Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    La pensée Huayan

    Partagez
    avatar
    gigi
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 429
    Localisation : Quebec
    Humeur : metta
    Date d'inscription : 26/06/2010

    La pensée Huayan

    Message par gigi le Lun 29 Mai 2017 - 2:48

    La pensée Huayan

    L’univers, qui s’étend dans toutes les dimensions de l'espace et du temps, est produit constamment et simultanément par l’interaction de tous les éléments ; ceci peut être observé sous quatre aspects dits "les 4 mondes" (sanscrit : dharmadhatu, chinois fajie 法界).

    Simple et directe appréhension du phénomène.
    Vision de tous les phénomènes comme dépourvus de nature propre.
    Réalisation que tout est impliqué dans un rapport de causalité, tout est à la fois résultat et cause d'autres phénomènes.
    Réalisation que les phénomènes s'interpénètrent et s'imbriquent partiellement l'un dans l'autre, notion transcrite dans la métaphore du "filet d’Indra", dont chaque nœud est un joyau à multiple facettes qui reflète les autres nœuds.
    Fazang a développé la vision de Huayan dans "les dix mystères" (shixuanmen 十玄門), une liste de thèmes de réflexion et de méditation visant à faciliter le chemin vers l'illumination.

    Coexistence sans obstacle du général et du spécifique.
    Tout est petit et grand à la fois (relativement à d’autres phénomènes).
    Tout est à la fois individualité et partie d’un ensemble.
    Tout agit en tant que soi et en tant qu'ensemble à la fois.
    Coexistence sans obstacle du caché et du manifeste.
    Tout est partie d'un grand tout mais conserve une individualité complète.
    Le filet d’Indra.
    Chaque phénomène est une manifestation du principe fondamental ; comme chaque phénomène est dépourvu de nature propre (vide), on peut à partir de tout phénomène individuel obtenir la révélation du principe suprême.
    Interpénétration sans obstacle des causalités.
    Les quatre mondes.
    L'"obstacle" mentionné est l'ignorance, imperfection spirituelle qui empêche de voir les choses comme elles sont.

    Mettant en pratique le concept d'upaya, Fazang fit preuve de pédagogie pour propager les idées de l'école. Ainsi, pour expliquer la notion d'interpénétration, il fit monter à la cour de Wu Zetian un système de miroirs qui se renvoyaient à l'infini les images d'une bougie. Il écrivit Le lion d’or (Jinshizizhang 金獅子章) pour mieux faire comprendre les paradoxes : par exemple, le lion est composé d'une matière unique, mais on y distingue plusieurs éléments (tête, crinière etc.).

    Le bouddha Vairocana tient dans le Huayanjing la place centrale de dharmakâyâ, corps originel du bouddha, éternel et indestructible. Les bodhisattvas Manjushri et Samantabhadra y jouent également un rôle privilégié. Avec Vairocana, ils forment "Les trois saints de Huayan" (huayansansheng 華嚴三聖).

    Source Wikipedia
    avec metta
    gigi


    Dernière édition par gigi le Lun 29 Mai 2017 - 3:02, édité 1 fois
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3288
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: La pensée Huayan

    Message par Fred le Lun 29 Mai 2017 - 19:25

    Vision de tous les phénomènes comme dépourvus de nature propre.

    On pourrait dire d'ailleurs que la connaissance des phénomènes, repose de manière plus ou moins évidente sur une multitude de postulats, c'est à dire sur la reconnaissance implicite d'une multitude d'autres phénomènes perçus concomitamment à l'énoncé de cette connaissance et sur la base desquels celle-ci se construira. On comprend que les phénomènes sont dépourvus de nature propre, précisément en constatant qu'un phénomène n'est rien en soi s'il n'est pas appuyé dans son être par une multitude d'autres phénomènes, lesquels seront également soumis à la même règle.
    avatar
    Fenrir
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 113
    Date d'inscription : 01/05/2014

    Re: La pensée Huayan

    Message par Fenrir le Mer 31 Mai 2017 - 21:12

    Si tous les phénomènes sont dépourvus de nature propre, alors je peux en conclure que j'ai payé mon tapis beaucoup trop cher.

    (détournement d'une citation de Woody Allen)
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5467
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: La pensée Huayan

    Message par Kaïkan le Mer 31 Mai 2017 - 21:58


    Mandala



    Centre d'un mandala-matrice : Vairocana entouré de quatre bouddhas-émanations (jaunes) et de quatre bodhisattvas (blancs) ; depuis le haut (Est), dans le sens des aiguilles d'une montre : Ratnaketu, Samantabhadra, Samkusumitaraja, Manjusri, Amitabha, Avalokiteshvara, Divyadundhubhimeghanirghosa, Maitreya.

    source → https://fr.wikipedia.org/wiki/Vairocana



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    gigi
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 429
    Localisation : Quebec
    Humeur : metta
    Date d'inscription : 26/06/2010

    Re: La pensée Huayan

    Message par gigi le Mer 31 Mai 2017 - 23:01


    avec metta
    gigi

      La date/heure actuelle est Dim 24 Sep 2017 - 3:21