Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    L'ignorance

    Partagez
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3107
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    L'ignorance

    Message par Yudo, maître zen le Lun 24 Sep 2018 - 10:52

    "Ignorance signifie ne pas voir les choses comme elles sont, ne pas réussir à comprendre la vérité de la vie. Ceux qui se considèrent très instruits peuvent se vexer si on leur dit qu'ils sont ignorants. De quelle façon sommes-nous ignorants?
    On sait que, sans les conditions justes, sans le bon entraînement et sans les instruments appropriés, on n'est pas en mesure de voir les choses telles qu'elles sont en réalité. Aucun de nous ne se rendrait compte des ondes radio sans un poste récepteur; pas plus que des bactéries dans une goutte d'eau, sans un microscope ou encore de la réalité subatomique sans les derniers développements techniques du microscope électronique.
    Ces éléments factuels du monde dans lequel nous vivons, nous ne pouvons les observer et les connaître que parce qu'existent des conditions particulières, une formation et des outils.

    Quand nous disons que l'ignorance ne réussit pas à voir les choses telles qu'elles sont réellement, cela veut dire que, tant que nous ne développerons pas l'esprit et, à travers lui, la sagesse, nous resterons ignorants de la véritable nature des choses. Nous connaissons tous la peur qu'on éprouve à voir quelque chose d'informe dans le noir à côté de la route alors qu'on rentre chez soi tard la nuit. La chose indistincte pourrait bien n'être que la souche d'un arbre, mais l'ignorance nous fait hâter le pas. Peut-être que nous commençons à avoir les mains moites et que nous arriverons à la maison en proie à la panique. Si la rue avait été éclairée, il n'y aurait eu ni peur ni souffrance, parce qu'il n'y aurait pas eu l'ignorance par rapport à la forme entrevue dans le noir. Nous aurions vu la souche pour ce qu'elle était.

    Dans le bouddhisme, on parle de l'ignorance par rapport à la nature du soi, de l'âme ou de la personnalité. C'est l‟ignorance qui nous entraîne à voir le soi comme quelque chose de réel. Et c'est cela la cause première de la souffrance. Nous croyons que le corps, les sentiments et les idées sont un soi, une âme, une personne. Nous croyons qu'il y a un Je réel, indépendant, tout comme nous prenions la souche pour un assaillant potentiel. Une fois admise l'idée d'un soi arrive naturellement l'idée de quelque chose de séparé et de différent de soi. E quand arrive le concept de quelque chose de différent de soi, automatiquement on ne considère ce quelque chose qu'en fonction de sa propre utilité envers l'ego ou de son hostilité envers lui. Ces éléments de la realité conçus comme différents de soi sont donc ou plaisants ou déplaisants, désirables ou indésirables.

    Du concept d'un soi ou de quelque chose d'extérieur à soi, surgissent naturellement la cupidité et l'aversion. Dès que nous croyons dans l'existence réelle d'un soi, dans l'existence réelle d'une âme ou d'une personne séparée des objets que nous percevons appartenir au monde extérieur, nous voulons ces objets que nous tenons pour utiles et bénéfiques, et évitons ces choses que nous ne tenons pas pour bénéfiques, voire que nous tenons pour dommageables. Comme nous ne sommes pas en mesure de voir qu'en ce corps et en cet esprit il n'existe pas un soi permanent et indépendant, nous ne faisons qu'alimenter l'attachement et l'aversion. Sur la racine de l’ignorance croît l‟arbre du désir, de l'attachement, de l'avidité, de l'aversion, de la haine, de l'envie, de la jalousie et de tout le reste. Ce grand arbre des afflictions émotives croît sur la racine de l'ignorance et porte pour fruits la souffrance. L‟ignorance est la cause première de la souffrance cependant que l'avidité, l'attachement, l'aversion et tout le reste sont les causes secondaires ou immédiates de la souffrance."

    De: Peter Della Santina, “L’albero dell’illuminazione”, Canonepali.net.
    avatar
    esprit du débutant
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 221
    Age : 43
    Localisation : BdR 13
    Emploi/loisirs : educateur guitariste
    Date d'inscription : 12/02/2013

    Re: L'ignorance

    Message par esprit du débutant le Mar 25 Sep 2018 - 23:47

    Merci  Yudo pour ce texte, traduit de l'italien par tes soins j'imagine.  Chinois-salut

    J'aimerais vous faire partager un poème de Hakuin tiré de; Rien qu'un sac de peau le zen et l'art de Hakuin textes et calligraphies du maitre zen Hakuin, présentés et commentés par Kazuaki Tanahashi chez albin michel. Je ne peux que conseiller ce livre, ici il manquera la superbe peinture sur laquelle est calligraphié le poème. mini-peintre
    Le serpent

    Un serpent surprend les voyageurs de nuit.
    Sous une lanterne brillante juste une corde.
    C'est ainsi qu'est chaque chose dans la vie des hommes
    qui croient voir "l'esprit"
    alors qu'ils traversent
    montagnes et rivières.  



    commentaires; Les personnes qui sont dans l'erreur sont effrayées par un serpent qui est en fait seulement une corde. Suivant Hakuin, c'est le cas des gens qui croient posséder un "esprit" personnel. Ce poème de style chinois provient du thème indien traditionnel du serpent et de la corde, qui remonte à la littérature des Upanishads.
    avatar
    zanshin
    Modératrice
    Modératrice

    Féminin Nombre de messages : 920
    Age : 69
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: L'ignorance

    Message par zanshin le Mar 2 Oct 2018 - 5:15

    tao
    Les Trois poisons (japonais : sandoku), ou trois souillures (kleshas) sont dans le bouddhisme les racines karmiquement mauvaises  qui conduisent à dukkha (l'insatisfaction) :

       Avidyā : l'égarement ou ignorance ;
       Rāga : la soif, avidité, convoitise ;
       Dveṣa : l'aversion, haine ou colère.

    Ces trois poisons sont associés à trois animaux :

       le porc symbolise l'ignorance ;
       le coq, l'attachement ;
       le serpent, l'aversion.



    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5864
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: L'ignorance

    Message par Kaïkan le Mar 2 Oct 2018 - 8:24


    En ce qui concerne les trois poisons, il est inutile de penser pouvoir les éradiquer.
    La solution est plutôt d'aller au-delà, et pour cela, bien sûr, la pratique de zazen s'avère indispensable.

    Prenons d'abord Rāga : la soif, l'avidité, la convoitise. Il est facile de comprendre qu'il faut y opposer l'attitude de non-obtention. Cette non-obtention n'est pas seulement pour les acquisitions matérielles mais aussi envers tout le domaine spirituel. Être toujours à mi-chemin, ne pas se considérer comme ayant une réalisation ou un grade, abandonner tout ce qui pourrait flatter l'orgueil ou la fierté.
    Il faut aussi être attentif à ne pas envier ce que possède autrui, et se contenter tout simplement de ce que l'on a.

    Pour Dveṣa : l'aversion, haine ou colère. Ces sentiments sont beaucoup moins forts si on a fortement diminué  la soif, l'avidité, la convoitise comme développé précédemment. Mais il y a aussi le fait d'être attaché à la "vérité", celle qu'on pense être juste, et l'impossibilité de faire face aux avis contradictoires. Cela aussi peut déclencher Dveṣa, notamment dans les échanges sur les forums.
    La colère ou l'aversion peut prendre de multiples formes, il faudrait les démasquer avant qu'ils se manifestent.

    Enfin Avidyā l'égarement ou l'ignorance est avant tout porté par la sensation fallacieuse d'être séparé du reste du monde en refusant de comprendre que tout est relié par l'interdépendance.

    Les trois poisons entraînent les êtres vers dukkha comme le signale zanshin. C'est par notre attitude que nous avons la possibilité de contourner leurs impacts négatifs.



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    chifoumi
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 117
    Date d'inscription : 01/05/2018

    Re: L'ignorance

    Message par chifoumi le Mer 3 Oct 2018 - 14:05

    Yudo, maître zen a écrit:

    Comme nous ne sommes pas en mesure de voir qu'en ce corps et en cet esprit il n'existe pas un soi permanent et indépendant, nous ne faisons qu'alimenter l'attachement et l'aversion. Sur la racine de l’ignorance croît l‟arbre du désir, de l'attachement, de l'avidité, de l'aversion, de la haine, de l'envie, de la jalousie et de tout le reste. Ce grand arbre des afflictions émotives croît sur la racine de l'ignorance et porte pour fruits la souffrance. L‟ignorance est la cause première de la souffrance cependant que l'avidité, l'attachement, l'aversion et tout le reste sont les causes secondaires ou immédiates de la souffrance."

    Il me semble que ce ne sont pas les émotions qu'il faut remettre en cause, mais la manière dont le mental les projette et les amplifie. C'est ce que je comprends par afflictions émotives. ?!
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3107
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: L'ignorance

    Message par Yudo, maître zen le Mer 3 Oct 2018 - 14:53

    chifoumi a écrit:

    Il me semble que ce ne sont pas les émotions qu'il faut remettre en cause, mais la manière dont le mental les projette et les amplifie. C'est ce que je comprends par afflictions émotives. ?!

    Effectivement. Il est trop facile pour certains de croire qu'il faut supprimer les émotions, et c'est ce qui nous vaut ces centaines de zénistes totalement imperméables à ce que ressentent les autres. Du genre, tu perds six proches en six mois, et on ne trouve rien d'autre à te répondre que "Ils n'étaient pas à toi!"

    On en revient toujours à la notion d'attachements. Et c'est important, parce que c'est toujours, en dernière analyse, ce qui en ressort. Un exemple: une amie a eu des problèmes pendant son enfance. Un père qui la battait, une mère qui la détestait, une jeune soeur préférée de sa mère, voleuse, condamnée en justice et qui a dû fuir la France, et qui a volé sa soeur à plusieurs reprises. Cette amie se régale de gratter la plaie, et a un caractère qui la pousse à dire du mal de tout le monde dans leur dos, pour un oui, pour un non. Elle est attachée à sa souffrance, car elle a l'impression qu'ils donnent un sens à sa vie.
    Ainsi, nombreux sont ceux et celles qui ne veulent pas réellement, en définitive, mettre fin à l'insatisfaction, car elle donne paradoxalement un sens à leur vie. Ne l'oublions jamais.
    avatar
    bulleOcéan
    petit fleuron
    petit fleuron

    Masculin Nombre de messages : 678
    Localisation : Demeurer nulle part
    Emploi/loisirs : zazen
    Humeur : Amour
    Date d'inscription : 15/12/2012

    Re: L'ignorance

    Message par bulleOcéan le Jeu 4 Oct 2018 - 0:27

    Yudo, maître zen a écrit:

    Ainsi, nombreux sont ceux et celles qui ne veulent pas réellement, en définitive, mettre fin à l'insatisfaction, car elle donne paradoxalement un sens à leur vie. Ne l'oublions jamais.

    Judicieuse remarque Wink
    avatar
    chifoumi
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 117
    Date d'inscription : 01/05/2018

    Re: L'ignorance

    Message par chifoumi le Jeu 4 Oct 2018 - 12:00

    Merci pour vos réponses
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5864
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: L'ignorance

    Message par Kaïkan le Ven 5 Oct 2018 - 8:26

    Yudo a écrit:Ainsi, nombreux sont ceux et celles qui ne veulent pas réellement, en définitive, mettre fin à l'insatisfaction, car elle donne paradoxalement un sens à leur vie. Ne l'oublions jamais.

    Il y a aussi les personnes qui croient tout comprendre et veulent aider les autres avec une maladresse inconcevable comme celle citée par Yudo → « Du genre, tu perds six proches en six mois, et on ne trouve rien d'autre à te répondre que "Ils n'étaient pas à toi!" »
    Par conséquent il faut mieux rester très circonspect car souvent ce genre de personne se prétend très avancé dans la compréhension du Dharma alors que manifestement elles n'ont fait aucun progrès dans le domaine de la compassion.





    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3627
    Localisation : Paris
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: L'ignorance

    Message par Fred le Ven 5 Oct 2018 - 14:53

    Sur wiki il y-a cet article qui rejoint ce que dit Yudo : https://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%A9n%C3%A9fice_secondaire

    "Les conceptions analytiques envisagent les symptômes en termes d'avantages : les patients sont attachés à leur symptômes qui peuvent être décrits en termes de satisfaction pulsionnelle. Par exemple, le symptôme phobique aurait pour principal objectif de déplacer sur un objet anodin une peur plus centrale. Ainsi, un garçon pourrait craindre les chevaux plutôt que la castration, et y trouverait avantage."
    avatar
    zanshin
    Modératrice
    Modératrice

    Féminin Nombre de messages : 920
    Age : 69
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: L'ignorance

    Message par zanshin le Ven 5 Oct 2018 - 16:17

    Oui l'attachement à ses symptômes et même à sa maladie est connu dans les sphères médicales.

    Der Zauberberg (La montagne magique) est un Bildungsroman de Thomas Mann publié en 1924. Au cours de son séjour de sept ans dans un sanatorium en haute montagne, le jeune Hans Castorp rencontre des personnalités éblouissantes qui le confrontent à la politique, à la philosophie, mais aussi à l'amour, à la maladie et à la mort.
    En fait il y a une sorte de compétition morbide entre les patients à qui sera le plus malade comme si cela devenait une référence puisque tout le monde s'intéresse davantage, dans ce milieu clos, aux personnes qui sont le plus avancées dans la maladie.
    Cela correspond bien dans le lien de Fred à ce passage : " Cependant, la psychanalyse considère également un bénéfice secondaire : par exemple, un patient phobique pourra se voir souvent accompagné par son entourage, et appréciera cette présence."




    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5864
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: L'ignorance

    Message par Kaïkan le Dim 7 Oct 2018 - 8:12

    Fred a écrit:Sur wiki il y-a cet article qui rejoint ce que dit Yudo : https://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%A9n%C3%A9fice_secondaire

    "Les conceptions analytiques envisagent les symptômes en termes d'avantages : les patients sont attachés à leur symptômes qui peuvent être décrits en termes de satisfaction pulsionnelle. Par exemple, le symptôme phobique aurait pour principal objectif de déplacer sur un objet anodin une peur plus centrale. Ainsi, un garçon pourrait craindre les chevaux plutôt que la castration, et y trouverait avantage."


    La pratique de dhyãna nous permet de comprendre des fonctionnements parfois étranges de la psyché.
    (Psyché, en psychologie analytique, c'est l'intégralité des manifestations conscientes et inconscientes de la personnalité et de l'intellect humain.)


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    chifoumi
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 117
    Date d'inscription : 01/05/2018

    Re: L'ignorance

    Message par chifoumi le Dim 7 Oct 2018 - 15:49

    Yudo, maître zen a écrit:"Ignorance signifie ne pas voir les choses comme elles sont, ne pas réussir à comprendre la vérité de la vie.
    ...

    Nous connaissons tous la peur qu'on éprouve à voir quelque chose d'informe dans le noir à côté de la route alors qu'on rentre chez soi tard la nuit. La chose indistincte pourrait bien n'être que la souche d'un arbre, mais l'ignorance nous fait hâter le pas. Peut-être que nous commençons à avoir les mains moites et que nous arriverons à la maison en proie à la panique. Si la rue avait été éclairée, il n'y aurait eu ni peur ni souffrance, parce qu'il n'y aurait pas eu l'ignorance par rapport à la forme entrevue dans le noir. Nous aurions vu la souche pour ce qu'elle était.
    ...

    Ce grand arbre des afflictions émotives croît sur la racine de l'ignorance et porte pour fruits la souffrance.

    Le sentiment de peur, quel qu'il soit n'est qu'une idée que l'on se fait de ce que l'on pense voir ou ce que l'on pense comprendre...
    Et on peut y croire ... longtemps !!!   cheers


    Contenu sponsorisé

    Re: L'ignorance

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 15 Oct 2018 - 15:12