Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Zazen et la politesse du corps.

    Partagez
    avatar
    Rémi
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 72
    Age : 29
    Localisation : Nord Est de la France
    Emploi/loisirs : musique, peinture, littérature ...
    Humeur : changeante, évidemment.
    Date d'inscription : 12/12/2017

    Zazen et la politesse du corps.

    Message par Rémi le Ven 8 Juin 2018 - 14:52

    J'aborde un sujet provoquant, que je formulerai volontairement de manière provocante et abrupte :

    Peut-on péter pendant zazen ?   (quand on est seul chez soi ou dans un dojo vide : s'il y a du monde autour, il est clair, je pense, que c'est fortement déconseillé)


    Alors, présenter comme ça, on dirait bien une mauvaise blague enfantine, irrespectueuse, vulgaire. C'est pourtant une porte d'entrée qui peut être intéressante pour envisager plus globalement le rapport au corps en lien avec la pratique de la méditation assise, et le rapport à un sens du sacré, un sens plus religieux.

    On connaît la réponse de  Yunmen à la question: «Qu'est ce que Bouddha ?» : «-Un bâton à merde !». C'est un peu ce koan qui m'amène à oser poser la question sur ce forum.

    Et aussi parce que l'expérience m'est arrivée récemment... J'ai très naturellement pété, sans me poser de questions, laissant mon corps être sans aucun jugement ; et ensuite, le train des pensées a démarré : gêne, sentiment d'avoir été irrespectueux vis-à-vis de mon zafu, questionnement sur le contrôle de soi et le lâcher-prise etc. Même en écrivant ce sujet, je ne peux m'empêcher d'être un peu gêné, ce qui me questionne beaucoup : y'aurait-il des sujets non pas tabous, mais trop triviaux et ridicules pour être abordés en lien avec zazen ? Parler de prout serait-il trop stupide ? Pourtant zazen, n'est-ce pas s'asseoir avec tout et tout accueillir ?

    Ce qui m'amène à vous proposer de réfléchir ensemble à ce rapport au corps qu'on peut avoir pendant zazen : qu'importe les flatulences au final, les vraies questions sont ailleurs. A savoir :

    --> Quel équilibre entre lâcher-prise et contrôle de soi ? C'est déjà ce qu'on expérimente entre le fait d'être ni trop tendu vers le haut , ni trop penché (posture juste). Considère-t-on alors que péter est une activité naturelle qu'il n'y a pas lieu de refouler, même en zazen, ou au contraire que la dignité et l'effort juste impliquent nécessairement une retenue respectueuse ?

    Pour ma part, et le fait que j'évoque ici la question en est déjà le signe, je pense qu'on doit assez rapidement évincer la question : péter est naturel, et la gêne ou le rire bête que cela peut susciter est une crispation de l'esprit qu'il faut peut-être dépasser. Pour autant, pourrait-on imaginer un maître zen atteignant une profonde réalisation non pas en entendant un caillou taper contre un bambou, mais en entendant un autre moine lâcher un pet non loin de lui ? ...

    --> Quelle place réserver à l'aspect sacré ou "sanctifié" du zafu, du dojo, de la pratique ? Quelle "politesse du corps" mettre en place, ou au contraire quelles normes doit-on dépasser ?

    Les rites (saluer son zafu, saluer le monde en gassho), le respect, sont pour moi des modes de communications, des moyens et non des fins en soi. Ce sont les supports permettant d'exprimer l'intention juste, mais l'intention prévaut sur son mode d'expression ponctuel. S'il y a des choses qui, par respect de la collectivité, ne sont pas souhaitables en public, il n'y aurait aucune raison ni aucun manque de respect ou impolitesse à se comporter naturellement ; au contraire, se contraindre serait potentiellement un frein à la pratique et le signe que l'on ne dépasse pas des normes culturelles pas forcément justes, du moins lorsqu'on est seul.


    Si vous trouvez ce sujet trop irrespectueux ou déplacé, je vous présente d'avance mes excuses. Ce n'est toutefois pas (uniquement  Wink ) une boutade, car je crois que cela soulève de vraies questions.


    Salut-zen
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5864
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Zazen et la politesse du corps.

    Message par Kaïkan le Ven 8 Juin 2018 - 19:30


    C'est un sujet qui est très intéressant, il touche l'olfactif qui est souvent générateur de souvenirs.
    Il est intéressant de noter que le système olfactif se distingue des autres systèmes sensoriels par une double particularité. Premièrement, l’information sensorielle ne passe pas par le thalamus avant d’atteindre le cortex olfactif primaire. Deuxièmement, seuls deux ou trois neurones séparent les neurorécepteurs des régions cérébrales fortement impliquées dans les émotions (amygdale) et la mémoire (cortex entorhinal, hippocampe). Il existe donc un lien anatomique privilégié entre olfaction, émotion et mémoire.
    source : http://www.olfaction.cnrs.fr/?q=nezcerveau
    Je pense qu'il est préférable de mettre le corps en pilotage automatique. Dans un Dojo tout le monde pète plus ou moins discrètement, mais heureusement nous avons l'antidote : l'encens.   Very Happy
    J'en ai vu en sesshin, hommes ou femmes, faire effort pour péter; il est préférable de détendre le corps plutôt que de se contracter.
    On évite de toute façon de trop en faire pour se retenir ou pour se lâcher. C'est ainsi qu'on respecte le mieux l'atmosphère générale, selon mon opinion.


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3628
    Localisation : Paris
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Zazen et la politesse du corps.

    Message par Fred le Sam 9 Juin 2018 - 11:52

    Quant à la méditation en solitaire, je pense que nous devons être comme "le premier bouddha" qui décida en toute conscience de se retenir ou de se lâcher.

    Contenu sponsorisé

    Re: Zazen et la politesse du corps.

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 18 Oct 2018 - 8:45