Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Sutra du Coeur, à partir du sanscrit

    Partagez
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2854
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Sutra du Coeur, à partir du sanscrit

    Message par Yudo, maître zen le Dim 16 Oct 2016 - 11:30

    Yudo a écrit:Bonjour

    Je me suis dit que j'allais vous fournir cette interprétation du Sûtra du Coeur par le maître Mike Edô Luetchford, autre héritier de maître Nishijima. Elle présente quelque intérêt.

    Traduit du sanscrit © M Luetchford 2000
    1
    Mahâ Prajñâ Pâramitâ Hridaya Sûtra

    Une traduction mot-à-mot du Sanscrit par Michael Eido Luetchford.
    Les numéros de pages renvoient au Sanskrit-English Dictionary de
    Monier Monier-Williams, et au Pali-English
    Dictionary de la Pali Text Society (PTS).

    Namari sarvajñâya.
    Evam mayâ shrutam. Ekasminsamaye bhagavânrâjagrihe viharati sma gridhrakûte parvate mahatâ bhiksusamghena sârdham mahatâ ca bodhisattvasamghena. Tena khalu samayena bhagavângambhîrâvasambodham nâma samâdhim samâpannari.
    Tena ca samayenâryâvalokiteshvaro bodhisattvo mahâsattvo gambhîrâyâm prajñâpâramitâyâm caryâm caramâna evam vyalokayati sma. Pamca skamdhâstâmshca svabhâvashûnyam vyavalokayati. Athâyusmâñchâriputro buddhânubhâvenâryâvalokiteshvaram bodhisattvametadavocat. Yari kashcitkulaputro gambhîrâyâm prajñâpâramitâyâm caryâm cartukâmari katham shiksitavyari. Evamukta
    âryâvalokiteshvaro bodhisattvo mahâsattva
    âyusmamtam shâriputrametadavocat. Yah kashcicchâriputra kulaputro vâ kuladuhitâ vâ gambhîrâyâm prajñâpâramitâyâm caryâm
    cartukâmastenaivam vyavalokayitavyam. Pamca skamdhâstâmshca svabhâvashûnyânsamanupashyati sma. Rûpam shûnyatâ shûnyataiva rûpam.
    Rûpânnaprithak shûnyatâ shûnyatâyâ na prithagrûpam. Yadrûpam sâ shûnyatâ yâ shûnyatâ tadrûpam. Evam vedanâsamjñâsamskâravi
    jñânâni ca shûnyatâ. Evam shâriputra sarvadharmâ shûnyatâlaksanâ anutpannâ aniruddhâ amalâ vimalâ anûnâ asampûrnâri.
    Tasmâttarhi shâriputra shûnyatâyâm na rûpam na vedanâ na samjñâ na samskârâ na vijñânam. Na caksurnashrotram na ghrânam na jivhâ na kâyo na mano na rûpam na shabdo na gamdho na raso na sprastavyam na dharmâri. Na caksurdhâturyâvanna manodhâturna dharmadhâturna manovijñânadhâturi. Na vidyâ nâvidyâ na ksayo yâvanna jarâmaranam na jarâmaranaksayari. Na urikhasamudayanirodhamârgâ. Na jñânam na prâptirnâprâptiri. Tasmacchâriputra aprâptirtitvena bodhisattvânâm prajñâpâramitâmâshritya viharati cittâvaranari. Cittâvarananâstitvâdatrasto viparyâsâtiktâmto nisthnirvânari. Tryadhvavyasthitâ sarvabuddhâri prajñâpâramitâmâshrityânuttarâm samyaksambodhimabhisambuddhâri.
    Tasmâjjñâtavyari prajñâpâramitâmahâmamtro mahâvidyâmamtro 'nuttaramamtro 'samasamamamtrari sarvadurikhaprashamanamamtrari satyamamithyatvât prajñâpâramitâyâmukto mamtrari. Tadyathâ. Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ. Evam shâriputra gambhîrâyâm prajñâpâramitâyâm caryâyâm shiksitavyam bodhisattvena. Atha khalu bhagavân tasmâtsamâdhervyutthâyâryâvalokiteshvarasya bodhisattvasya sâdhukâramadât. Sâdhu sâdhu kulaputra evametatkulaputra.
    Evametadgambhîrâyâm prajñâpâramitâyâm caryam cartavyam yathâ tvayâ nirdistamanumodyate tathâgatairarhadbhih. Idamavocadbhagavânâmnadamanâ âyusmâñchâriputra âryâvalokiteshvarash ca bodhisattvah sâ ca sarvâvatî parsatsadevamânusâsuragamdharvashca loko bhagavato bhâsitamabhyanamdan iti prajñâpâramitâhhdayasûtram samâptam.
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2854
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Sutra du Coeur, à partir du sanscrit

    Message par Yudo, maître zen le Dim 16 Oct 2016 - 11:45

    Yudo a écrit:les abbréviations instr., loc., etc., correspondent à des cas du sanscrit, cette langue, tout comme le latin et l'allemand, déclinant les mots. Nominatif, pour le cas du sujet de la phrase, vocatif pour le cas de l'interpellation, génitif (pour la possession, l'appartenance, (voir 's en anglais), instrumental (par le moyen de) locatif (indication du lieu) accusatif (complément d'objet direct) et je dois en oublier.

    Namah f. hommage, vénération 528
    sarvajñâya, omniscient 1185

    Hommage à l’Omniscient

    Evam ainsi, de cette manière 232
    mayâ par moi (instr de aham)
    shrutam entendu, écouté, enseigné, transmis 1101

    Ainsi l’ai-je entendu:

    Ekasmin à un (loc sg)
    samaye à/dans un lieu de rencontre, moment 1164
    bhagavân le Vénéré (nom sg)
    râjaghhe à Rajagriha (loc sg) 873
    viharati sma il passait du temps, demeurait 1003
    ghdhrakûte au Pic du Vautour (loc sg) 361, 299
    parvate m. montagne (loc sg) 609
    mahatâ avec grand (instr sg) 794
    bhiksu+samghena avec une assemblée de bhiksus (instr sg)
    sârdham avec, ensemble avec (+instr) 1210
    mahatâ avec grand (instr sg)
    ca et
    bodhisattva+samghena avec une assemblée de bodhisattvas (instr sg)

    Une fois, le Vénéré demeurait à Rajagriha au mont du Pic du Vautour, ensemble avec une grande assemblée de bhiksus et une grande assemblée de bodhisattvas.
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2854
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Sutra du Coeur, à partir du sanscrit

    Message par Yudo, maître zen le Dim 16 Oct 2016 - 12:03

    Tena samayena A cette époque, à ce moment (instr sg) 1164
    khalu ind. Certainement, qui plus est 338
    bhagavân le Vénéré (nom sg)
    gambhîra+âva profond (ava 96, âva 154 ???) 346
    sambodham m. parfaite sagesse (acc sg)
    nâma ind. Par nom, appelé 536
    samâdhim rassembler, pratique, samadhi (acc sg) 1159
    samâpannah arrivé, s’est produit, accompli, complété (nom sg) 1161
    De plus, à cette époque, le Vénéré avait complété la pratique appelée profonde sagesse parfaite.
    Tena samayena A cette époque, à ce moment
    ca         et
    âryas m. Bouddha, maître bouddhiste (nom sg) 152
    âvalokiteshvaras Avalokitesvara (nom sg)
    bodhisattvas celui dont l’essence est la parfaite sagesse, bodhisattva(nom sg)
    mahâsattvas celui dont l’essence est la grandeur, mahâsattva (nom sg)
    gambhîrâyâm f. en profondeur, profond (loc sg) 346
    prajñâpâramitâyâm f. dans la prajñâ pâramitâ (loc sg)
    caryâm         f. comportement, pratique (acc sg) 390
    caramâna en pratiquant
    evam de cette manière
    vyalokayati sma reconnu, perçu 906, 1033

    Et à ce moment-là, maître Avalokitesvara, celui dont l’essence est la grandeur et la sagesse, reconnut, en pratiquant de la sorte la pratique de la profonde prajñâ pâramitâ ,

    Pamca Cinq
    skamdhâs skandhas (nom pl)
    tâms f. ils (acc pl)
    ca        et
    svabhâva+shûnyam vide d’essence, vide d’identité propre
    vyavalokayati.       Il reconnaît, perçoit, observe 1033

    qu’il y a cinq skandhas et qu’ils sont vides (dépourvus) d’identité propre.
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2854
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Sutra du Coeur, à partir du sanscrit

    Message par Yudo, maître zen le Dim 16 Oct 2016 - 12:15

    Athâ Alors, de plus17
    yusmân vénérable (nom sg)
    Shâriputras Sariputra (nom sg)
    buddha+anubhâvena avec la dignité d’un bouddha 36
    ârya+âvalokiteshvaram Maître Avalokitesvara (acc sg)
    bodhisattvam celui dont l’essence est la sagesse
    etad ceci (nom/acc sg)
    avocat parla, dit (aoriste de vac) (+acc)

    Alors, le vénérable Sâriputra, avec la dignité d’un bouddha, dit ceci au maître Avalokitsvara, celui dont l’essence est sagesse.


    Yah En ce, (supposons) (nom)
    kashcit un certain
    kulaputras m. fils de noble famille 295
    gambhîrâyâm en profond (loc sg)
    prajñâpâramitâyâm prajñâ pâramitâ (loc sg)
    caryâm pratique, en train de pratiquer
    cartukâmah souhaite 271
    katham comment, de quelle manière, pourquoi
    shiksitavyah. Apprendre de (abl), être enseigné 1070

    Supposons qu’un certain fils de noble famille désire pratiquer dans la profonde prajñâ pâramitâ, comment peut on lui enseigner ?
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2854
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Sutra du Coeur, à partir du sanscrit

    Message par Yudo, maître zen le Dim 16 Oct 2016 - 12:30

    Evam+ukta Ainsi apostrophé
    âryâvalokiteshvaras Maître Avalokitesvara
    bodhisattvas mahâsattvas celui dont l’essence est sagesse et grandeur
    âyusmam vénérable (honorifique) (acc sg) 149
    tam ceci (acc sg)
    shâriputram Sâriputra (acc sg)
    etad il (nom sg)
    avocat dit, parla

    Ainsi apostrophé, maître Avalokitesvara, celui dont l’essence est sagesse et grandeur, dit ceci au vénérable Sâriputra:


    Yah en autant que (nom sg)
    kashcit un certain
    shâriputras Sâriputra (voc sg)
    kulaputras fils de bonne famille (nom sg)
    vâ ou
    kuladuhitâ fille de bonne famille (nom sg) 294
    vâ ou
    gambhîrâyâm en profond (loc sg)
    prajñâpâramitâyâm dans la prajñâ pâramitâ (loc sg)
    caryâm pratique
    cartukâmas souhaite
    tena en ce cas
    evam effectivement
    vyavalokayitavyam f. reconnaîtra, percevra, observera (absolutif)

    O Sâriputra, en autant qu’un certain fils ou une certaine fille de bonne famille souhaite pratiquer dans la profonde prajñâ pâramitâ, en ce cas il/elle reconnaîtra effectivement que...


    Pamca Cinq
    skamdhâs skandhas
    tâmshca et ils (acc pl)
    svabhâva+shûnyân vides d’identité (acc pl)
    samanupashyati sma il aura observé, remarqué 1154

    Il aura observé que les cinq skandhas sont vides d’identité [propre].
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2854
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Sutra du Coeur, à partir du sanscrit

    Message par Yudo, maître zen le Dim 16 Oct 2016 - 13:27

    Rûpam Forme physique (nom sg)
    shûnyatâ vacuité
    shûnyata vacuité
    eva est
    rûpam forme (acc sg)

    La forme est vacuité et la vacuité est forme

    Rûpât Forme (abl sg)
    na phthak ind. Pas autre que (+abl)
    shûnyatâ f. vacuité (nom sg)
    shûnyatâyâ f. vacuité (abl sg)
    na phthag pas autre que
    rûpam forme

    La vacuité n’est pas différente de la forme, et la forme n’est pas différente de la vacuité.

    Yadrûpam Cette form (acc sg)
    sâ f. cela (nom sg)
    shûnyatâ f. vacuité (nom sg)
    yâ f. cela (nom sg)
    shûnyatâ vacuité (nom sg)
    tadrûpam cela forme (acc sg)

    Cela qui est forme, cela est vacuité ; cela qui est vacuité, cela est forme.

    Evam De cette manière
    vedanâ la sensation,
    +samjñâ la perception,
    +samskâra la mise en forme (conceptualisation),
    +vijñânâni   la conscience (nom pl)
    ca et (enclitique)
    shûnyatâ vacuité

    De cette façon, la sensation, la perception, la conceptualisation et la conscience sont toutes vacuité.

    Evam De cette façon
    shâriputra Sâriputra (voc sg)
    sarvadharmâ toutes les entités/existences conceptuelles
    shûnyatâ+laksanâ ont les attributs de la vacuité
    anutpannâ ne pas apparaître
    aniruddhâ ne pas disparaître
    amalâ f. non impur 81, 792
    vimalâ f. non pur 979
    anûnâ f. entier, non déficient 41, 221
    asampûrnâh non surabondant 119, 1173

    De cette manière, O Sâriputra, toutes les entités ont les attributs de vacuité ; elles n’apparaissent ni ne disparaissent, elles ne sont ni impures ni pures, elles ne sont ni déficients ni surabondantes.

    Tasmât A partir de ceci
    tarhi ind. à ce moment 440
    shâriputra Sâriputra (voc sg)
    shûnyatâyâm vacuité
    na rûpam ni forme
    na vedanâ ni sensation
    na samjñâ ni perception
    na samskârâ ni conceptualisation
    na vijñânam ni conscience

    C’est pour cela, O Sâriputra, qu’à ce moment la vacuité n’est ni forme, ni sensation, ni perception, ni conceptualisation, ni conscience.
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2854
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Sutra du Coeur, à partir du sanscrit

    Message par Yudo, maître zen le Dim 16 Oct 2016 - 13:40

    Na caksus ni oeil
    na shrotram ni oreille
    na ghrânam ni nez
    na jihvâ ni langue
    na kâyas ni corps
    na manas ni esprit
    na rûpam ni apparence
    na shabdas ni son
    na gamdhas ni odeur 345
    na rasas ni goût 869
    na sprastavyam ni toucher 1296
    na dharmâh ni propriétés 510

    Il n’y a pas d’oeil, pas d’oreille, pas de nez, pas de langue, pas de corps, pas de mental.
    Ni forme, ni son, ni odeur, ni goût, ni toucher, ni propriétés.


    Na caksus dhâtus ni propriété visuelle
    yâvat pendant que
    na manas dhâtus propriétés mentales
    na dharma dhâtur ni propriété objective
    na manas vijñâna dhâtuh ni propriété de la compréhension mentale 961

    Comme il n’y a pas de propriété visuelle, il n’y a pas non plus de propriété subjective, ni objective, ni de propriété de la compréhension mentale.

    Na vidyâ ni connaissance 962
    na avidyâ ni ignorance
    na ksayas ni demeure
    yâvat comme
    na jarâmaranam ni vieillesse ni mort
    na jarâmarana+ksayah ni demeure de la vieillesse et de la mort

    Comme il n’y a ni connaissance, ni ignorance, ni demeure, il n’y a ni vieillesse ni mort, ni demeure de la vieillesse et de la mort.
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2854
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Sutra du Coeur, à partir du sanscrit

    Message par Yudo, maître zen le Dim 16 Oct 2016 - 14:06

    Na duhkha comp. pas d'insatisfaction,
    +samudaya cause productrice 1167,
    +nirodha cessation,
    +mârgâ voie, chemin

    Ni souffrance, ni origine, ni cessation, ni chemin.

    Na jñânam ni acquisition de la connsaissance 426
    na prâptis ni obtention 707
    na aprâptih ni absence d’obtention
    Ni acquisition de la connaissance, ni obtention, ni absence d’obtention.
    Tasmat Subséquemment
    shâriputra Sâriputra
    aprâptitvena par la non obtention,  (instr sg)
    bodhisattvânâm des bodhisattvas (gen pl)
    prajñâ pâramitâm prajñâ pâramitâ (acc sg)
    âshritya ind. , en pratiquant
    viharati disperse
    citta+âvaranah illusion mentale 156

    En conséquence, O Sâriputra, par la non-obtention qui pratique, la prajñâ pâramitâ des bodhisattvas disperse l’illusion mentale.

    Citta+âvaranas illusion  mentale
    na astitvâd pas une partie de la réalité (abl sg)
    atrastas sans peur 457 (pp de tras)
    viparyâsa illusion 974
    atikrâmtas surmonter
    nistha+nirvânah enraciné dans le nirvana 563

    Vu que l’illusion mentale ne fait pas partie de la réalité, sans peur ils surmontent l’illusion et sont enracinés dans le nirvâna.

    Try+adhva+vyasthitâ les trois temps distincts
    sarvabuddhâh tous les bouddas (nom pl)
    prajñâ+pâramitâm f. prajñâ pâramitâ (acc sg)
    âshritya ayant pris refuge dans 158
    anuttarâm+ excellent, suprême 33
    samyak+ véritable, correct 1181
    sambodhim parfaite connaissance, éveil 1178
    abhisambuddhâh profondément versé dans, pleinement éveillé à 73 (nom sg)

    Tous les bouddhas des trois temps distincts, ayant pris refuge dans la prajñâ pâramitâ, sont pleinement éveillés à la suprême et correcte sagesse parfaite.
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2854
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Sutra du Coeur, à partir du sanscrit

    Message par Yudo, maître zen le Dim 16 Oct 2016 - 14:21

    Tasmât De là, en conséquence
    jñâtavyah doit être connu 425
    prajñâ+pâramitâ+mahâ+mamtras mantra de la grande prajñâ pâramitâ  
    mahâ+vidyâ+mamtras mantra de la grande pénétration 963
    anuttara+mamtras mantra suprême
    asamasama+mamtrah mantra incomparable 119
    sarva+ tranquillisant
    duhkha+ pacifiant
    prashamana+ qui soigne, qui guérit toute souffrance 695
    mamtrah mantra
    satyam vrai, réel (nom sg) 1135
    amithyatvât n. non irréel, sans tromperie (nom sg) 817
    prajñâ+pâramitâyâm f. dans la prajñâ pâramitâ (loc sg)
    uktas prononcé
    mamtrah mantra, incantation
    Tadyathâ de la façon suivante:

    En conséquence, le grand mantra de la prajñâ pâramitâ mantra, le mantra de grande pénétration, le mantra suprême, le mantra incomparable, le mantra qui guérit toute souffrance, sera connu comme étant vrai et sans tromperie ; ce mantra est prononcé dans la prajñâ pâramitâ de la façon suivante :

    Gate Allé (3rd perf)
    gate allé
    pâragate allé sur l’autre rive 619
    pârasamgate joint, uni à l’autre rive
    bodhi parfaite sagesse 734
    svâhâ ind. salut, qu’une bénédiction repose sur 1284

    Allé, allé, allé sur l’autre rive, allé s’unir à l’autre rive ; salut à la sagesse parfaite.
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2854
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Sutra du Coeur, à partir du sanscrit

    Message par Yudo, maître zen le Dim 16 Oct 2016 - 14:47

    Evam De la sorte, ainsi
    shâriputra Sâriputra
    gambhîrâyâm dans la profonde
    prajñâpâramitâyâm f. dans la prajñâ pâramitâ (loc sg)
    caryâyâm f. dans la pratique (loc sg)
    shiksitavyam apprendre, se faire enseigner
    bodhisattvena par le bodhisattva (instr sg)

    Ainsi, O Sâriputra, le bodhisattva enseignera dans la pratique de la profonde prajñâ pâramitâ.

    Atha maintenant
    khalu alors
    bhagavân le Vénéré (nom sg)
    tasmât à partir ce ce
    samâdhes de la pratique (abl/gén. sg)
    vyutthâya se détournant de, apparaissant de (+abl) 1040
    ârya avalokiteshvarasya du maître Avalokitesvara (gén. sg)
    bodhisattvasya du bodhisattva (gén. sg)
    sâdhukâramadât. Il fit l’éloge (+gén.).

    Alors, le Vénéré, sortant de cette pratique, fit l’éloge de maître Avalokitsvara, celui dont l’essence est sagesse.

    Sâdhu bien
    sâdhu bien
    kulaputra fils de noble famille (voc sg)
    evam ainsi
    etat ceci, c’est
    kulaputra fils de noble famille

    Bien, bien, ô fils de noble famille, c’est bien ainsi, ô fils de noble famille.

    Evam Ainsi
    etat ceci, c’est
    gambhîrâyâm dans la profonde (loc sg)
    prajñâpâramitâyâm dans la prajñâ pâramitâ (loc sg)
    caryam la pratique, le fait de pratiquer
    cartavyam il faut/ l’on doit pratiquer (absolutif)
    yathâ selon (enclitique)
    tvayâ par toi (instr)
    nirdistam indiqué, enseigné 555
    anumodyate l’on se réjouira 37
    tathâgatais par les tathagatas (instr pl)
    arhadbhih par les vénérables (instr pl)

    C’est ainsi que la pratique dans la profonde prajñâ pâramitâ doit être pratiquée telle qu’on te l’a enseignée, et les vénérables tathagathas s’en réjouiront.

    Idam Ceci
    avocat ayant parlé, ayant dit (aoriste)
    bhagavân le Vénéré (nom sg)
    âmnadam se réjouit ??? [Pali: ânandati, être content ou ravi PTS100]
    anâ ind par là, ainsi, effectivement 27
    âyusmân m. vénérable (nom sg)
    shâriputra Sâriputra (nom sg)
    ârya+âvalokiteshvarashca et maître Avalokitesvara (nom sg)
    bodhisattvah bodhisattva (nom sg)
    sâ f. cela (nom sg)
    ca et (enclitique)
    sarvâvatî f. entier (nom sg) 1187
    parsat f. assemblée (nom sg) 609
    sad demeurant dans 1139
    evam ainsi, et
    ânusa+asura+gamdharvashca êtres humains, démons et gandharvas 140, 121, 346
    lokas espace, le monde (nom sg)
    bhagavatas du Vénéré (gén. sg)
    bhâsitam ce qui a été dit, les paroles 755
    abhyanamdan louangé ??? [Pali: abhinandati, se réjouir PTS64]
    iti ainsi
    prajñâ+pâramitâ+hhdaya+sûtram le Hrdaya Sûtra de la Prajñâ pâramitâ
    samâptam terminé, conclu, complété, fini 1161

    Le Vénéré ayant dit ceci, le vénérable Sâriputra et le bodhisattva maître Avalokitsvara, l’assemblée toute entière et le monde avec ses êtres humains, démons et gandharvas se réjouirent et firent l’éloge des paroles du Vénéré.
    Ainsi se conclut le Hrdaya Sûtra de la  prajñâ pâramitâ.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5444
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Sutra du Coeur, à partir du sanscrit

    Message par Kaïkan le Dim 16 Oct 2016 - 16:33


    Merci Yudo,

    Le découpage en plusieurs morceaux va permettre une lecture plus facile. cheers
    C'est gigi qui va apprécier... Wink


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    gigi
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 418
    Localisation : Quebec
    Humeur : metta
    Date d'inscription : 26/06/2010

    Re: Sutra du Coeur, à partir du sanscrit

    Message par gigi le Lun 17 Oct 2016 - 7:32

    Oui j'apprécie le travaille de Yudo:)
    j'ai prononcer ce mantra si souvent

    merci Yudo I love you

    avatar
    bulleOcéan
    petit fleuron
    petit fleuron

    Masculin Nombre de messages : 656
    Localisation : Demeurer nulle part
    Emploi/loisirs : zazen
    Humeur : Amour
    Date d'inscription : 15/12/2012

    Re: Sutra du Coeur, à partir du sanscrit

    Message par bulleOcéan le Lun 17 Oct 2016 - 14:24

    Puisque certaines personnes donnent beaucoup de crédibilité à Wikipedia , je lance la suggestion de voir ce qui pourrait être modifié dans la page actuelle sur le sutra du coeur
    https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C5%ABtra_du_C%C5%93ur

    Wink
    avatar
    AncestraL
    petit fleuron
    petit fleuron

    Masculin Nombre de messages : 500
    Localisation : Lille
    Emploi/loisirs : éducateur/agent de probation
    Humeur : Sat Chit Ananda
    Date d'inscription : 01/10/2012

    Re: Sutra du Coeur, à partir du sanscrit

    Message par AncestraL le Mer 19 Oct 2016 - 10:43

    Hommage à l’Omniscient !
    Ainsi l’ai-je entendu:

    Une fois, le Vénéré demeurait à Rajagriha au mont du Pic du Vautour, ensemble avec une grande assemblée de bhiksus et une grande assemblée de bodhisattvas.
    Et à ce moment-là, maître Avalokitesvara, celui dont l’essence est la grandeur et la sagesse, reconnut, en pratiquant de la sorte la pratique de la profonde prajñâ pâramitâ ,
    qu’il y a cinq skandhas et qu’ils sont vides (dépourvus) d’identité propre.

    Alors, le vénérable Sâriputra, avec la dignité d’un bouddha, dit ceci au maître Avalokitsvara, celui dont l’essence est sagesse.
    Supposons qu’un certain fils de noble famille désire pratiquer dans la profonde prajñâ pâramitâ, comment peut on lui enseigner ?

    Ainsi apostrophé, maître Avalokitesvara, celui dont l’essence est sagesse et grandeur, dit ceci au vénérable Sâriputra:
    O Sâriputra, en autant qu’un certain fils ou une certaine fille de bonne famille souhaite pratiquer dans la profonde prajñâ pâramitâ, en ce cas il/elle reconnaîtra effectivement que...
    Il aura observé que les cinq skandhas sont vides d’identité [propre].

    La forme est vacuité et la vacuité est forme
    La vacuité n’est pas différente de la forme, et la forme n’est pas différente de la vacuité.
    Cela qui est forme, cela est vacuité ; cela qui est vacuité, cela est forme.
    De cette façon, la sensation, la perception, la conceptualisation et la conscience sont toutes vacuité.
    De cette manière, O Sâriputra, toutes les entités ont les attributs de vacuité ; elles n’apparaissent ni ne disparaissent, elles ne sont ni impures ni pures, elles ne sont ni déficients ni surabondantes.
    C’est pour cela, O Sâriputra, qu’à ce moment la vacuité n’est ni forme, ni sensation, ni perception, ni conceptualisation, ni conscience.

    Il n’y a pas d’oeil, pas d’oreille, pas de nez, pas de langue, pas de corps, pas de mental.
    Ni forme, ni son, ni odeur, ni goût, ni toucher, ni propriétés.
    Comme il n’y a pas de propriété visuelle, il n’y a pas non plus de propriété subjective, ni objective, ni de propriété de la compréhension mentale.
    Comme il n’y a ni connaissance, ni ignorance, ni demeure, il n’y a ni vieillesse ni mort, ni demeure de la vieillesse et de la mort.
    Ni souffrance, ni origine, ni cessation, ni chemin.

    En conséquence, O Sâriputra, par la non-obtention qui pratique, la prajñâ pâramitâ des bodhisattvas disperse l’illusion mentale.
    Vu que l’illusion mentale ne fait pas partie de la réalité, sans peur ils surmontent l’illusion et sont enracinés dans le nirvâna.
    Tous les bouddhas des trois temps distincts, ayant pris refuge dans la prajñâ pâramitâ, sont pleinement éveillés à la suprême et correcte sagesse parfaite.

    En conséquence, le grand mantra de la prajñâ pâramitâ mantra, le mantra de grande pénétration, le mantra suprême, le mantra incomparable, le mantra qui guérit toute souffrance, sera connu comme étant vrai et sans tromperie ; ce mantra est prononcé dans la prajñâ pâramitâ de la façon suivante :
    Allé, allé, allé sur l’autre rive, allé s’unir à l’autre rive ; salut à la sagesse parfaite.

    Ainsi, O Sâriputra, le bodhisattva enseignera dans la pratique de la profonde prajñâ pâramitâ.
    Alors, le Vénéré, sortant de cette pratique, fit l’éloge de maître Avalokitsvara, celui dont l’essence est sagesse.
    Bien, bien, ô fils de noble famille, c’est bien ainsi, ô fils de noble famille.
    C’est ainsi que la pratique dans la profonde prajñâ pâramitâ doit être pratiquée telle qu’on te l’a enseignée, et les vénérables tathagathas s’en réjouiront.
    Le Vénéré ayant dit ceci, le vénérable Sâriputra et le bodhisattva maître Avalokitsvara, l’assemblée toute entière et le monde avec ses êtres humains, démons et gandharvas se réjouirent et firent l’éloge des paroles du Vénéré.
    Ainsi se conclut le Hrdaya Sûtra de la  prajñâ pâramitâ.
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3248
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Sutra du Coeur, à partir du sanscrit

    Message par Fred le Mer 19 Oct 2016 - 19:17

    La forme est vacuité et la vacuité est forme
    La vacuité n’est pas différente de la forme, et la forme n’est pas différente de la vacuité.
    Cela qui est forme, cela est vacuité ; cela qui est vacuité, cela est forme.

    Je crois avoir lu une traduction de ce sutra où on pouvait lire :
    "La forme devient vacuité, la vacuité devient forme."

    Ici ce n'est pas le cas ce qui personnellement me semble infiniment plus juste.
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3248
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Sutra du Coeur, à partir du sanscrit

    Message par Fred le Ven 21 Oct 2016 - 13:16

    Car ...

    Une différence d’un dixième de pouce d'avec elle (la voie)
    Et le ciel et la terre se trouvent séparés.

    Shin Jin Mei (extrait)

    On pourrait étendre ceci en disant :

    Une différence d’un dixième de pouce entre la vacuité et la forme,
    Et le ciel et la terre se trouvent séparés.

      La date/heure actuelle est Ven 18 Aoû 2017 - 1:24