Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Un matin à Kyôto, au Daitokuji

    Partagez
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3128
    Age : 70
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Un matin à Kyôto, au Daitokuji

    Message par Yudo, maître zen le Dim 4 Oct 2015 - 11:44

    En mai dernier, j'étais au Japon, et j'ai passé quelques jours à Kyôto, dans une pension sur le terrain du Daitokuji, qui fut le temple d'Ikkyu.

    Je viens de retrouver un écrit que j'avais noté un matin, là-bas, et je vous le fais lire.
    ___________________________________________
    Mai 2015

    "Il fait déjà jour. Je paresse doucement sur le futon, les yeux couverts d'un torchon. Tout à coup, le son de la grosse cloche d'un temple voisin attrape mon attention, bientôt suivi du son sourd d'un gros mokugyô et de celui plus clair du kesu (cloche posée). On récite des sûtras. Quelques gouttes de pluie se mettent à claquer sur les tuiles, annonçant l'averse. C'est à mon tour de me lever.

    C'est mon dernier jour à Kyôto, tout près des lieux où vécut 一休 (Ikkyu)."
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3633
    Localisation : Paris
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Un matin à Kyôto, au Daitokuji

    Message par Fred le Dim 4 Oct 2015 - 12:20

    Très joli ce texte, il inspire la paix. Smile



    Mokugyô



    Kesu
    avatar
    esprit du débutant
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 224
    Age : 44
    Localisation : BdR 13
    Emploi/loisirs : educateur guitariste
    Date d'inscription : 12/02/2013

    Re: Un matin à Kyôto, au Daitokuji

    Message par esprit du débutant le Lun 5 Oct 2015 - 23:11

    Bonsoir et merci Yudo,

    c'est beau, cela donne l'impression d'être là à paresser avec toi, les cloches, les sutras et l'averse Smile

    Pourrais-tu nous donner la signification du nom Ikkyu s'il te plait?
    " />
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3128
    Age : 70
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Un matin à Kyôto, au Daitokuji

    Message par Yudo, maître zen le Mar 6 Oct 2015 - 8:22

    Ikkyû = 一休, c'est à dire : "Un repos"
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5873
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Un matin à Kyôto, au Daitokuji

    Message par Kaïkan le Mar 6 Oct 2015 - 22:26

    Yudo, maître zen a écrit:Ikkyû = 一休, c'est à dire : "Un repos"
    Yasumi ou bien Nokori signifie un repos.
    Il y a aussi :
    きゅうよう
    休養
    kyuuyou
    repos, pause

    ひとやすみ
    一休み
    hitoyasumi
    pause, repos

    Pour Ikkyû je n'ai rien trouvé jusqu'à présent, mais c'est peut-être une autre forme de repos, le japonais c'est pas simple...
     Very Happy


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3128
    Age : 70
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Un matin à Kyôto, au Daitokuji

    Message par Yudo, maître zen le Mar 6 Oct 2015 - 22:33

    hitotsu et yasumi sont des prononciations japonaises. Pour les noms de moine, on utilise toujours le on-yomi, la lecture d'origine (chinoise). Donc, Ikkyû, puisque ichi e kyû se combinent, le -chi se transformant en redoublement du k de kyû => Ikkyû. L'accent circonflexe indiquant ici un doublement de la longueur du U de kyû (on l'écrit d'ailleurs parfois comme cela: Ikkyuu. Kyuujitsu (休日)jour de repos = congé, w-e.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5873
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Un matin à Kyôto, au Daitokuji

    Message par Kaïkan le Mar 6 Oct 2015 - 22:49

    Donc :
    休養
    kyuuyou
    C'est ce qui se rapproche le plus. Manque plus que le "i" devant (le redoublement du k n'explique pas l'absence du "i" ; c'est ce que je ne saisis pas).
    A moins que ce soit le premier "i" de ichi.


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3128
    Age : 70
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Un matin à Kyôto, au Daitokuji

    Message par Yudo, maître zen le Mer 7 Oct 2015 - 7:58

    C'est le premier i de ichi. Le chi se combine avec le k de kyû pour redoubler le k.

    休 tout seul se traduit par "repos", "jour libre", "retraite", "sommeil".
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Un matin à Kyôto, au Daitokuji

    Message par fonzie le Mer 7 Oct 2015 - 11:01

    Bonjour,

    Yudo, maître zen a écrit:Ikkyû = 一休, c'est à dire : "Un repos"

    Il parait que Daitokuji était un lieu réputé pour la cérémonie du thé, est-ce là que Ikkyü avait sorti de sa manche les débris du bol (offert par l'empereur) après quelques questions au maître qui avait réprimandé celui qui l'avait cassé ?

    "Lorsque l'esprit ne se lève pas,
    les myriades de dharmas sont immaculés
    "
    (Daniel Odier: "Chan & Zen, Le Jardin des Iconoclastes" édition Pocket p.54 Hsin Hsin Ming).

    ps:
    je crois que Ikkyû se traduirait en hébreu par:
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Chabbat
    et en français, ça serait: dimanche ... Smile
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3633
    Localisation : Paris
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Un matin à Kyôto, au Daitokuji

    Message par Fred le Mer 7 Oct 2015 - 15:58

    fonzie a écrit:Il parait que Daitokuji était un lieu réputé pour la cérémonie du thé, est-ce là que Ikkyü avait sorti de sa manche les débris du bol (offert par l'empereur) après quelques questions au maître qui avait réprimandé celui qui l'avait cassé ?

    N'avait-il pas été réparé ce bol ?

    wiki a écrit:Le kintsugi (金継ぎ?) (japonais : « jointure en or ») ou kintsukuroi (金繕い?) (japonais : « réparation en or ») est une méthode japonaise de réparation des porcelaines ou céramiques brisées au moyen de Laque saupoudrée de poudre d'or1,2.
    (...)
    Ce type de réparation relève d'une philosophie qui prend en compte le passé de l'objet, son histoire et donc les accidents éventuels qu'il a pu connaitre. La casse d'une céramique ne signifie plus sa fin ou sa mise au rebut, mais un renouveau, le début d'un autre cycle et une continuité dans son utilisation. Il ne s'agit donc pas de cacher les réparations, mais de mettre celles-ci en avant. https://fr.wikipedia.org/wiki/Kintsugi



    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5873
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Un matin à Kyôto, au Daitokuji

    Message par Kaïkan le Mer 7 Oct 2015 - 23:23

    Yudo, maître zen a écrit:C'est le premier i de ichi. Le chi se combine avec le k de kyû pour redoubler le k.

    休 tout seul se traduit par "repos", "jour libre", "retraite", "sommeil".

    Merci Yudo. study


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3128
    Age : 70
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Un matin à Kyôto, au Daitokuji

    Message par Yudo, maître zen le Jeu 8 Oct 2015 - 9:29

    Il faut quand même dire que l'une des grandes difficultés du Japonais, et en particulier pour les Chinois, c'est que les caractères ont de nombreuses lectures.
    Il y a la lecture kun-yomi (lecture du pays) où il s'agit de mots authentiquement japonais plaqués sur le sens du caractère, et la lecture on-yomi (lecture du son) où il s'agit de mots chinois importés à diverses époques et de diverses régions. Du coup, il peut y avoir plusieurs on-yomi différents, selon que le mot a été importé au X° siècle, réimporté au XII°, réimporté au XV° etc. Je ne parle même pas, phénomène plus récent, des mots anglais plaqués sur un caractère chinois (qui donc se lit avec le mot anglais!)

    C'est que le chinois, comme toutes les langues, évolue et change de prononciation.

    Un exemple typique, c'est maka hannya haramita pour mahâ prajñâ pâramitâ. L'importation est ancienne, et l'on voit qu'à l'époque, le chinois colle au plus près (avec les moyens du bord) à la prononciation sanscrite.
    Et puis on a mo ko ho ya ho ro mi (dans les versets de clotûre). Qui est exactement la même chose: moko hoya horomi, c'est juste maka hannya harami(ta).

    De plus, le port de liaison le plus courant avec le Japon (en tout cas à l'époque de Dôgen) semble avoir été Ningbo, au sud de Shanghai. Or, la région de Shanghai parle aujourd'hui une langue (en voie d'éradication) différente du Pékinois aujourdh'ui langue officielle, et où les sons se rapprochent bien plus des sons japonais.

    Ce qui met un peu à mal le discours de ceux qui veulent opposer "chan" à "zen" et selon qui "zen" serait une déformation japonaise... (au plan linguistique, je veux dire).
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Un matin à Kyôto, au Daitokuji

    Message par fonzie le Ven 9 Oct 2015 - 12:42

    Fred a écrit:kintsukuroi (金繕い?) (japonais : « réparation en or » (...)
    La casse d'une céramique ne signifie plus sa fin ou sa mise au rebut, mais un renouveau, le début d'un autre cycle et une continuité dans son utilisation. Il ne s'agit donc pas de cacher les réparations, mais de mettre celles-ci en avant
    on ne peut pas comparer parce qu'on n'a pas vu l'ancien bol, mais "réparé", c'est très beau en tout cas.
    Les anciens associaient 7 "métaux" aux 7 planètes connues du système solaire à l'époque et l'or était associé au soleil, dont le symbole était un point dans un cercle, peut-être le soleil et ses rayons, peut-être le non-différencié pas différent du différentié avec une lune noire et une pleine lune où les rayons ne sont pas différents du soleil, bref! on peut aller loin et beaucoup "voyager" avec les symboles... Very Happy mais quoiqu'il en soit c'est une très belle "histoire" entre le pays du milieu et le pays du soleil levant:
    "Le kintsugi serait apparu lorsque, à la fin du XVe siècle, le shogun Ashikaga Yoshimasa a renvoyé en Chine un bol de thé chinois endommagé pour le faire réparer.
    Le bol étant revenu réparé avec de vilaines agrafes métalliques, les artisans japonais auraient cherché un moyen de réparation plus beau.
    ".

    avatar
    Lumpinee
    petit fleuron
    petit fleuron

    Nombre de messages : 600
    Date d'inscription : 03/10/2010

    Re: Un matin à Kyôto, au Daitokuji

    Message par Lumpinee le Sam 10 Oct 2015 - 9:47

    On s'y croirait... Quelle chance de pouvoir visiter le Japon, j'en reve!

    Contenu sponsorisé

    Re: Un matin à Kyôto, au Daitokuji

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 14 Nov 2018 - 12:26