Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Qui pratique seul zazen sans aller dans un dojo ?

    Partagez
    avatar
    Pax
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 36
    Age : 42
    Localisation : Poitiers
    Date d'inscription : 31/10/2014

    Qui pratique seul zazen sans aller dans un dojo ?

    Message par Pax le Mer 14 Déc 2016 - 22:16

    Bonjour,

    Y en a t il qui pratiquent le zazen seuls chez eux car ils ne peuvent pas aller dans un dojo ? Comme c est mon cas.
    Y arrivez vous ? Quelles sont vos difficultés ?
    Arrivez vous a vous motiver ? A garder la régularité ?
    Ca m intéresserait d échanger avec ceux dont c est le cas.

    Merci
    Pax
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2842
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Qui pratique seul zazen sans aller dans un dojo ?

    Message par Yudo, maître zen le Jeu 15 Déc 2016 - 8:06

    C'est ce que je fais depuis que je me suis rendu compte qu'il valait mieux être seul qu'en mauvaise compagnie. Dans ma lignée, on insiste énormément sur la pratique quotidienne. Et dans la plupart des cas, la pratique quotidienne n'est pas possible en dojo.
    Un vieux monsieur en compagnie de qui je pratique souvent me disait à quel point sa pratique avait changé depuis que, selon ma recommandation, il s'était mis à pratiquer chez lui.

    J'ai longtemps, malgré mes réticences face à leurs "doctrines" (ou absence de) conseillé quand même aux gens de fréquenter les dojos deshimaristes (Azédistes ou Kosenistes). Et puis, constatant à quel point ils sont déviants, même (et surtout, malheureusement) dans les cas de gens sincères, j'ai fini par penser qu'il fallait plutôt rompre.

    En effet, ce qui est subrepticement enseigné dans ces dojos, c'est la dureté, l'obéissance, l'insensibilité à autrui, et surtout la rigidité physique et mentale. Une illustration particulièrement puissante des premières lignes du poème "La Grande Voie n'est pas difficile: il suffit d'éviter de trier et choisir. Si on dévie de l'épaisseur d'un cheveu, on se retrouve éloigné comme du ciel à la terre."
    avatar
    Frantzus-Magnus
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 38
    Date d'inscription : 03/03/2010

    Re: Qui pratique seul zazen sans aller dans un dojo ?

    Message par Frantzus-Magnus le Jeu 15 Déc 2016 - 9:42

    Salut,
    Pour ma part je pratique aussi seul.
    J’ai pratiqué pendant 4 ans, deux à trois fois par semaine dans un dojo mais entre les querelles d’égo, les allégeances à faire à tel ou tel maitre j’ai un peu laissé tomber.
    En plus à l’époque je me suis peté un genou avec impossibilité de pratiquer pendant un mois car la « vrai » posture que l’on devait prendre c'était demi lotus ou lotus complet.

    Entre les enfants et le boulot je m’efforce de faire zazen  le plus souvent possible même que 10 minutes …j’aime l’analogie de Nishijima qui compare zazen à une cloche que l’on frappe tous les jours  et qui résonne ainsi en continuité.
    Ce qui m'aide : un peu de rigueur et surtout la constatation que sans la pratique de zazen je me sens moins bien au quotidien.
    Alors des fois c’est plus compliqué de s’assoir mais au moins je peux me mettre en quart de lotus ou en posture birmane sans que quelqu’un me le reproche …comme disait Renaud « vivre libre c’est souvent vivre seul ça fait peut être mal au bide mais c’est bon pour la gueule »
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1089
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Qui pratique seul zazen sans aller dans un dojo ?

    Message par Zenoob le Jeu 15 Déc 2016 - 16:52

    Salut !

    J'ai pratiqué seul la plupart du temps, et en ce moment je vais dans deux dojos, de temps en temps.

    Mais la base de ma pratique est solitaire.

    Comment je fais ? C'est simple : je m'assois 30 minutes quand je me lève, et 30 minutes avant de me coucher. Je n'ai pas de motivation particulière, je le fais et c'est tout, quoi qu'il arrive. Au début, ce qui m'aidait, c'est simplement la volonté de rester avec ce que j'éprouvais. J'en avais marre de me rejeter moi même, de rejeter certaines choses douloureuses et de fuir. J'ai donc fait un pacte avec moi même : quoi qu'il arrive, je m'assois avec, tous les jours, matin et soir. Et puis c'est devenu "normal". La motivation principale, c'est aussi qu'on se sent beaucoup mieux en faisant ça qu'en ne le faisant pas.
    avatar
    Fred
    suprême fleuron
    suprême fleuron

    Nombre de messages : 3212
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Qui pratique seul zazen sans aller dans un dojo ?

    Message par Fred le Jeu 15 Déc 2016 - 18:46

    J'ai presque seulement pratiqué seul. Mais je ne suis pas mécontent d'être allé quelque fois dans des dojos me faire corriger au niveau de la posture.
    avatar
    Pax
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 36
    Age : 42
    Localisation : Poitiers
    Date d'inscription : 31/10/2014

    Re: Qui pratique seul zazen sans aller dans un dojo ?

    Message par Pax le Jeu 15 Déc 2016 - 19:41

    Merci pour vos réponses.

    Il y a du positif a aller dans un dojo corriger la posture le groupe qui porte, l ambiance...
    Et du négatif certains egos , des dérives, et des horaires pas toujours compatibles.

    Je vous ai répondu à chacun en mp de bien vouloir m aider en me décrivant en détail votre pratique assise posture respiration....

    Je crois que j ai oublié de vous demander si en plus de l assise vous lisez étudiez es ouvrages sur le zen ?

    Merci de bien vouloir m aider
    Pax
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2842
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Qui pratique seul zazen sans aller dans un dojo ?

    Message par Yudo, maître zen le Jeu 15 Déc 2016 - 21:02

    Je peux vous recommander "Face au vrai dragon" de Gudo Wafu Nishijima.

    Les exemplaires sont disponibles chez moi.
    avatar
    Anshu
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 48
    Age : 57
    Localisation : Nantes
    Emploi/loisirs : Bof aucun intérêt !!!!!
    Humeur : Ici et maintenant ?
    Date d'inscription : 03/09/2008

    Re: Qui pratique seul zazen sans aller dans un dojo ?

    Message par Anshu le Lun 19 Déc 2016 - 13:04

    Pax a écrit:Bonjour,

    Y en a t il qui pratiquent le zazen seuls chez eux car ils ne peuvent pas aller dans un dojo ? Comme c est mon cas.
    Y arrivez vous ? Quelles sont vos difficultés ?
    Arrivez vous a vous motiver ? A garder la régularité ?
    Ca m intéresserait d échanger avec ceux dont c est le cas.

    Merci
    Pax

    Bonjour,

    J'ai passé plusieurs années complètement isolé à pratiquer zazen (moins régulièrement que maintenant), mais je me suis aperçu que je pouvais me perdre, m'égarer... et je n'arrivais pas à avoir une régularité dans mes méditations. Il m'est arrivé de dire " Bon pas pour aujourd'hui..."
    Depuis je fais zazen chaque jour chez moi seul, je rejoins le groupe http://www.zen-occidental.net/pour des retraites et j'accueille quelques personnes pour une pratique hebdomadaire à mon domicile.

    Nous avons besoin de soutien dans la pratique, nous avons besoin de "règles" pour méditer, et lorsque nous sommes seuls, le risque est de passer outre ces "règles" et d'accommoder notre méditation. Cela a été le cas en ce qui me concerne lorsque je suis resté isolé.

    La pratique en commun permet de prendre soin de la méditation, des autres pratiquants. C'est un équilibre subtil dans lequel il ne doit pas y avoir d'allégeance au Maître, ni de lutte de pouvoir, ni de manipulation... Mais d'accord avec Yudo : "Si on dévie de l'épaisseur d'un cheveu, on se retrouve éloigné comme du ciel à la terre".

    Pax a écrit:Je crois que j ai oublié de vous demander si en plus de l assise vous lisez étudiez es ouvrages sur le zen ?

    Merci de bien vouloir m aider
    Pax

    Il y a quelques années maintenant je me posais la même question cf : http://www.zen-occidental.net/faq3.html#Z3 depuis je lis les sutras, des livres sur le zen.
    Mais à mon sens toutes ces lectures doivent être digérer, insérer, méditer par le corps, par la pratique. Cela ne doit pas rester une lecture intellectuelle.
    En recommandation je peux citer :


    • d'Eric Rommeluère :
      "S'asseoir tout simplement  - L'art de la méditation zen" un très bon livre d'Eric Rommeluère. Il est accessible facilement.
      "Les Bouddhas naissent dans le feu" - Un livre qui incite à se jeter dans la voie de la Grandeur
      "Le Bouddhisme n'existe pas" - A lire après les 2 autres à mon sens.

      De Shunryu Suzuki :
      "Esprit Zen, Esprit neuf" et "Libre de soi, libre de tout"  2 classiques qu'il ne faut pas louper.

      De Bernie Glassmann :
      "L'art de la paix" et "Comment accommoder sa vie à la manière zen"  sont des livres enracinés dans notre société actuelle.

      Les soutras :
      Soutras de Vimalakirti - Soutras du filet de Brahmä - Soutras du Lotus - Soutra des 10 terres - Soutra de l'entrée à lanka. Tous les soutras sont à lire comme des épopées, il n'est pas nécessaire de tout comprendre, mais il faut se laisser porter et demander quelques clés à un enseignant.


    Les mains jointes - Anshu
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5430
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Qui pratique seul zazen sans aller dans un dojo ?

    Message par Kaïkan le Lun 19 Déc 2016 - 16:39


    C'est vrai que j'ai pratiqué longtemps dans un dojo et fait de nombreuses sesshins pendant plus d'une douzaine d'années. Après je pratiquais dans mon dojo et les membres sont devenus indépendants, ont créés leur propre dojo, finalement je suis seul la plupart du temps et ça se passe très bien, je n'ai aucun problème.
    Pour moi ce n'est pas très compliqué de faire une heure ou une heure trente le matin au lever, un peu plus court au coucher.
    Je suis persuadé que zazen seul c'est excellent lorsqu'on en a la possibilité. Au début, il est préférable de se confronter parfois au zazen dans un dojo pour voir si la posture est bonne. Quand on est suffisamment expérimenté ça roule plutôt bien...  Wink


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    gigi
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 414
    Localisation : Quebec
    Humeur : metta
    Date d'inscription : 26/06/2010

    Re: Qui pratique seul zazen sans aller dans un dojo ?

    Message par gigi le Lun 19 Déc 2016 - 20:24

    Quelques contemplations ?

    Le souffle du vent sur les joues
    Le moineau au repos
    Le flocon de neige qui se dépose

    Voilà quelques lectures du cœur  Smile
    avec metta
    gigi
    avatar
    zanshin
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 785
    Age : 68
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: Qui pratique seul zazen sans aller dans un dojo ?

    Message par zanshin le Mar 20 Déc 2016 - 5:58

    Il y a aussi dans la façon dont on préfère pratiquer comment on se sent dans un groupe.
    Certains on l'instinct grégaire très fort et d'autres beaucoup moins. Smile


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
    avatar
    bulleOcéan
    petit fleuron
    petit fleuron

    Masculin Nombre de messages : 656
    Localisation : Demeurer nulle part
    Emploi/loisirs : zazen
    Humeur : Amour
    Date d'inscription : 15/12/2012

    Re: Qui pratique seul zazen sans aller dans un dojo ?

    Message par bulleOcéan le Ven 30 Déc 2016 - 17:14

    Il est vrai que je fais zazen chez moi tous les jours en me levant vers 03h30 ou 04h00 du matin ( la semaine consistant à  2 zazen entrecoupés de kin hin. Fin de semaine je m'adapte à l'horaire de couple et varie les heures )   sinon avec les journées chargées  dans mes conditions de vie actuelles   il me serait impossible de le faire à d'autres moments.
    Il est vrai aussi que parfois je vais dans un dojo le soir, pour l'instant rarement en raison de mes horaires ,etc..
    Dans ce cas il y aura eu la pratique du matin chez moi + celle du soir au dojo.

    Mais que que je sois chez moi , dans un dojo ou ailleurs, je ne le distingue pas comme une pratique qu'on dit "seul" ou qu'on dit "avec d'autres" car à tout instant nous sommes reliés à tout  .  Zazen lui même actualise l'univers entier avec tous les êtres, tout comme chaque instant , instant après instant.

    Je ne fais pas d'effort et il n'y a pas de motivation pour m'y inciter.
    Je l'ai tout simplement intégré comme n'importe quelle activité habituelle que nous faisons quotidiennement, répétitivement : manger, boire,  se brosser les dents,  travailler etc.
    Et également ces activités actualisent l'univers entier.
    Totalement dans la plénitude de l'instant.

    Tous , zazen et  activités quotidiennes, comme actualisation de cette interdépendance,  de l'Amour inconditionnel, du don, de la compassion que nous faisons à   tous les êtres, à soi même, à l'univers.

    Gassho
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1461
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: Qui pratique seul zazen sans aller dans un dojo ?

    Message par lausm le Lun 2 Jan 2017 - 15:09

    Après quatorze ans de bons et loyaux services d'une pratique orthodoxe en dojo et moultes sesshins, et suivi cinq ans le master au décours de cette période, m'étant retrouvé isolé par non-choix, que faire?
    Déjà traverser la culpabilité du dogme : "si tu pratiques seul tu vas devenir un déviant potentiellement pathologique d'illusions dharmiques."
    Ce dogme est fort, car il sert principalement à river les pratiquants au dojo et dirigeants.
    De plus en plus de gens pratiquent seuls, et ayant fait une formation mbsr (médit pleine conscience), c'est essentiellement ce qu'on apprend : être autonome et non dépendant.
    Car la pratique, c'est un acte individuel (ou un non acte, si on veut), et ça ne regarde en fait que soi.
    Que peut-on dire qu'un critère serait de s'asseoir tant d'heures, tant de fois?
    Perso je n'ai plus de critères pour ça...parfois mieux vaut sortir dans les bois que se forcer à s'asseoir si c'est pour se contraindre, il faut avoir une vision large des besoins de son corps et esprit, et je pense que c'est complétement dans l'esprit de résoudre sa souffrance qu'a enseigné le Bouddha.

    Donc j'ai des périodes, c'est selon, plus de règles, en fait c'est expérimenter, sentir, chercher, éprouver, mais pas trop de règles rigides ni de dogmes. Si ça fait plus de bien, alors de toutes façons le faire n'aura pas le goût de la contrainte.
    Mais je me suis privé de tant de choses à vivre quand j'étais jeune pour répondre au dogme de pratiquer pratiquer pratiquer, qu'aujourd'hui je considère que vivre, prendre du bon temps (sans addiction ni hyperconsumérisme ni égocentrisme forcené), n'est pas antinomique avec la pratique, et peut aussi être la pratique elle-même.
    et parfois la vie a des priorités.
    Parfois aussi, une thérapie est mieux que se forcer à pratiquer dans certaines circonstance, à mon humble avis.
    MAis c'est mon expérience, subjective et partiale, qui peut parler à certains et ne pas convenir à d'autres.
    avatar
    fleurdecerisier
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 112
    Date d'inscription : 01/02/2012

    Re: Qui pratique seul zazen sans aller dans un dojo ?

    Message par fleurdecerisier le Mar 21 Mar 2017 - 9:49

    Je pratique seule aussi, régulièrement ? on ne peut pas vraiment dire ça. C'est par période où je ressens le besoin et là j'arrive à m'asseoir régulièrement pendant un certain temps.
    Je n'ai plus envie d'aller voir les dojos qui m'entourent à droite et à gauche car ils sont tous affiliés à l'AZI ou que sais-je et ça me fatigue.
    Je préfère pratiquer comme ça (en ayant comme "objectif" de le faire vraiment le plus régulièrement possible un jour ) et rejoindre un groupe sur une journée à Paris ou sur des sesshins de 3/4 jours dont je sais que les personnes sont des gens vraiment fiables.

    Ca me va bien de fonctionner de cette façon. Et puis honnêtement, dans un dojo de L'AZI je ne vois pas ce que j'apprendrais, ça peut paraître présomptueux de dire ça, mais autant que je fasse zazen chez moi et que je rejoigne des "vraies personnes "qui pratiquent dans l'esprit du zen .
    j'en apprends beaucoup plus rien qu'a leur contact qu'a payer 3 euros dans un dojo de l'AZI.

    Et puis, le système de pratique plus condensée sur une journée complète ou quelques jours me permet de rentrer encore plus dans le rythme de la pratique et cela m'est vraiment bénéfique!

    Smile
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1089
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Qui pratique seul zazen sans aller dans un dojo ?

    Message par Zenoob le Mar 21 Mar 2017 - 11:42

    Salut !

    Perso je fréquente deux dojos azi en ce moment. Si certains kusen m'agacent (de par le fait même qu'il y en ait), et si je me rends compte que je suis assez peu d'accord avec les gens avec qui je discute de la pratique, je trouve tout de même très riche, quoi qu'il en soit et quoi qu'on en pense, de partager l'assise et le silence avec d'autres. Un être humain assis en silence reste un être humain assis en silence, qu'il soit de l'azi ou d'ailleurs.
    avatar
    fleurdecerisier
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 112
    Date d'inscription : 01/02/2012

    Re: Qui pratique seul zazen sans aller dans un dojo ?

    Message par fleurdecerisier le Mar 21 Mar 2017 - 12:49

    Zenoob a écrit:Salut !

    Un être humain assis en silence reste un être humain assis en silence, qu'il soit de l'azi ou d'ailleurs.

    j'entends ta réfléxion... et je la trouve plutôt belle...
    Smile
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2842
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Qui pratique seul zazen sans aller dans un dojo ?

    Message par Yudo, maître zen le Mar 21 Mar 2017 - 21:12

    Certes, c'est comme tu dis, lorsqu'ils sont trop bavards. Une fois, j'étais à Paris, un dimanche, et je me suis dit, "tiens, je vais aller faire zazen à Tolbiac"

    Mais entre le bruit du kyosaku pendant la première partie, et le blabla du kusen dès le kin hin, puis sans interruption durant toute la deuxième partie, je me suis demandé, où était zazen là-dedans.
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1089
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Qui pratique seul zazen sans aller dans un dojo ?

    Message par Zenoob le Mer 22 Mar 2017 - 9:14

    Ouais, c'est chiant. Là où je vais j'ai de la chance : dans un des dojos, il n'y a pas de kusen du tout, donc c'est 1h30 en silence ; dans l'autre, il y a un petit kusen durant le second zazen et c'est tout.

    Moi qui ai pratiqué seul pendant un bout de temps, et qui me suis mis à aller au dojo assez récemment, je trouve que c'est vraiment intéressant. Je m'accroche, parce que c'est difficile, plus difficile que tout seul pour moi. Mais je découvre plein de choses sur moi et mon rapport aux autres, ce que j'y projette. Selon la personne à côté de qui je suis assis, il ne se passe pas les mêmes choses. On sent aussi énormément la différence entre la présence de certains en silence, et ce qu'ils disent hors de la pratique. Certains racontent n'importe quoi mais sont très présents, très agréables ; d'autres jouent les sages mais sont plutôt chaotiques ; etc.

    Il y a aussi quelque chose de fort à partager les petits rituels. Au début je détestais ça, puis j'ai assez vite compris que c'était indispensable, un moyen de remettre dans un cadre social ce que les gens viennent de vivre pendant leur zazen, un moyen aussi de le laisser de côté pour faire quelque chose avec les autres et ne plus être centré que sur soi.

    Tout ça me donne envie d'aller en Sesshin, il faudrait que je me lance, j'ai toujours eu trop peur...
    avatar
    Fenrir
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 113
    Date d'inscription : 01/05/2014

    Re: Qui pratique seul zazen sans aller dans un dojo ?

    Message par Fenrir le Mer 22 Mar 2017 - 11:44

    Il y a plusieurs facteurs qui peuvent amener à distinguer différentes pratiques.

    L'angle "seul" ou "en dojo" en est un , mais on pourrait aussi en rajouter (en acceptant de n'être pas orthodoxes), comme par exemple "dehors / dedans" (j'entends par là méditer à l'extérieur, dans la "nature", ou à l'intérieur).

    Je rejoins beaucoup ce qu'écrit BulleOcéan : "Mais que que je sois chez moi , dans un dojo ou ailleurs, je ne le distingue pas comme une pratique qu'on dit "seul" ou qu'on dit "avec d'autres" car à tout instant nous sommes reliés à tout."

    Pourtant bien sûr ce n'est pas la même expérience, la façon d'être relié étant nettement plus évidente quand on médite avec d'autres. Mais chaque zazen est différent, et il est pour moi très important de rester un éternel débutant (enfin éternel, n'exagérons rien  Laughing ) et de ne pas catégoriser. Car comme je l'ai dit au début de ce message, quitte à vouloir catégoriser (zazen seul / zazen en groupe) on risquerait de ne jamais terminer le découpage (zazen du matin / zazen du soir) (zazen fatigué / zazen reposé) (zazen réussi / zazen raté) (zazen d'intérieur / zazen d'extérieur) etc... Et ce serait alors comme la parabole de Bouddha : ne pas vouloir enlever la flèche qui nous transperce tant que l'on ne sait pas qui l'a tirée sur nous, de quel bois elle est faite, à quelle vitesse elle volait etc...

    Zazen c'est essayer d'enlever cette flèche ; penser et catégoriser zazen, c'est amusant, mais ce n'est plus du tout la pratique. On risque d'accumuler de prétendues connaissances, croire qu'on sait, on risque de se trimbaler avec des guirlandes faites de perles de zazen passées, et la voie qui permet d'accéder à l'instant est vite encombrée.

      La date/heure actuelle est Mar 25 Juil 2017 - 0:33