Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Karma et Zen : quels textes, quelle compréhension?

    Partagez
    avatar
    ted
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 57
    Date d'inscription : 31/08/2011

    Re: Karma et Zen : quels textes, quelle compréhension?

    Message par ted le Mar 18 Avr 2017 - 12:33

    Si on veut comprendre, ce qui nous a formés,  dont on se plaint encore aujourd'hui, qui nous lie et nous relie, alos devons-nous nous occuper de rechercher notre histoire familiale. Il faut chercher à trouver la vérité qui se cache derrière les mythes, les secrets et les choses tues. Reconnaître les attentes et les consignes familiales qui nous mènent. Il faut être attentif aux absurdités, aux vieilles hontes et aux vieilles fautes. Il faut entreprendre ce voyage dans le passé dont le but est de déposer tous les fardeaux. Si vous le faites, vous en profiterez au cours de cette vie. Et vos descendants vous en seront reconnaissants.

    Sur Nangpa, Lausm nous avait entretenu de cette problématique des constellations familiales.
    Elles sont bien réelles, je suppose. Aussi réelles qu'une pratique ou qu'une pensée, systématiquement répétées, créent des esprits-groupes.

    Mais sincèrement, quel intérêt pour le bouddhiste qui essaie de se défaire de l'attachement au soi ?
    N'y a t'il pas une forme de vérité cachée et erronée qui se profile à l'horizon et qui dit : "la structure du monde n'est pas un matérialisme physique mais un matérialisme astral ? "
    Un parfum de fatalité cautionné par une nouvelle science psychologique, peut être plus subtile que le matérialisme grossier, mais tellement samsarique au final ?

    Pratiquons-nous pour faire la liste de nos attachements ou pour nous en défaire ?

    Cela dit, pour se débarrasser du soi, encore faut-il bien connaitre ses manifestations. Sur les voies bouddhiques progressives, en tout cas. Quid du Zen ?

    Donc, voilà de nouvelles avancées  sans doute intéressantes pour mieux se raser dans le miroir. Mais à ne pas utiliser comme photo d'identité.
    C'est ce que semble dire l'auteur avec cette remarque : "Il faut entreprendre ce voyage dans le passé dont le but est de déposer tous les fardeaux. "
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Karma et Zen : quels textes, quelle compréhension?

    Message par Kaïkan le Mar 18 Avr 2017 - 15:05


    Yudo a écrit :
    Si on veut comprendre, ce qui nous a formés, dont on se plaint encore aujourd'hui, qui nous lie et nous relie, alors devons-nous nous occuper de rechercher notre histoire familiale. Il faut chercher à trouver la vérité qui se cache derrière les mythes, les secrets et les choses tues. Reconnaître les attentes et les consignes familiales qui nous mènent. Il faut être attentif aux absurdités, aux vieilles hontes et aux vieilles fautes. Il faut entreprendre ce voyage dans le passé dont le but est de déposer tous les fardeaux. Si vous le faites, vous en profiterez au cours de cette vie. Et vos descendants vous en seront reconnaissants.
    La façon dont Yudo nous expose la situation laisse à penser qu'il y aurait une sorte d'exercice particulier à mettre en route.
    Par conséquent vient la question de Ted au sujet de la pratique et tout particulièrement de la pratique de zazen ? (si j'ai bien compris)
    Ted a écrit :
    Pratiquons-nous pour faire la liste de nos attachements ou pour nous en défaire ?
    Quid du Zen ?
    Et bien j'interviens pour rassurer tout le monde, il n'y a pas à introduire une autre pratique ou exercice spécial dans le zazen habituel. Tout se déroule automatiquement de soi-même et je vais en donner les détails, selon mon point de vue qui n'engage que moi-même bien sûr.

    Pendant zazen vous devez penser à ne pas penser : vous interrompez le dialogue intérieur. De cette façon on fini par prendre l'habitude de créer des espaces de non-pensée (fushiryo) et on laisse la pensée revenir d'elle-même depuis cet espace de "vide" obtenu. La pensée qui surgit à partir de la non-pensée est indépendante de notre volonté consciente ; elle provient de notre subconscient et fait ressurgir des souvenirs, des émotions passées, des moments de vie qu'on a pas digérés à cause d'incompris ou de toutes sortes de causes. Cela nous permet de voir tout un tas de choses refoulées  et de comprendre justement à quel point nous sommes dépendants de multiples conséquences de karmas environnementaux, familiaux, éducatifs et autres.

    Il ne s'agit en aucun cas de faire une recherche systématique, pas de soucis, cela nous vient en plein dans la figure de toute façon.
    Petit à petit, à force de voir toujours les mêmes résurgences on fini par voir et comprendre les points douloureux et profondément enfouis de cela qu'on appelle la personnalité et qui est construit de bric et de broc. C'est par la lumière de la conscience témoin (impartiale) qui est introduite dans cet amas fuligineux que l'on peut avancer pas à pas et éclairer nos illusions au lieu de nous illusionner sur des réalisations plus ou moins bancales.

    Il y a donc par la non-recherche une découverte des profondeurs de notre être intégral, et il est particulièrement important d'être avisé dès le départ du processus en cours et donc d'être attentif au fait qu'il y a vraiment en nous-même quelque chose à dénouer, ou plutôt des mythes à déjouer.
    Donc la confiance et la foi en la pratique du dhyāna assis bouddhique est indispensable, ainsi que sa pratique régulière, c'est-à-dire le zazen pour ne pas le nommer.  



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3322
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Karma et Zen : quels textes, quelle compréhension?

    Message par Fred le Mer 19 Avr 2017 - 12:11

    avatar
    ted
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 57
    Date d'inscription : 31/08/2011

    Re: Karma et Zen : quels textes, quelle compréhension?

    Message par ted le Mer 19 Avr 2017 - 18:06

    Tout à fait d'accord avec toi Kaikan. Mais quand Sandra Konrad nous dit :

    Si on veut comprendre, ce qui nous a formés,  dont on se plaint encore aujourd'hui, qui nous lie et nous relie, alors devons-nous nous occuper de rechercher notre histoire familiale. Il faut chercher à trouver la vérité qui se cache derrière les mythes, les secrets et les choses tues. Reconnaître les attentes et les consignes familiales qui nous mènent. Il faut être attentif aux absurdités, aux vieilles hontes et aux vieilles fautes. Il faut entreprendre ce voyage dans le passé dont le but est de déposer tous les fardeaux. Si vous le faites, vous en profiterez au cours de cette vie. Et vos descendants vous en seront reconnaissants.
    es-tu sur qu'elle ne parle pas de faire des recherches généalogiques ou de se réconcilier avec le cousin du Poitou ?
    J'ai pas lu le livre...
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Karma et Zen : quels textes, quelle compréhension?

    Message par Kaïkan le Mer 19 Avr 2017 - 19:16


    Je n'ai pas lu le livre non plus.
    Cependant je ne vois pas d'obstacle à se réconcilier avec la "tantina de Burgos".
    Un petit coup d’œil vers nos ancêtres n'est certes pas critiquable non plus.
    Dans la démarche bouddhiste il y a certainement une réconciliation avec tous les êtres sensibles du passé, du présent et du futur. Cela en dépit des différences et en prenant en considération ce que nous avons en commun : cette insatisfaction inhérente à l'existence de tous les êtres. (dukkha, sanskrit : duḥkha)    Smile



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    ted
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 57
    Date d'inscription : 31/08/2011

    Re: Karma et Zen : quels textes, quelle compréhension?

    Message par ted le Jeu 20 Avr 2017 - 2:44

    Ce qui est intéressant dans la communication de Yudo, c'est de voir que, dans la science actuelle, l'approche du Bouddha se diffuse petit à petit. Cela dit, je crois qu'ils ont toujours leur petite cuillère à la main pour vider la mer et que les réponses simples comme shikantaza ne sont pas encore unanimement reconnues.

    Yudo, maître zen a écrit:J'ai ici un passage d'un livre que je suis en train de lire, et qui me paraît bien intéressant. Il s'agit d'un livre de psychologie sur le trans-générationnel, branche de la psychologie qui est en plein développement, et dont les avancées sont bien embêtantes pour les rationalistes à tout crins.

      La date/heure actuelle est Lun 20 Nov 2017 - 18:13