Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Maître Eckhart. Un rapport avec le zen ?

    Partagez
    avatar
    Invité
    Invité

    Maître Eckhart. Un rapport avec le zen ?

    Message par Invité le Dim 28 Juin 2009 - 11:56

    Je relisais, hier, des passages des sermons de Maître Eckhart. J'y ai trouvé (mais ce n'est pas la première fois) des rapports très étroits avec le Bouddhisme et, par certains aspects, avec le zen en particulier. Exemples :

    "Hier, je prononçais une parole qui paraît vraiment incroyable. Je disais : Jérusalem est aussi proche de mon âme que le lieu où je suis maintenant. Oui, en toute vérité : ce qui est éloigné de plus de mille lieues encore que Jérusalem est aussi proche de mon âme que mon propre corps."

    "Dieu et la déïté sont aussi différents l'un de l'autre que le ciel et la terre. Dieu opère, la déïté n'opère pas, elle n'a rien à opérer, il n'y a pas d'opération en elle, elle n'a jamais eu aucune opération en vue. Dieu et la déïté diffèrent par l'agir et le non-agir".

    "Dieu est sans nom, car personne ne peut dire ou comprendre rien de lui. Si je dis donc : Dieu est bon, ce n'est pas vrai ; je suis bon, mais Dieu n'est pas bon... Si je dis en outre : Dieu est sage, ce n'est pas vrai, je suis plus sage que lui. Si je dis encore : Dieu est un être, ce n'est pas vrai ; il est un être au-dessus de l'être et une négation superessentielle. Un maître dit : si j'avais un Dieu que je puisse connaître, je ne le tiendrais pas pour Dieu... Tu dois l'aimer tel qu'il est : ni Dieu, ni esprit, ni personne, ni image..."

    "Dans cet être de Dieu où Dieu est au-dessus de tout être et de toute distinction, j'étais moi-même, je me connaissais moi-même, voulant créer l'homme que je suis. Et c'est pourquoi je suis la cause de moi-même selon mon être qui est éternel, mais non pas selon mon devenir qui est temporel".

    On comprend qu'Eckhart ait eu quelques problèmes avec l'inquisition... Mais il ne fut pas condamné. Seuls quelques passages de ses sermons le furent.
    avatar
    steffzen
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 359
    Age : 48
    Localisation : France Lyon 69
    Emploi/loisirs : Musicien (batteur/chanteur)
    Humeur : Calme
    Date d'inscription : 25/05/2009

    Re: Maître Eckhart. Un rapport avec le zen ?

    Message par steffzen le Dim 28 Juin 2009 - 12:01

    Ben sachant que le zen est la Voie, n'importe qui qui marche sur la Voie pratique le zen même si il n'en a jamais entendu parler. Le zen n'est pas la science des zeniens mais il est universel.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Maître Eckhart. Un rapport avec le zen ?

    Message par Invité le Mar 30 Juin 2009 - 13:42

    Exemple du rapport entre le zen et Eckhart :

    Eckhart dit : "Oui, en toute vérité : ce qui est éloigné de plus de mille lieues encore que Jérusalem est aussi proche de mon âme que mon propre corps"

    Kôan : "Sans bouger, arrête la cloche qui sonne au loin"
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Maître Eckhart. Un rapport avec le zen ?

    Message par Invité le Ven 3 Juil 2009 - 16:10

    Allez, parce que cela me fait plaisir et parce que vous le méritez Cool , voici un autre extrait de texte d'Eckhart qui a un rapport très étroit avec la façon dont il faut "tenir" l'esprit dans la concentration. Cela aidera, je pense, car beaucoup s'imaginent que l'attention doit être tenue avec le mental :

    Eckhart a écrit:Cette véritable possession de Dieu se situe dans l'esprit, dans l'intention intérieure et spirituelle dirigée vers Dieu, non pas dans une pensée continue et toujours semblable, car ce serait impossible ou très difficile à la nature et ce ne serait pas non plus le mieux. L'homme ne doit pas se contenter d'un Dieu qu'il pense, car lorsque la pensée s'évanouit, Dieu s'évanouit aussi. Bien plutôt, on doit posséder Dieu dans son essence, loin au-dessus des pensées de l'homme et de toute créature. Ce Dieu ne s'évanouit pas, à moins que l'homme ne se détourne volontairement de lui.

    Qui possède ainsi Dieu dans son essence saisit Dieu selon le mode de Dieu, et pour lui Dieu resplendit en toutes choses, car toutes choses ont pour lui le goût de Dieu...
    avatar
    Grand Gourou
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 70
    Humeur : Celle de mon père.
    Date d'inscription : 01/08/2009

    Re: Maître Eckhart. Un rapport avec le zen ?

    Message par Grand Gourou le Lun 3 Aoû 2009 - 19:21

    Ah Eckhart ! Un maitre plein de sagesse que beaucoup de chrétiens
    devraient lire et étudier....il aurait du se tondre complètement la
    tete. Very Happy

    A part cela, j'en profite pour dire que je trouve ce site des plus interessants. Bravo, Je lis et j'apprécis.
    avatar
    Grand Gourou
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 70
    Humeur : Celle de mon père.
    Date d'inscription : 01/08/2009

    Re: Maître Eckhart. Un rapport avec le zen ?

    Message par Grand Gourou le Jeu 6 Aoû 2009 - 10:49

    J'ai recopié ce texte d'Eckhart sur un carnet il y a longtemps, le seul que j'ai gardé de lui. Il se nomme : " Va sans chemin "

    C'est, mais personne ne sait quoi.
    C'est ici, c'est là,
    C'est loin, c'est prés,
    C'est profond, c'est élevé;
    C'est ainsi.

    Ce n'est ni ceci, ni cela.
    C'est lumière, c'est clarté,
    C'est tout obscurité,
    C'est innommé,
    C'est inconnu,
    Sans commencement et sans fin;
    C'est un lieu silencieux
    Qui s'écoule, indéfini.

    Qui connait sa maison ?
    Qu'il en sorte celui-là,
    Et nous dise qu'elle est sa forme !

    Deviens comme un enfant,
    Deviens sourd, deviens aveugle !
    Le quelquechose qui est tien
    Doit devenir rien.
    Quelquechose ou rien : tout va au-delà.

    Laisse le lieu, laisse le temps,
    Laisse aussi l'image !
    Va sans chemin
    Sur le sentier étroit : ainsi viens-tu à la trace du desert.
    avatar
    AncestraL
    petit fleuron
    petit fleuron

    Masculin Nombre de messages : 500
    Localisation : Lille
    Emploi/loisirs : éducateur/agent de probation
    Humeur : Sat Chit Ananda
    Date d'inscription : 01/10/2012

    Re: Maître Eckhart. Un rapport avec le zen ?

    Message par AncestraL le Mar 9 Mai 2017 - 22:28

    Ce n'est pas de lui ce texte, mais de Marguerite Porete.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5444
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Maître Eckhart. Un rapport avec le zen ?

    Message par Kaïkan le Mar 9 Mai 2017 - 22:58


    Marguerite Porete est une mystique française du 13ème siècle, qui vécue près de Valenciennes.
    Elle fut brûlée vive à Paris, place de Grève  le 1er juin 1310 pour hérésie.
    Son jugement fut rendu par l'inquisiteur pour le Royaume de France, Guillaume de Paris
    Le poème n'est pas d'elle mais d'un de ses contemporains anonymes, mais elle aurait pu le signer, tant il est proche de sa mystique exceptionnelle.
    Marguerite Porete fut une des sources, une des inspirations de Maitre Eckhart. Ce texte lui a d'ailleurs parfois été attribué.
    Le poème est traduit ici par Max Huot de Longchamp



        "C’est, mais personne ne sait quoi.
        C’est ici, c’est là,
        C’est loin, c’est près,
        C’est profond, c’est élevé ;
        C’est ainsi :
        Ce n’est ni ceci ni cela.


        C’est lumière, c’est clarté,
        C’est tout obscurité,
        C’est innommé,
        C’est inconnu.
        Sans commencement et sans fin ;
        C’est un lieu silencieux Qui s’écoule, indéfini.
        Qui connaît sa maison ?
        Qu’il en sorte celui-là,
        Et nous dise quelle est sa forme !


        Deviens comme un enfant,
        Devient sourd, deviens aveugle !
        Le quelque chose qui est tien
        Doit devenir rien ;
        Quelque chose ou rien : tout va au-delà.
        Laisse le lieu, laisse le temps,
        Laisse aussi l’image !
        Va sans chemin Sur le sentier étroit :
        Aussi viens-tu à la trace du désert.


        O mon âme !
        Sors ! et entre en Dieu ;
        Enfonce le quelque chose qui est mien
        Dans le rien de Dieu !
        Enfonce dans les flots sans fond !
        Que je m’enfuie de toi,
        Et tu viennes à moi !
        Que je me perde,
        Et je te trouve
        O bien superessentiel !"



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "

      La date/heure actuelle est Ven 18 Aoû 2017 - 1:21