Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Lettre de Taiso Eka (2° Patriarche)

    Partagez
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5467
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Lettre de Taiso Eka (2° Patriarche)

    Message par Kaïkan le Ven 22 Juil 2016 - 22:32


    Lettre de Taiso Eka (2° Patriarche)


    (lettre qui, dans le Traité de Bodhidharma, suit le Traité des deux accès)


    Grâce à la méditation (dhyana) assise, vous finirez à coup sûr par percevoir votre nature originelle.
    (Cependant) même si vous concentrez et purifiez votre esprit,
    La pensée qui a surgi, ne fût-ce qu'un instant, vous entrainera (de nouveau) dans la transmigration.
    La mémoire ne peut évoquer qu'une vie dépravée
    Même si vous recherchez le Dharma et réfléchissez, vous ne pouvez échapper au karma.
    De plus en plus souillé par la transmigration, l'esprit a beaucoup de peine à atteindre l'Ultime.

    Le Sage, en entendant les huit mots, s'éveilla soudain au Principe,
    Il réalisa pour la première fois combien avaient été vaines ses six années de pratique ascétique.

    Le monde entier est rempli de créatures démoniaques
    Qui crient vainement, se lançant dans des discussions absurdes.
    Elles épiloguent sur les remèdes, mais sont incapables de guérir une seule maladie.

    (En fait) tout est calme, foncièrement dépourvu de caractères spécifiques.
    (Dans ces conditions) comment bien et mal, vrai ou faux pourraient-ils exister ?
    La naissance elle-même est non-naissance, l'extinction elle-même est non-extinction,
    Le mouvement est non-mouvement, la concentration non-concentration.

    Source du texte : Les maitres zen.


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Lumpinee
    petit fleuron
    petit fleuron

    Nombre de messages : 588
    Date d'inscription : 03/10/2010

    Re: Lettre de Taiso Eka (2° Patriarche)

    Message par Lumpinee le Sam 23 Juil 2016 - 11:07

    Kaïkan a écrit:
    Il réalisa pour la première fois combien avaient été vaines ses six années de pratique ascétique.

    Pour ma part, je trouve qu'on ne perds jamais son temps. Meme celui qui passe des années à boire et à dormir, sans rien faire de concret, ne perds pas son temps: il avait cette tendance à l'oisiveté, et je suis certain qu'il a quand meme appris des choses, et progresser, ne serait ce que par le temps qu'il a passé à ne rien faire.

    Quand on passe beaucoup de temps "inutile" aux yeux de certains, en nous, se renforce la volonté de s'élever, de changement. La contre force de toute chose.

    Si cette personne a passé 6 années de vie ascétique, difficile, par la suite, ce sera gravé dans sa mémoire qu'il a "perdu" 6 années. Et puis l'ascétisme a de bons cotés, certaines personnes devrait essayer pour se rendre compte qu'il faut profiter de la vie à 100%. Et puis elle renforce la volonté.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5467
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Lettre de Taiso Eka (2° Patriarche)

    Message par Kaïkan le Sam 23 Juil 2016 - 17:33


    Je suis d'accord avec Lumpinee sur le fait que ces six années n'ont pas été inutiles et ont certainement amenées le mûrissement du fruit.
    Je crois que la phrase :« Il réalisa pour la première fois combien avaient été vaines ses six années de pratique ascétique » signifie qu'il se rend soudain compte de l'importance de mushotoku (le sans but) et de la nécessité de pratiquer la Voie du milieu (sans excès). C'est à partir de cette découverte qu'il a commencé à enseigner. Je crois que ça correspond au premier tour de roue du dharma. J'espère qu'il y aura une confirmation de gigi ou de Yudo.


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    zanshin
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 798
    Age : 68
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: Lettre de Taiso Eka (2° Patriarche)

    Message par zanshin le Dim 24 Juil 2016 - 6:53

    tao
    Pour Yudo ce sera le premier tour de roue si ma mémoire est bonne. C'est l'enseignement, donné aux cinq ascètes qui l'accompagnaient, sur les quatre nobles vérités. Il y aura au moins deux autres tours de roue.
    Pour gigi il n'y a qu'un seul tour de roue je crois. On verra Question


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»

      La date/heure actuelle est Dim 24 Sep 2017 - 3:31