Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Sekito, Soanka (chant de la cabane d'herbe).

    Partagez
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2882
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Sekito, Soanka (chant de la cabane d'herbe).

    Message par Yudo, maître zen le Mer 26 Juil 2017 - 16:43

    Bonjour

    J'aimerais une critique. Je me suis amusé à versifier en français une paraphrase du Chant de la cabane d'herbe de Shitou (Sekito Kisen). Je trouve que c'est parfois un peu capillotracté, mais contraindre ce genre de trucs à l'octosyllabe n'est pas une partie de plaisir.
    Aussi vous serais-je reconnaissant de vos observations, surtout si elles sont pertinentes.

    Bien à vous tous

    Mxl
    Shitou Xiqian a écrit:Chant de la cabane de foin


    吾結草庵無寶貝  ...................Je me suis fait une cabane
    飯了從容圖睡快 ....................Où je n’ai rien qui fasse envie
    成時初見茆草新 ....................A peine finie, sur la sagne
    破後還將茆草蓋 ....................Les mauvaises herbes ont pris vie.

    ........................................Après le repas je m’affale
    ........................................Je fais la sieste à mon content
    ........................................Je digère ce que j’avale
    ........................................Sans jamais m’inquiéter du temps.

    住庵人、鎮常在   ...................Qui y habite est toujours là
    不屬中間與內外 ....................Mais n’est ni dedans ni dehors
    世人住處我不住 ....................Un mondain: c’est ce qu’il n’est pas
    世人愛處我不愛 ....................Le goût des gens n’est pas son fort.

    庵雖小、...............................Si petit soit mon ermitage
    含法界................................Tout l’univers pourtant y est
    方丈老人相體解....................Ce vieux sur deux mètres carrés
    ........................................A tout ce qui est en partage.

    上乘菩薩.............................Mais tous les grands bodhisattvas
    信無疑................................Sont bien d’accord sur mon idée,
    中下聞之必生怪....................Si folle que vous la trouviez
    ........................................Elle reste celle des bouddhas.

    問此庵、壞不壞......................Mon ermitage est déglingué.
    壞與不壞主元在....................Me dites-vous. Et cependant
    不居南北與東西....................Libres de la rose des vents
    基址堅牢以為最....................Ses fondations sont assurées.

    青松下明窗內.......................La fenêtre sur les verts pins
    玉殿朱樓未為對....................Comme un palais incomparable
    衲帔幪頭萬事休 ...................Le kesa posé sur mon râble
    此時山僧都不會....................Dans ma montagne ne suis rien.

    住此庵、休作解 ....................Vivant ici, je suis au calme
    誰誇鋪席圖人買 ....................Mais je n’en fais pas la réclame
    迴光返照便歸來 ....................Je mets ma lampe en mon trésor
    廓達靈根非向背 ....................Sans confins, dedans ni dehors.

    遇祖師、親訓誨 ....................Des grands anciens les instructions
    結草為庵莫生退 ....................A ma cabane m’ont conduit,
    百年拋卻任縱橫 ....................J’ai quitté les tribulations
    擺手便行且無罪 ....................Et je fais ce dont j’ai envie.

    千種言、萬般解   ....................Et pourtant, quoi qu’on vous en dise
    只要教君長不昧 ....................Mon but est d’éveiller les gens
    欲識庵中不死人 ....................Pour voir le sage à la remise
    豈離而今這皮袋 ....................Voyez le tel quel en tout temps.



    Dernière édition par Yudo, maître zen le Jeu 27 Juil 2017 - 10:18, édité 3 fois
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1102
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Sekito, Soanka (chant de la cabane d'herbe).

    Message par Zenoob le Mer 26 Juil 2017 - 18:31

    Salut Yudo !

    J'adore ! Je sais pas, à ce propos, si tu as lu le bouquin de Ben Connely, en anglais : Inside the grass hut. Il le traduit fort bien lui aussi, et puis livre toute une analyse, le bouquin est super.

    Une petite remarque : tu as choisi les octosyllabes, mais selon les règles de versification en vigueur dans la laaaangue françaaaaaaise, certains de tes vers font 9 pieds, par exemple celui-ci :

    Une fenêtre sur les verts pins

    Les "e" finaux se prononcent systématiquement quand ils précèdent une consonne. Du coup ça donne "Uneuh fenêtreuh sur les verts pins", 9 syllabes. Pareil pour "Dans la montagnEUH je ne suis rien", ou encore "Pour voir le sageuh de la remise".

    Enfin bon, c'est de la pinaillerie, au pire tu peux faire la technique de l'apostrophe : "Dans la montagn' je ne suis rien", mais c'est moins élégant.

    Bravo en tout cas, pour ce qui est du sens (que je ne connais qu'à partir de l'anglais, ne lisant pas le japonais), c'est parfait.
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2880
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Sekito, Soanka (chant de la cabane d'herbe).

    Message par tangolinos le Jeu 27 Juil 2017 - 0:00

    Salut Yudo

    tel que tu me connais, je reste très admiratif de tes prouesses à pouvoir naviguer au travers de tous ces langages… cependant, il ne m ‘est pas impossible de penser que l’ opulence soit une tare, tout comme l’ évoque le texte que tu as choisi de traduire.
    Autrement dit, tout comme l’ évoque ce texte, il ne n’est pas impossible de penser que le renoncement à toutes ces apparences soit salutaire pour cheminer vers l’ indicible fond.
    Ce qui est remarquable, c’ est que l’ auteur évoque l’ idée que son recul de toute chose, ne discrédite pas sa faculté d’ avoir à dire des choses éveillantes… Comme quoi il est possible de penser que celui qui en apparence peut le moins , peut le plus dans le fond.

    Alors vois-tu, même si tu n’ est pas parvenu à faire une traduction parfaite dans la forme, tu as su te laisser traverser par le fond.

    Bien à toi.
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2882
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Sekito, Soanka (chant de la cabane d'herbe).

    Message par Yudo, maître zen le Jeu 27 Juil 2017 - 0:11

    Et comme ça? (G modifié)

    D'ailleurs, l'original n'est pas du japonais, mais bien du chinois. Ce qui donnerait en mandarin (chinois de Pékin) pour le premier quatrain:

    吾結草庵無寶貝 wú jié cǎo ān wú bǎo bèi
    飯了從容圖睡快 fàn liǎo cóng róng tú kuài shuì
    成時初見茆草新 chéng shí chū jiàn máo cǎo xīn
    破後還將茆草蓋 pò hòu huán jiāng máo cǎo hé


    En plus, Shitou vivait au VIII° siècle (autrement dit, un contemporain des derniers Mérovingiens), et dans le Guangdong (même région que Canton et Hong-Kong), donc, il parlait le cantonais. Considérant qu'il a construit sa cabane au dessus du temple Nantai, au Nanyue Heng, dans le Hunan, on pourrait imaginer qu'il ait composé son poème en Xiang, la langue du Hunan. Peu importe, de toute façon, il l'a écrit en hanze, qui peuvent se lire comme on veut. Je ne parle même pas de l'évolution de la prononciation de la langue...

    Mais en cantonais, la première ligne se lirait
    ng4 git3 cou2 am1 mou4 bou2 bui3

    Les chiffres renvoyant au ton correspondant. Les tons du cantonais vont de 1 à 6, 1= haut et plat, 2=moyen-montant, 3= moyen plat, 4= moyen descendant, 5= bas à moyen montant, 6= bas-moyen plat.

    Les Japonais prononceraient
    go ketsu sô an mu hô bai

    Et vous pouvez ainsi voir que cette prononciation japonaise a beaucoup plus à voir avec la prononciation cantonaise qu'avec la pékinoise. Je pense par exemple au mot 作曲家 (compositeur de musique) qui se prononce en japonais sakkyokka et zuòqǔjiā en chinois, se prononce sakkyukka en cantonais aussi.

    Tout ça pour dire que si vous entendez quelqu'un vous dire que les Japonais "prononcent mal le chinois", demandez vous seulement si vous auriez compris votre ancêtre de l'époque de Dagobert, si vous l'aviez rencontré...


    Dernière édition par Yudo, maître zen le Jeu 27 Juil 2017 - 10:14, édité 1 fois
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1102
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Sekito, Soanka (chant de la cabane d'herbe).

    Message par Zenoob le Jeu 27 Juil 2017 - 10:10

    Parfait ; il reste juste un petit truc, peut être :

    Sans limites, dedans, dehors

    Tu considères qu'on prononce le "e" final de limites, mais je ne pense pas que ce soit le cas devant une virgule. Ca fait un peu bizarre en effet : "Sans limiteuh, dedans, dehors". A moins de venir de Marseille putaing cong.

    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2882
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Sekito, Soanka (chant de la cabane d'herbe).

    Message par Yudo, maître zen le Jeu 27 Juil 2017 - 10:20

    Je pense que cela devrait aller maintenant. Merci de tes coups de latte Smile
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1102
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Sekito, Soanka (chant de la cabane d'herbe).

    Message par Zenoob le Jeu 27 Juil 2017 - 11:07

    pouce levé
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3293
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Sekito, Soanka (chant de la cabane d'herbe).

    Message par Fred le Jeu 27 Juil 2017 - 17:48

    Oui, le texte glisse bien comme ça. Smile

      La date/heure actuelle est Jeu 19 Oct 2017 - 0:19