Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Part du napoléonisme dans l'état actuel du Zen en France et en Italie

    Partagez
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Part du napoléonisme dans l'état actuel du Zen en France et en Italie

    Message par fonzie le Mar 10 Nov 2015 - 22:34

    Pour en revenir à la Révolution, si la Liberté et la Fraternité étaient les deux plateaux d'une balance, l'Egalité en serait le fléau.
    Un peu comme le "violon", "l'archer" et la musique ou encore comme l'arc, la flèche et le centre de la cible.





    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Part du napoléonisme dans l'état actuel du Zen en France et en Italie

    Message par fonzie le Mer 11 Nov 2015 - 11:09

    Bonjour,

    bulleOcean a écrit:Non , le bouton "effacer" est disparu  même si ca fait moins que 3 jours   Smile
    après vérification, si tel était le cas, ça signifierait que nous ne sommes pas tous égaux quant aux renoncements à nos messages, parce que moi, je peux encore "effacer" des messages qui datent de plusieurs mois Smile
    Mais seulement pour les sujets qui ont eu "le dernier mot"... ( Ce qui me laisse pas mal de "liberté" d'effacement étant donné que j'ai toujours un truc à dire Rolling Eyes )

    Aussi, je pense que ce n'est pas le temps (de 3 jours) qui permet l'effacement, mais plutôt le fait que personne n'y ait répondu.
    Et comme dans ce fil, le message n°20 de bulleOcean a été suivi en moins d'une minute par le n°21, bulleOcean n'a pas eu le temps d'effacer le n°20.
    Personnellement je n'étais pas là hier entre 13:46:29 à l'édition du message n°20, et 13:49:38 lors de son effacement, donc je ne l'ai pas lu, ce n'est qu'une indication d'auto-censure, qui reste possible dans tous les cas.

    Sinon historiquement, bien avant Napoléon qui portait bien le chapeau... je crois le "bicorne"... et concernant "l'égalité", je lisais que déjà chez les Gaulois, la chevelure était un symbole de force et de "liberté", la Gaule libre (celle d'Astérix et Obélix) s'appelait "Gallia Comata" ("Gaule chevelue" Shocked ), sans aucun doute les ancêtres des hippies Wink
    http://zen-et-nous.1fr1.net/t1784-souvenirs-souvenirs#30636

    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5757
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Part du napoléonisme dans l'état actuel du Zen en France et en Italie

    Message par Kaïkan le Mer 11 Nov 2015 - 14:31


    Bonjour,
    J'ai vérifié c'est bien trois jours.
    Seule exception c'est quand personne n'a répondu (quand on a eu "le dernier mot" dixit fonzie).
    Mais quand on a le dernier mot ce serait bête de le lâcher  Rolling Eyes   Very Happy  


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Part du napoléonisme dans l'état actuel du Zen en France et en Italie

    Message par fonzie le Mer 11 Nov 2015 - 16:30

    je comprends pas les trois jours, parce que par exemple, pour mon message 31, je n'ai plus le bouton "effacer" (parce qu'il y a une réponse avec ton message 32) alors que mon message 31 n'a pas encore trois jours.
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3508
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Part du napoléonisme dans l'état actuel du Zen en France et en Italie

    Message par Fred le Mer 11 Nov 2015 - 16:54

    Je crois que dès lors que ton message est suivi d'un autre, tu ne peux plus l'effacer.
    avatar
    Daisen
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 27
    Age : 47
    Localisation : Divodurum
    Emploi/loisirs : Profession libérale
    Date d'inscription : 17/07/2015

    re

    Message par Daisen le Ven 13 Nov 2015 - 11:12

    La France et l'Italie sont les terroirs du fascisme et de l'antisémitisme, il suffit d'y déposer les graines de l'autoritarisme pour qu'elles germent et tous les deux profondément Catholique.
    Je ne connais qu'un temple mais l'on sent le poids de la hiérarchie, j'y ai vécu des scènes pas très digne, foutre un bordel pour un briquet et chercher le coupable, ou faire un foin parce que les gants bleus devaient servir pour les douches et non pour la vaisselle.
    On peut appeler ces endroits des temples mais ce sont des casernes avec des revues de casernements.
    Quand on vous explique que vous pouvez venir spontanément, c'est des conneries, il vaut mieux se préparer avant.
    avatar
    lausm
    無為 - mui -

    Nombre de messages : 1500
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: Part du napoléonisme dans l'état actuel du Zen en France et en Italie

    Message par lausm le Sam 14 Nov 2015 - 17:04

    Argh, t'es allé chez Fausto ou quelque part en Alsace ou Limousin?...Saut, le zen, paix et bonheur, dans la détente!
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3022
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Part du napoléonisme dans l'état actuel du Zen en France et en Italie

    Message par Yudo, maître zen le Jeu 7 Déc 2017 - 17:53

    J'ai pensé que ce fil serait le meilleur endroit pour vous faire part de ce que je suis en train de lire.
    Dans le livre "la double pensée" de J-C Michéa, auteur que j'apprécie particulièrement pour son mode extrêmement efficace de démonter les mécanismes qui font que ce sont ceux dont nous attendrions notre salut qui nous trahissent le mieux, je tombe sur ce passage:
    J-C Michéa a écrit:Il y a au moins un signe qui ne devrait jamais tromper, quant à la présence de ces conflits de pouvoir inconscients. C'est lorsque le fonctionnement d'un groupe politique commence à ressembler à une cour de récréation: disputes et chicanes à propos de n'importe quoi; formation incessante de clans et de sous-clans aux frontières toujours recomposées; brouilles immédiates pour un regard de travers ou une marque de préséance refusée; ergotages à n'en plus finir pour savoir qui a commencé le premier; jalousies et venin. C'est dans cette atmosphère tristement empoisonnée par les conflits d'ego que la scission idéologique permanente (avec son cortège d'excommunications fulminantes et de mises au point définitives) devient peu à peu -- comme chez les paramécies -- le principal mode de reproduction de la secte. On reconnaîtra facilement, dans cette description, le travers majeur de l'Internationale Situationniste (on sait qu'à la fin, seuls trois membres n'avaient pas été exclus -- dont Debord lui-même) et la véritable cause politique, jamais critiquée, de sa "part d'échec". Il est malheureusement très symptomatique que ce soit précisément ce défaut de l'IS qui ait fasciné une grande partie de ses héritiers et de ses imitateurs dans le monde ambigu de la critique radicale. A ce simple détail (et même en se souvenant que Zarathoustra ne va nulle part sans son singe on mesure tout le chemin qui reste à parcourir...

    Il convient par ailleurs de situer cette note de bas de page dans le contexte d'un rappel de la critique de Stendhal à Fourier, en particulier, et aux socialistes du XIX° siècle en général, qui ne voient pas que, dans chaque village, un fripon actif et beau parleur se mettra à la tête de l'association et pervertira toutes ses belles conséquences.

    Il ajoute que "si la volonté de puissance s'avère si dangereuse et particulièrement sur le plan politique, c'est d'abord parce que ceux qu'elle anime en sont, en général, les derniers informés. "
    Autrement dit, on ne se rend pas compte soi-même d'être dans ce délire. C'est d'ailleurs une chose que j'ai déjà mentionnée, à l'effet qu'il (ce délire) frappera d'autant mieux que la personne aura d'emblée exclus que cela puisse lui arriver à elle.
    avatar
    Rémi
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 44
    Age : 29
    Localisation : Nord Est de la France
    Emploi/loisirs : musique, peinture, littérature ...
    Humeur : changeante, évidemment.
    Date d'inscription : 12/12/2017

    Re: Part du napoléonisme dans l'état actuel du Zen en France et en Italie

    Message par Rémi le Mer 13 Déc 2017 - 18:37

    Yudo, maître zen a écrit:
    Il ajoute que "si la volonté de puissance s'avère si dangereuse et particulièrement sur le plan politique, c'est d'abord parce que ceux qu'elle anime en sont, en général, les derniers informés. "
    Autrement dit, on ne se rend pas compte soi-même d'être dans ce délire. C'est d'ailleurs une chose que j'ai déjà mentionnée, à l'effet qu'il (ce délire) frappera d'autant mieux que la personne aura d'emblée exclus que cela puisse lui arriver à elle.

    J'annonce d'emblée que je ne connais quasiment pas l'AZI.

    Cependant, toute cette discussion reste très intéressante car elle concerne beaucoup d'organisations.

    Dans le cas particulier d'un mouvement au sein duquel le travail sur soi est fondamental, en plus du biais mentionné ci-dessus par Yudo, il peut aussi y en avoir un autre : le "retour de bâton" du toxicomane.

    Vous arrivez à vous passer de votre drogue pendant quelques semaines, et quand (et si) vous rechutez dans l'addiction, celle-ci risque bien de revenir avec plus de force, plus d'excès encore.

    Vous essayez de vous débarrassez un peu de votre petit ego, de votre orgueil, et si ça ne marche pas votre petit ego orgueilleux trouve des chemins plus fourbes pour assouvir ses penchants relevant de l'addiction. Sans qu'on s'en rende forcément compte.

    Cela joue peut-être un peu, c'est en tout cas, je crois, un élément de réponse expliquant certaines guerres absurdes du type "je suis plus humble / plus sage / plus éveillé que toi."

    Cependant, ce biais-là, s'il était véridique, aurait quelque chose d'universel, et n'expliquerait pas des particularités locales, qui s'expliquent peut-être plus par le contexte culturel.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5757
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Part du napoléonisme dans l'état actuel du Zen en France et en Italie

    Message par Kaïkan le Mer 13 Déc 2017 - 19:41


    Yudo écrit : Il ajoute que "si la volonté de puissance s'avère si dangereuse et particulièrement sur le plan politique, c'est d'abord parce que ceux qu'elle anime en sont, en général, les derniers informés. "
    Autrement dit, on ne se rend pas compte soi-même d'être dans ce délire. C'est d'ailleurs une chose que j'ai déjà mentionnée, à l'effet qu'il (ce délire) frappera d'autant mieux que la personne aura d'emblée exclus que cela puisse lui arriver à elle.

    Cela arrive plus fort à ceux qui se croient immunisés, mais cela arrive de toute façon à quiconque lorsqu'il lui est attribué une forme de pouvoir sur un groupe.
    Que ce soit dans le social, chez les militaires ou dans les temples zen ou toutes autres organisations structurées, c'est inéluctable.
    Non seulement je l'ai vu chez les "chefs" (en entreprise comme chez les militaires ou les groupes associatifs qu'ils soient sportifs ou religieux), mais je l'ai aussi expérimenté moi-même lorsque j'ai été nommé "chef " (ou responsable) d'un groupe qu'il soit d'entreprise, sportif, militaire ou religieux.
    Comme j'étais conscient de ce qui m'arrivait et que je trouvais mon attitude loin d'être adéquate, j'ai tenté, avec peu de succès ou parfois un résultat très mitigé, de ne pas trop dériver. Cependant il m'est apparu que c'est très difficile de ne pas se laisser porter par le vent qui souffle et que même de très fortiches s'y sont cassé les dents.   Laughing


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "

    Contenu sponsorisé

    Re: Part du napoléonisme dans l'état actuel du Zen en France et en Italie

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 24 Avr 2018 - 18:37