Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Décès

    Partagez
    avatar
    Sourire
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 43
    Date d'inscription : 11/12/2009

    Décès

    Message par Sourire le Mer 11 Avr 2018 - 23:09

    Il y a huit ans, je suis allée un soir au dojo le coeur très gros et même salé. Une grand-tante que j'aimais beaucoup venait de mourir. Je n'ai pas eu à demander avis, soutien ou conseil à propos de la mort, parce qu'à la même date, un membre d'un autre dojo, d'une autre ville, mais bien connu de ceux qui faisaient des shesshin était mort. On a donc eu ce jour-là un enseignement très pointé sur l'impermanence, l'éphémère, le poids qui pèse sur nous... à la fin de quoi j'avais du mal à ne pas éclater en sanglots. Puis, avant ou après le sutra (?) on a fait des prosternations, et j'ai eu encore plus de mal à ne pas craquer. Je ne me suis pas attardée dans les vestiaires après, et quand on m'a demandé pourquoi j'étais pressé, au répondu que je ne me sentais pas bien.
    Non. Je ne me sentais pas bien. J'avais beau me répéter que tout ça, c'était aussi bien pour elle que pour lui, ça ne me consolait pas. Ca me faisait encore plus mal. L'éphémère qui pèse sur moi, qu'est-ce que j'en avais à foutre ? Ce n'était pas à mon existence que j'avais mal, mais à celle d'une très vieille dame, pour qui le temps était venu, sans aucun doute, mais j'avais mal quand même, et j'ai pleuré dans le bus en regrettant de ne pas être restée chez moi en allumant une bougie. Ce que j'ai fait en rentrant, parce que je ne pouvais rien faire d'autre, sauf pleurer.

    Ce soir... j'ai reçu un mail de ma mère. Il y  a deux heures, à peu près. L'une des filles de cette grand-tante est morte. J'ai compris ce que dirait le mail dès que j'ai vu son prénom en titre. Elle était gravement malade et l'an dernier, une opération n'avait fait que la faire passer de Charybde en Scylla.
    Elle était... moins vieille que mes parents. Douze ans de moins, je crois. 63 ans, donc.
    Ce n'est pas vraiment vieux, mais ce n'est pas jeune. Dans son état, c'est donc... la marche ordinaire du monde.
    Je me sens drôle. Pas envie de pleurer. Le coeur un peu en sel quand même.
    J'étais en train d'écrire quand le mail est arrivé. Les personnages de mon histoire se sont fait la belle aussi sec. J'ai pris ma planche à dessin. Le dragon sur la page a vu ses cornes... fleurir.
    Et je pense à mes parents, qui ont 75 et 76 ans. Et à l'autre de cette grand-tante, qui nous est très proche à ma mère et moi. Et je la vois, assise avec nous. Et à la grand-tante en question.
    On ne la voyait pas souvent. Jamais longtemps. C'était toujours une joie.
    Dimanche, comme toutes les semaines, j'irai chez mes parents. On parlera sûrement d'elle. Comme mon père a fait un grave malaise il y a trois semaines, on évitera d'en parler trop. Comme les humeurs virent facilement à l'orage, chez nous, j'espère que le ciel sera bleu.






    la marche du monde...



    Je vais retourner à mes personnages, ou bien à mon dragon, ou bien regarder les petits trucs verts dans le pot de fleurs, ou bien si la bougie du diffuseur à HE est bientôt finie, ou bien n'importe quoi.
    Pas très envie de méditer, malgré le gros vide dans ma tête.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Décès

    Message par Invité le Mer 11 Avr 2018 - 23:57

    Bonsoir Sourire,

    Il est difficile de perdre des proches.
    Je suis de tout cœur avec toi et je te souhaite plein de courage.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5826
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Décès

    Message par Kaïkan le Jeu 12 Avr 2018 - 5:03


    Bonjour sourire,

    Toutes mes condoléances, c'est une épreuve difficile c'est toujours le cas quand on perd un être cher.
    C'est déjà bien que tu puisses en parler.
    De tout cœur avec toi.
    Gate gate paragate parasamgate bodhi svaha.


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    zanshin
    Modératrice
    Modératrice

    Féminin Nombre de messages : 886
    Age : 69
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: Décès

    Message par zanshin le Jeu 12 Avr 2018 - 5:30

    Bonjour sourire
    Je suis désolée d'apprendre cette triste nouvelle et je comprends à quel point tu es touchée.
    C'est hélas ce que nous avons tous à subir, la perte des proches avant que ce soit notre tour.
    Toutes mes condoléances les plus sincères.


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
    avatar
    Sourire
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 43
    Date d'inscription : 11/12/2009

    Re: Décès

    Message par Sourire le Jeu 12 Avr 2018 - 11:08

    Merci Salut-zen

    Oui... rien que de normal, quand on est vieux, malade ou les deux.
    Elle était plutôt bien placée pour le savoir, puisque travaillant dans le domaine historique. Le Temps faisait partie de sa vie. Sa soeur lui était très attachée. Ca va être dur pour elle. Et pour nous, c'est un rappel de plus, bien net.

    Pas très bien dormi. Mais je n'ai tout de même rêvé ni de cimetière ni de fantômes

    tao
    avatar
    Sourire
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 43
    Date d'inscription : 11/12/2009

    Re: Décès

    Message par Sourire le Jeu 12 Avr 2018 - 23:04

    Je suis passée dans l'après-midi et ai vu qu'il y avait deux très longues réponses, type expérience de vie... je n'avais pas le temps de les lire en détail.

    Salut-zen  à leurs auteurs

    Salut-zen  à ceux du dessus aussi, et à tout le monde


    Je ne suis pas très bavarde, ici... 39 messages en neuf ans. Et le plus souvent parce que j'ai besoin de chialer un coup, ai-je l'impression.
    Fut un temps où je participais beaucoup à des topics de questionnement bouddhiste. La lassitude s'est installée, ou bien le besoin de réponses réduit. Tant de choses n'en ont pas !




    Je me souviens qu'il était question dans ces posts disparus du rôle thérapeutique de la créativité.
    Elle peut en avoir un, et peut-être même qu'elle ne peut exister sans cela. On a tous des choses à exprimer. Joies, douleurs, inquiétudes, agacements...
    Les petits enfants dessinent avec la moitié droite du cerveau. instinctivement, selon ce que dictent les sensations et émotions.
    Passé un certain âge, on "apprend" et le cerveau gauche entre en action. Les questions et les doutes s'installent sous le crayon (ou dans l'instrument de création en général).
    L'art consiste à  tao joindre les deux moitiés. Réveiller les instincts et faire des pensées un outil de travail et non plus le maître d'oeuvre.
    Petit hors-sujet...
    En effet, créer soulage beaucoup. Et quand on a du mal à réfléchir, cela évacue la brume, éclaircit le cerveau.
    C'est toutefois une démarche différente de celle des encrages pinceau et papier posés devant le zafu. Parce que c'est plus long et parce que le crayon sert à canaliser ce qui a besoin de sortir, alors que le pinceau transpose ce qu'on est allé chercher.
    Deux aspects du même phénomène.
    Créer pour évacuer prend du temps, et n'est vraiment efficace que sur la durée. Sur l'instant, il y a beaucoup à "dire" et il est tentant de s'enfermer dans la page, parce que cela permet de s'évader du moment.  Et là... ce n'est pas si thérapeutique que ça. S'activer dans la réalité permet mieux d'en assimiler les contraintes


    Il y avait du soleil, aujourd'hui. Alors je me suis occupée de mon bout de terrasse.
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3065
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Décès

    Message par Yudo, maître zen le Ven 13 Avr 2018 - 8:44

    Oui, je connais. Mon frère vient de m'apprendre qu'une de nos soeurs est en phase terminale de cancer, et qu'elle en a au plus pour trois mois. Pareil, elle n'a pas 65 ans, et je suis resté chez elle en septembre, lorsque je suis allé au Québec.
    Cela me laisse un goût de cendres...
    avatar
    Sourire
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 43
    Date d'inscription : 11/12/2009

    Re: Décès

    Message par Sourire le Ven 13 Avr 2018 - 19:03

    Yudo
    Salut-zen

    Bien avec toi...
    Oui... des fois, ça va vite
    avatar
    tangolinos
    無為 - mui -

    Masculin Nombre de messages : 3054
    Localisation : en bas à gauche
    Humeur : quantique
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Décès

    Message par tangolinos le Lun 16 Avr 2018 - 20:00

    Salut Yudo
    tiens, voici le message que je viens d’ envoyer à un ami qui vient de m’ annoncer le cancer du pancréas de sa femme:
    Salut JL

    Hum...cette nouvelle me bouleverse...
    Je me souviens de l' instant où mon ex-compagne m' avait annoncé le diagnostique de son cancer du sein, j' avais fondu en larme, tant ça me rappelait cette même maladie qui a tué ma mère...
    Nous nous étions retrouvés désemparés, et nous nous en sommes remis à la médecine protocolaire qui n' a fait que des conneries.
    Nous avons été consulter, trop tard, un cancérologue à San Sébastien, qui jadis était à Bordeaux, et qui s'est fait virer de France, puisqu'il refusait de suivre le protocole imposé aux toubibs français... il a levé les bras au ciel, quand nous lui avons dit que Jocelyne avait déjà subi un biopsie... il nous a dit que dès qu'on intervenait fallait aussitôt enlever la tumeur, et non pas faire juste un prélèvement... Il nous a dit qu' avant de faire usage de la chirurgie, il y avait d' autres moyens d' intervenir, mais que maintenant c'était trop tard, et qu'il fallait en urgence se faire opérer... L' opération était prévue 15 jours après, et il nous disait que c' était bien trop tard... il aurait fallu intervenir le jour même de la biopsie...

    à propos du cancer du pancréas, nous avons rencontré une nana à Bormes les mimosas, qui lorsqu'elle a appris en être la victime, et qu'elle n' avait que 3 mois maximum à survivre, a envoyé promener toutes les thérapies qu'on lui proposait, et s'est guérie toute seule... elle n' est retournée voir son toubib qu'un an après, pour accompagner son enfant... et le toubib a été ahuri de la voir en pleine bonne santé... il a voulu lui faire des analyses, et les analyses ont conclu que le  cancer avait totalement disparu. 

    Tiens si ça te chante, je pourrais te donner les indications pour la rencontrer.

    Vois-tu je pense que le moral compte pour beaucoup plus que toutes thérapies... Je vous souhaite donc de trouver la formule mentale miraculeuse.

    Bon courage
    Bises
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5826
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Décès

    Message par Kaïkan le Lun 16 Avr 2018 - 21:44


    Je pense qu'il faudrait d'abord bien comprendre que le sujet a été ouvert par Sourire qui a perdu quelqu'un de très proche.
    Je suis persuadé que la moindre des politesse est avant tout de présenter des condoléances à Sourire et d'éviter d'étaler ses propres problèmes de sa vie personnelle.
    Je suis sidéré quand je vois à quel point la compassion disparait de plus en plus chez les gens à notre époque. On dirait qu'ils ne se soucient que de leurs histoires à eux et ne sont plus capables de comprendre la souffrance chez les autres.

    Je demande à Sourire d'excuser les maladresses éventuelles des membres. En fait s'ils le pouvaient, ils diraient à quel point ils comprennent le désarroi dans lequel nous plonge tous le décès d'un être proche et même de sa propre famille, et à quel point ils sont avec toi dans cet évènement douloureux.
    Mes prières sont peu de choses, mais je les dédieraient à cet évènement.  I love you
    Avec metta comme dirait gigi...

    PS : C'est la première fois qu'on ouvre ce genre de rubrique, il faudra mettre les maladresse sur le compte de la nouveauté.


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Tenza
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 46
    Age : 35
    Date d'inscription : 16/10/2015

    Re: Décès

    Message par Tenza le Lun 16 Avr 2018 - 23:49

    @Sourire, @Yudo,

    Je ne trouve pas vraiment de mots pour ce qui vous arrive. Il est vrai qu'on a beau souvent parler et écrire sur l'impermanence, ça n'enlève pas la souffrance qui naît en nous quand on fait face à de tels moments.
    Les amis, les autres membres de la famille et le temps peuvent aider à soulager.
    En tout cas, toutes mes pensées pour vous
    avatar
    gigi
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 464
    Localisation : Quebec
    Humeur : metta
    Date d'inscription : 26/06/2010

    Re: Décès

    Message par gigi le Mar 17 Avr 2018 - 2:59

    Yudo dit:

    Oui, je connais. Mon frère vient de m'apprendre qu'une de nos soeurs est en phase terminale de cancer, et qu'elle en a au plus pour trois mois. Pareil, elle n'a pas 65 ans, et je suis resté chez elle en septembre, lorsque je suis allé au Québec.
    Cela me laisse un goût de cendres...

    gigi dit:

    Que ces triste lorsque cela arrive à nos proches, cela nous envoie en plein visage notre propre mortalité,
    je vous souhaite bon courage Yudo et beaucoup de Metta pour votre soeur Neutral I love you
    avec metta
    gigi
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3065
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Décès

    Message par Yudo, maître zen le Mar 24 Avr 2018 - 11:04

    Je vous passe la traduction que je viens de faire d'un texte de Brad Warner, qui m'est très pertinent.
    Je pense qu'il pourra l'être aussi pour vous.
    Brad Warner a écrit:Tout ira très bien
    Publié par Brad

    J’ai été malade la semaine dernière. Je ne sais pas si c’était un rhume ou la grippe, mais c’était méchant. Tellement que je ne me suis même pas rendu à notre retraite de Mt. Baldy.
    Quand on est malade, ce n’est pas agréable, mais pour moi, d’habitude, ça se limite à un nez qui coule, un peu d’éternuements, et beaucoup de sommeil sur le canapé. Ce coup-ci, j’ai vraiment souffert. Je n’ai pas pu dormir du tout pendant quelques nuits. Je me sentais mal.
    Tellement qu’à une ou deux reprises, je me suis demandé si ce n’était pas quelque chose de bien pire, quelque chose dont je ne me remettrais peut-être pas. Heureusement, ces incidents sont vite passés. Mais quand on se sent ainsi, c’est facile de paniquer.
    Je crois que la panique vient de quelque part de bien plus profond que juste la pensée. On dirait d’un endroit purement chimique et physiologique. 
    Ce que je voulais le plus à ces moments-là, c’est que quelqu’un me rassure. Non que je voulais qu’on me mente. Mais juste entendre les mots « Ça va aller » de quelqu’un que j’aime et à qui je fais confiance signifie beaucoup. Ce n’étaient pas tant les mots spécifiques que le sentiment qu’ils expriment. Parfois, les mots n’importent pas. Ce ne sont que des formes que prennent les sons que nous émettons, pour ne pas donner l’impression de juste faire du bruit avec la bouche.
    Juste après m’être remis, j’ai reçu un courriel d’un type dont la compagne se meurt d’un cancer du sein. Il m’a demandé ce qu’il pourrait faire pour l’aider. Avec en tête ma récente expérience et ma maladie bien moins grave, je lui ai dit qu’il devrait juste être là pour son amie. Lui dire que tout ira bien, même si, de notre point de vue habituel, ce n’est pas vrai.
    Nous devrons tous mourir un jour. Ce que je veux pour quand ce sera mon heure, c’est que quelqu’un m’offre ce qu’ils pourra de réconfort. Si mon heure ressemble le moindrement à ce que j’ai ressenti quand j’étais malade la semaine dernière, ces petits gestes de bonté pourraient aider à calmer certains des effets de la surcharge d’hormones et de ce-que-vous-voudrez à laquelle mon état physique me contraint.
    C’est pour cette raison que je crois qu’il est vraiment très important d’être forts pour ceux qui ne sont pas en mesure de l’être pour eux-mêmes. Il est vraiment important de ne pas se laisser prendre à la panique qu’ils pourraient ressentir. Tout ce qu’on peut faire à cet égard aide, même si cela ne change rien à la fin de la personne.
    Dire « Tout va très bien se passer » n’est pas un mensonge. C’est un geste de bonté. Une personne mourante sait habituellement ce qui lui arrive, je pense. Ils savent aussi que vous ne savez pas quoi dire. Ils ne sauraient pas quoi dire non plus si la situation était retournée.
    Je soupçonne que la mort n’est pas ce qui puisse arriver de pire. Je soupçonne qu’elle est une transition. Je soupçonne que ce qui nous fait bouger et nous anime n’est pas limité aux processus biochimiques de notre corps. Mais je pense qu’il pourrait y avoir  un courant souterrain qui nous est à tous commun et qui reste toujours calme, toujours égal, toujours présent.
    Je ne puis rien prouver de tout ceci. C’est juste une impression que j’ai que cela pourrait être vrai. Je l’ai souvent ressenti – ce courant souterrain de totale équanimité. Si vous pouvez rapporter un peu de cela à un ami malade, cela aide beaucoup. Peu importe la forme que cela prend.
    Comme j’ai dit, parfois les mots que nous prononçons ne sont que des formes que prennent les sons que nous émettons. Nous ne ronronnons pas comme les chats, ni ne hennissons comme les chevaux. Notre culture nous oblige à former des mots avec nos sons. Sinon cela paraît bizarre. Donc, faites juste les sons qu’il faut, et ne vous préoccupez pas trop des mots qu’ils forment.
    avatar
    Frantzus-Magnus
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 41
    Date d'inscription : 03/03/2010

    Re: Décès

    Message par Frantzus-Magnus le Mer 25 Avr 2018 - 10:20

    Bonjour,

    Merci pour cette traduction Michel. Par contre pourrais-tu nous expliquer ce que Brad Warner nomme "un courant souterrain qui nous est à tous commun".
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3065
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Décès

    Message par Yudo, maître zen le Mer 25 Avr 2018 - 13:06

    Je crois qu'il veut dire qu'il y a en nous quelque chose de profond, un courant, qui nous connecte à l'Univers et qui, si l'on laisse aller, nous remet dans une certaine paix et sérénité. Autrement dit, si l'on arrive à dépoussiérer, à dégager tous les trucs qui nous trottent dans la tête, on retrouve ce courant et on peut s'y reconnecter.
    avatar
    Frantzus-Magnus
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 41
    Date d'inscription : 03/03/2010

    Re: Décès

    Message par Frantzus-Magnus le Jeu 26 Avr 2018 - 16:44

    Merci pour la réponse.

    Est-il indiscret de te demander via le forum ton avis sur "ce courant qui nous connecte à l'univers" ? As-tu ressenti son existence tout comme Brad ?
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3065
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Décès

    Message par Yudo, maître zen le Jeu 26 Avr 2018 - 16:51

    Oh, je pense que c'est la seule explication valable pour les rêves prémonitoires ou les voyages astraux que j'ai pu faire il y a un certain nombre d'années.

    Cela correspond aussi à un certain nombre de théories de la physique quantique qui propose que le cerveau ne crée pas nos idées, mais en est une sorte de récepteur radio, ce qui expliquerait bien des choses.
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1176
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Décès

    Message par Zenoob le Jeu 26 Avr 2018 - 17:22

    Ca arrive parfois de ressentir ça en zazen, je trouve. Une sorte de fond continu qui se déroule, comme un cours d'eau fondamental d'événements qui s'enchaînent sans être vraiment séparés, comme un cours d'eau quoi, vraiment. Ca fait partie de notre sensation basique d'exister, enfin c'est comme ça que je le ressens parfois.
    avatar
    Sourire
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 43
    Date d'inscription : 11/12/2009

    Re: Décès

    Message par Sourire le Ven 27 Avr 2018 - 23:34

    Salut-zen

    Spoiler:
    Pas grand-chose à dire de plus que

    On entre dans les domaines où tout est si incertain...


    Aucun problème pour moi Kaikan. C'est un sujet qui n'épargne personne. Chacun y a sa place.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5826
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Décès

    Message par Kaïkan le Sam 28 Avr 2018 - 8:37


    L'attitude de gens envers la mort est très diverse. Pour la plupart c'est plutôt abstrait jusqu'au moment où ils sont touchés de façon proche : le décès d'un parent par exemple.
    Il y a aussi une attitude qui consiste à en rire, ce n'est pas si étonnant quand on voit que, bien souvent, quelque chose qui fait peur déclenche le rire par une réaction d'autodéfense.
    D'une façon générale la mort n'est pas vraiment un sujet de réflexion pour ceux qui sont trop occupés par une vie professionnelle chargée et les soucis qui en découlent. Dans le bouddhisme la vie et la mort sont deux aspects inséparables du passage des êtres en ce monde. Certaines branches du bouddhisme recommandent la méditation sur la mort afin de mieux comprendre ce qu'est réellement la vie.
    La peur de mourir conduit au déni de réalité et à vouloir éviter de penser ou de parler de la mort. Ce n'est peut-être pas la meilleure façon de traiter cette inéluctabilité (compte tenu du fait que nous aurons tous à franchir cette épreuve un jour). Il est sans doute préférable d’accepter la réalité de la mort et apprendre à en surmonter la peur et de s'y préparer.



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    zanshin
    Modératrice
    Modératrice

    Féminin Nombre de messages : 886
    Age : 69
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: Décès

    Message par zanshin le Mar 1 Mai 2018 - 8:23

    Zenoob a écrit:Ca arrive parfois de ressentir ça en zazen, je trouve. Une sorte de fond continu qui se déroule, comme un cours d'eau fondamental d'événements qui s'enchaînent sans être vraiment séparés, comme un cours d'eau quoi, vraiment. Ca fait partie de notre sensation basique d'exister, enfin c'est comme ça que je le ressens parfois.

    Je crois que ressentir cela ça finit par effacer la peur de la mort. On se rend compte qu'on est dans un flux et que le courant n'a que faire des personnalités individuelles, il coule tout simplement.
    C'est Montaigne, si ma mémoire est bonne, qui avait écrit que de vivre c'est apprendre à mourir.
    Dans le zen c'est vraiment présent. Smile


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»

    Contenu sponsorisé

    Re: Décès

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 17 Juil 2018 - 23:02