commun de croyances, on trouve qu'on se met à s'aligner les uns sur les autres, comme des pièces de métal magnétisées. On se met à découvrir que tous les êtres humains sont très, très similaires. On découvre que les systèmes de croyances qui nous sont les plus chers sont en réalité entièrement superficiels, peu importe la profondeur qu'on leur prête. On découvre que ce qui est vraiment important est partagé par chacun et par tous ceux qu'on rencontre.

    Pratiquer le Zen signifie simplement se réunir dans cet esprit et apprendre comment, dans la mesure du possible, allouer à chacun l'espace le mieux approprié pour que chacun le trouve pour soi. Nous avons des règles et des codes de comportement, mais juste pour fournir cet espace à la recherche personnelle et ne jamais tenter d'imposer à quiconque un système de croyances ou une façon de vivre.

    Brad Warner.
    _______________________________
    [Quelques commentaires:]

    Alan Sailer a écrit:January 30, 2015 at 1:22 pm

    “Comment intégrer les 4 Nobles Vérités là-dedans? Vues correctes? Octuple sentier, etc?”

    Pour ma part, tout ce qui est ici mentionné, c'est des idées géniales qui ont besoin d'être examinées en pratique pour voire si elle tiennent la mer ou pas. Cet examen est un processus constant.

    Chaque fois qu'on observe qu'on souffre, on établit la Vérité numéro 1. Lorsqu'on observe qu'on tente d'y échapper, on établit la Vérité numéro 2. Et ainsi de suite…

    Je soupçonne que si on se met à les traiter comme des faits éternels, elles meurent en tant que vérités.

    Brad a écrit:January 30, 2015 at 2:24 pm

    Traiter de ce sujet aurait fait que cet article aurait vite dépassé la limite arbitraire de 1000 mots que je m'étais fixée pour ce blog. Et je l'ai déjà dépassée de 200 mots, déjà.

    Ces activités, en ce qui me concerne, servent à établir une ambiance. Lorsque l'on a une activité ensemble, on se sent davantage liés. C'est pourquoi on chante des sûtras, qu'on tape sur le mokugyô, et qu'on brûle de l'encens, etc. Ces trucs actifs, avec tous leurs mouvements et leur coordination, servent à lier le groupe.

    C'est l'une des raisons pour lesquelles certaines personnes dans le Zen n'aiment pas traduire les sûtras. Même au Japon, ils se servent de trucs comme le Sûtra du Coeur, l'Enmei Juku Kannon Gyô, la Daihi Shin Darani, etc. qui sont essentiellement inintelligibles pour ceux qui les chantent.

    Nous chantons les noms de personnes décédées afin de souligner davantage le fait que que notre communauté dépasse le groupe immédiat de personnes qui se pointent ce jour là, mais remonte à des milliers d'années et continuera, espérons nous, à s'étendre dans le futur.


    Dernière édition par Yudo, maître zen le Dim 1 Fév 2015 - 9:33, édité 1 fois
    avatar
    bulleOcéan
    petit fleuron
    petit fleuron

    Masculin Nombre de messages : 657
    Localisation : Demeurer nulle part
    Emploi/loisirs : zazen
    Humeur : Amour
    Date d'inscription : 15/12/2012

    Re: Qu'est-ce que le Zen, de toute façon? Par M° Brad Warner

    Message par bulleOcéan le Dim 1 Fév 2015 - 0:15

    BOnjour Yudo

    Dans le texte ci haut , est ce que la partie en français est de toi ou bien tu traduis une partie du texte de Brad ?!

    Merci
    avatar
    Frédérique
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 260
    Humeur : Ecervelée
    Date d'inscription : 21/05/2012

    Re: Qu'est-ce que le Zen, de toute façon? Par M° Brad Warner

    Message par Frédérique le Dim 1 Fév 2015 - 0:58

    Bulle Océan,

    Non regarde le saut
    Maître Yudo a écrit:C'est vraiment comme si j'étais monté au sommet d'une montagne ou que j'étais entré dans une profonde caverne
    It’s just as if we’ve climbed up to the top of a mountain or entered a deep cave
    Je crois que c'est exprès, pour nous immerger sans traduction, mais on est pas dupe, on a bien vu qu'à un moment donné c'est passé du français à l'anglais.

    Si tu trouves sur la plage un très joli coquillage compose le numéro Océan 0.0. Et l'oreille à l'appareil la mer te racontera dans sa langue des merveilles que papa te traduira CLAUDE ROY
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Qu'est-ce que le Zen, de toute façon? Par M° Brad Warner

    Message par Yudo, maître zen le Dim 1 Fév 2015 - 8:54

    bulleOcean a écrit:BOnjour Yudo

    Dans le texte ci haut , est ce que la partie en français est de toi ou bien tu traduis une partie du texte de Brad ?!

    Merci

    Désolé, j'étais fatigué hier soir, je vais compléter.
    avatar
    bulleOcéan
    petit fleuron
    petit fleuron

    Masculin Nombre de messages : 657
    Localisation : Demeurer nulle part
    Emploi/loisirs : zazen
    Humeur : Amour
    Date d'inscription : 15/12/2012

    Re: Qu'est-ce que le Zen, de toute façon? Par M° Brad Warner

    Message par bulleOcéan le Dim 1 Fév 2015 - 20:25

    Merci Yudo  pour ce texte et cette traduction

    De retour depuis un mois dans un dojo après 30 ans d'absence, ce texte m'interpelle.
    Certains font l'apologie ou la nécessité de pratique en dojo, d'autres non  

    Donc j'en parle d'abord en terme de vécu, de je ...  (aussi sans subtance propre que soit ce JE Smile ) .

    À la question qu'est ce que le zen?  

     Bah je ne connais pas vraiment les définitions officielles mais  pour moi c'est la vie ,  présent totalement à la vie, l'accueillir tout simplement sans le saisir, le rejeter, les filtres   sans  l'illusion de la séparation,  aimer et aider les autres et la totalité qui sont  également nous et nous eux.
     
     Donc  je dirais oui en partie à ce que dit Brad Warner, dans le sens  qu'il parle des autres.  Mais
     
    A sa position que la définition est liée à un pratique en dojo ( à moins que j'aille mal compris ses propos)

    Personnellement depuis mon enfance, je n'ai jamais ressenti  un besoin d'être avec les autres et simultanément j'aime  le monde et quand  je suis avec les autres , je suis disponible,  présent totalement avec eux et les aime.

    De même aussi depuis mon enfance,  je n'ai jamais ressenti le besoin d'être aimé.     Pourtant l'Amour dans le sens de donner, m'accompagne et je le donne autant qu'il est possible. Et l'Amour est le centre de ma vie, m'accompagne à chacune de mes respirations et instant de conscience. J'Aime .   Évidemment certains pourraient dire que cette absence de besoin d'être aimé est handicapant selon leurs propres expériences, mais je  constate dans mon vécu que cela aide beaucoup l'actualisation d'un Aimer inconditionnel.

    Donc dans la vie quotidienne ou dans le zazen,  même si visuellement on pourrait observer quelqu'un entre 4 murs et dire , il est seul, c'est un solitaire,   il pratique seul zazen .  Plusieurs observateurs   diront  il est sauvage, il n'aime pas avec les autres , voir  à la limite anti sociale. Il n'en est rien.   Il n'est est rien pour personne.      

    Isolé visuellement dans un lieu précis loin en distance mesurable  de toute présence humaine , même depuis mon enfance je me sens parmi et avec les autres .
    De fait on est tous avec , lié et parmi les autres que l'on y soit attentif ou non.   Cela n'est pas associé à une distance physique.  

    Or en moi , je ne  ressens aucun besoin personnel de retourner dans un dojo ( même si j'ai recommencé zazen quotidien depuis 3 ans) .   Ce qui fut le déclencheur de ce retour ( comme mon retour au zazen) , c'est par Amour Compassion,  aider les autres ,rajouter une bûche dans un lieu   donné , un lieu circonstanciel dont les murs sont l'horizon et le toit le ciel infini dans lequel  toutes les  existences sont liées.  On est à la fois seul et à la fois avec les autres. Il n'y a rien qui nous sépare peu  importe la distance physique en mètre, kilomètre, etc...

    Évidemment le pratiquant pointeur de son coté ne peut pointer s'il n'a pas un mode de communication  ou un lieu pour le faire .   De son coté le pratiquant  qui regarde le doigt,  cessera de regarder le doigt à un moment donné (j'espère bien)  . Tout est là mais ce là ...est ici et partout , maintenant  et  non pas  à une adresse précise sur tel rue à tel heure précise..  Et en même temps là aussi et à cette heure là .

    Pour ce qui est de l'autre partie du texte sur l'orientation sexuelle ( hétéro, homo, bis )  je ne vois en effet aucun rapport avec le zen ni avec ce qu'il écrit avant lol.    Les positions à cet égard sont personnelles , culturelles, sociales etc..   Donc j'espère bien que le pratiquant pointeur ne fait aucune adéquation entre l'orientation et le  zen, auquel cas il ne fait qu'exprimer ses propres vues à cet égard.  Ce que font  encore de nombreuses religions .   Les shiotés ( et pratiquants) sont de toutes orientations. Exemple je viens de trouver celui ci sur internet ce  Shioté  homosexuel  de la lignée Nishijima   Federico Dainin Jôkô    http://www.lamontagnesanssommet.com/   . Intéressant ses kusens sur les pages facebook en passant.

    Donc la phrase de Brad me fait sourire gentiment  car au premier abord on dirait qu'il y a un un petit coté discriminant   et ferait peut être sursauté un peu ce shioté ci haut Smile  de la même lignée   "Pour les bouddhistes, on n'en parle que dans la mesure où les activités homosexuelles peuvent être perturbatrices au sein des espaces partagés où les gens se réunissent pour s'étudier eux-mêmes."     Il en est de même aussi des activités hétérosexuelles non ? lol  ..   Heureusement à son crédit il rajoute:  "tous les types de sexe vont également à l'encontre des règles"  Il reste que  même durant les sesshins,  à ce que je sache et que j'entend ici et là , l'activité sexuelle n'est pas proscrite ( évidemment pas sur le zafu dans le dojo rire!)    Du moins à ce que j'ai lu sous Deshimaru  et de sa lignée.

    Bon  ça paraît que j'ai une rare journée de congé pour écrire si long   lol Wink

    Encore merci  pour la traduction Yudo  
    Chinois-salut
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Qu'est-ce que le Zen, de toute façon? Par M° Brad Warner

    Message par Yudo, maître zen le Dim 1 Fév 2015 - 21:51

    En fait, l'article fait référence à la démission forcé de l'abbé d'un temple américain, suite à une aventure extra-conjugale, sa légitime étant également membre du temple.
    Brad explique ici le rapport entre le sexe et la pratique.
    Il semble (c'est ce qu'on m'en a dit, tout du moins) que Deshimaru était assez sévère par rapport aux activités sexuelles pendant les sesshins, et que la mésaventure arrivée à une amie (mtnt décédée) à la Gendronnière n'aurait pas pu se poursuivre. Un "moine" venait toutes les nuits sauter la "nonne" qui était sa voisine de lit au dortoir, ce qui la dérangeait (cela peut se concevoir!) mais ses plaintes auprès de l'abbé (JP Faure à l'époque) n'avaient rien donné.

    On observera dans ce texte que Brad, contrairement à l'AZI recommande de pratiquer tous les jours chez soi. La pratique en groupe est un complément.

    Je soulignerai spécialement, encore une fois, cette observation que fait Brad: quand nous prenons les préceptes, nous nous engageons, en quelque sorte, à éviter tout ce qui pourrait créer de la souffrance autant pour nous que pour les autres. En cela, c'est important.
    avatar
    bulleOcéan
    petit fleuron
    petit fleuron

    Masculin Nombre de messages : 657
    Localisation : Demeurer nulle part
    Emploi/loisirs : zazen
    Humeur : Amour
    Date d'inscription : 15/12/2012

    Re: Qu'est-ce que le Zen, de toute façon? Par M° Brad Warner

    Message par bulleOcéan le Dim 1 Fév 2015 - 21:56



    Merci Yudo pour ces éclaircissements

    Et pour cette phrase
    Yudo, maître zen a écrit:...recommande de pratiquer tous les jours chez soi. La pratique en groupe est un complément.
    En accord avec cela Wink

    Salutations
    bulleOcean
    Wink
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Qu'est-ce que le Zen, de toute façon? Par M° Brad Warner

    Message par Yudo, maître zen le Mar 3 Fév 2015 - 8:27

    Encore quelques commentaires sur le blog de Brad:

    The Idiot a écrit: January 30, 2015 at 6:38 pm
    Que sont les actions morales?
    Que sont les actions immorales?
    Quel est le rapport de la moralité avec le fait de surmonter la souffrance?
    Le Zen est-il en rapport avec l'intention de surmonter la souffrance?
    Qu'ont à voir avec le Zen les actions morales?
       
    Brad a écrit: January 30, 2015 at 6:54 pm

       Je pense que la vraie moralité consiste à causer le moins possible de souffrance aux autres. Lorsque nous sommes moins cause de souffrance pour les autres, nous pouvons nous attendre à souffrir moins nous-mêmes. Il n'y a rien de magique là-dedans.

    Autre commentaire intéressant:
    Anon 108 a écrit: January 31, 2015 at 10:31 am

    zafu a écrit:

    “La Vérité numero uno est que la vie est souffrance. Mais ça n'est pas vrai. Dans la vie il y a souffrance, mais il y a aussi satisfaction. Le Bouddha, ou je ne sais pas qui, a juste créé une religion sur un seul aspect de la vie et vous avez tout avalé, hameçon, fil et flotteur. Vous êtes des croyants, vu que vous croyez le récit.”

    Evidemment, personne ne sait avec certitude ce que le Bouddha a dit. Néanmoins, si on assume que les textes pâli anciens sont assez fiables – ce que soutient la plupart des experts (non-religieux) – le Bouddha n'a pas dit “La vie est souffrance”. Le Dhammacakkappavattana Sutta, le compte-rendu le plus ancien des Nobles Vérités dans le canon, ne dit ni que “La vie est souffrance” ou que “Tout est souffrance”, ni aucun autre équivalent pâli. Il dit:

    “La souffrance, en tant que Noble Vérité, est ceci: Naître est souffrance, vieillir est souffrance, tomber malade est souffrance, mourir est souffrance, le chagrin et les lamentations, la douleur, la rancoeur et le désespoir sont souffrance; l'association avec ce qu'on déteste est souffrance, la dissociation d'avec ce qu'on aime est souffrance, ne pas obtenir ce qu'on veut est souffrance — bref, la souffrance c'est les cinq catégories d'objets d'attachement.”

    Ailleurs, le Bouddha élabore sur la nature de cette souffrance/insatisfaction. Mais nulle part ne dit-il  “La vie est souffrance.” Son argument n'est pas que la vie n'est qu'une longue lutte sans répit avec la misère, mais que certains aspects de cette expérience – voire des aspects de toute expérience – sont insatisfaisants/déplaisants. Il m'a semblé qu'il était juste de le rappeler ici.


    Dernière édition par Yudo, maître zen le Mar 3 Fév 2015 - 17:39, édité 1 fois
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1127
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Qu'est-ce que le Zen, de toute façon? Par M° Brad Warner

    Message par Zenoob le Mar 3 Fév 2015 - 10:40

    Merci Yudo de préciser cela sur la première vérité !

    Tu devrais peut être aussi sortir ce que tu dis de la citation, parce que là, on ne sait pas bien qui parle, si tu traduis à nouveau une réponse de Brad aux commentaires ou si c'est toi qui réponds (bon, j'ai regardé sur le post original, et c'est bien toi).
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Qu'est-ce que le Zen, de toute façon? Par M° Brad Warner

    Message par Yudo, maître zen le Mar 3 Fév 2015 - 11:12

    Je ne comprends pas. Il me semble pourtant que c'est clair: ce sont des commentaires du blog que j'ai traduits, dont une réponse de Brad: c'est bien ce qui est indiqué en début de citation, non?
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1127
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Qu'est-ce que le Zen, de toute façon? Par M° Brad Warner

    Message par Zenoob le Mar 3 Fév 2015 - 13:02

    A la toute fin, quand tu cites les messages contenu dans les commentaires et qu'il y a une réponse, c'est bien ta réponse, non ?
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Qu'est-ce que le Zen, de toute façon? Par M° Brad Warner

    Message par Yudo, maître zen le Mar 3 Fév 2015 - 14:34


    Zenoob a écrit:A la toute fin, quand tu cites les messages contenu dans les commentaires et qu'il y a une réponse, c'est bien ta réponse, non ?

    Non, de toute façon, mais je ne vois pas où tu vois une réponse...
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1127
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Qu'est-ce que le Zen, de toute façon? Par M° Brad Warner

    Message par Zenoob le Mar 3 Fév 2015 - 16:42

    Ok, je vais être plus clair :

    Ce que tu cites dans le passage reproduit ci-dessous, c'est de qui ? C'est toi qui traduis, ou c'est toi qui écris ? Il y a d'une part une citation de ce que "zafu" a écrit, et en dessous, une réponse faire à cette citation. Je comprends que Zafu est un type qui poste dans les commentaires du post de Brad. Par contre je ne comprends pas qui fait la réponse concernant ce qu'on peut lire dans le canon Pali sur la première noble vérité. Merci !

    January 31, 2015 at 10:31 am

    zafu a écrit:

    “La Vérité numero uno est que la vie est souffrance. Mais ça n'est pas vrai. Dans la vie il y a souffrance, mais il y a aussi satisfaction. Le Bouddha, ou je ne sais pas qui, a juste créé une religion sur un seul aspect de la vie et vous avez tout avalé, hameçon, fil et flotteur. Vous êtes des croyants, vu que vous croyez le récit.”

    Evidemment, personne ne sait avec certitude ce que le Bouddha a dit. Néanmoins, si on assume que les textes pâli anciens sont assez fiables – ce que soutient la plupart des experts (non-religieux) – le Bouddha n'a pas dit “La vie est souffrance”. Le Dhammacakkappavattana Sutta, le compte-rendu le plus ancien des Nobles Vérités dans le canon, ne dit ni que “La vie est souffrance” ou que “Tout est souffrance”, ni aucun autre équivalent pâli. Il dit:

    “La souffrance, en tant que Noble Vérité, est ceci: Naître est souffrance, vieillir est souffrance, tomber malade est souffrance, mourir est souffrance, le chagrin et les lamentations, la douleur, la rancoeur et le désespoir sont souffrance; l'association avec ce qu'on déteste est souffrance, la dissociation d'avec ce qu'on aime est souffrance, ne pas obtenir ce qu'on veut est souffrance — bref, la souffrance c'est les cinq catégories d'objets d'attachement.”

    Ailleurs, le Bouddha élabore sur la nature de cette souffrance/insatisfaction. Mais nulle part ne dit-il “La vie est souffrance.” Son argument n'est pas que la vie n'est qu'une longue lutte sans répit avec la misère, mais que certains aspects de cette expérience – voire des aspects de toute expérience – sont insatisfaisants/déplaisants. Il m'a semblé qu'il était juste de le rappeler ici.
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Qu'est-ce que le Zen, de toute façon? Par M° Brad Warner

    Message par Yudo, maître zen le Mar 3 Fév 2015 - 17:38

    C'était signé Anon 108. Je l'ai même mis en incipit de la citation! "Anon 108 a écrit:"

    Bon, j'ai corrigé en espérant que ce soit plus clair.
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1127
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Qu'est-ce que le Zen, de toute façon? Par M° Brad Warner

    Message par Zenoob le Mar 3 Fév 2015 - 18:35

    Ah oui, d'accord ! En fait quand on cherche la conversation dans les commentaires, on trouve juste les messages de "Zafu".

    Bref, merci ! C'est intéressant parce qu'il me semble que Nishijima dit exactement la même chose dans son bouquin, sur la première vérité.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Qu'est-ce que le Zen, de toute façon? Par M° Brad Warner

    Message par Kaïkan le Mar 3 Fév 2015 - 19:37


    Merci à vous deux : c'est maintenant devenu beaucoup plus clair.  sunny


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3321
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Qu'est-ce que le Zen, de toute façon? Par M° Brad Warner

    Message par Fred le Dim 10 Mai 2015 - 17:45

    Je m'appuie juste un moment sur cette question, "qu'est-ce que le zen ?"


    « Le voleur parti 
    N'a oublié qu'une chose 
    La lune à la fenêtre. »


    Ryokan



    Offrir la lune, je me demande si ce n’est pas ce à quoi s’engage le zen finalement.
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3321
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Qu'est-ce que le Zen, de toute façon? Par M° Brad Warner

    Message par Fred le Sam 16 Mai 2015 - 22:42

    Bonsoir, 

    J'ose publier un petit texte qui je pense peut entrer dans le sujet. Merci Salut-zen



    Le zen n’est pas une chose séparée de soi-même. Lorsqu’on pratique le zazen c’est avec son propre corps-esprit qu’on le fait, ainsi ce qu’on éprouve c’est sa propre expérience de la posture, personne ne peut faire cette expérience à notre place. De même, lorsqu’on lit les enseignements on est celui qui lit, celui pour qui lire les enseignements est important, celui qui par là se découvre et se connaît, personne ne peut non plus expérimenter ce contact avec l’enseignement à notre place.

    Lorsqu’on parle de contact c’est comme si on disait qu’il y’avait deux choses, soi et l’expérience de zazen ou des enseignements. En réalité ces deux choses, l’expérience et ce qu’on expérimente sont une et s’il nous faut parler de deux choses c’est que le langage l’exige de par sa structure syntaxique car la dualité est la condition du pouvoir de dire, que tout ce qui est dit est duel, en effet quel serait le son que produirait une seule main qui applaudit ? 

    Ainsi lorsqu’on parle de pratique et de pratiquant cela même doit être dépassé sur le fond de ce qu’est réellement l’expérience de zazen, car en réalité les deux sont fondamentalement une seule et même chose dans l’expérience elle même. Cela veut dire qu’à l’instant même où l’on est assis sur le zafu, notre posture s’avèrerait-elle être malhabile, notre esprit s’avèrerait-il être en train de vagabonder de manière indisciplinée, cela n’enlèvera rien au fait que nous nous réalisons à la lumière du zazen, non pas un mauvais zazen, non pas un bon zazen, mais seulement zazen, c’est à dire seulement soi-même à la lumière de zazen car en vérité on ne pratique pas zazen, on est zazen, et ce quelque soit sa qualité, parce que cette qualité est celle de notre propre corps/esprit et que zazen c’est en pratiquer la conscience.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Qu'est-ce que le Zen, de toute façon? Par M° Brad Warner

    Message par Kaïkan le Sam 16 Mai 2015 - 23:10

    Fred a écrit: (...)parce que cette qualité est celle de notre propre corps/esprit et que zazen c’est en pratiquer la conscience.
    (...)parce que cette qualité est celle de notre propre corps/esprit et que zazen c’est ce corps/esprit actualisant cette qualité.
    Selon mon opinion (ma vision des choses  Laughing )


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3321
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Qu'est-ce que le Zen, de toute façon? Par M° Brad Warner

    Message par Fred le Dim 17 Mai 2015 - 15:33

    Je crois que ce qui peut gêner dans ma formulation, c’est le terme conscience, parce qu’on se dit peut-être que conscience veut toujours dire que c’est quelqu’un qui prends conscience de quelque chose. Or, s’oublier tout a fait soi-même, oublier le sujet, celui qui appréhende, celui qui jauge, celui qui examine, ou bien se rendre compte que ce sujet persiste à vouloir tout mesurer, trouver la posture idéale etc sont deux termes explicités et par là bien entendu nécessairement impropres, mais qui permettent de désigner deux formes de qualité du corps/esprit. Cela signifie que parler de conscience n’implique pas obligatoirement que nous parlons d’un rapport de connaissance basé sur les termes sujet/objet, mais que le vécu quant à ce rapport n’est seulement qu’une des manières par laquelle le corps/esprit peut se manifester, de même que l’oublie de soi en est une autre. Il s’agit donc là de deux manières dont peut s’actualiser le corps/esprit, la conscience serait ce qui en prendrait acte. 
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Qu'est-ce que le Zen, de toute façon? Par M° Brad Warner

    Message par Kaïkan le Dim 17 Mai 2015 - 23:03



    Yudo a écrit: Qu'est-ce que le Zen, de toute façon? Par M° Brad Warner

    Mokusho Zeisler disait souvent : " Si le mot zen ne vous convient pas, dites simplement la vie".
    On pourrait donc à la question :
    - Qu'est-ce que le Zen, de toute façon?
    Répondre :
    - La vie tout simplement.

      japonais


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2922
    Localisation : en bas à gauche
    Humeur : quantique
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Qu'est-ce que le Zen, de toute façon? Par M° Brad Warner

    Message par tangolinos le Dim 17 Mai 2015 - 23:09

    On peut dire aussi que le Zen est l'inverse du Nez... lol!
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3321
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Qu'est-ce que le Zen, de toute façon? Par M° Brad Warner

    Message par Fred le Lun 18 Mai 2015 - 10:08

    La vie tout simplement, oui c'est ça cheers
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3321
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Qu'est-ce que le Zen, de toute façon? Par M° Brad Warner

    Message par Fred le Ven 22 Mai 2015 - 13:26

    Deshimaru dit que le zen c'est zazen...Comme le zazen ne peut être séparé des enseignements, le zen tel que défini par Deshimaru n'exclu pas les enseignements.
    avatar
    Fa
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Masculin Nombre de messages : 1452
    Date d'inscription : 10/08/2008

    Re: Qu'est-ce que le Zen, de toute façon? Par M° Brad Warner

    Message par Fa le Lun 1 Juin 2015 - 9:04

    Bonjour,

     Je crois qu'il y a un maître qui a dit que le Zen était comparable à un bâton à "essuyer le bran"...

    Ce que j'en ai compris, c'est que même une fois que le "bran" avait été essuyé, il restait une
    odeur de bran tant qu'on ne s'était pas débarrassé du bâton.

    Ce qui n'enlève rien aux vertus du bâton. Laughing

    Fa

      La date/heure actuelle est Sam 18 Nov 2017 - 11:22