Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Etre ou ne pas être un minable: un autre texte de Brad Warner

    Partagez
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Etre ou ne pas être un minable: un autre texte de Brad Warner

    Message par Yudo, maître zen le Mer 8 Fév 2017 - 10:19

    Un autre texte de Brad Warner qui me paraît extrêmement d'actualité, à partir d'une paraphrase du Shoaku Makusa du Shôbôgenzô de maître Dôgen:

    Brad Warner a écrit:Etre un minable et ne pas être un minable
    Publié par Brad le 6 février 2017

    Il semble qu'il y a autant de gens qui se servent d'une idéologie "progressive" comme excuse pour être minables qu'il y en a qui se servent d'une idéologie "conservatrice" pour être minables.

    Un type de droite qui se comporte en minable est un minable. Un type de gauche qui se comporte en minable est un minable. Leurs idéologies respectives ne sont qu'une excuse pour mal se comporter, pour s'adonner au désir incessant d'avoir raison, peu importe sur quoi.

    Ce n'est pas l'idéologie qui fait de quelqu'un un minable. C'est d'être un minable qui fait de quelqu'un un minable. Etre minable est transversal par rapport aux lignes partisanes. Etre minable est transversal par rapport aux lignes religieuses. Personne ni aucun système de croyance n'a le monopole pour être minable.

    Mais ne pas être minable peut être transversal par rapport aux lignes partisanes ou religieuses, ainsi qu'aux systèmes de croyances.

    Il se passera quelque chose, peu importe ce que j'en pense. Les gens feront des trucs de merde en dépit de ce que j'en pense. Je ne suis pas impuissant. Mais je n'ai aucun pouvoir de contrôle sur quiconque d'autre. Je peux exprimer mon opinion, mais mon influence est limitée. Je suis un auteur mineur dans un genre que la plupart ne connaît même pas assez pour pouvoir m'ignorer.

    Une fois que j'ai dit ce que j'ai à dire, il est temps de passer à autre chose. Je n'ai aucun besoin de m'inquiéter de ce que quelqu'un m'écoute ou me comprend. Je n'ai aucune raison de compter mes “likes” et mes “partages.” Je sais d'emblée qu'il y a très peu de gens qui m'écoutent et encore moins qui comprennent. C'est comme ça.

    Dôgen disait, “Entre la justesse, l'incorrection et le on-s'en-fout, il y a l'incorrection. L'incorrection est ce qui se passe au moment même où l'on fait quelque chose d'incorrect. Ce n'est pas une abstraction assise là en attendant qu'on la fasse. Il en va de même pour la justesse et le on-s'en-fout."

    Vos raisons d'être minable, l'idéologie qui les soutendent, vos intentions, vos objectifs, votre jeu d'échecs, la politique du moment, ce que l'autre type a fait pour mériter cela, aucune de ces choses n'a d'importance. Ce qui importe, c'est si vous agissez en minable ou pas à cet instant.

    Dôgen disait: "Il y a des similitudes entre les véritables actions mauvaises, peu importe où ou quand elles ont lieu. Et il y a une grosse différence entre les actions correctes, les actions incorrectes, et les actions on-s'en-fout. Bien et mal sont du temps, mais le temps n'est ni bien ni mal."

    Le bien et le mal sont du temps. Creusez ça. Vous créez un temps du correct lorsque vous agissez correctement. Vous créez un temps de l'incorrect lorsque vous agissez incorrectement. Vous créez un temps de minables lorsque vous agissez en minable.

    Et tout ce que vous faites dure éternellement. C'est gravé dans l'Univers, comme le disait mon maître Gudo Nishijima.

    Que voulez-vous graver dans l'Univers?

    Dôgen disait: "Ne pas être minable n'est pas un enseignement que quelqu'un aurait inventé intentionnellement. Il existait avant que quiconque l'ait mis en paroles. Quand nous l'entendons, nous espérons pouvoir apprendre à faire ce qui est juste et ne pas être minable. Ce n'est pas une mince affaire. C'est à l'échelle de l'entièreté du temps et l'entier Univers. L'échelle de ne pas être minable se trouve dans la partie "ne pas." Il faut juste ne pas faire de trucs minables."

    Juste ne pas faire de trucs minables. Vos excuses ne changeront pas ce que vous avez fait. Vos justifications ne répareront rien. Vos bonnes raisons ne feront aucune différence dans ce que vous aurez gravé dans l'Univers.

    Dôgen disait: "Lorsque les actions minables ne sont pas accomplies par quelqu'un, les actions minables n'existent pas. Mais si vous vivez là où vous pourriez agir en minable, même si vous affrontez des circonstances où vous pourriez être minable, même si vous ne fréquentez que des tas de minables, le pouvoir de ne pas faire des choses minables conquiert tout."

    A cela je ne puis rien ajouter.

    Dôgen disait: "L'action minable n'a pas de forme fixe. Elle n'a aucune existence jusqu'à ce que quelqu'un la fasse. Si nous n'agissons pas en minables, les actions minables ne peuvent pas exister. Vous pouvez faire des trucs minables, ou vous pouvez éviter de faire des trucs minables. Au moment où vous savez que les actions minables n'existent pas en dehors de votre propre comportement, cela est la réalisation de la vérité."

    Personne ne vous oblige à être minable. Pas même le Président des Etats-Unis d'Amérique lui-même et en personne ne peut vous obliger à être minable. Même pas si lui même en est un.

    Dôgen disait: "Ce n'est pas là une réalisation une fois pour toutes. Elle apparaît de façon dynamique instant par instant. Lorsqu'on comprend que ne pas être minable requiert ne pas faire de trucs minables, on devient des personnes décentes à chaque instant du passé, du présent et du futur."

    A chaque instant. Passé. Présent. Futur. Peu importe.

    Dôgen disait: "En n'étant pas minable à cet instant même, on promulgue la non-minablitude et elle apparaît dans le monde. Ce n'est pas que vous, en tant que personne ordinaire, soyez détruit par le fait de faire ce qui est correct, mais pourtant vous, en tant que personne ordinaire, avez disparu et ce qui reste est un être éveillé."

    C'est le moment. C'est alors que vous pouvez être minable ou ne pas être minable. C'est votre choix et seulement le vôtre.

    Dôgen disait: "Il y en a qui pensent que être-minable provient de causes et de conditions passées, sans pourtant voir comment ils sont eux-mêmes ces causes et conditions. Les semences de la bouddhéité viennent aussi de causes et de conditions. Les actions minables ni existent ni n'existent pas. Le mal ni existe ni n'existe pas. Ou bien il est fait, ou bien il n'est pas fait."

    Dôgen disait: "Même si l'Univers tout entier n'est rien d'autre qu'un tas de minables en train de faire toutes sortes de trucs minables, il y a quand même une libération à simplement ne pas être un minable."

    Je vous laisse là-dessus.
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1127
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Etre ou ne pas être un minable: un autre texte de Brad Warner

    Message par Zenoob le Mer 8 Fév 2017 - 11:34

    J'aime beaucoup ce texte, merci pour la traduction.

    Le problème est que tout ça repose sur l'idée que tout le monde sait ce qu'est "agir en minable". Or ce n'est pas le cas !
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Etre ou ne pas être un minable: un autre texte de Brad Warner

    Message par Yudo, maître zen le Mer 8 Fév 2017 - 11:47

    C'est pour cela que Nishijima citait toujours ce proverbe japonais (un peu bizarre je l'avoue) qui dit qu'on chute sept fois mais qu'on se relève huit fois.

    Autrement dit, on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs, mais ce n'est pas une raison de casser des oeufs si on n'a aucune intention de faire une omelette. On ne devient pas musicien sans faire des "pains" (des fausse notes) et j'ai connu un musicien célèbre qui disait: "On ne peut pas faire de musique si on a trop peur de faire des fausses notes". Il ne voulait pas dire qu'on peut se permettre les fausses notes, mais que pour arriver à n'en faire que très peu (et qui ne se sentent pas), il faut accepter d'en faire au début. Et surtout qu'une préoccupation excessive pour les fausses notes peut amener à faire une musique techniquement parfaite mais sans intérêt artistique.

    En un mot comme en cent, on doit se faire à l'idée que, pour apprendre, on doit accepter de faire des erreurs, et aussi d'en tirer les leçons. Et que même celui qui n'aurait jamais fait d'erreur serait bien plus en mesure d'en faire une vraiment grosse, et même gigantesque, que celui qui les aurait accumulées, mais en en tirant la leçon.
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2923
    Localisation : en bas à gauche
    Humeur : quantique
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Etre ou ne pas être un minable: un autre texte de Brad Warner

    Message par tangolinos le Mer 8 Fév 2017 - 19:24

    @Zenoob

    Un minable ?… qu’est donc cette chose là ? à chaque fois qu’on fait quelque chose, il y aura toujours des critiques dans tous les sens.
    La démocratie fait que c’est toujours la majorité qui a raison.
    Et si ce ne sont que des minables qui votent, que sera la réponse ?… ne sera-t-elle pas minable ?
    Et si on se passe de l’ avis des ‘’autres’’, on se retrouve juge et partie, ce qui fait que notre jugement sera certainement considéré comme ‘’minable’’, puisque la majorité se sentira frustrée de ne pas avoir été considérée.
    Tout ça pour dire que le minable est bien relatif, et que tout jugement est subjectif.
    En effet, on rencontre souvent des faits minables qui produisent des réactions pas minables, et à contrario il y a des faits pas minables qui produisent des effets minables.

    HORS SUJET (zanshin)
    @Yudo
    tu me vois désolé d’avoir cassé des oeufs, je n’ ai plus de champignons minables pour faire une omelette….haha
    Allez tiens on va en faire une avec ce proverbe japonais qui dit qu'on chute sept fois mais qu'on se relève huit fois.

    Le premier oeuf:
    Il est important de considérer qu’on a chuté la première fois le jour de notre naissance physique… ce qui veut dire que ce même jour on s’est relevé pour la première fois, alors que cette première chute n’ est pas comptabilisée, dans ce proverbe.
    La première chute, non évoquée dans ce proverbe, est celle de l’ ‘’Absolu non-manifesté’’  dans le ‘’relatif manifesté’’…il serait en effet incompréhensible qu’on soit sorti de rien.

    Le deuxième oeuf:
    Les scout ont pris l’ habitude de faire une BA tous les jours…ce qui fait qu’ils en ont toujours une d’avance, puisque le jour où ils pris cette décision ils en ont fait une.

    Le troisième oeuf:
    il est probable que ce que nous considérons comme la chute fatale, notre mort physique, ne soit pas une chute du tout… ce qui fait qu’on annulerait le comptage de cette chute pour ne valoriser que le relèvement.

    Le quatrième oeuf:
    Je n’en ai plus ! faut que j’ aille taper mes poules…haha
    Elles apprendront ainsi qu’il faut se réveiller d’un sommeil jusqu’ alors non comptabilisé… elle se retrouveront ainsi et aussi avec un relevage d’avance.

    Bonne dégustation !
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Etre ou ne pas être un minable: un autre texte de Brad Warner

    Message par Yudo, maître zen le Mer 8 Fév 2017 - 22:34

    Il y a des fois où je me demande s'il faut en rire ou en pleurer. Est-ce que tu lis seulement avant de répondre, ou tu fais exprès de pédaler dans la choucroute?

    Bref...
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2923
    Localisation : en bas à gauche
    Humeur : quantique
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Etre ou ne pas être un minable: un autre texte de Brad Warner

    Message par tangolinos le Mer 8 Fév 2017 - 23:05

    Figures-toi que j’ ai lu, mais tout comme Zenoob, je reste très interrogatif sur le sens du mot ‘’minable’’.

    En effet, des fois on se croit pas minable et on se fait prendre pour un minable…
    La preuve, mon précédent message a reçu un jugement.
    Qui est le plus minable ?
    Mon message ?
    ou ta réponse ?
    avatar
    esprit du débutant
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 191
    Age : 43
    Localisation : BdR 13
    Emploi/loisirs : educateur guitariste
    Date d'inscription : 12/02/2013

    Re: Etre ou ne pas être un minable: un autre texte de Brad Warner

    Message par esprit du débutant le Jeu 9 Fév 2017 - 0:02

    Brad Warner à écrit: "Ce qui importe, c'est si vous agissez en minable ou pas à cet instant"

    je soulignerai cette petite phrase qui me fait dire que la "chute" exprimée par Tango comme pouvant être première ..ou dernière, est une chute de tous les instants, c'est à dire à cet instant.
    Tangolinos à écrit: "...il serait en effet incompréhensible que l'on soit sorti de rien."
    Et si l'on "sortait" de rien à chaque instant? (compréhensible ou pas d'ailleurs)
    La décision de ne pas agir en minable est notre choix, choix de tous les instants. Et les fausses notes dont parle Yudo vont aiguiser la pratique d'un jeu juste, de l'action juste. Car faire des fausses notes ce n'est pas non plus faire des fausses notes intentionnellement.
    avatar
    zanshin
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 820
    Age : 68
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: Etre ou ne pas être un minable: un autre texte de Brad Warner

    Message par zanshin le Jeu 9 Fév 2017 - 5:29

    Le hors sujet de tangolinos a été encadré. Le prochain sera retiré sans avertissement (si je le vois avant qu'il y ait des réactions).
    Je souligne la phrase très juste que "esprit du débutant" donne en réponse :


    Car faire des fausses notes ce n'est pas non plus faire des fausses notes intentionnellement.

    J'ajoute que si on a, comme semble montrer tangolinos, du mépris envers le zen et ses pratiquants au point de "pondre" ce genre de message délirant, on peut aller sur un autre site au lieu de perdre son temps à créer des frictions inutiles. A bon entendeur, salut !!!

    En attendant tout le monde doit comprendre que tangolinos nous joue la "partition" du fou du roi.
    Je crois qu'il est préférable d'en rire que d'en pleurer.  queen


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Etre ou ne pas être un minable: un autre texte de Brad Warner

    Message par Kaïkan le Jeu 9 Fév 2017 - 21:26


    Bonsoir,

    Le sujet est :  Être ou ne pas être un minable: un autre texte de Brad Warner
    Tous le messages ne suivant pas le sujet seront effacés.; particulièrement ceux des digressions consistant à se justifier ou à s'expliquer au sujet de es débordements personnels et en ne suivant pas les conseils de la modération.
    En espérant que ce sujet hausse le niveau général au-delà de la médiocrité...  Laughing

    NB: Quand la modération écrit un message de couleur verte c'est un message officiel de la modération.
    Seuls les modérateurs sont autorisés à utiliser la couleur verte.


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Etre ou ne pas être un minable: un autre texte de Brad Warner

    Message par Kaïkan le Ven 10 Fév 2017 - 15:25



    Un texte est proposé dans un sujet.
    Si on veut participer à ce sujet il faut d'abord lire le texte car il est le thème du sujet, c'est une évidence qui devrait paraître claire à tout le monde.
    Ensuite, une fois que le texte a été lu, on va chercher à comprendre ce que l'auteur a voulu transmettre à travers le texte, que ce soit de façon directe ou sous-entendue.
    Une fois qu'on a fait une analyse que l'on trouve suffisante, on se lance dans des commentaires au sujet de ce qu'on a déduit, et on partage des points de vue avec d'autres lecteurs qui ont, chacun de leur côté, saisi un aspect différent, et tout cela s'additionnant on obtient un enrichissement de la compréhension du thème abordé par le sujet de débat.

    Par conséquent c'est plutôt l'analyse du texte proposé qui devrait être prioritaire. En premier lieu le fond bien plus que la forme lorsqu'il s'agit de l'enseignement d'un maître zen. C'est-à-dire que d'emblée critiquer le vocabulaire employé et plus particulièrement un mot par lequel on serait dérangé n'aboutit qu'à tourner dans des digressions qui mènent finalement à des : "moi j'aurais dit ça, moi j'aurais fait comme ça, moi je pense ceci, moi je pense cela."On est donc plus dans le sujet qui est le texte écrit par un auteur et non par qui que ce soit d'autre. En bloquant dès le départ sur un aspect de la forme on s'enferme dans une incompréhension de l'ensemble du texte. C'est une façon de s'emprisonner dans l'ignorance. Rejeter systématiquement ce qui déplaît et rechercher uniquement ce qui convient est la maladie de l'esprit comme nous l'enseigne le sutra : Shin Jin Mei.


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Etre ou ne pas être un minable: un autre texte de Brad Warner

    Message par Yudo, maître zen le Ven 10 Fév 2017 - 18:13

    Ce d'autant qu'en traduisant, il faut bien faire des choix. Brad écrit "Don't be a jerk". Comment traduire cela? Déjà "jerk", au plan étymologique, est une expression anglo-saxonne qui fait référence au produit final de la masturbation, pour laisser entendre que la personne ainsi qualifiée n'est pas seulement "un branleur", mais même juste l'excrétion finale qui résulte de l'action à laquelle on fait allusion.

    Alors, traduire "jerk" par "branleur"? Non, parce que cette dernière expression, même si elle est désobligeante, n'a pas ce sens de profonde nullité qu'entend le mot "jerk", qui cible bien une personne qui agit de façon stupide, et sans la moindre considération pour autrui. J'aurais pu utiliser le mot "m..." que nous utilisons dans la vie courante pour qualifier ce genre de personnes, mais outre que cela manque de politesse, en particulier ici, cela reste trop excessif, parce qu'un "jerk" n'est pas nécessairement une "mauvaise" personne. Juste quelqu'un de profondément indélicat.

    C'est pourquoi j'ai utilisé le mot "minable". Ne fut-ce que parce que nous sommes tous susceptibles de nous comporter en minables, un jour ou l'autre, un moment ou l'autre. Par distraction, par un accès d'égoïsme, par colère ou emportement, que sais-je. Le choix des mots n'est jamais une sinécure, en traduction, surtout lorsque, comme moi, on reproche souvent aux traducteurs français de passer à côté du sujet, souvent par préciosité.

    Bref...
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2923
    Localisation : en bas à gauche
    Humeur : quantique
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Etre ou ne pas être un minable: un autre texte de Brad Warner

    Message par tangolinos le Ven 10 Fév 2017 - 19:37

    @Yudo

    merci pour ces précisions à propos de ton choix du mot ‘’minable’’.
    Cependant persiste la distorsion d’appréciation entre celui qui produit l’ action, et celui qui la regarde.
    Il me semble que tout un chacun est animé par l’ idée de ne pas être ‘’minable’’, pour se permettre de passer à l’ acte.

    Autrement dit, le ‘’minable’’ est un attribut qui n’ appartient qu’ aux spectateurs.

    Cependant, il peut nous arriver de penser ( en tant que spectateur de soi-même) que pour ceci ou cela on a été minable, or dans l’instant où on a manifesté cette minabilité, ce ne pouvait être que pour répondre à l’ urgence.

    D’autre part, il y a souvent des actes minables qui produisent des choses pas minables du tout, et vis-versa.

    Pépin le Bref… Very Happy
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Etre ou ne pas être un minable: un autre texte de Brad Warner

    Message par Kaïkan le Ven 10 Fév 2017 - 21:44


    Il y a deux passages que je trouve particulièrement frappants

    Le bien et le mal sont du temps. Creusez ça. Vous créez un temps du correct lorsque vous agissez correctement. Vous créez un temps de l'incorrect lorsque vous agissez incorrectement. Vous créez un temps de minables lorsque vous agissez en minable.

    Et tout ce que vous faites dure éternellement. C'est gravé dans l'Univers, comme le disait mon maître Gudo Nishijima.

    Et un peu plus loin :

    L'échelle de ne pas être minable se trouve dans la partie "ne pas." Il faut juste ne pas faire de trucs minables."

    Juste ne pas faire de trucs minables. Vos excuses ne changeront pas ce que vous avez fait. Vos justifications ne répareront rien. Vos bonnes raisons ne feront aucune différence dans ce que vous aurez gravé dans l'Univers.


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Etre ou ne pas être un minable: un autre texte de Brad Warner

    Message par Yudo, maître zen le Ven 10 Fév 2017 - 21:58

    tangolinos a écrit:
    Autrement dit, le ‘’minable’’ est un attribut qui n’ appartient qu’ aux spectateurs.

    Non, cela n'a strictement rien à voir avec les spectateurs.
    avatar
    zanshin
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 820
    Age : 68
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: Etre ou ne pas être un minable: un autre texte de Brad Warner

    Message par zanshin le Sam 11 Fév 2017 - 5:57

    Il faut plutôt comprendre que : "minable" est un attribut de celui qui agit en minable, et d'ailleurs Brad Warner dit : " Vous créez un temps de minables lorsque vous agissez en minable."
    Donc inutile de chercher midi à quatorze heure. queen


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2923
    Localisation : en bas à gauche
    Humeur : quantique
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Etre ou ne pas être un minable: un autre texte de Brad Warner

    Message par tangolinos le Sam 11 Fév 2017 - 20:24

    @zanshin

    zanshin a écrit:Il faut plutôt comprendre que : "minable" est un attribut de celui qui agit en minable, et d'ailleurs Brad Warner dit : " Vous créez un temps de minables lorsque vous agissez en minable."
    Donc inutile de chercher midi à quatorze heure.

    au risque de passer pour un minable, ou tout au moins que mon message soit  jugé comme tel, je dirais que notre système a opté pour l’ idée que les 14h du soleil, soient comptabilisées comme étant le midi officiel.

    Ma remarque n’ est que pour rire un bon coup…. Le rire est salvateur…

    Pour revenir dans le sujet, j’ insiste à dire que celui qui agit n’ est pas le spectateur.
    Et c’est seulement le spectateur qui peut attribuer la minabilité à l’ acteur.

    En effet, j’insiste à dire que l’ acteur choisit toujours ce qui lui semble le moins minable, et ce ne sont que les spectateurs qui peuvent porter un jugement.

    Cependant il n’ est pas impossible de porter un jugement sur soi-même, mais lorsqu’on agit on ne peut plus être le spectateur… ce n’ est que par la suite qu’on peut se dire qu’on a été minable, puisque souvent avec des intentions minables on peut faire des choses pas minables, et qu’avec des intentions pas minables on peut faire des choses minables.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Etre ou ne pas être un minable: un autre texte de Brad Warner

    Message par Kaïkan le Sam 11 Fév 2017 - 21:43

    tangolinos a écrit:En effet, j’insiste à dire que l’ acteur choisit toujours ce qui lui semble le moins minable, et ce ne sont que les spectateurs qui peuvent porter un jugement.

    C'est vraiment une maladie.  Rolling Eyes
    On est à la fois acteur et spectateur. Surtout dans le zen car on s'observe continuellement.
    La première chose qu'on apprend en entrant dans un dojo c'est de tourner le regard à 180°.
    Franchement il faudrait quand même réaliser que c'est le forum : Les Teishōs (enseignements des Maîtres), alors au lieu d'insister lourdement il faudrait d'abord essayer de comprendre seulement un petit peu ce qu'est le zen et sa pratique, ce qui pour lé moment n'est pas du tout évident pour le sieur tango qui se prend les pieds dans les linos...  Laughing
     Comme te l'a dit Yudo cela n'a rien à voir avec des spectateurs. Ce n'est pas une question d'être apprécié ou pas par le public. Il est question de soi-même, de l'intérieur de soi-même, de ce que nous décidons de faire, de la façon dont nous réalisons nos actes et de la direction que nous prenons à chaque instant. En fait il est question de ce qui nous anime, de notre intention profonde, de notre vocation la plus intime.
    Les paroles employées sont volontairement vulgaires pour justement vulgariser quelque chose qui est habituellement abordée de façon philosophique souvent un peu pompeuse. Brad le met à la portée de tous, même de celui qui ne sait en quelque sorte ni lire ni écrire comme le sixième patriarche qui pilait le riz au fond d'une cuisine et qui reçu le shiho de Konin. Attention c'est en fait un texte très subtil... Exclamation


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    zanshin
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 820
    Age : 68
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: Etre ou ne pas être un minable: un autre texte de Brad Warner

    Message par zanshin le Dim 12 Fév 2017 - 6:05

    Merci Kaïkan de donner quand même un éclairage qui devrait réorienter dans la bonne direction pour la lecture et la compréhension de ce texte.
    C'est vrai que parfois, lorsqu'on cherche à vulgariser des choses complexes pour que tout le monde puisse accéder è une bonne compréhension, on aboutit à des effets inversés.
    Maintenant il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre et pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir. C'est dans les dictons français. Smile
    Il ne faut pas oublier qu'il y a aussi des gens qui ne comprennent pas parce qu'ils ont des blocages, comme par exemple des complexes (infériorité, supériorité etc.).
    Certaines personnes, si on leur dit : "Vous ne comprenez pas", elles prennent cela comme un affront et sont vexées. Tout cela fait partie des "maladies de l'esprit" comme c'est expliqué dans le Shin Jin Mei que tu as cité plus haut. Par conséquent c'est pour le zen : vraiment une maladie, comme tu le dis dans ton message précédent.


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Etre ou ne pas être un minable: un autre texte de Brad Warner

    Message par Kaïkan le Dim 12 Fév 2017 - 17:24


    Le comportement dans la vie quotidienne a une très grande importance dans toutes les écoles du bouddhisme et les écoles zen n'y échappent pas quoi qu'on en dise ou quoi qu'on laisse supposer. La morale, les kai (jap.)ou sila (skt.) ont une importance fondamentale même si très souvent le zen donne l'impression qu'il serait sans grande importance du moment qu'on est ancien et expérimenté, comme si le satori pouvait affranchir d’avoir un comportement correct. Il n'en est rien, bien sûr, et la plus haute réalisation mène évidemment vers la conduite la plus juste de ce qu'il est humainement possible de faire.
    Certains voudront objecter que des actions mauvaises se transforment parfois en bons résultats et que parfois de bonnes actions entraînent des conséquences désastreuses. Même si cela est parfois vrai, ça ne veut pas dire qu'il faut agir n'importe comment sans se soucier de quoi que ce soit et qu'essayer de faire bien ou de se comporter comme un individu lamentable et odieux n'a aucune espèce d'importance si on fait partie du zen, ou si on croit en faire partie.
    Lorsqu'on s'engage dans la voie du zen il y a une aspiration à un comportement meilleur qui est d'ailleurs traduit par des vœux qui sont répétés dans les dojos à chaque cérémonie à la fin du zazen.
    Il est facile de comprendre que le bouddhisme est une voie du milieu et que déjà on essaie dès le début d'éviter les excès de toutes sortes. Par la suite toutes les actions ont un attribut : samyag ou bien sammā, ce qui veut dire juste ou correct c'est-à-dire parfait dans le sens d'exactitude. Donc la vision, la pensée, la parole, l'action, les moyens d'existence, les efforts, la méditation et le samādhi sont tous précédés de sammā.
    Par conséquent le texte de Brad essaie de nous faire ressentir l'importance et l'urgence d'adopter une conduite qui va dans le sens du lotus, c'est-à-dire au lieu de nous vautrer dans la boue, d'y puiser la force de grandir pour en émerger puis s'épanouir vers le ciel. J'espère que cette métaphore donnera une idée du but recherché par ce texte.



    Fleur de lotus


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2923
    Localisation : en bas à gauche
    Humeur : quantique
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Etre ou ne pas être un minable: un autre texte de Brad Warner

    Message par tangolinos le Dim 12 Fév 2017 - 19:33

    Yudo, maître zen a écrit:
    tangolinos a écrit:
    Autrement dit, le ‘’minable’’ est un attribut qui n’ appartient qu’ aux spectateurs.

    Non, cela n'a strictement rien à voir avec les spectateurs.

    Et pourtant ce sont bien les spectateurs qui peuvent porter un jugement... ce ne sont qu' eux qui peuvent dire que l' acteur est minable... l' acteur a fait le mieux qu'il pouvait faire pour éviter d'être attribué de la sorte.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Etre ou ne pas être un minable: un autre texte de Brad Warner

    Message par Kaïkan le Dim 12 Fév 2017 - 20:46


    Le message n°17, que j'ai particulièrement soigné, explique clairement qu'il ne s'agit pas de croire copmme le pense tangolinos, que ‘’minable’’ soit un attribut qui n’ appartient qu’ aux spectateurs.
    Cela n'a strictement rien à voir avec les spectateurs.
    Tout est expliqué de façon détaillée dans le message n°17 pour ceux qui veulent bien se donner la peine de le consulter.  Laughing

    NB : De plus le message n° 19 vient en complément. Et puis le message de zanshin est aussi très important.

    PS :
    Opposer ce que vous aimez à ce que vous n’aimez pas
    Voilà la maladie de l’esprit.

    (Shin Jin Mei)



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Etre ou ne pas être un minable: un autre texte de Brad Warner

    Message par Yudo, maître zen le Lun 13 Fév 2017 - 8:01

    tangolinos a écrit:
    Yudo, maître zen a écrit:
    tangolinos a écrit:
    Autrement dit, le ‘’minable’’ est un attribut qui n’ appartient qu’ aux spectateurs.

    Non, cela n'a strictement rien à voir avec les spectateurs.

    Et pourtant ce sont bien les spectateurs qui peuvent porter un jugement... ce ne sont qu' eux qui peuvent dire que l' acteur est minable... l' acteur a fait le mieux qu'il pouvait faire pour éviter d'être attribué de la sorte.

    Errare humanum est
    Perseverare diabolicum...
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2923
    Localisation : en bas à gauche
    Humeur : quantique
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Etre ou ne pas être un minable: un autre texte de Brad Warner

    Message par tangolinos le Lun 13 Fév 2017 - 11:22

    Yudo, maître zen a écrit:
    Errare humanum est
    Perseverare diabolicum...

    Alexander Pope: « Se tromper est humain, pardonner est divin. »
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Etre ou ne pas être un minable: un autre texte de Brad Warner

    Message par Yudo, maître zen le Lun 13 Fév 2017 - 18:15

    Pardonner est essentiellement un acte de se débarrasser d'un poids qui n'est pas à nous et que nous n'avons pas à traîner.

    Persévérer dans l'erreur est évidement tout le contraire, et peu propice au pardon, qui ne peut s'exiger.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Etre ou ne pas être un minable: un autre texte de Brad Warner

    Message par Kaïkan le Lun 13 Fév 2017 - 18:41


    Pour être dans un comportement juste comme nous préconise Brad Warner dans son texte, la procédure serait la suivante : d'abord s'excuser, puis solliciter l'obtention d'un pardon.
    La conduite juste (correcte) est donc liée avec l'effort juste (correct).
    Le bouddhisme c'est avant tout une pratique du corps et de l'esprit. Very Happy


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "

      La date/heure actuelle est Dim 19 Nov 2017 - 22:24