Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Qu'y-a-t-il après la mort ?

    Partagez
    avatar
    bulleOcéan
    petit fleuron
    petit fleuron

    Masculin Nombre de messages : 677
    Localisation : Demeurer nulle part
    Emploi/loisirs : zazen
    Humeur : Amour
    Date d'inscription : 15/12/2012

    Re: Qu'y-a-t-il après la mort ?

    Message par bulleOcéan le Lun 30 Nov 2015 - 2:15

    Frédérique a écrit:"La matière est vide"

    Pourquoi dit-on que la matière est vide ?
    Vide  de quoi ?

    Bonne nuit Sleep

    Tiens google nous dit:

    "la matière est composé a 99.999.. % de vide"


    "Entre entre le noyau et ses électrons, il y a une très très grande distance. Le noyau est en effet minuscule par rapport à l'atome avec son nuage d'électrons : 100 000 fois plus petit. Quant aux électrons, ils sont tellement minuscules que même les plus éminents chercheurs n'en connaissent pas la taille ! Résultat : un atome est constitué de vide à plus de 99,9999999%."

    C'est ce qu'on retrouve abondamment sur google .

    Il est dit souvent que si on enlevait toute l'espace vide , la terre aurait à peine un diamètre d'une centaine de mètres parait il. Incluant toute vie.

    Ainsi quand on dit que "la nature a horreur du vide" , elle doit être très malheureuse lol Wink
    avatar
    Jabba the dégonflé !
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 253
    Emploi/loisirs : brasseur d'air
    Date d'inscription : 03/02/2009

    Re: Qu'y-a-t-il après la mort ?

    Message par Jabba the dégonflé ! le Lun 30 Nov 2015 - 10:40

    bulleOcean a écrit:
    "Quant aux électrons, ils sont tellement minuscules que même les plus éminents chercheurs n'en connaissent pas la taille !"

    C'est ce qu'on retrouve abondamment sur google .
    lol
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Qu'y-a-t-il après la mort ?

    Message par fonzie le Lun 30 Nov 2015 - 12:40

    Bonjour,

    Zenoob a écrit:puisque tout repose sur des visions dont l'interprétation est éminemment subjective, je pense que les cataloguer comme étant des témoignages de vies antérieures ou de quoi que ce soit d'autre ne s'accorde pas avec ce projet de laisser tomber tous les points de vue, toutes les considérations sur nos expériences.
    c'est un koan, car "laisser tomber tous les points de vue", c'est un point de vue, non ?
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3610
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Qu'y-a-t-il après la mort ?

    Message par Fred le Lun 30 Nov 2015 - 12:45

    Zenoob a écrit:C'est justement l'intérêt du bouddhisme Mahayana, me semble-t-il, de permettre d'aller au delà des visions matérialistes et spiritualistes, et de parvenir à la fin de toute "vision" concernant l'existence.

    Cette absence de toute vision concernant la nature de la réalité, c'est d'ailleurs un truc que tout le monde expérimente naturellement dans les moments où on est occupé, quand par exemple on fait la cuisine, le ménage etc. L'esprit n'est pas occupé dans ces moments à réfléchir sur le plan abstrait, plan permettant toutes les divagations possibles. C'est pour cela que le samu est considéré comme si important dans le zen je pense, ça connecte les gens à quelque chose de concret, ça les enracine.

    PS
    fonzie a écrit:c'est un koan, car "laisser tomber tous les points de vue", c'est un point de vue, non ?

    Ha ha, c'est la fameuse histoire du doigt et de la lune.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5836
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Qu'y-a-t-il après la mort ?

    Message par Kaïkan le Lun 30 Nov 2015 - 12:50


    Bonjour,

    Nous sommes sur un terrain glissant mais après tout le thème est dans « Discussions générales » et nous ne sommes pas tenus d’avoir ici ni la position zen ni même bouddhiste d’ailleurs.
    Je poserais comme postulat qu’on peut avoir la croyance que l’on veut et qu’on n’est pas obligé de partager celle des autres.
    Je vais suivre, pour plus de simplicité, le message n°75 de Zenoob en commentant les nombreux points de vue soulevés en les prenant les uns après les autres…

    Zenoob a écrit:Pour les histoires de vies antérieures etc., puisque tout repose sur des visions dont l'interprétation est éminemment subjective, je pense que les cataloguer comme étant des témoignages de vies antérieures ou de quoi que ce soit d'autre ne s'accorde pas avec ce projet de laisser tomber tous les points de vue, toutes les considérations sur nos expériences.

    On peut s’amuser de constater que ceux qui parlent des expériences des autres emploient quasiment toujours l’argument de la subjectivité voir de l’hallucination. Prenons par exemple l’expérience de sortie du corps lors d’une EMI (Expérience de Mort Éminente). Encore de nos jours certaines autorités médicales classe cela dans le registre : hallucinations.  Pourtant des patients ont rapportés avoir vu des choses réelles dans la salle d’opération alors qu’ils étaient inconscients. Après vérification il s’est avéré que c’était exact et de nombreux médecins sont maintenant plus circonspects sur ce sujet.
    Pour les sorties du corps lors d’intenses méditations, c’est en fait une expérience très courante et banale dont on peut avoir la description dans tous les manuels relatant les expériences psychiques des Yogis.
    En ce qui concerne les visions attribuées à des vies antérieures, seuls ceux qui en font l’expérience peuvent essayer de s’en expliquer en courant le risque de ne rien pouvoir prouver ; c’est je pense une des raisons du peu de récits existants.
    Je dois signaler que dans l’histoire du zen il est question à plusieurs reprises de moines ayant signalé qu’ils renaîtraient à tel moment dans tel corps pour suivre tel enseignement avec tel maître.

    Zenoob a écrit:D'abord, la notion d'antériorité, c'est à dire d'une temporalité dont on sait qu'elle n'est qu'une construction subjective. On peut donc envisager, de notre point de vue subjectif d'être humain qui organise plus ou moins le temps de gauche à droite, une chaîne causale qui déclenche une vision à partir de certains éléments ; mais dire qu'elle se fonde sur une vie passée n'a pas vraiment de sens. D'ailleurs, la notion même de mort et de vie n'a pas vraiment de sens si l'on suit le zen et plus généralement le bouddhisme mahayana. Pourquoi seuls les souvenirs des morts voyageraient-ils ? Quel sens cela a-t-il de parler de vie antérieure alors que le zen apprend que je suis non-né ?

    Il faut avancer là sur la pointe des pieds. Si on parle de non-né on parle de nirvana, on parle de l’au-delà de l’espace et du temps.
    Il faut bien comprendre que non-né signifie qui ne meurt pas donc éternel comme cet éternel présent qui est ici et maintenant englobant tout passé et futur. Jusqu’à preuve du contraire l’espace et le temps sont des valeurs incontournables du samsara et nul ne se met à rajeunir et nul ne s’affranchit de vieillesse et mort. Si nous regardons du point de vue de samâdhi c’est un au-delà du conditionné peut-être mais ça n’empêche pas le corps de vieillir et finalement de mourir.
    Avoir le souvenir d’une vie future semble bien moins crédible que d’avoir celui d’une vie passée il faut bien l’admettre. Ceux qui font ces expériences ressentent que c’est un vécu dont ils ont des réminiscences mêmes incomplètes.

    Zenoob a écrit:Le deuxième truc, c'est l'impermanence. On voit bien qu'un souvenir n'existe que lors de son actualisation selon certaines conditions, et qu'il suffit de ramener l'attention sur le souffle par exemple pour qu'il se dissolve, comme toutes les pensées / images. Comment alors imaginer qu'un tel phénomène voyage quelque part ? De cerveau en cerveau ?

    Il ne s’agit pas d’un souvenir mais d’une expérience psychique. Il y a la sensation de vivre réellement un moment de vie. C’est peut-être dans un état spécial d’absorption dans une sorte de transe, mais il ne s’agit pas des souvenirs qui surgissent en dhyâna mais qui proviennent d’un état plus absorbé du domaine de jijuyu zanmai (peut-être) si j’osais exprimer une idée personnelle.  Laughing
    D’autre part en zazen on capte des pensées qui viennent de nulle part et repartent nulle part. Des échanges de cerveau à cerveau c’est marrant, mais c’est plutôt à l’extérieur du cerveau que ça se passe selon ce que j’en ressens.

    Zenoob a écrit:Et le troisième et dernier truc, c'est le corps et les perceptions. Tous deux sont conditionnés par une infinité d'éléments. Les souvenirs sont possibles si on perçoit. Il faut pouvoir fabriquer une image mentale d'une situation vécue, ce qui repose sur les mécanismes de la vue, par exemple (on sait d'ailleurs grâce aux neurosciences qu'une image "dans la tête" suit exactement le même circuit qu'une image "réellement vue", à ceci près que des petits capteurs donnent une instruction au cerveau du type "ça vient de dedans" ou "ça vient de dehors" pour permettre de différencier la "réalité" de l'image mentale). Dans ces conditions il paraît difficile de récupérer les souvenirs de quelqu'un d'autre : il faudrait réunir exactement les mêmes conditions perceptives que lui, le même trajet mémoriel, en d'autres termes avoir exactement la même expérience, ce qui est impossible ! Pourquoi, dès lors, interpréter une vision comme le souvenir de quelqu'un d'autre ? Je ne nie pas qu'on puisse être influencé par tout un tas de facteurs, et que du coup, à partir de la vie de quelqu'un d'autre, on puisse se fabriquer un récit, une image ou une vision, mais il paraît plus évident de le voir comme notre construction et pas comme un souvenir voyageant dans une sorte d'éther...

    Ce n’est pas la même personne qui se réincarne donc même si c’est vous c’est quand même un autre. Les "souvenirs" ne sont pas des souvenirs ordinaires mais des fractions de vie (au-delà de l’égo) qui ont été transférées quelque part à cause d’une émotion ou d’un état de conscience soudain et qui ressurgissent en venant d’on ne sait d’où.
    Bien entendu j’explique sans pour autant rechercher à convaincre qui que ce soit. Il est à noter que le bouddhisme est très varié dans ses écoles et ses enseignements. Il y a dans le vajrayana une très large place qui est laissée au thème de la réincarnation et c’est peut-être la raison de son succès. Le zen ne nourrit pas les espoirs de l’après-vie mais insiste sur la résolution du problème de la souffrance ici et maintenant. Cependant la position du zen (s’il y en a une) est de ne rien avaler aveuglément mais de ne rien rejeter non plus.
    Donc on a l’éventail de toutes les possibilités et ce qui convient maintenant sera peut-être tout autre demain.




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3610
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Qu'y-a-t-il après la mort ?

    Message par Fred le Lun 30 Nov 2015 - 13:07

    Fred a écrit:Ha ha, c'est la fameuse histoire du doigt et de la lune.

    Heu...pardon fonzie, c'était sans vouloir être désagréable. C'était plus pour argumenter mon propos. Smile
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Qu'y-a-t-il après la mort ?

    Message par fonzie le Lun 30 Nov 2015 - 13:41

    pas de souci Fred Smile surtout que la lune, c'est un peu comme les 4 saisons ou le tétralemme.




    mon fils qui est venu écouter ce que j'écoutais comme musique me dit "je préfère le printemps" , lol
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1178
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Qu'y-a-t-il après la mort ?

    Message par Zenoob le Lun 30 Nov 2015 - 13:58

    Salut !

    Oui bien sûr, tout ceci, j'espère que tout le monde est d'accord, est une discussion qui se fait dans le respect des croyances de chacun. Je trouve que ce sont des sujets intéressants à discuter depuis des points de vue différents, merci Kaïkan pour les précisions.

    Pour ce qui est du paradoxe de l'abandon des vues en tant que vue, c'est aussi quelque chose qui a été compris et travaillé dès Nagarjuna. Il ne s'agit pas de faire de l'absence de vérité absolue une vérité absolue. Il s'agit vraiment d'abandonner toute vue, y compris celle là. Au final, les choses sont comme elles sont. Si j'ai bien compris, les théories sur la vacuité (sunyata) ne sont pas faites pour être de nouveaux moyens de s'accrocher à une vision du monde, mais pour abandonner toute vision et donc mettre fin à la souffrance.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5836
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Qu'y-a-t-il après la mort ?

    Message par Kaïkan le Lun 30 Nov 2015 - 14:23


    J'en parlais à zanshin ce midi en lui disant que Nagarjuna dit des choses contradictoires pour le mental comme : "ce n'est pas les deux choses et ce n'est pas leur absence". Cela semble contradictoire pour le mental qui ne peut plus fonctionner sur son rythme habituel et ça nous oblige à adopter une autre façon de voir où les contraires coexistent.
    Elle me répond : "Je viens de commencer le troisième livre du Shobogenzo de Dògen et c'est exactement pareil : il tire le tapis qu'on a sous les pieds".




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    tangolinos
    無為 - mui -

    Masculin Nombre de messages : 3054
    Localisation : en bas à gauche
    Humeur : quantique
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Qu'y-a-t-il après la mort ?

    Message par tangolinos le Lun 30 Nov 2015 - 21:39

    à propos du vide de la matière...

    Au delà de l'échelle de mesure, il y a une curieuse similitude de forme entre une galaxie et une molécule.
    Le système solaire pourrait bien être finalement qu'un atome.
    La Terre ne serait alors qu' un électron.

    Nous voyons bien que, dans l'infiniment grand, le vide a une ampleur primordiale.
    Nous savons maintenant que ce vide enveloppe aussi l'infiniment petit de ce qui nous semble encore matière.

    Or, en poursuivant ce point de vue, chaque électron de l'infiniment petit serait lui-même infiniment vide...
    De plus en plus petit, le vide ne pourrait que primer sur notre croyance en la matière.

    Je me souviens avoir écrit un jour= notre univers pourrait n'être qu'un grain de sable posé sur une plage...le jour où nos télescopes verront plus loin que l'Univers, alors peut-être verront-ils tout au loin un océan sur lequel passe un bateau....Hihi

    Tout ça pour dire que notre manifestation se situe à notre échelle raisonnablement perceptible, tant le temps de l'infiniment grand est long, et celui de l'infiniment petit est bref.
    avatar
    esprit du débutant
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 215
    Age : 43
    Localisation : BdR 13
    Emploi/loisirs : educateur guitariste
    Date d'inscription : 12/02/2013

    Re: Qu'y-a-t-il après la mort ?

    Message par esprit du débutant le Lun 30 Nov 2015 - 22:40

    Bonsoir à tous, Smile

    Je crois que cette question posée en titre de post "Qu'y a-t-il après la mort?
    Ou même un Qui est-il après la mort? Voire Qui est-il?...
    n'est pas une question inutile ou à éviter.Elle n'est pas en elle-même déviante ou pas.

    Elle interroge le penseur et c'est dans l'attitude du penseur qu'elle peut fleurir.
    C'est comme ce kôan qui s'adresse au penseur, mais qui n'attend pas de réponses ou d'arguments de sa part mais une floraison.Si le penseur est comme l'hiver comment pourrait-il vivre cette floraison? (si ce n'est recevoir ce kôan telle une perce-neige).

    Là où réside toute la puissance tous les pouvoirs du penseur, c'est dans son sincère abandon, tranchant avec ce Qui présent passé et à venir, avec l'hiver et le printemps. (çà ressemble à quitter la demeure dans le sens où seul Qui demeure)
    (7-1) et (12/2) ou (1+2+3) c'est différent mais quand je tranche sincèrement c'est identique.
    Ces parenthèses sont comme tous les êtres.

    Allez assez divagué! je vais parler de qui? de moi!! Very Happy
    J'ai fait une expérience où je me réveille entre deux eaux en eau profonde, nu avec un halo de lumière faible autour de moi, je coule dos à la paroi. Alors que l'angoisse de ne pouvoir respirer arrivait, une décharge de tranquillité m'envahi, comme "une tranquillité contemplative". Et pendant quelques secondes suspendues, respirant sans respirer, cette obscurité quasi totale illuminait mes yeux et mes commissures d'amour. FIN
    Je dis d'amour parce qu'au niveau de l'image, du visuel cette expérience est très pauvre cependant au niveau sensation ou psychique elle fut si intense et précise qu'elle a facilement pris dans ma mémoire la même place qu'un événement réel important.

    Pour ma part je dirais que...la floraison est au-delà de toute croyance, de tout printemps
    " />

    PS; On a l'habitude de voir les actions présentes comme déterminant un futur et ainsi voir les actions passés comme ayant déterminé le présent.
    On peut également voir les actions présentes comme déterminant un passé et ainsi voir les actions futures déterminant le présent.
    Alain CONNES dans son livre " le théâtre quantique" il nous dit "...le passé bouge encore". Son algèbre non-commutative fait émerger le temps d'une variable bien plus fondamentale; l'aléa du quantique, mais c'est une autre histoire!
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3083
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Qu'y-a-t-il après la mort ?

    Message par Yudo, maître zen le Mar 1 Déc 2015 - 8:18

    fonzie a écrit:pas de souci Fred Smile surtout que la lune, c'est un peu comme les 4 saisons ou le tétralemme.



    La lune est une menteuse: quand elle dit qu'elle croît (C), elle décroît, et quand elle dit qu'elle décroît (D), elle croît!
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3610
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Qu'y-a-t-il après la mort ?

    Message par Fred le Mar 1 Déc 2015 - 18:29

    esprit du débutant a écrit:Alain CONNES dans son livre " le théâtre quantique" il nous dit "...le passé bouge encore"

    Je pense que s'il bouge c'est sans doute aussi que le passé s'avère lié inextricablement à la mémoire des événements et que les souvenirs ne semblent pas pouvoir être considérés indépendamment de la subjectivité de chaque individu opérant à un travail de remémoration.
    De plus, l'individu est en constant changement, de ce fait on pourrait avancer que l'émergence d'un souvenir ne peut survenir indépendamment de ce changement qui entraînerait de facto une adaptation, une transformation voire une création du souvenir et ce, toujours avec ce souci de la nature visant à instaurer au sein du ressenti individuel, un état de cohérence.

    PS : Génial ce moyen mnémotechnique, Yudo.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5836
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Qu'y-a-t-il après la mort ?

    Message par Kaïkan le Mar 1 Déc 2015 - 20:15

    Fred a écrit:Génial ce moyen mnémotechnique

    Il y a mieux : Quand on peut faire la lettre "p" ça veut dire les premiers quartiers. Quand on peut faire la lettre "d" ce sont les derniers quartiers.  Very Happy
    En fait c'est la version classique. Wink


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Qu'y-a-t-il après la mort ?

    Message par fonzie le Mar 1 Déc 2015 - 21:30

    Bonjour,

    esprit du débutant a écrit:On peut également voir les actions présentes comme déterminant un passé et ainsi voir les actions futures déterminant le présent.
    Alain CONNES dans son livre " le théâtre quantique" il nous dit "...le passé bouge encore".
    lol, Fred et Kaïkan  ont répondu ce que je voulais répondre à Yudo mais que je n'avais pas eu le temps d'écrire: mots pour mots pour "mnémotechnique" et pour la barre verticale de "d" (dernier quartier) ou "p"(premier quartier), que j'ai appris à l'école Smile

    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3083
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Qu'y-a-t-il après la mort ?

    Message par Yudo, maître zen le Mer 2 Déc 2015 - 9:54

    Quant à la question de départ ("Qu'y a-t-il après la mort"), je rappelle l'excellente question, très zen, par ailleurs, des Monty Python dans "La vie de Bryan": "Y a-t-il une vie AVANT la mort?"

    Question ô combien pertinente, malgré l'évidente plaisanterie...
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3610
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Qu'y-a-t-il après la mort ?

    Message par Fred le Mer 2 Déc 2015 - 10:33

    Sinon il y'a ce que dit Dogen au sujet de la vie et de la mort :


    Zenki est l’attitude face à la diversité de la vie d’un moine zen - loin des apparences - qui pratiquerait la Voie du Bouddha. Même si nous contrôlons la voile, le gouvernail, les rames, le bateau, ses qualités restent inchangées : nous en avons absolument besoin pour survivre. Inversement, le bateau ne peut fonctionner correctement sans nous. A chacun sa propre vie, à chacun sa propre mort. Par cela, nous pouvons découvrir la véritable nature de notre existence.

    La grande Voie de tous les Bouddhas et le but ultime dans le bouddhisme sont le détachement de la vie et de la mort et la réalisation de l’éveil. Nous devons nous détacher de la vie en étant dans la vie, et de la mort en étant dans la mort. Quand nous sommes vivants, la vie est l’activité essentielle et dans la mort, la mort devient l’activité principale. La vie, c’est faire l’expérience de la vie. La mort, c’est faire l’expérience de la mort. La vie et la mort sont l’expression de la vérité effective. S’en détacher complètement, c’est s’immerger entièrement dans la vie et dans la mort. (...)


    Tout le texte ici : http://www.buddhaline.net/Zenki-Zen-Attitude
    avatar
    Lumpinee
    petit fleuron
    petit fleuron

    Nombre de messages : 594
    Date d'inscription : 03/10/2010

    Re: Qu'y-a-t-il après la mort ?

    Message par Lumpinee le Dim 6 Déc 2015 - 9:43

    Zenoob a écrit:C'est marrant ces histoires de vies antérieures, on a toujours été chevalier, médecin ou magicien, mais jamais éboueur, SS, ou comptable.

    Cette femme dont j'ai parlé était détestable, avec un gros défaut. Quand j'étais tamoul, je vivais dans la crasse et la pauvreté, presque nu. Je vis toujours presque nu d'un bout de l'année à l'autre, mais maintenant je l'ai choisi!! Very Happy

    Kaïkan a écrit: J'ai une image d'un accident, j'étais sur une moto et je finis la tête dans le caniveau en regardant les détritus qui flottent et en trouvant cela magnifique car ce sont les derniers instants, puis des bottes de gendarmes que je vois du coin de l’œil, je ne peux plus bouger, il y a d'autres uniformes, c'est juste après guerre de ce que je vois et tout est très lumineux , très précis dans les détails et puis plus rien...
    J'en ai d'autres, ce n'est pas la seule mais la dernière (chronologiquement parlant). Les gens n'en parlent pas pour ne pas passer pour des zozos.

    Tu as vu ça en reve, ou en zazen? A quel age as tu eu ces visions?

    L'autre jour, j'ai revé de ma vie en Inde, j'ai presque mon nom (les premières et dernières syllabes). Pour ma part, cela fait 4 ans que j'ai commencé à voir mes vies passées. La première fois fut après une séance de méditation 3G, comme quoi c'est hyper puissant.
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Qu'y-a-t-il après la mort ?

    Message par fonzie le Dim 6 Déc 2015 - 16:22

    Lumpinee a écrit: Quand j'étais tamoul, je vivais dans la crasse et la pauvreté, presque nu. Je vis toujours presque nu d'un bout de l'année à l'autre, mais maintenant je l'ai choisi!! Very Happy
    (...)
    L'autre jour, j'ai revé de ma vie en Inde, j'ai presque mon nom (les premières et dernières syllabes). (...)
    et "les premières et dernières syllabes" de ton ancien nom que t'as rêvé, elles sont en "tamoul" ou en français ?
    Parce qu'il se trouve que "Enseignement de Sagesse" était un moine tamoul aussi.





    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5836
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Qu'y-a-t-il après la mort ?

    Message par Kaïkan le Dim 6 Déc 2015 - 17:05

    Lumpinee a écrit:Tu as vu ça en reve, ou en zazen? A quel age as tu eu ces visions?

    Après une nuit de zazen c'était au petit-matin. J'avais trente cinq ans. Après je suis allé me promener dans la campagne pour me changer les idées, je suis entré dans un champ et trois chevaux se sont précipités vers moi, se sont arrêtés à un mètre (c'est très proche), on reniflé et sont partis après que l'un d'eux ait laissé un paquet de crottin. J'étais là, les bras ballants complètement interloqué.

    La mythologie nordique donne de nombreux exemples où le cheval devient l'intermédiaire entre le monde des mortels et le monde souterrain, ce qui en fait le meilleur animal pour guider les morts durant leur dernier voyage, grâce à sa mobilité. Le cheval psychopompe de la mythologie grecque a un profond lien avec l'eau, vue comme frontière entre le monde des vivants et l'au-delà : le cheval concurrence alors la barque du passeur (tel que Charon) dans ce rôle, tout comme il permet au chaman de réaliser son voyage extatique. Cette fonction survit au cours des siècles puisqu'au Moyen Âge, la civière est nommée « cheval de Saint-Michel ». On retrouve cette fonction en Chine, où un génie à tête de cheval assiste le juge des enfers et transporte les âmes.

    Mais le plus important c'est la résolution du problème de la souffrance. Tout ce qui ne conduit pas vers cet objectif on le laisse passer sans y attacher trop d'importance...  Very Happy



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    esprit du débutant
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 215
    Age : 43
    Localisation : BdR 13
    Emploi/loisirs : educateur guitariste
    Date d'inscription : 12/02/2013

    Re: Qu'y-a-t-il après la mort ?

    Message par esprit du débutant le Mar 8 Déc 2015 - 23:40

    Bonsoir Kaïkan et merci pour ce témoignage Chinois-salut

    Je ne connais pas bien les chevaux, je ne suis pas très proche de cet animal(disons que je n'ai jamais eu trop l'occasion de faire plus ample connaissance avec l'animal Smile ), mais j'imagine que ça doit être impressionnant de voir foncer sur soi trois grosses bêtes comme ça! Il est certainement nécessaire d'avoir l'esprit tranquille quand cela arrive. elephant elephant elephant        affraid
    Et justement, le genre d'expérience que tu décris un peu avant(quand tu as la tête dans le caniveau), d'après ce que tu en dis tu devais avoir l'esprit tranquille ou serein, paisible ou imperturbable pour que l'expérience se vive comme tu l'as vécu.

    Je me demande si c'est "l'Esprit Tranquille" qui est capable d'accueillir de telles expériences(qu'elles soient construites, de souvenirs...peu importe). Et non pas le hasard d'une expérience qui fait face à un esprit tranquille ou bien agité.     Question
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Qu'y-a-t-il après la mort ?

    Message par fonzie le Mer 9 Déc 2015 - 10:22

    Bonjour,

    esprit du débutant a écrit:Je ne connais pas bien les chevaux
    Quand j'étais petite, mes parents m'amenaient aux courses de chevaux de la Pentecôte, c'est là que mon père m'a appris que le cheval qui crottait, était celui qui allait gagner Shocked comme je demandais pourquoi !? il m'avait répondu sur le ton de l'évidence - parce qu'il est plus léger ! - ha ben oui forcément Rolling Eyes Alors je suis allée vérifier au manège où les chevaux tournaient avant la course pour voir si mon père me faisait une blague ou pas Smile

    Lumpinee a écrit:Dites, j'ai une question: quelle différence entre un Kami et un Shinigami?

    Quand on dit "Kami Sama", alors on parle du "Dieu des Esprits"?
    Sur wiki, "Kami" est traduit par esprit et "Shinigami" est traduit par esprit de la mort.
    Mais il semblerait qu'au pluriel, on dit "Kamigami" (qui serait donc le pluriel de "Kami"), ps: donc Shinigami serait le pluriel de Shini ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Shini-e )
    En japonais il n'existe pas de distinction grammaticale de nombre pour les noms communs, et il est ainsi parfois difficile de savoir si le mot kami se réfère à une seule ou plusieurs entités. Quand un emploi au singulier est nécessaire, -kami (神?) ou -kamisama (神様?) sont utilisés en tant que suffixes. En revanche, lorsque l'on cherche à désigner de multiples kami c'est le terme kamigami qui est employé. ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Kami_%28divinit%C3%A9%29 )

    Kaïkan a écrit:(...) dans le Mahāyāna, les Trois corps, manifestations d'un Bouddha, ne sont pas des entités séparées mais des expressions de l'ainséité (tathāta) qui sont une. Ils sont respectivement :

    •le Nirmāṇakāya, corps de manifestation.  

    •le Sambhogakāya, corps de félicité.

    •le Dharmakāya, corps du Réel.
    le "corps" étant un "Véhicule", il me semble que l'on peut dire de même: "ne sont pas des entités séparées",
    pour Theravada, Mahayana et  Vajrayana (Trikaya ?).

    Rien à voir, mais je remarque ce matin à quel point les pieds de Bouddha et les tables de la Loi ont un point commun,
    celui d'être plein de signes auxquels on ne comprend rien  silent

    avatar
    Lumpinee
    petit fleuron
    petit fleuron

    Nombre de messages : 594
    Date d'inscription : 03/10/2010

    Re: Qu'y-a-t-il après la mort ?

    Message par Lumpinee le Mer 9 Déc 2015 - 14:04

    fonzie a écrit:
    et "les premières et dernières syllabes" de ton ancien nom que t'as rêvé, elles sont en "tamoul" ou en français ?
    Parce qu'il se trouve que "Enseignement de Sagesse" était un moine tamoul aussi.  


    Je m'appelais kah..addhas à peu de choses près.
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Qu'y-a-t-il après la mort ?

    Message par fonzie le Mer 9 Déc 2015 - 20:21

    C'était pas pour savoir le nom mais si c'était vu écrit (ce qui est assez rare en rêve) ou entendu, parce qu'une "syllabe" est plutôt un son et comme t'avais parlé des Kami, j'ai appris récemment qu'il y a un Kami du Son, le Kototama.
    C'est intéressant car c'est complètement en rapport avec les travaux sur "l'eau" du Dr Masaru Emoto et peut-être même aussi avec le bodhisattva Kannon (que Yudo appelle "Notre Dame des Sons").
    Et comme il y a des "a" ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Godai ).
    peut-être est-ce le même "Godai" que message n°79: http://zen-et-nous.1fr1.net/t1115p75-le-shinji-shobogenzo-de-maitre-dogen-recueil-des-koans#22797
    Mais si tu écris 2"d" et des "h", peut-être que tu l'as plutôt vu écrit, quoiqu'il en soit, il existe aussi un Kami des mots (mais je sais pas si ce Kami là est spécifique au japonais ou si c'est pour toutes les langues).

    avatar
    Lumpinee
    petit fleuron
    petit fleuron

    Nombre de messages : 594
    Date d'inscription : 03/10/2010

    Re: Qu'y-a-t-il après la mort ?

    Message par Lumpinee le Jeu 10 Déc 2015 - 10:52

    Merci pour l'explication sur les Kami.

    Non, en fait, dans ce reve, j'étais 2: il y avait le moi habituel, mais aussi un petit garçon tamoul qui volait autour du "moi habituel". Mais mon esprit était dans le corps de l'enfant, aussi je savais comment je m'appelais. Une fois de plus, je me sentais à 2 endroits en meme temps.

    Je ne sais pas pourquoi je reve de cette vie en Inde, plutot que des autres vies, dont j'ai bien plus d'informations sans en avoir rêvé. Hormis une partie de mon nom, le fait que j'étais pauvre, je ne sais rien de cette vie là, alors que je ressens bien plus le Japonais et l'Amérindien en moi. Je suis certain d'avoir pratiqué la baton et le katana en Asie (oui j'ai aussi été chinois), ce sont des choses que je sens tous les jours. Les Dieux amérindiens, ça me parle, alors que les Dieux Hindous pas du tout.

    En tous cas, je vois qu'en 5 ans, j'ai beaucoup appris sur mes vies antérieures, je me demande souvent jusqu'où ça va aller? Je vais finir par presque toutes les connaitre?

    Contenu sponsorisé

    Re: Qu'y-a-t-il après la mort ?

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 15 Aoû 2018 - 14:25