Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Partage de Bla Bla

    Partagez
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2795
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Partage de Bla Bla

    Message par tangolinos le Sam 21 Mar 2015 - 17:58

    Salut les copains !!!

    suite à une longue période de silence, vous me revoyez revenir, aussi prétentieux que jamais à faire encore une tentative de dire l'indicible...Hihi

    Disons que les mots ne peuvent servir que d' évocation, et ma douloureuse prétention m'incite à périlleusement revenir en ce lieu, avec comme idée qu'un pti battement d'aile de papillon à Paris puisse déclencher un orage à Tokyo...

    J' espère donc que vous trouviez un certain écho dans le texte, ci-dessous, que je viens d'écrire ce jour...
    merci de ne pas tenir compte de la logique de son déroulement, puisqu'il a été écrit d'un trait sans y revenir =



    Le "rien" ou le "néant" semblent n'être finalement que des postulats inventés par l'homme pour assoir son raisonnement face à l'incompréhensibilité que les choses soient....

    Il serait en effet plus compréhensible qu' il n' y ait rien...
    Or ya des choses....et pour raisonnablement les appréhender, il est nécessaire de pouvoir postuler leur éventuelle absence...

    Ce qui est surprenant c'est que ces choses qu'on a qualifiées de matérielles ne sont en fait pas matérielles du tout, puisque la science ne parvient toujours pas à localiser la particule ultime dans le vide infini que contient la soi-disante matière...

    Ce qu'on peut retenir c'est qu'on arrive à se mettre d'accord sur l' existence de manifestations qui nous semblent communément réelles...

    Pour revenir à l'ultime question que tout un chacun se pose= que suis-je ?

    sommes-nous vraiment ce corps ???...ce corps qui sans arrêt renouvelle toutes ses cellules, alors que notre sentiment d'être nous semble contradictoirement plus permanent que sa manifestation...

    Je dirais que la réalité nous échappe forcément, et qu'on ne peut que se contenter de l'interprétation qu'on s'en fait...

    Face à toutes ces évidences, il m' est apparu la nécessité de m'engager sur une voie qui ressemblerait à celle d'un spéléologue qui s'enfoncerait dans le néant pour en percevoir la substance ultime...

    Disons, que m'est apparue la nécessité de cheminer vers une explication absolue de la dure réalité relative qui se déploie sous nos yeux...
    et je remercie tous les zenistes qui se sont engagés sur cette voie, et qui souvent arrivent à évoquer ce qu'intimement je ressens...

    Certes ce cheminement n'est pas aussi aisé que ça, puisque le pèlerin est lui-même relatif, et que l' Absolu ne peut lui être qu'une limite abstraite, telle une asymptote inaccessible, tout au moins en tant que manifestation...

    Au sujet de la permanence de l'impermanence; je dirais que certes les manifestations nous apparaissent impermanentes, mais ce qui est contradictoire c'est qu'il y a des lois permanentes qui les sous-tendent...
    Telle la pierre qui tombe à chaque fois qu'on la lâche...

    Disons que pour mon confort psychologique j'ai opté pour une vision du "Grand Un Absolu Permanent" qui pour se manifester chute dans la multitude des "petits uns relatifs impermanents"...
    Aussi il m'apparait, de plus en plus, probable que nous soyons tous ce "Grand Un Absolu", et que nous assumions la manifestation singulière de l'une de ses facettes, avec pour précieux fardeau notre ignorance de notre véritable nature...

    Disons que la marche à suivre est de savoir qu'on sait rien, et d' avancer comme si on savait...Hihi


    avatar
    zanshin
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 778
    Age : 68
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: Partage de Bla Bla

    Message par zanshin le Dim 22 Mar 2015 - 8:03

    tao

    Bonjour,

    Le vide quantique : où l’on apprend que le vide est plein !

    La nature, on le sait, est en grande partie constituée d’espace vide puisque la masse des atomes est pratiquement concentrée dans de minuscules noyaux.

    L’espace vide n’est pas identifiable au néant : en réalité, il est plein ! C’est un immense réservoir à particules. Cet état d’énergie minimum du vide est conçu comme un océan de particules virtuelles qui interagissent entre elles et confèrent au « vide » une certaine énergie potentielle.

    « Aucune affirmation, écrit à ce sujet le physicien J. A. Wheeler, ne semble plus capitale que celle-ci : le vide n’est pas vide. Le « vide » est le siège de manifestations physiques des plus violentes. »

    Le « vide » est l’état latent de la réalité, la matière ordinaire constituée de particules élémentaires en est l’état manifesté. En somme, la matière n’est rien d’autre qu’une manifestation du « vide ».

    source : Extraits de Physique de la matière par le Pr Cannenpasse-Riffard, éditions Marco Pietteur


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2795
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Partage de Bla Bla

    Message par tangolinos le Dim 22 Mar 2015 - 17:56

    Bonjour zanshin

    je te remercie pour ton message qui vient bien étayer mes propos...

    en effet, scientifiquement parlant, on voit bien que ce qu'on considérait comme matière est en fait vide...et que la physique quantique propose avec sa théorie des cordes, l'alternative de dire que le vide est plein de substance non-manifestée...

    comme quoi ce que nous percevons par nos sens physiques n'est qu' apparence....une simple manifestation stroboscopique du non-manifesté...
    un peu comme s'il ne s'agissait que d'une coïncidence ou synchronicité...

    Il est quand même fantastique de voir que la démarche raisonnable scientifique finit par rejoindre, peu à peu, la vision intuitive des "mystiques"...

    Le vide est plein et le plein est vide... voilà la réalité !!!...Hihi
    avatar
    esprit du débutant
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 182
    Age : 42
    Localisation : BdR 13
    Emploi/loisirs : educateur guitariste
    Date d'inscription : 12/02/2013

    Re: Partage de Bla Bla

    Message par esprit du débutant le Dim 22 Mar 2015 - 18:47

    bonsoir Tangolinos

    le vide est plein et
    le plein est vide......
    Pourtant le vide est vide et
    le plein est plein....
    embrassons ces quatres vers en cet instant d'éternité cheers
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2795
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Partage de Bla Bla

    Message par tangolinos le Dim 22 Mar 2015 - 19:17

    @ esprit du débutant
    je te remercie d'évoquer ce que tu ressens...
    je suis sensible à cette image de "l'instant d'éternité" que tu évoques...
    je sais aussi, oh combien il est difficile de dire ce qu'on ressent intimement...

    mais pour faire dans le crucial comme le zen l'impose...je dirais encore que le plein est vide et que le vide est plein...inutile de penser que ces concepts tiennent la route...

    ya quelque chose point barre !!!
    ce quelque chose est ce qu'on ressent intimement...après avoir fait abstraction de tout ce qui pourrait le masquer...
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5413
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Partage de Bla Bla

    Message par Kaïkan le Dim 22 Mar 2015 - 20:05


    Bonsoir,

    Socrate disait : "Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien."
    Mais c'est paradoxal car savoir qu'on ne sait rien c'est quand même savoir quelque chose puisqu'on a conscience de sa nescience.
    Pour ne rien savoir il faut abandonner la conscience shiki le cinquième skandha.

    Mu-mu-myô yaku mu-mu-myô-jin dans l'Hannya shingyo
    Il n’y a pas d'ignorance (mumyô) et non plus cessation de l’ignorance (mumyô)

    J'avais cela sur mon premier rakusu et je l'ai interprété comme rejeter la conscience, ne plus la saisir comme un objet comme une possession, mais la laisser aller et venir, l'utiliser quand nécessaire mais ne pas se faire d'illusions à son propos.


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2795
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Partage de Bla Bla

    Message par tangolinos le Dim 22 Mar 2015 - 20:22

    Bonsoir Kaïkan

    il y a bien des paradoxes comme celui qui dit= "celui qui sait ne parle pas et celui qui parle ne sait pas"...comment a-t-il pu dire cela ???...Hihi

    disons qu'il y a des fulgurances qui échappent à son initiateur...

    avatar
    esprit du débutant
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 182
    Age : 42
    Localisation : BdR 13
    Emploi/loisirs : educateur guitariste
    Date d'inscription : 12/02/2013

    Re: Partage de Bla Bla

    Message par esprit du débutant le Lun 23 Mar 2015 - 1:02

    Kaïkan: "... la conscience, ne plus la saisir comme un objet comme une possession, mais la laisser aller et venir,..."   Smile  Smile

    J'aimerais développer en disant que la laisser aller se fait avec confiance.
    Il s'agit là d'action: lorsque l'on sait qu'une situation inhabituelle va se présenter, on peut avoir cette maladresse de projeter ce Moi dans la situation, l'anticiper. Cependant la "laisser aller" peut être très surprenant, d'un, par rapport l'action même c'est à dire ce que l'on fait, et de deux, par rapport à ce Moi qui semble peint et figé(dans la pensée) mais qui se révèle dans le geste, dans l'action.




    Tangolinos:
    "ya quelque chose point barre !!!
    ce quelque chose est ce qu'on ressent intimement...après avoir fait abstraction de tout ce qui pourrait le masquer..."

    J'adore cette remarque, parceque cela rappelle Isaac Newton assis sous son pommier qui percoit ce point commun à tout les corps, cette chute universelle. Mais biensur après avoir fait abstraction de tout ce qui pouvait la masquer comme cette brise qui faisait virvolter la plume et laisser aller le plomb.
    avatar
    Lumpinee
    petit fleuron
    petit fleuron

    Nombre de messages : 587
    Date d'inscription : 03/10/2010

    Re: Partage de Bla Bla

    Message par Lumpinee le Lun 23 Mar 2015 - 10:46

    Extrait du livre des Esprits

    36. Le vide absolu existe-t-il quelque part dans l’espace universel ?

    " Non, rien n’est vide ; ce qui est vide pour toi est occupé par une matière qui échappe à tes sens et à tes instruments. "

      La date/heure actuelle est Lun 26 Juin 2017 - 2:08