Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Ne pas dériver

    Partagez
    avatar
    GaryKaspov
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 27
    Age : 44
    Date d'inscription : 13/07/2014

    Ne pas dériver

    Message par GaryKaspov le Ven 8 Déc 2017 - 7:22

    Je rebondi sur une réponse de yudo dans un autre post:

    Yudo a écrit:"Le Bouddhisme est souvent qualifié de méthode.
    Lorsqu'on décide de la mettre en oeuvre, on fait un acte de confiance, parce que ladite méthode non seulement nous semble éprouvée, mais qu'elle paraît aussi logique.
    Cette confiance n'est pas aveugle, mais repose, comme je viens de le dire sur l'observation, d'une part, et sur la logique, d'autre part.
    A partir de là, soit on a compris la mise en oeuvre de travers (ce qui est souvent le cas), soit on a des résultats qui viennent confirmer notre confiance.
    Dans le premier cas, soit on rejette en bloc (ce qui se voit souvent) soit on s'interroge sur le fait d'avoir bien compris les instructions: cette dernière démarche est plus difficile, car elle implique de nous remettre, nous-mêmes, en cause. Et s'il est une chose que nous détestons, c'est bien de nous remettre en cause."

    source : http://zen-et-nous.1fr1.net/t2215p50-pratiquer-pour-soi-pratiquer-pour-les-autres#39262

    Comment savoir si je ne dérive pas, si je ne m'éloigne pas de la vraie compréhension en pratiquant seul (c'est-à-dire de la lecture, une pratique de zazen quotidienne...). Il m'est difficile d'aller au dojo (azi) régulièrement à cause de mes horaires de travail et quand j'y vais, je médite avec les autres mais nous repartons tous chez nous ensuite. Je ne veux pas faire un zen "à la carte". Mais j'ai peur de plus ou moins faire cela sans forcément m'en rendre compte (auquel cas, j'aurais compris la mise en oeuvre de travers comme le dit yudo)
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3022
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Ne pas dériver

    Message par Yudo, maître zen le Ven 8 Déc 2017 - 7:41

    L'AZI EST par définition une mise en oeuvre de travers.
    Nous sommes dans une situation difficile. Mais ce n'est pas la première fois. Lorsque Obaku, à l'époque de Charlemagne, dit dans un sermon qu'il n'y a pas de maîtres zen en Chine, un moine s'étonne, et Obaku lui répond donc: "Je ne dis pas qu'il n'y a pas de Zen en Chine. Je dis juste qu'il n'y a pas de maîtres zen."
    La preuve, comme disent les anglais, est dans le gâteau. Es-tu de plus en plus capable de supporter la critique, les incidents de la vie (pneu crevé, panne d'essence ou autre), de goûter l'amertume de l'existence? Si c'est le cas c'est bon. Si tu deviens, ou reste, intolérant à tout ce qui puisse perturber ta petite tranquillité, c'est pas bon.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5757
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Ne pas dériver

    Message par Kaïkan le Ven 8 Déc 2017 - 9:17


    D’où l'utilité du forum Zen et nous...  japonais


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1166
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Ne pas dériver

    Message par Zenoob le Ven 8 Déc 2017 - 10:05

    Déjà, si tu te poses la question, c'est bon signe !
    avatar
    GaryKaspov
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 27
    Age : 44
    Date d'inscription : 13/07/2014

    Re: Ne pas dériver

    Message par GaryKaspov le Ven 8 Déc 2017 - 10:07

    Merci à vous deux Kaikan et Yudo !

    Je pense avoir progressé sur les petites pichenettes de la vie mais cela m'a pris presque 4 ans ! Mon point de vue sur certaines situations s'avère moins "personnel", moins violent. Pour le reste je me laisse toujours embarquer sans m'en apercevoir (ou trop tard !). Pour mes "gros monstres", je reste cependant un enfant et il m'est douloureux pour l'instant de changer mon angle de vue...

    Cela me réjouit et m'attriste à la fois si un forum s'avère être la source vivante qui me semble la plus accessible pour l'instant. Je suis content néanmoins de profiter de votre cheminement: cela me rassure. Smile




    Et merci à toi également Zenoob !
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1166
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Ne pas dériver

    Message par Zenoob le Ven 8 Déc 2017 - 14:26

    Je crois que les gros monstres, ça prend plus de temps que les petits pour s'en faire des potes. En tout cas chez moi c'est comme ça aussi.
    avatar
    Rémi
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 44
    Age : 29
    Localisation : Nord Est de la France
    Emploi/loisirs : musique, peinture, littérature ...
    Humeur : changeante, évidemment.
    Date d'inscription : 12/12/2017

    Re: Ne pas dériver

    Message par Rémi le Mer 13 Déc 2017 - 11:30

    GaryKaspov a écrit:
    Comment savoir si je ne dérive pas, si je ne m'éloigne pas de la vraie compréhension en pratiquant seul (c'est-à-dire de la lecture, une pratique de zazen quotidienne...)

    Je pratique aussi seul, pour l'essentiel. Cela dit dés qu'on lit (des choses sur ce forum ou des livres) ce n'est déjà plus tout à fait de la pratique "seul". Et quand je fais zazen, j'ai toujours l'impression d'être entouré (souvenirs des proches, jaillissement de choses lues ici et là etc...) et en même temps entourant (établissement dans l'acte de réception passive qui donne l'impression d'embrasser tout ce qui arrive, d'avancer avec cela sans s'en sentir séparé).

    Pour la notion de dérivation, la posture est d'une grande aide. Il y a toujours des déviations, des pertes de concentration, mais le but est justement de les percevoir sans les juger pour revenir à un certain silence et à l'attitude d'équilibre de la posture zazen. Si l'esprit se relâche, la posture aussi, et inversement. Zazen est un peu comme faire jouer une clef à l'intérieur d'une serrure : on cherche le point de bascule ou la clef va enfin ouvrir le verrou. C'est très physique. Bon, la comparaison est un peu maladroite, dans le sens où ce n'est pas tout à fait comme s'il y avait une porte à ouvrir qui pourrait être ouverte définitivement... Mais c'est pour mettre en avant un aspect "bricolage", "recherche".

    En fait, c'est quand zazen ne marche pas qu'il est le plus efficace : on s'en rend compte et on revient dans le flux, en douceur et avec fermeté. C'est un peu frustrant mais c'est bien ce mouvement qui muscle la pratique : concentration puis déviation puis sentir qu'on a dévié puis revenir etc...

    Petit à petit, les mouvements deviennent plus souples, plus amples, et se transposent de plus en plus dans notre vie quotidienne.

    Je dirais donc, tant mieux si tu dérives, dévies, pars "ailleurs" ; il faut l'accepter et en faire une partie du contenu de la pratique.
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3022
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Ne pas dériver

    Message par Yudo, maître zen le Mer 13 Déc 2017 - 13:04

    C'est ce qu'enseignait Nishijima: il n'y a pas de mauvaise pratique.
    Même si on a passé toute la durée à avoir la tête qui tourbillonne, c'est quand même zazen.
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3508
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Ne pas dériver

    Message par Fred le Mer 13 Déc 2017 - 13:35

    Zenoob a écrit:Je crois que les gros monstres, ça prend plus de temps que les petits pour s'en faire des potes. En tout cas chez moi c'est comme ça aussi.

    J'aime bien cette idée ; devenir pote avec les monstres.
    En fait, tous les monstres sont des potes lorsque par le détachement, il est devenu possible de contempler leur manière à chaque fois spécifique d'avoir de l'emprise sur nous. Plus le monstre est hargneux, plus il est délicieux d'être parvenu grâce au détachement à en faire un objet de contemplation. Plus la prison est étroite en somme, plus le sentiment de liberté est intense chez le prisonnier qui a été libéré.
    D'ailleurs, c'est Deshimaru qui disait je crois : A petite illusion, petit satori ; à grande illusion, grand satori.
    Mais en fait, ce n'est pas vraiment le monstre qui est contemplé, mais le cauchemar.

    Yudo a écrit:C'est ce qu'enseignait Nishijima: il n'y a pas de mauvaise pratique.

    C'est vrai, il n'y-a que quelqu'un qui pense à tort que sa pratique est mauvaise, ce qui fait partie des idées qui tourbillonnent et auxquelles à terme, on finit par ne plus prêter attention.

    Même si on a passé toute la durée à avoir la tête qui tourbillonne, c'est quand même zazen.

    Contenu sponsorisé

    Re: Ne pas dériver

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 24 Avr 2018 - 18:33