Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Surmenage

    Partagez
    avatar
    Sourire
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 23
    Date d'inscription : 11/12/2009

    Surmenage

    Message par Sourire le Lun 22 Fév 2016 - 23:12

    Bonjour


    Il fut un temps où je prenais plus le temps de méditer, c'est certain.
    Disons-le, il y a eu plusieurs mois où j'ai passé cela "à l'as". Pas le temps.
    Ni de méditer, ni de rien.
    Une maladie, puis une autre, puis encore une autre, cela fait perdre beaucoup de temps.
    Cela donne du temps pour la méditation, aussi.
    La santé revenue, il faut revenir dans le cercle infernal des choses à faire
    le chaos de tout ce qui s'est entassé à force d'être repoussé,
    l'urgence de récupérer le temps perdu, et de faire un petit peu de ce qui doit être fait.
    Pour finir, je n'ai réussi à accomplir qu'une infime partie de tout ça,
    et je suis retombée malade.
    Le dernier soir de novembre, j'ai cru "y rester" tellement ma tête m'a fait mal.
    Je n'ai eu la force de me trainer chez le médecin que trois jours plus tard.
    J'étais en hypertension, et anémiée.
    Depuis je me repose, et je suis plutôt en hypotension.
    Le 31 décembre, j'étais si faible que je suis tombée,
    suite à un cri poussé par ma nièce de 5 ans.
    Ma tête a cogné un meuble. Frayeur générale.
    Maintenant, deux mois et demi de traitement. Je vais mieux.
    J'arrive à réfléchir un peu, à ranger un peu, à faire mes courses,
    à dessiner, à écrire, je n'ai plus de vertiges...
    J'ai le temps de méditer, mais à vrai dire, je le fais encore peu.
    En décembre, j'ai beaucoup utilisé la respiration abdominale pour limiter les vertiges.
    Trop, sans doute. Des heures.
    Ce n'était pas une expérience nouvelle.
    J'ai fait ça aussi aux temps sévères de mon asthme.
    Reste que cela ne m'a pas laissé grande envie de me concentrer sur la respiration.
    Du moins pour le moment.
    Sur la posture, ce serait inutile parce que je fatigue  et m'appuie.
    Mes dessins et certains de mes écrits ont quelque chose de méditatif.
    La semaine prochaine, mon frère et sa famille arrivent pour les vacances de février.
    J'espère ne pas être trop "fantôme".
    Et quand ça sera "réparé"...
    Il faudra éviter de courir trop vite, même pour rattraper le Temps envolé



    Voilà...

    Ou en bref :
    j'avais qu'à pas faire l'idiote, je me serais pas retrouvée une fois de plus en petits morceaux.
    avatar
    zanshin
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 820
    Age : 68
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: Surmenage

    Message par zanshin le Mar 23 Fév 2016 - 7:36

    tao
    Bonjour sourire,

    Merci de nous faire partager tout ce que tu ressens dans cette épreuve pénible et douloureuse. J'espère pour toi que c'est maintenant le bout du tunnel. En tout cas maintenant la prudence va s'imposer pour gérer tes forces convalescentes et par la suite aller piano comme le proverbe "chi va piano va sano".
    Je ferais une prière pour toi ce matin en souhaitant que kannon te vienne en aide.
    J'ai trouvé des prières à Kannon : http://zen-et-nous.1fr1.net/t1658-myohorengekyo-9644-kanzeon-bosatsu-fumonbon-ge

    Bonne récupération pour toi le plus rapidement possible. I love you


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
    avatar
    Sourire
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 23
    Date d'inscription : 11/12/2009

    Re: Surmenage

    Message par Sourire le Mar 23 Fév 2016 - 10:22

    Justement, ces jours-ci, je dessine une Kannon, sur fond de ciel étoilé... Non à cause de mon état de santé, mais à cause d'un décès récent dans ma famille. A l'enterrement, il a été beaucoup question de la Vierge Marie.

    Le bout du tunnel : je l'espère, mais sans en être sûre. Plus probablement, le moment où on commence à entrevoir la lueur à l'extrémité, mais où le chemin reste long. Surtout accompli sans se presser.

    Merci
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Surmenage

    Message par Kaïkan le Mar 23 Fév 2016 - 14:49


    Bonjour sourire,

    Je te souhaite également un prompt rétablissement et une organisation apaisée de ton temps dans le quotidien. Avancer pas à pas, une chose après l'autre en se hâtant lentement. La précision de tes gestes amènera plus de satisfaction et plus de certitude.
    Bon courage


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Lumpinee
    petit fleuron
    petit fleuron

    Nombre de messages : 588
    Date d'inscription : 03/10/2010

    Re: Surmenage

    Message par Lumpinee le Mar 23 Fév 2016 - 15:54

    Oui, courage! J'ignorais que tu avais des soucis de santé.

    Mais je me pose une question: quand tu ne médites pas, tu ne te sens pas dans le brouillard? Moi, je ne peux plus ne plus méditer, je me sens dans le coton et un peu à coté de mes pompes sinon.
    avatar
    Sourire
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 23
    Date d'inscription : 11/12/2009

    Re: Surmenage

    Message par Sourire le Mer 24 Fév 2016 - 10:47

    Non, Lumpinee... Pas l'impression d'être dans le coton.

    Mais ça dépend peut-être de quoi on parle. Il y a des choses que j'accomplis comme une semi-méditation, et d'autres qui exigent plus de réflexion.

    Dans l'idéal, j'essaye d'alterner, mais l'automne dernier l'équilibre s'est trouvé violemment rompu. Une histoire de projet collectif.
    A l'inverse, l'été dernier, j'ai passé un temps fou à dégager un arbre malade, lui tailler les branches, ôter du lierre et des ronces, pour ensuite réparer le mur crevassé derrière cet arbre et mettre du guano dans le sol (pour l'arbre pas pour le mur). C'était épuisant mais apaisant. Et imaginez ma surprise quand j'ai aperçu au-dessus de moi un bourgeon de fleur en train d'éclore. Quatre mois en retard sur la saison.

    Il faut dire aussi que je passe très vite mon cerveau en "phase méditation", à défaut d'avoir le temps de faire zazen véritablement.
    Je m'en rends compte au cours de jodo (où je ne vais plus en ce moment cause santé). Durant le mokuso, je respire plus lentement et profondément, comme en zazen. Ma sempai, qui annonce parfois "mokuso yame" avant que j'aie fini ma première respiration, ne doit sûrement pas percevoir ce rituel autrement que comme une phase des salutations.
    Du coup, je fais des micro-méditations dans le bus par exemple. Ou en attendant que mon thé refroidisse.
    Mais plein de petits trous, ça n'en fait pas un grand.


    Quant à la tête en coton, hors question de méditation...
    Je me suis rendue compte en décembre que ma tête était en coton, oui. Pour cause sous-oxygénation. Et pourtant, peu avant (alors que mon niveau de fer était déjà très bas), je ne m'en rendais pas compte. J'avais des vertiges mais j'en accusais mon épilepsie. C'était déjà la tension qui jouait des tours. Jusqu'au malaise du 30.
    Là où j'ai vraiment eu du coton, et longuement, c'est quand mon asthme est devenu "dur de dur". Ca a été aussi un moment de longues méditations, pour percer le brouillard, tant par la recherche d'oxygène que par celle des idées.

    Bref... Finalement plus en suis en mauvaise santé,  et plus je médite.




    Merci tous Smile
    avatar
    Lumpinee
    petit fleuron
    petit fleuron

    Nombre de messages : 588
    Date d'inscription : 03/10/2010

    Re: Surmenage

    Message par Lumpinee le Mer 24 Fév 2016 - 13:33

    Quand je parlais du coton, je parle juste d'un sentiment de déphasement. On m'a dit que quand on méditais tous les jours, on ne devait pas rester plus de 15 jours sans méditer, sinon on perd vite, et c'est long à retrouver. Les sportifs de haut niveau, c'est pareil, 2 semaines.

    Oui, donc tu fais un peu de travail respiratoire, de détente tout ça. Pour moi, c'est de la méditation.

    Tu parles d'un arbre malade, c'est marrant, je viens de faire un topic sur les arbres et les plantes. Very Happy C'est essentiel de s'intéresser aux arbres.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Surmenage

    Message par Kaïkan le Mer 24 Fév 2016 - 16:59

    Sourire a écrit:Il faut dire aussi que je passe très vite mon cerveau en "phase méditation", à défaut d'avoir le temps de faire zazen véritablement.
    Je m'en rends compte au cours de jodo (où je ne vais plus en ce moment cause santé). Durant le mokuso, je respire plus lentement et profondément, comme en zazen. Ma sempai, qui annonce parfois "mokuso yame" avant que j'aie fini ma première respiration, ne doit sûrement pas percevoir ce rituel autrement que comme une phase des salutations.
    Du coup, je fais des micro-méditations dans le bus par exemple. Ou en attendant que mon thé refroidisse.
    Mais plein de petits trous, ça n'en fait pas un grand.

    Ce que tu dis me paraît excellent dans le sens que plein de petits trous c'est comme ça qu'on construit un Kesa. Il ne faut pas croire que tous ces petits trous sont inutiles et que parce qu'ils ne sont pas un grand trou qu'ils sont inefficaces, bien au contraire. J'ai la conviction qu'une personne qui trace son chemin par petites étapes mais régulièrement et indéfiniment arrive mieux que celui qui creuse un grand trou et qui tombe dedans. C'est d'ailleurs ce qui t'es un peu arrivé je crois, alors abandonne la notion de grand trou pour celle des petits trous, je suis sûr que tu comprends ce que je veux dire. Laughing
    Au lieu de mettre toute son énergie tout le temps, essaie de mettre un peu de chaque chose avec une énergie modérée (pour le moment tu y es obligée) et prend cette habitude de reconstruire d'une autre façon la gestion des gestes de ta vie. Tu verras que la tendance est de recommencer comme avant et il te faudra toujours être attentive à freiner tes ardeurs si tu ne veux pas rechuter.
    Le zen adapté à ta vie quotidienne (dans le bus ou devant la tasse de thé) c'est vraiment la solution que tu as instinctivement trouvée et c'est la bonne.  cheers

    Lumpinee a écrit:On m'a dit que quand on méditais tous les jours, on ne devait pas rester plus de 15 jours sans méditer, sinon on perd vite, et c'est long à retrouver. Les sportifs de haut niveau, c'est pareil, 2 semaines.
    Si on loupe un jour déjà c'est dur à rattraper dixit Nishijima roshi.
    Pour les sportifs de haut niveau j'ai l'impression qu'il en va de même.
    Demande à Yudo combien de temps un violoniste passe sur son instrument. D'après moi c'est au moins quatre heures chaque jour.

    Lumpinee a écrit:Oui, donc tu fais un peu de travail respiratoire, de détente tout ça. Pour moi, c'est de la méditation.
    Pour moi aussi.  Very Happy

    Lumpinee a écrit:Tu parles d'un arbre malade, c'est marrant, je viens de faire un topic sur les arbres et les plantes.  Very Happy  C'est essentiel de s'intéresser aux arbres.
    Un moment de ma vie j'étais très faible alors j'allais embrasser des arbres et je restais contre le tronc les bras en croix pendant cinq minutes plusieurs fois par jour. Ça m'a beaucoup aidé.  Very Happy


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Lumpinee
    petit fleuron
    petit fleuron

    Nombre de messages : 588
    Date d'inscription : 03/10/2010

    Re: Surmenage

    Message par Lumpinee le Jeu 25 Fév 2016 - 9:18

    Moi, ce sont les grandes souffrances dues à mes montées et descentes de fluide vital qu'ils m'ont apaisées. Rien, rien, rien n'affecte ces malaises, sauf les arbres. Ils m'ont bien aidé!! Je ne sais pas vraiment pourquoi les arbres arrivent à m'apaiser sur ces choses. Peut etre parce qu'ils ont beaucoup d'énergies terre et ciel. Par contre, je n'avais le "droit" de le faire que tous les 3 jours maxi, sinon y'avait une dépendance physique lol ça faisait plus effet.
    avatar
    Sourire
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 23
    Date d'inscription : 11/12/2009

    Re: Surmenage

    Message par Sourire le Sam 27 Fév 2016 - 10:07

    Désolée de n'avoir pas répondu plus tôt. Je suis passée l'autre jour mais mon post a été mangé par une coupure sur la ligne...
    Que disais-je, déjà ?


    A Kaïkan, que oui, je comprends... Mais que j'ai quand même l'impression que l'an passé, mes petits trous ne suffisaient pas. Surtout à l'automne. Il faut un seuil, un équilibre.

    Pour les arbres, j'aime me promener auprès, les observer, les soigner si j'en ai l'occasion et le temps. Mais je n'ai jamais pris vraiment la peine d'en enlacer ou embrasser un. Au mieux, les caresser.
    Il y a un pommier, chez mes parents, qui me tient particulièrement à coeur. Je le soigne depuis l'année où il n'était qu'une petite pousse. Il a d'abord donné des fruits sans saveur, mais il y a deux ans j'ai mis de la craie dans son sol (naturelle, ramassée à la plage), pour lui donner du calcaire. Il a été content et ça s'est senti.


    Smile bon WE

    Mon frère arrive ce soir
    avatar
    Lumpinee
    petit fleuron
    petit fleuron

    Nombre de messages : 588
    Date d'inscription : 03/10/2010

    Re: Surmenage

    Message par Lumpinee le Sam 27 Fév 2016 - 10:47

    Sourire a écrit:
    Pour les arbres, j'aime me promener auprès, les observer, les soigner si j'en ai l'occasion et le temps. Mais je n'ai jamais pris vraiment la peine d'en enlacer ou embrasser un. Au mieux, les caresser.

    Il faut un contact physique, au moins une minute. Mais il semblerait que tout le monde ne ressente pas leurs énergies. Ca marche pas sur les cocotiers lol (ce ne sont pas des arbres, mais des plantes)

      La date/heure actuelle est Lun 20 Nov 2017 - 18:04