Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    UJI - (l'être-temps) - ►being-time◄

    Partagez
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5495
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: UJI - (l'être-temps) - ►being-time◄

    Message par Kaïkan le Mer 7 Déc 2016 - 20:47

    Fred a écrit:Se sentir à l'aise, c'est bien ce que vise le bouddhisme, c'est effectivement là que tout son savoir converge à mon sens.

    Un jour un très grand moine qui est décédé maintenant m'a dit : "Regarde bien les moines autour de toi, lorsqu'ils s'expriment, même sans parler, on voit très bien s'ils ont une tension, ça se voit dans l'attitude corporelle. Lorsqu'il y a cette tension c'est qu'ils essaient d’être comme ils croient qu'il faudrait être. Si tu ne vois aucune tension, c'est qu'ils sont eux-mêmes. C'est comme ça qu'on est à l'aise. Haha "  

    Un autre jour il m'a dit : "Le satori c'est très simple. C'est : je ne sais pas. Tout simplement c'est : je ne sais pas. Haha, tu vois comme c'est simple !"


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2880
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: UJI - (l'être-temps) - ►being-time◄

    Message par tangolinos le Mer 7 Déc 2016 - 21:33

    Kaïkan a écrit:

    Un autre jour il m'a dit : "Le satori c'est très simple. C'est : je ne sais pas. Tout simplement c'est : je ne sais pas. Haha, tu vois comme c'est simple !"
    ça me rappelle une conversation avec Huanshen en 2010:
    ici
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2881
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: UJI - (l'être-temps) - ►being-time◄

    Message par Yudo, maître zen le Jeu 8 Déc 2016 - 8:43

    Comme je dis toujours, satori, c'est le substantif du verbe 悟る (satoru): percevoir, sentir, discerner, comprendre, réaliser, arriver à l'Eveil.

    C'est juste un "bon sang, mais c'est bien sûr!" cher à Gotlib. C'est aussi indéfinissable que la tarte aux pommes de votre grand-mère, et, même si celle-ci vous en a transmis la recette, et que vous réussissiez à la reproduire, il y aura quand même toujours un truc indéfinissable, sauf que vous vous en ficherez parce que vous savez que cela n'a pas d'importance.
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2880
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: UJI - (l'être-temps) - ►being-time◄

    Message par tangolinos le Jeu 8 Déc 2016 - 19:44

    @Yudo
    je suis bien d’accord avec cette idée que le satori n’ est qu’un clin d’oeil.
    Ce qui nous semblait sombre, devient lumineux.
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2881
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: UJI - (l'être-temps) - ►being-time◄

    Message par Yudo, maître zen le Dim 11 Déc 2016 - 18:36

    Vu ailleurs:

    aide-toi et le ciel t'aidera:

    pour arrêter le temps: un baiser
    pour voyager dans le temps: la lecture
    pour échapper au temps: la musique
    pour ressentir le temps: l'écriture
    pour relâcher le temps: la respiration
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2880
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: UJI - (l'être-temps) - ►being-time◄

    Message par tangolinos le Dim 11 Déc 2016 - 19:10

    @Yudo
    j’ aime bien cette évocation de l’ insaisissabilité du temps… tant le temps n’est qu’un concept qui n’ a pas vraiment de consistance absolue.

    Tiens on pourra voir ici:

    pour manger le temps: l’ignorance

    pour comprendre le temps: se laisser manger par lui
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3293
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: UJI - (l'être-temps) - ►being-time◄

    Message par Fred le Mar 13 Déc 2016 - 13:25

    Yudo, maître zen a écrit:Vu ailleurs:

    aide-toi et le ciel t'aidera:

    pour arrêter le temps: un baiser
    pour voyager dans le temps: la lecture
    pour échapper au temps: la musique
    pour ressentir le temps: l'écriture
    pour relâcher le temps: la respiration

    Ceci m'évoque une volonté de traiter le problème du temps sous son aspect psychologique, aspect que se propose en l'occurrence d'éclairer Dogen à mon avis et auquel il se restreint à dessein. En effet, par là, il s'agirait à mon sens de montrer que le temps conventionnel ne peut que produire de l'insatisfaction si en le considérant, nous cherchons à le rattacher à notre expérience vitale réelle, ou en d'autres termes, à la manière dont nous éprouvons cette dernière.

    Autrement dit, si le temps des horloges s'impose à notre conscience, il advient que son découpage ne respecte pas notre expérience réelle qui de ce fait, étant ainsi éclairée par ce découpage, tentera de se conformer artificiellement à cette donnée conventionnelle, ce qui contredira sa nature.

    Enfin, on pourrait dire que le temps réel est en fait inextricablement lié au karma : en l'occurrence, au karma du baiser, de la lecture, de la musique, de l'écriture et de la respiration.
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2880
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: UJI - (l'être-temps) - ►being-time◄

    Message par tangolinos le Mar 13 Déc 2016 - 19:04

    Il est curieux de constater qu’ en apparence, les moments de bonheur passent super-vite, et que les moments de malheur s’éternisent.

    C’est pourquoi il m’ arrive souvent de dire aux nostalgiques du temps perdu, qu’il est encore temps de trouver le moyen de se retrouver en prison… il parait que c’est là que le temps est le plus lent…haha

    En fait, le temps est vraiment quelque chose de stable, ce n’ est que notre façon de l’ appréhender qui est instable.

    Nous en revenons encore et encore à notre drame existentiel (les souffrances évoquées par Bouddha).

    Comme dirait Mussolini:’"Il vaut mieux vivre un jour comme un lion que cent jours comme un mouton ».

    Merci de ne pas me prendre pour un fan de Mussolini ou de tout autre personnage… je ne retiens que les idées des uns ou des autres, pour peu qu’elles ressemblent aux miennes.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5495
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: UJI - (l'être-temps) - ►being-time◄

    Message par Kaïkan le Mar 13 Déc 2016 - 19:47


    Aucune envie de passer un seul jour dans la peau d'un lion ni d'un mouton.
    Dans la peau d'un être humain sensible on peut vivre ceci  :

    pour arrêter le temps: un baiser
    pour voyager dans le temps: la lecture
    pour échapper au temps: la musique
    pour ressentir le temps: l'écriture
    pour relâcher le temps: la respiration

    Voilà un programme intéressant...  Very Happy


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3293
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: UJI - (l'être-temps) - ►being-time◄

    Message par Fred le Mar 13 Déc 2016 - 19:58

    Aucune envie de passer un seul jour dans une peau. Shocked
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2880
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: UJI - (l'être-temps) - ►being-time◄

    Message par tangolinos le Mar 13 Déc 2016 - 20:21

    Fred a écrit:Aucune envie de passer un seul jour dans une peau. Shocked

    haha... et pourtant tu es bien manifesté dans ta peau... il s'agit alors de choisir quoi en faire de cette peau... agir, ne pas agir ?... to be, or not to be ?... that is the question.
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3293
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: UJI - (l'être-temps) - ►being-time◄

    Message par Fred le Mar 13 Déc 2016 - 20:30

    Tango a écrit:haha... et pourtant tu es bien manifesté dans ta peau...

    Je ne nierais pas cela conventionnellement parlant.
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1102
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: UJI - (l'être-temps) - ►being-time◄

    Message par Zenoob le Mer 14 Déc 2016 - 14:43

    Bordel moi en ce moment je préfèrerais être un mouton, un chat, enfin, une bestiole tranquille qui se pose pas de question et qui souffre pas, quoi. Il y a quand même un problème à être humain, c'est cette foutue souffrance, les bestioles n'ont pas ça... Les bestioles sont vraiment UJI, et n'ont même pas besoin de le savoir. J'ai toujours été frappé par ça, par exemple, j'ai déjà vu des chèvres blessées, elles font simplement avec leur douleur, elles mangent, elles sortent, elles font leur vie de chèvre, la douleur est là mais ce n'est pas un problème particulier pour elle, c'est leur vie...

    Moi quand ça ne va pas je m'arqueboute (?) contre tout, je résiste, je ne supporte pas la moindre contrariété...
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3293
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: UJI - (l'être-temps) - ►being-time◄

    Message par Fred le Sam 31 Déc 2016 - 11:45

    Fût un temps où la notion de présent me posait un véritable problème. Mon mental s'était emparé d'elle de telle sorte que je m'escrimais à essayer de saisir ce présent comme une chose existant véritablement en soi. Par exemple, lorsque j'écoutais le clapotis d'une rivière, j'essayais de trouver l'endroit temporel exact où ce bruit avait lieu. Cette recherche me mettait dans une posture fort inconfortable et très frustrante.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5495
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: UJI - (l'être-temps) - ►being-time◄

    Message par Kaïkan le Sam 31 Déc 2016 - 21:05


    Oui c'est exact, ce présent éternel qui se renouvelle à chaque moment ne peut être saisi. Et puis ces moments que nous vivons dans l'instant ont aussi une durée variable. De plus notre conscience est souvent en mouvement à repenser au passé ou bien à imaginer l'avenir. Par conséquent la façon dont nous concevons le temps est très subjective que ce soit un instant ou une année.
    Aujourd'hui nous fêtons le nouvel an qui va surgir à minuit et certains penseront : "Cette année écoulée je ne l'ai pas vue passer".   Exclamation  Il y a des instants qui nous marquent très fort et parfois, ce sont des mois voir des années, qui ont comme disparus subrepticement.  



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1472
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: UJI - (l'être-temps) - ►being-time◄

    Message par lausm le Lun 2 Jan 2017 - 15:15

    Fred a écrit:Fût un temps où la notion de présent me posait un véritable problème. Mon mental s'était emparé d'elle de telle sorte que je m'escrimais à essayer de saisir ce présent comme une chose existant véritablement en soi. Par exemple, lorsque j'écoutais le clapotis d'une rivière, j'essayais de trouver l'endroit temporel exact où ce bruit avait lieu. Cette recherche me mettait dans une posture fort inconfortable et très frustrante.

    J'ai tenté, dans mon boulot d'infirmier, de saisir le moment où j'ai pu assister au décès de certains patients (j'estime que c'est un privilège), et de saisir le moment où ça passe de vivant à mort.
    Je n'ai jamais réussi.
    Ce truc est réellement insaisissable.
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3293
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: UJI - (l'être-temps) - ►being-time◄

    Message par Fred le Sam 21 Jan 2017 - 19:40

    On n’en finira jamais en effet de s’étonner de la nature insaisissable de la réalité. Nos mains sont probablement de ce fait de la nature du feu et lorsque nous saisissons quelque chose, cela se transforme en cendres c’est à dire peut être en la matière même propre à susciter notre étonnement. Ce dernier serait d'ailleurs probablement le motif de toutes saisies ainsi que de ce fait, celui pour lequel nous avons été conçus avec des mains.
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2880
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: UJI - (l'être-temps) - ►being-time◄

    Message par tangolinos le Sam 21 Jan 2017 - 21:11

    Fred a écrit:On n’en finira jamais en effet de s’étonner de la nature insaisissable de la réalité.
    Comme diraient les Amérindiens, ce n'est pas nous qui pouvons saisir la réalité...ce ne peut être qu'elle qui nous saisisse.
    Nos mains sont probablement de ce fait de la nature du feu et lorsque nous saisissons quelque chose, cela se transforme en cendres
    Les cendres sont les minéraux qui persistent (tangiblement parlant), au delà de ce qu'est le feu tangiblement manifesté... il serait illusoire de valoriser ce qu'on jette à la poubelle comme étant la preuve que tout ce qu'on a consommé était égal au néant.
    c’est à dire peut être en la matière même propre à susciter notre étonnement. Ce dernier serait d'ailleurs probablement le motif de toutes saisies ainsi que de ce fait, celui pour lequel nous avons été conçus avec des mains.
    haha...je ris tant il est impossible de savoir à qui appartiennent les mains que tu évoques...les tiennes ?...ou celles que tu as ?...sont-elles vraiment les tiennes ?
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5495
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: UJI - (l'être-temps) - ►being-time◄

    Message par Kaïkan le Sam 21 Jan 2017 - 22:12

    Fred a écrit:On n’en finira jamais en effet de s’étonner de la nature insaisissable de la réalité. Nos mains sont probablement de ce fait de la nature du feu et lorsque nous saisissons quelque chose, cela se transforme en cendres c’est à dire peut être en la matière même propre à susciter notre étonnement. Ce dernier serait d'ailleurs probablement le motif de toutes saisies ainsi que de ce fait, celui pour lequel nous avons été conçus avec des mains.

    N'oublions pas que c'est autour du poignet de la main gauche que nous portons la montre bracelet.
    Ceci afin de ne pas oublier le temps qui passe.
    Par conséquent même les digressions les plus improbables ne nous font pas oublier UJI l'être-temps.


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3293
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: UJI - (l'être-temps) - ►being-time◄

    Message par Fred le Sam 21 Jan 2017 - 22:19

    Tango a écrit:Les cendres sont les minéraux qui persistent (tangiblement parlant), au delà de ce qu'est le feu tangiblement manifesté... il serait illusoire de valoriser ce qu'on jette à la poubelle comme étant la preuve que tout ce qu'on a consommé était égal au néant.

    C'est pourquoi je ne parle pas de néant relativement à ces cendres, mais de "matière propre à susciter l'étonnement." C'est ce qu'on peut comprendre lorsqu'on lit la phrase en entier.

    Pardon Kaïkan, c'est la remarque de Lausm qui a suscité cette réflexion. Tu as raison, cherchons effectivement à ne pas trop nous éloigner des sujets.
    avatar
    zanshin
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 806
    Age : 68
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: UJI - (l'être-temps) - ►being-time◄

    Message par zanshin le Dim 22 Jan 2017 - 5:50

    Je trouve aussi le post de Lausm très intéressant parce que j'ai aussi eu l'occasion d'accompagner de nombreuses personnes en fin de vie. J' étais en début de carrière dans une clinique spécialisée dans les soins des cancers en phase terminale. Par contre je n'ai pas eu l'impression de manquer ce moment, même si ce n'est pas à la seconde près, c'est quand même assez précis je trouve pour vraiment vivre le moment de ce départ. Ce que j'ai trouvé le plus surprenant c'est la force de caractère de la plupart de ces gens qui ont connu des souffrances indicibles et qui partaient tranquillement en nous disant de ne pas s'inquiéter. Pour eux le temps étaient venu et j'ai l'impression qu'ils avaient une compréhension de UJI tout à fait inattendue. Smile


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
    avatar
    Lumpinee
    petit fleuron
    petit fleuron

    Nombre de messages : 588
    Date d'inscription : 03/10/2010

    Re: UJI - (l'être-temps) - ►being-time◄

    Message par Lumpinee le Mar 24 Jan 2017 - 8:48

    Kaïkan a écrit:Un jour un très grand moine qui est décédé maintenant m'a dit : "Regarde bien les moines autour de toi, lorsqu'ils s'expriment, même sans parler, on voit très bien s'ils ont une tension, ça se voit dans l'attitude corporelle. Lorsqu'il y a cette tension c'est qu'ils essaient d’être comme ils croient qu'il faudrait être. Si tu ne vois aucune tension, c'est qu'ils sont eux-mêmes. "  

    Un mec pas moine, ni grand (Very Happy), a dit aussi que la concentration d'une personne était inversement proportionnelle à la tension dans son corps.

    J'dis ça, j'dis rien.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5495
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: UJI - (l'être-temps) - ►being-time◄

    Message par Kaïkan le Mar 24 Jan 2017 - 22:42


    Le Bouddha (Un mec pas moine, ni grand ( Very Happy ), a enseigné la Voie du milieu.
    La meilleure concentration c'est quand tension et détente sont équilibrés.
    À bon entendeur salut! Laughing


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3293
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: UJI - (l'être-temps) - ►being-time◄

    Message par Fred le Mer 25 Jan 2017 - 20:20

    Il faudra en tous les cas plus que l'épaisseur d'un fil de nylon pour que le funambule tienne en équilibre. baboo
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5495
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: UJI - (l'être-temps) - ►being-time◄

    Message par Kaïkan le Jeu 26 Jan 2017 - 20:39

    Fred a écrit:Il faudra en tous les cas plus que l'épaisseur d'un fil de nylon pour que le funambule tienne en équilibre. baboo

    C'est loin d'être facile. C'est finalement à force de pratiquer que l'oscillation entre concentration et observation diminue son ampleur pour se stabiliser. C'est là qu'on est dans une tension juste, une tension-détente comme on l'enseignait dans l'AZI au temps de Steph et Étienne.
    Si on observe trop on s'agite c'est sanran.
    Si on se concentre trop on s'assoupit c'est kontin (prononcé konchin).
    En équilibre on peut entrer en samàdhi.
    Ce samâdhi peut devenir naturel et se produire aussi pendant les travaux manuels, comme les musiciens qui "s'oublient" en se donnant à fond dans leurs improvisations.  Very Happy


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "

      La date/heure actuelle est Mer 18 Oct 2017 - 13:13