Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    La trinité

    Partagez
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2810
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: La trinité

    Message par tangolinos le Jeu 24 Nov 2016 - 20:43

    Hihi...
    si tu ne l' as pas encore compris, c'est l'origine d' avant le avant de l' avant qui m'importe...
    Autrement dit Plank prouve que la démarche scientifique a ses limites qui correspondent bien à ma conviction que la raison est un simple outil qui a ses limites.
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1461
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: La trinité

    Message par lausm le Jeu 24 Nov 2016 - 22:30

    C'est probablement pour ce genre de raisons que quoi qu'il ait pu formuler, Dogen continuait de brûler de l'encens devant des statues de Bouddha, et de se prosterner face à ce qui est.
    Ce genre d'actions absolument fondées sur rien de rationnel ni raisonnable, mais quelque part de l'ordre de la dévotion voire de la foi en "quelque chose".
    Mais dans le zen, le quelque chose sert souvent de caution au rien : jamais vu une telle débauche rhétorique pour en fait parler de ce qui ne fait même pas écho à un seul son et qui reste bien silencieux.
    avatar
    zanshin
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 785
    Age : 68
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: La trinité

    Message par zanshin le Ven 25 Nov 2016 - 6:49

    Moi, ce que je me demande, c'est à quoi ça peut bien servir de savoir ce qu'il y avait il y a très très longtemps (milliards d'années) quand le système solaire n'existait pas encore. En quoi cela pourrait-il apporter quoi que ce soit pour notre vie quotidienne à part la satisfaction intellectuelle de dire : "Je sais un truc qui ne sert à rien".


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
    avatar
    Fred
    suprême fleuron
    suprême fleuron

    Nombre de messages : 3212
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: La trinité

    Message par Fred le Ven 25 Nov 2016 - 9:50

    Lausm a écrit:Mais dans le zen, le quelque chose sert souvent de caution au rien : jamais vu une telle débauche rhétorique pour en fait parler de ce qui ne fait même pas écho à un seul son et qui reste bien silencieux.

    C'est vrai, mais sans doute que ce silence, ce "rien", n'est pas si facile à admettre et qu'y trouver satisfaction n'est pas chose aisée à en croire la manière dont les Hommes se sont évertués à le peupler de fantasmes. Le goût du "rien" nécessite sans doute que nous apprenions à développer un palais qui ne soit pas à l'affût de saveurs spéciales, intenses, ambitieuses et probablement que telle est la visée de cette rhétorique qui donc ne consisterait pas à définir ce goût, ce qui reviendrait à verser dans le fantasme, mais à nous conduire à en faire l'expérience, expérience consistant à nous défaire de notre insatisfaction laquelle serait le fait d'un palais à la recherche de goûts intenses.
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2810
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: La trinité

    Message par tangolinos le Ven 25 Nov 2016 - 18:34

    Lausm a écrit:C'est probablement pour ce genre de raisons que quoi qu'il ait pu formuler, Dogen continuait de brûler de l'encens devant des statues de Bouddha, et de se prosterner face à ce qui est.
    Ce genre d'actions absolument fondées sur rien de rationnel ni raisonnable, mais quelque part de l'ordre de la dévotion voire de la foi en "quelque chose ».

    Je soupçonne Dogen d’avoir été imprégné d’une foi en cette  ‘’chose’’  absolument abstraite (échappant à nos sens physiques)


    Lausm a écrit:Mais dans le zen, le quelque chose sert souvent de caution au rien : jamais vu une telle débauche rhétorique pour en fait parler de ce qui ne fait même pas écho à un seul son et qui reste bien silencieux.

    Hihi… c’est bien cette attitude de ne pas pas parler de la ''chose’’ qui me plait bien dans le zen…
    Cette '’chose là’’ est indescriptible…
    Nombreuses sont les religions qui ont fait des tentatives de l’ évoquer par l’ usage de métaphores… et nous voyons bien, combien les fidèles restent cramponnés sur ces métaphores.

    zanshin a écrit:Moi, ce que je me demande, c'est à quoi ça peut bien servir de savoir ce qu'il y avait il y a très très longtemps (milliards d'années) quand le système solaire n'existait pas encore. En quoi cela pourrait-il apporter quoi que ce soit pour notre vie quotidienne à part la satisfaction intellectuelle de dire : "Je sais un truc qui ne sert à rien ».’
    Il est toujours intéressant d’ entendre les scientifiques décrire l’ évolution des manifestations… mais c’est évident qu’ils n’ arriveront pas à voir '’la grosse poule’’ qui a pondu le monde manifesté.

    @Fred
    Ce rien ?… ce n’est pas rien !
    Il y a bien quelque chose qui échappe à nos sens physiques, et qui imprègne l’ univers entier.
    Les uns diront c’est Dieu, les autres diront que c’est la nature… persistent néanmoins des lois physiques (pour ne pas dire surnaturelles) qui font que les manifestations se déploient d’une certaine manière qui ne ressemble pas vraiment au chaos qu’aurait généré le pur hasard.
    avatar
    Fred
    suprême fleuron
    suprême fleuron

    Nombre de messages : 3212
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: La trinité

    Message par Fred le Ven 25 Nov 2016 - 20:09

    Tango a écrit:Il y a bien quelque chose qui échappe à nos sens physiques, et qui imprègne l’ univers entier.

    Comment le sais-tu si cela échappe à tes sens ?
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2810
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: La trinité

    Message par tangolinos le Ven 25 Nov 2016 - 21:42

    Fred a écrit:
    Tango a écrit:Il y a bien quelque chose qui échappe à nos sens physiques, et qui imprègne l’ univers entier.

    Comment le sais-tu si cela échappe à tes sens ?
    Pour moi c'est une évidence, tout comme l' eau est mouillée.
    avatar
    zanshin
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 785
    Age : 68
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: La trinité

    Message par zanshin le Sam 26 Nov 2016 - 6:59

    tangolinos a écrit:Il est toujours intéressant d’ entendre les scientifiques décrire l’ évolution des manifestations… mais c’est évident qu’ils n’ arriveront pas à voir '’la grosse poule’’ qui a pondu le monde manifesté.
    Même si un jour il la trouve, il faudra encore trouver la poule qui a pondu la poule etc. Laughing
    Par conséquent l'utilité de toute cette recherche est quand même une question qui reste à démontrer. tongue


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
    avatar
    Lumpinee
    petit fleuron
    petit fleuron

    Nombre de messages : 587
    Date d'inscription : 03/10/2010

    Re: La trinité

    Message par Lumpinee le Sam 26 Nov 2016 - 8:10

    zanshin a écrit:Moi, ce que je me demande, c'est à quoi ça peut bien servir de savoir ce qu'il y avait il y a très très longtemps (milliards d'années) quand le système solaire n'existait pas encore. En quoi cela pourrait-il apporter quoi que ce soit pour notre vie quotidienne à part la satisfaction intellectuelle de dire : "Je sais un truc qui ne sert à rien".

    Ne t'es tu jamais demandé pourquoi on aime savoir? Pourquoi on cherche tout le temps "pourquoi"?

    Si tu te demandes pourquoi (par ex) tu vis telle ou telle chose, certains te diront qu'il est inutile de chercher, de vivre le moment présent.

    D'autres, comme Kaikan ou Lausm, se pose la question pourquoi ils en ont chié et ont cherché la cause. Et ont trouvé comme réponse "surement le karma".

    Comprendre le pourquoi du comment, outre le fait de mieux comprendre le monde qui nous entoure, permet de retrouver la source. C'est pourquoi les scientifiques se prennent tant la tete à propos de l'origine de l'univers. Ils cherchent Dieu et sa Création sans le savoir. Et mettent des limites partout, comme soi disant la plus petite distance incompressible. lol.
    avatar
    Fred
    suprême fleuron
    suprême fleuron

    Nombre de messages : 3212
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: La trinité

    Message par Fred le Sam 26 Nov 2016 - 11:23

    Tango a écrit:Pour moi c'est une évidence, tout comme l' eau est mouillée.

    C'est là que l'idée de Genjo Koan, ou "réalisation du koan comme présence", est intéressante je trouve. Ce titre d'un chapître du Shobogenzo de Dogen évoque je trouve que paradoxalement tout est visible, même l'invisible qui s'avère appartenir en tant que "présence", possibilité d'être considéré dirais-je, au "Trésor de l'Oeil de la Vraie Loi" (Shobogenzo), Oeil pour lequel rien ne serait caché si je puis dire.
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2810
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: La trinité

    Message par tangolinos le Sam 26 Nov 2016 - 18:01

    lausm a écrit:C'est probablement pour ce genre de raisons que quoi qu'il ait pu formuler, Dogen continuait de brûler de l'encens devant des statues de Bouddha, et de se prosterner face à ce qui est.
    Ce genre d'actions absolument fondées sur rien de rationnel ni raisonnable, mais quelque part de l'ordre de la dévotion voire de la foi en "quelque chose".
    Mais dans le zen, le quelque chose sert souvent de caution au rien : jamais vu une telle débauche rhétorique pour en fait parler de ce qui ne fait même pas écho à un seul son et qui reste bien silencieux.
    @lausm
    ce '’quelque chose’’ silencieux ?…. pas tant que ça… ce ne sont pas nos sens physiques qui peuvent le percevoir, mais toi qui est infirmier, ne ressens-tu pas parfois une certaine vibration, telle une reconnaissance abstraite, quand tu rends '' le petit service +'' à tes clients ?
    Perso, je me souviens quand j’ étais gosse et que je faisais usage de l’ altruisme, il y avait une délicieuse vibration qui m’ envahissait…
    aujourd’hui je ne ressens plus vraiment cette vibration, mais peut-être y suis-je habitué, mais je ressens une autre vibration qui me dérange, c’est quand je refoule cet altruisme.

      La date/heure actuelle est Mar 25 Juil 2017 - 0:31