Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    le vide et la vacuité.

    Partagez
    avatar
    beanell
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 132
    Date d'inscription : 29/07/2008

    Re: le vide et la vacuité.

    Message par beanell le Jeu 2 Juil 2009 - 23:01

    Merci Khât pour l' explication , cependant si tu veux bien ..une autre question !
    La façon de regarder "kan" est bien celle "ordinaire" que nous employons quotidiennement , celle qui implique la pensée duelle !
    Mais en ce qui concerne la façon " chien" , celle qui pour être non-duelle élude je suppose toute forme de pensée entre l'observateur et l'objet
    n'est-elle pas plus " porteuse de vacuité " que la précedente...? ( tout en étant nous sommes bien d'accord issue d'un fond commun )
    Alors quand tu écris ..c'est juste deux façon de regarder ...ça me surprend !
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: le vide et la vacuité.

    Message par Invité le Ven 3 Juil 2009 - 8:25

    Je ne comprends pas bien ce que tu veux dire par "porteuse de vacuité", mais je dirai que la vacuité n'est pas "portée" par la vue, quelle que soit la façon de voir. La vacuité "est" et c'est tout (elle ne saurait dépendre d'une façon quelconque de l'aborder). Quant à la façon d'en faire l'expérience, il est bien évident que selon l'approche "chien" ou selon l'approche "k'an", ce n'est pas la même chose et c'est ce qui opposa l'école du nord à celle de Hui neng, le 6ème patriarche. L'histoire nous apprend que c'est bien Hui neng, et donc l'approche "chien" et non "k'an", qui "remporta la victoire", si j'ose m'exprimer ainsi. En d'autres termes, c'est bien l'approche "chien" qui caractérise le zen depuis Hui neng alors qu'avant Hui neng, l'approche "k'an" n'était pas exclue, bien au contraire, parce qu'elle était en accord avec les méthodes dyana indiennes dont le zen est quand même issu (depuis Bodhidharma). Enfin, on constate que malgré l'approche "k'an" qui avait cours avant Hui neng (même s'il n'y avait pas que cette approche), les maîtres jusqu'à Hui neng étaient d'authentiques maîtres zen, ce qui montre bien que l'expérience de la vacuité ne dépend pas de l'approche puisque selon que celle-ci est graduelle (avec "k'an) ou subite (avec "chien"), on peut s'immerger dedans.
    avatar
    beanell
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 132
    Date d'inscription : 29/07/2008

    Re: le vide et la vacuité.

    Message par beanell le Ven 3 Juil 2009 - 16:31

    Grand merci pour cette explication parfaitement claire et précise et de plus trés intéressante .
    avatar
    Ereyoud
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 3
    Date d'inscription : 26/08/2011

    Re: le vide et la vacuité.

    Message par Ereyoud le Ven 26 Aoû 2011 - 15:35

    Invité a écrit:Dans tout ce que j'ai pu lire sur le zen, on emploie indistinctement vide ou vacuité, non pour dire exactement la même chose, mais en fonction du contexte dans lequel on se place. Ainsi, on parlera de vide dans des expressions telles que "le vide est la forme et la forme est le vide" et de vacuité pour désigner l'état de ce qui est vide (c'est la définition académique), c'est à dire la nature pure et non souillée de son essence. Dans le langage courant (or bouddhisme), le vide est "ce qui ne contient rien de perceptible". Cela ne signifie pas le néant car, dans la définition, le vide peut contenir l'imperceptible. Par conséquent, dire que l'état de la nature est le vide comme on le lit parfois dans la littérature zen, notamment avec D.T. Suzuki dont on peut supposer qu'il savait de quoi il parlait, on n'entend pas que l'état de la nature est le néant mais que l'état de la nature est au-delà de toute détermination (imperceptibilité de l'essence). Il (Suzuki) utilisait le mot "vacuité" (Sunyata) pour désigner la pureté originelle de l'essence de la nature (comme celle d'un miroir qui n'est pas altéré par les reflets). Il ne faisait nullement allusion à la notion d'interdépendance des phénomènes ni à leur impermanence pour désigner la vacuité même si on peut dire que du fait de l'interdépendance, les phénomènes sont vides de "soi propre".

    Encore une fois, j'insiste que ce n'est pas la partie du zen (et du bouddhisme) qui mérite d'être soulevée. Ce qui importe, si on veut bien comprendre de quoi il s'agit, est d'avoir la vue juste (chien) et non de savoir si les phénomènes sont, par nature, interdépendants. Qu'on me permette de relever un extrait (tiré de "le non mental dans la pensée zen" de D.T. Suzuki) d'une conversation entre Shen-hui (7ème patriarche, disciple de Hui Neng) et Chang-yen King :
    ...
    Shen-hui : "Wu-nien (non-pensée) est hors des limites de l'expression verbale. Si nous en parlons, c'est à cause des questions qui se soulèvent à son propos. Si aucune question ne se soulevait, il n'y aurait aucun discours. Ainsi en est-il d'un miroir brillant : si aucun objet n'apparaît devant lui, il n'y a rien à voir. Quand vous dites que vous y voyez quelque chose, c'est parce que quelque chose est devant"
    Chang-yen King : "Quand le miroir n'a rien à illuminer, l'illumination elle-même perd son sens, n'est-ce pas ?"
    SH :" Quand je parle d'objets devant le miroir et de leur illumination, cette illumination est en réalité quelque chose d'éternel qui appartient à la nature du miroir et qui est sans rapport avec la présence ou l'absence d'objets devant lui"
    CYK :" Vous dites que cela n'a pas de forme, que c'est au delà des limites de l'expression verbale, que la notion de réalité ou d'irréalité n'y est pas applicable ; pourquoi donc parlez-vous alors de l'illumination ? De quelle illumination s'agit-il ?"
    SH :" Nous parlons d'illumination parce que le miroir est brillant et que sa nature même est illumination. Puisque le mental présent en toutes choses est pur, la lumière de Prajna est en lui et elle illumine tout le cosmos jusqu'à ses extrêmes confins"
    CYK :"Cela étant, quand cette illumination est-elle atteinte ?"
    SH : "Regardez seulement dans le Vide (tan chien wu)"
    CYK :" Même dans ce cas, c'est voir quelque chose"
    SH :"Bien que ce soit voir, on ne saurait parler là de quelque chose"
    CYK :" Si on ne saurait parler là de quelque chose, comment peut-il y avoir vision ?"
    SH :" La vision dans le vide - telle est la vision véritable et la vision éternelle"

    Il apparaît clairement que c'est bien la "vision dans le vide" qui importe et non le vide lui-même car quand on parle de vide (ou de vacuité) sans préciser la façon dont le vide (ou la vacuité) doit être perçu, revient à se fourvoyer au même titre que les partisans de l'école du nord se fourvoyaient dans leur approche de la réalité.

    Il me semble que cela dépend de ce que nous mettons sous le mot "vide". Si le vide est le sentiment qui émane d'un esprit examinant l'interdépendance des choses de ce monde, il existe toujours un observateur un processus d'observation et une chose observée. L'esprit "comprend" l'unité des choses de ce monde. Ce vide est donc la résultante d'un processus intellectuel. La vacuité des bouddhistes correspond-elle à ce niveau là où plutôt à l'expérience suivante dont nous parle l'Advaïta Védanta?
    Cette doctrine affirme en effet que s'il n'y a plus de cheminement intellectuel, que si le vide correspond à un silence absolu de l'esprit, l'observateur fait UN avec l'objet de perception. Cette expérience est la fin de toute expérience. Elle est possible lorsque le chercheur de vérité a perdu le commentaire, le jugement intérieur résultant d'une activité mentale, ce qui le fait sortir de toute dualité. L'individu perçoit alors le monde tel qu'il est. Il fait UN avec lui. Tant que persiste le moindre jugement, le moindre commentaire, la moindre activité mentale, cette unité est impossible.
    C'est un tout autre fonctionnement où la mémoire traditionelle n'interfère plus avec les sens. L'esprit s'identifie avec toute la diversité du monde sans perdre son "innocence", son intégrité.
    La vacuité du bouddhisme correspond-elle la non-dualité de l'advaïta Védanta?
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: le vide et la vacuité.

    Message par Kaïkan le Ven 26 Aoû 2011 - 15:58

    Bonjour,

    Vous citez :
    message n°11 par Invité le Sam 20 Juin 2009 - 10:52 du fil :
    http://zen-et-nous.1fr1.net/t211-le-vide-et-la-vacuite

    17 messages ont été envoyé en réponse au message n°11 sur ce fil...

    Depuis le temps (plus d'une année) je doute que le visiteur vous donne une réponse... Smile
    Mais vous posez probablement votre question à vous-même... Smile

    Je vous souhaite de trouver la réponse qui vous convienne... Very Happy


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Mu!
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 47
    Age : 42
    Localisation : L'univers
    Emploi/loisirs : Art martiaux et paix intérieur pour tous.
    Humeur : Recherche de limite spirituelle
    Date d'inscription : 24/08/2011

    Re: le vide et la vacuité.

    Message par Mu! le Sam 27 Aoû 2011 - 13:19

    Pour la réponse à la différence entre vide et vacuité et après avoir lu vos réponse. Je les trouves toutes juste et en même temps pas tout à fait juste.

    Ma vision du vide et de la vacuité,

    Vide et vacuité ne sont que des étiquettes* (*désigner un objet ou autres).

    Le souci c'est que vide n'a pas qu'une définition unique à mon sens:

    Le vide: Nous pouvons considérer le vide avec se qui nous entoures, nous disons on ne peu le toucher, ni le faire mal etc...
    Mais, se qui nous entoures n'est pas en réalité vide, se qui nous entoure est plein ( molécule d'oxygène, gaz divers, microbe, et des millier de particule invisible à l'oeil nu). Le déplacement de toutes cette amas de molécule est se qu'on appelé le vent ou le courent d'air...
    Le vide dans cette versions est un conception de la vacuité car toutes c'est molécule lier entre eux crée le vide. C'est molécule ,microbe, amas résiduelle sont aussi lier à la vacuité car tout ceci est une interaction du à des mélanche que nous produisons humain, la nature, ect... et créer c'est ama, oxygène, microbe ...En faite c'est une chaîne sans fin.


    Vide: Faire le vide, j'ai une formation d'hôtelier. Nous avons appris à mettre des produits sous vide:
    Mettre des aliment dans un emballage et grâce à une machine extraire l'air qu'il y a entre l'aliment et le plastique.
    Le produit est donc emballer mais le plastique est complètement en adhérence avec l'aliment.
    Cependant nous avons appris aussi que les produit que l'on appelle sous vide, ne le son en réalité pas!
    Il est en effet impossible de mettre un produit sans qu'il existe encore des résidus infime d'oxygène, ou gaz environnement (vide).
    Le vide dans se concept serais de retirer tout se qui existe complètement.

    Vide: Le vide est la forme...la forme est vide.
    Nous pouvons considérer que se que nous voyons pas est vide se qui est incolore. Il est vrai que si se qui nous entoure serait plein voyant et colorer nous ne pourrions pas être..., (bouger, ect...)
    Si tout serait vide, nous ne pourrions voire qui et se qu'il y a réellement en face de nous. Pas de nature, pas d'autres être non plus. On pourrais peut-être juste se reconnaître avec des sons!
    Sons qui ne peu exister que par du plein.

    Dans se concept le vide représente se que nous ne voyons pas (incolore)

    Dur, dur de comprendre mais c'est pas fini: lol!

    Vide: L'univers au delà de notre systèmes terrestre, il n'y a ni oxygène, ni gaz, ni microbe. Si vous vous rapprocher d'une autres planète (n'importe laquelle) le vide n'est plus. Car Chaque planète dégage des molécules donc le vide n'est plus.
    Le vide réelle se trouves que en apesanteur entre deux planète.

    Le vide dans se concept voudrais dire, là ou toutes vie est impossible.

    Vide: La mort cérébral est une sorte de vide qui implique plus aucune activité ni interaction avec tout.

    Le vide dans se concept voudrais dire la mort, la disparition, le rien.
    .....................

    En conclusions,
    Pour moi le vide dans certains concept est vacuité et pour d'autres le vide est vide sans vacuité.
    Le vide est une illusion qui fait partie de la réalité.


    Quand nous lisons un livre qui parle de vide, nous interprétons en général le vide comme une idée de rien.

    Méditer le vide deviens donc de ne plus rien pensée arrêté l'activité cérébral, si vous y arriveriez réellement, vos mains tomberais vous vous écrouleriez en avant ou en arrière et un gros filet de bave coulerais sur vos joue! lol!

    Le vide dans l'idée d'une méditation est bien un concept de la Vacuité, la pensée, sans pensée.
    faire le vide tout en laissant écoulée nos pensées. Par étapes pour provoquer cette état d'esprit.


    Voilà en faite toutes cette explication du vide pour en fin de compte arrivée à rien! PFFF.. lol!









    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3322
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: le vide et la vacuité.

    Message par Fred le Sam 27 Aoû 2011 - 13:45

    Bonjour Mu!

    J'avais ramené un saucisson de toscane emballé sous vide. Durant le voyage il avait transpiré, et l'emballage avait gonflé. Quoi qu'il en soit, je me suis bien régalé à le manger, bon pas tout seul hein, j'ai partagé aussi. Smile



    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: le vide et la vacuité.

    Message par Yudo, maître zen le Sam 27 Aoû 2011 - 14:40

    De toute façons, la physique nous enseigne que les objets qui nous semblent le plus solides sont constitués à 99,99% de vide. Ce qui veut donc dire que la formule "la forme est le vide et le vide est la forme" est également exacte.
    Ce que le sûtra nous dit aussi, implicitement, c'est que "les sensations sont le vide et le vide est les sensations".
    Que "Les perceptions sont le vide et le vide est les perceptions".
    Que "les volitions sont le vide et le vide est les volitions".
    Que "les consciences sont le vide et le vide est les consciences".

    On s'aperçoit que même le noyau de l'atome qu'on a longtemps cru solide est lui aussi constitué à 99,99% de vide. Donc, je pense qu'on peut arrêter avec les prises de tête.
    avatar
    Mu!
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 47
    Age : 42
    Localisation : L'univers
    Emploi/loisirs : Art martiaux et paix intérieur pour tous.
    Humeur : Recherche de limite spirituelle
    Date d'inscription : 24/08/2011

    Re: le vide et la vacuité.

    Message par Mu! le Sam 27 Aoû 2011 - 15:10

    Fred a écrit:Bonjour Mu!

    J'avais ramené un saucisson de toscane emballé sous vide. Durant le voyage il avait transpiré, et l'emballage avait gonflé. Quoi qu'il en soit, je me suis bien régalé à le manger, bon pas tout seul hein, j'ai partagé aussi. Smile


    Mad affraid



    Yudo, maître zen a écrit:Donc, je pense qu'on peut arrêter avec les prises de tête.

    Tu as raisons tous sa pour rien, rien de telle que le silence dans un espace vide.

    lol!

    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2923
    Localisation : en bas à gauche
    Humeur : quantique
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: le vide et la vacuité.

    Message par tangolinos le Sam 27 Aoû 2011 - 15:29

    Yudo, maître zen a écrit:

    On s'aperçoit que même le noyau de l'atome qu'on a longtemps cru solide est lui aussi constitué à 99,99% de vide. Donc, je pense qu'on peut arrêter avec les prises de tête.

    Les matérialistes pensent encore trouver de la matière dans le 0,01% du noyau de l'atome...

    Et s'ils n'y trouvent pas de matière, ils y trouvent matière à réflexion. Very Happy
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2923
    Localisation : en bas à gauche
    Humeur : quantique
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: le vide et la vacuité.

    Message par tangolinos le Sam 27 Aoû 2011 - 15:39

    Mu! a écrit:

    Tu as raisons tous sa pour rien, rien de telle que le silence dans un espace vide.

    lol!


    Notre vraie nature est vide... pure quiétude non-manifestée.
    Notre vraie nature vient du non-manifesté, pour y retourner.
    Nos actions sont là pour retrouver cette quiétude, et, nos distractions sont là pour la fuir.
    Ainsi sachant que nous sommes pure quiétude, faut-il encore la manifester.

    Bon zazen !...
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3322
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: le vide et la vacuité.

    Message par Fred le Sam 27 Aoû 2011 - 16:01

    Mu! a écrit:
    Fred a écrit:Bonjour Mu!

    J'avais ramené un saucisson de toscane emballé sous vide. Durant le voyage il avait transpiré, et l'emballage avait gonflé. Quoi qu'il en soit, je me suis bien régalé à le manger, bon pas tout seul hein, j'ai partagé aussi. Smile


    Mad affraid


    Ha! toi aussi tu as goûté au saucisson toscan? Oui quand y'en a plus ça fait ça. (joke) clown
    avatar
    Ereyoud
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 3
    Date d'inscription : 26/08/2011

    Re: le vide et la vacuité.

    Message par Ereyoud le Sam 27 Aoû 2011 - 17:23

    Merci pour vos réponses. Ces réponses ne correspondent pas à ma questions. Elles expriment des avis personnel sur le concept de la vacuité par rapport au vide tandis que je cherche une définition précise de la vacuité telle que le conçoit le bouddhisme ou les différentes écoles bouddhistes par rapport au concept de la non-dualité de l'Advaïta Vedanta. J'essaie en fait de savoir si la vacuité des bouddhistes est conceptuelle ou si elle correspond à l'expérience de la non-dualité, lorsqu'au delà du mental l'esprit s'apaise totalement et définitivement pour appréhender le monde directement à partir des sens, faisant UN avec l'univers.
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3322
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: le vide et la vacuité.

    Message par Fred le Sam 27 Aoû 2011 - 17:45

    Bonjour Ereyoud,

    En fait, perso j'exprimerais cela ainsi: Nous faisons effectivement UN avec l'univers, lorsque nous en doutons, c'est l'univers qui doute, il n'y a pas un ailleurs, un autrement propre à ce doute.

    On dit dans le zen en effet, que le bois ne devient pas cendre, le bois à sa propre position dharmique et il en est de même de la cendre.

    Ainsi le doute est dans la position dharmique du doute, et la certitude, dans la position dharmique de la certitude.

    Enfin, voilà pour ce que j'en dis Smile

    Bonne journée
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3322
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: le vide et la vacuité.

    Message par Fred le Sam 27 Aoû 2011 - 18:04

    Une petite chose encore, une anecdote: Un jour que j'étais à l'hôpital, j'ai exprimé à un ami le fait que je m'ennuyais, et sais-tu ce qu'il m'a répondu?

    "Tu t'ennuies? Eh bien essais maintenant de t'ennuyer"
    J'ai essayé de toutes les manières possibles et je t'assure que je n'y suis pas parvenu Laughing

    C'est une réponse qu'il aurait tout aussi bien pu m'avancer au sujet du doute je pense.



    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: le vide et la vacuité.

    Message par Kaïkan le Sam 27 Aoû 2011 - 23:46

    Ereyoud a écrit:Merci pour vos réponses. Ces réponses ne correspondent pas à ma questions. Elles expriment des avis personnel sur le concept de la vacuité par rapport au vide tandis que je cherche une définition précise de la vacuité telle que le conçoit le bouddhisme ou les différentes écoles bouddhistes par rapport au concept de la non-dualité de l'Advaïta Vedanta. J'essaie en fait de savoir si la vacuité des bouddhistes est conceptuelle ou si elle correspond à l'expérience de la non-dualité, lorsqu'au delà du mental l'esprit s'apaise totalement et définitivement pour appréhender le monde directement à partir des sens, faisant UN avec l'univers.
    Bonsoir,

    Il faut relire le message de Fa (message n°2 :
    Fa a écrit:La vacuité permet d'appréhender le fait que les phénomènes n'existent pas par eux-même, de manière autonome. Ils ne peuvent exister qu'en relation avec les autres phénomènes . Si tout est interdépendant, alors tout est manifestation d'un tout unitaire.
    Ce n'est pas un avis personnel donné par Fa, mais la vision bouddhiste de la vacuité.
    Il est vrai que sa dernière phrase aurait dû être :
    Si tout est interdépendant, alors tout est manifestation d'un tout non duel.
    La vacuité n'est ni "un" ni "deux"; on dit par conséquent : non-dualité... Very Happy
    La réponse à ta question a donc été donnée, désolé qu'elle ne te convienne pas... Smile


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: le vide et la vacuité.

    Message par Yudo, maître zen le Dim 28 Aoû 2011 - 10:34

    Kaïkan a écrit:
    Il faut relire le message de Fa (message n°2 :
    Fa a écrit:La vacuité permet d'appréhender le fait que les phénomènes n'existent pas par eux-même, de manière autonome. Ils ne peuvent exister qu'en relation avec les autres phénomènes . Si tout est interdépendant, alors tout est manifestation d'un tout unitaire.
    Ce n'est pas un avis personnel donné par Fa, mais la vision bouddhiste de la vacuité.
    Il est vrai que sa dernière phrase aurait dû être :
    Si tout est interdépendant, alors tout est manifestation d'un tout non duel.
    La vacuité n'est ni "un" ni "deux"; on dit par conséquent : non-dualité... Very Happy
    La réponse à ta question a donc été donnée, désolé qu'elle ne te convienne pas... Smile

    Je seconde des deux mains. C'est là quelque chose de méga-important à capter. C'est en fait la seule façon de ne pas trop se perdre dans le dédale conceptuel de la vacuité.
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3322
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: le vide et la vacuité.

    Message par Fred le Dim 28 Aoû 2011 - 18:29

    Qu'est-ce que ceci ? :

    avatar
    Mu!
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 47
    Age : 42
    Localisation : L'univers
    Emploi/loisirs : Art martiaux et paix intérieur pour tous.
    Humeur : Recherche de limite spirituelle
    Date d'inscription : 24/08/2011

    Re: le vide et la vacuité.

    Message par Mu! le Lun 29 Aoû 2011 - 0:12

    Je vais essayer dit répondre:

    C'est une photo qui représente un beau ciel bleu qui pourrais être la représentation du vide.
    Les immeubles majestueux représentent le plein.

    Les immeubles sont le fruits du travail des hommes. Immeuble qui est en lui même qu'un amas de bétons, de vitres.

    Le ciel beau ciel bleu est un reflet d'eau.

    Tout deux, ciel et bâtiment formes un équilibre qui apporte à cette photos un ensemble très esthétique.

    La photo à du être pris par un photographe.

    ...........
    Les bâtiment, le ciel et la photo même sont des concepts de vacuité.Il n'exsiste pas par eux même mais par un assemblage de phénomène.

    Si je suis dans le bon?, ma réponse n'est pas complète.La liste des phénomènes pour arrivée à cette photo est bien plus longue.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: le vide et la vacuité.

    Message par Invité le Lun 29 Aoû 2011 - 0:38

    Un gros plan ? pour aider ? scratch



    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3322
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: le vide et la vacuité.

    Message par Fred le Lun 29 Aoû 2011 - 3:46

    Mu !

    Si je suis dans le bon?, ma réponse n'est pas complète.La liste des phénomènes pour arrivée à cette photo est bien plus longue.

    Bonsoir
    Oui, on s'essouffle vite n'est-ce pas à faire la description de cette photo. En théorie on devrait pouvoir en parler pendant tout le restant de nos jours tant est inépuisable le sujet, tant il est possible de varier les sujets selon ce qu'on veut mettre en lumière. Par exemple "Delta" qui est inscrit sur la façade de l'un des immeubles; est-ce un hotel? Quel est le nom du concierge? as-t'il des enfants? il me semble avoir rencontré l'un d'eux, c'était un été de l'année 2001, il faisait chaud mais il y'avait un petit vent frais...

    Merci pour le gros plan kay, en effet ça peut bien aider.

    Bonne nuit
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: le vide et la vacuité.

    Message par Yudo, maître zen le Lun 29 Aoû 2011 - 8:57

    Mu! a écrit:Je vais essayer dit répondre:

    C'est une photo qui représente un beau ciel bleu qui pourrais être la représentation du vide.

    C'est le même caractère chinois pour "vide" et "ciel" ainsi que "espace".
    Les immeubles majestueux représentent le plein.
    Mais ils sont eux mêmes vides, sinon, ce seraient des monolithes...


    ...........
    Les bâtiment, le ciel et la photo même sont des concepts de vacuité.Il n'existent pas par eux même mais par un assemblage de phénomènes.

    Sans l'ombre d'un doute.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: le vide et la vacuité.

    Message par Kaïkan le Lun 29 Aoû 2011 - 11:07

    kay a écrit:Un gros plan ? pour aider ? scratch



    Ce gros plan m'inspire :

    Shiki so ku ze ku, Ku so ku ze shiki


    La forme est la vacuité, la vacuité est la forme.
    Les phénomènes deviennent vacuité, la vacuité devient les phénomènes.


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1472
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: le vide et la vacuité.

    Message par lausm le Lun 29 Aoû 2011 - 22:37

    Le forum est vacuité, la vacuité est forum...oups, pardon, je m'ai trompé!
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: le vide et la vacuité.

    Message par Yudo, maître zen le Mar 30 Aoû 2011 - 9:37

    lausm a écrit:Le forum est vacuité, la vacuité est forum...oups, pardon, je m'ai trompé!
    J'en suis pas sûr... Very Happy Laughing

      La date/heure actuelle est Lun 20 Nov 2017 - 14:46