Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Le Guide Pratique du Tibet en France

    Partagez
    avatar
    karma zen
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 2
    Date d'inscription : 09/12/2009

    Le Guide Pratique du Tibet en France

    Message par karma zen le Mer 9 Déc 2009 - 10:12

    Bonjour,

    J'ai trouvé un ouvrage très intéressant...

    Il fournit une quantité d’informations sur tout ce qui touche à l’implantation culturelle, spirituelle et politique du Tibet dans notre pays. Une multitude d’adresses et d’informations sur les centres bouddhistes tibétains de France y sont recensées.

    Pour découvrir et éventuellement commander ce guide, il suffit d’aller sur www.karma-zen.com

    Cordialement,

    K.Z
    http://www.facebook.com/karma.zen
    avatar
    Sylvie
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 332
    Date d'inscription : 12/09/2010

    Re: Le Guide Pratique du Tibet en France

    Message par Sylvie le Dim 9 Jan 2011 - 23:20

    ouais, c'est super facebook... on trouve plein d'amis des amis ... Laughing
    j'ai même un "ami" qui a une amie qui est l'homonyme de ma soeur Shocked
    avatar
    TARA
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 203
    Localisation : Bretagne sud
    Emploi/loisirs : artiste
    Humeur : Tenace
    Date d'inscription : 15/06/2010

    Re: Le Guide Pratique du Tibet en France

    Message par TARA le Lun 10 Jan 2011 - 16:17

    En quoi le Tibet et le Zen sont-ils liés?
    Dés que l'on parle du Tibet dans un Dojo Zen les portes se ferment c'est très bien de vouloir les ouvrir aujourd'hui!
    Il serait grand temps de comprendre que le Zen est une partie du boudhisme Tibétain, le Zen a pris le Bouddha de la compassion et ignoré les autres Bouddhas et le texte : le coeur de la victorieuse sagesse transcendante et aussi ignoré de nombreux textes tibétains tous aussi importants.
    N'oubliez pas que tout est Un, il serait dangereux et faux de séparer toutes religions et toute démarche spirituelle.
    OM MANI PADME HUM
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2812
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Le Guide Pratique du Tibet en France

    Message par tangolinos le Mar 11 Jan 2011 - 12:40

    TARA a écrit:En quoi le Tibet et le Zen sont-ils liés?
    Dés que l'on parle du Tibet dans un Dojo Zen les portes se ferment c'est très bien de vouloir les ouvrir aujourd'hui!
    Il serait grand temps de comprendre que le Zen est une partie du boudhisme Tibétain, le Zen a pris le Bouddha de la compassion et ignoré les autres Bouddhas et le texte : le coeur de la victorieuse sagesse transcendante et aussi ignoré de nombreux textes tibétains tous aussi importants.
    N'oubliez pas que tout est Un, il serait dangereux et faux de séparer toutes religions et toute démarche spirituelle.
    OM MANI PADME HUM
    Oui, Tara tout est "Un", toutes les doctrines ont la même intention.
    Mais à ce qu'il me semble, il s'agit de distinguer ce qui est la démarche vers l'intérieur et celle vers l'extérieur. Comme la respiration...
    Le zen se voudrait être la technique pour descendre à l'intérieur de soi-même, par le dénuement...ainsi rien ne pourrait être accepté si ce n'est l'expérience personnelle.
    Une fois atteinte la source de ce que tu nommes la sagesse transcendante, il s'agit alors de la laisser couler...c'est de là que viennent les différentes religions...chacun ne pouvant révéler qu'un reflet.
    avatar
    TARA
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 203
    Localisation : Bretagne sud
    Emploi/loisirs : artiste
    Humeur : Tenace
    Date d'inscription : 15/06/2010

    Re: Le Guide Pratique du Tibet en France

    Message par TARA le Jeu 13 Jan 2011 - 21:08

    Savez-vous qu'après les récitations de mantras dans le bouddhisme tibétain pour garder en nous le profit de ces méditations à voix hautes l'on pratique zazen la méditation silencieuse.
    As tu déjà récité le meme mantra 1000 fois de suite et bien la finalité est la meme que zazen, ouvrir ce canal central et véhiculé l'énergie dans ce corps pour parvenir à le faire un avec notre énergie environnante, le corps alors n'éxiste plus nous ne sommes qu'énergie.
    Les étapes suivantes sont plus complexes et nous vivons des choses très subtiles, tout comme dans zazen du reste mais attention dans zazen il faut savoir sortir de la perception de ce corps sinon l'on continue la pratique avec l'attachement de ce corps et le médidant tombe dans un J surdimensionné.
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2812
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Le Guide Pratique du Tibet en France

    Message par tangolinos le Jeu 13 Jan 2011 - 21:47

    TARA a écrit:
    Les étapes suivantes sont plus complexes et nous vivons des choses très subtiles, tout comme dans zazen du reste mais attention dans zazen il faut savoir sortir de la perception de ce corps sinon l'on continue la pratique avec l'attachement de ce corps et le médidant tombe dans un J surdimensionné.
    Oui, Tara, entre la méditation qui oublie ce corps, et le retour, il s'agit de bien de maîtriser son identification...
    Il ne faut ni retomber dans le "je", ni se croire ne pas y être...rester dans le nirvana ne serait qu'illusion, et le "je" reviendrait sournoisement à notre insu.
    avatar
    shikantaza
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 323
    Date d'inscription : 19/10/2009

    Re: Le Guide Pratique du Tibet en France

    Message par shikantaza le Ven 14 Jan 2011 - 6:32

    bonjour,

    J'ajouterai un petit grain de sel.

    Cela semble vrai a condition de considérer le corps comme une entité séparée de l'esprit.

    Je ne partage pas ce point de vue et préfère parler de corps-esprit.
    Il n'y a pas d'esprit sans corps. La pensée c'est le cerveau.

    Il me semble que le corps n'est pas un ennemi. Il est le siège de sensations, de tentions et de détentes et de vibrations diverses,
    et dans le Zazen il n'y pas oubli du corps ( ce qui serait une évasion) mais plutôt une sorte de collaboration, d'intimité corps-esprit.

    De toutes façon nous n'avons que des images mentales et fragmentaires du corps.

    Quand à chercher à maitriser le mental ou le corps cela me dérange de même qu'introduire une intentionnalité dans la méditation.
    La démarche de méditer dans l'intention d'obtenir quelque chose c'est perpétuer l'égo et son avidité.

    Je préfère le terme de collaboration harmonieuse corps-esprit. Si le corps ( qui possède sa propre sensibilité )
    est pleinement d'accord pour méditer il ne vient plus nous gêner.

    Je suis un adepte de la non résistance. Le problème n'est pas de chercher à ne pas avoir d'illusions ou d'identifications
    mais d’accueillir ces identifications en en étant pleinement conscient. Ainsi le phénomène d'identification prend fin naturellement et sans conflits.

    En méditation il faut tout accepter tout recevoir la gueule béante, grande ouverte;
    accepter de percevoir notre laideur ou beauté dans le miroir, accepter l'univers tel qu'il est et non pas tel que nous voudrions qu'il soit.

    Les "il faut" en Zazen sont profondément destructeurs.
    Ils induisent la notion de péché, de faute et de plus engendrent des tensions nerveuses inconscientes, des blocages vibratoires très préjudiciables.

    Ainsi les postures deviennent des sacs de riz.

    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2812
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Le Guide Pratique du Tibet en France

    Message par tangolinos le Ven 14 Jan 2011 - 12:12

    shikantaza, bonjour

    Tout ce que tu dis est bien dans l'attitude à maintenir quand il s'agit de pratiquer la méditation...Tes indications donnent le sens pour atteindre la vacuité, cette fusion avec la totalité, ce retournement du vide sur le plein...qui ne peut s'atteindre que par l'unification totale...
    Disons que tu indiquerais le sens de la subtilisation, comme s'il s'agissait d'atteindre un niveau de perception à la limite de l'intangible...avec cette identification personnelle qui disparaitrait pour laisser place à celle de la totalité...Là où le "moi,je" disparait et devient le "un"avec la totalité...

    Ceci est bien dans la lignée du zen, que d'apprendre ce chemin vers le plus subtile...Mais ce que je remarque c'est que je n'ai pas vu d'enseignement nous apprenant à redescendre de ce plus subtile, de cet univers qu' aucun mot ne saurait décrire...
    Dès qu'on redescend de cette fusion avec la totalité, il y a cette identification à ce "moi" qui regarde la totalité...C'est sur cette étape que je tente de mettre le doigt, parce qu'il y a grands risques de confusion d'identification...

    Si la montée en subtilisation s'accompagne d'un détachement de volonté, la redescente nécessite de se la réapproprier...
    Je ne suis pas certain d'avoir choisi les meilleurs mots pour le dire...
    avatar
    shikantaza
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 323
    Date d'inscription : 19/10/2009

    Re: Le Guide Pratique du Tibet en France

    Message par shikantaza le Ven 14 Jan 2011 - 13:06

    Oui je comprends tout à fait et je suis d'accord.

    Cette histoire de redescente me fait penser à une espèce de trip qu'on prendrait puis vient le moment du retour parfois brutal avec la réalité...

    Je ne pense pas qu'on aie le choix. On ne peut que très difficilement vivre en permanence dans un état de non-dualité, avec absence de sujet-objet.

    Les états de subtilisation sont viables dans les monastères, les ashrams, disons dans les lieux faits pour cela, mais pas ailleurs.

    Il existe un ermite français qui vit actuellement en Inde, et qui médite en posture onze heures par jour sans fréquenter quiconque. Je ne pense pas qu'il rencontre les mêmes problèmes de redescente que nous.

    L'environnement est important. Dans notre société il est impossible de vivre dans certains états de conscience de façon permanente.

    Mais il existe une issue :

    Ne pas bouger intérieurement. Quelqu’un peut nous parler, s'asseoir a nos cotés, une odeur, un son peuvent survenir, mais intérieurement il ne se passe rien. On ne cherche intérieurement pas a s'identifier au phénomène, ni a le retenir, ni a le rejeter. On reste simplement tranquilles au dedans. On absorbe le phénomène et on le laisse simplement passer sans intervention. Cette posture mentale peut être pratiquée en permanence quelque soit l'environnement. C'est une façon de continuer Zazen.

    Concernant le manque d'enseignements à ce sujet je n'en suis pas surpris.
    avatar
    Sylvie
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 332
    Date d'inscription : 12/09/2010

    Re: Le Guide Pratique du Tibet en France

    Message par Sylvie le Ven 14 Jan 2011 - 13:43

    shikantaza a écrit:....Cette histoire de redescente me fait penser à une espèce de trip qu'on prendrait puis vient le moment du retour parfois brutal avec la réalité...
    sans compter les risques... d'overdose...

    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2812
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Le Guide Pratique du Tibet en France

    Message par tangolinos le Ven 14 Jan 2011 - 14:27

    shikantaza a écrit:L'environnement est important. Dans notre société il est impossible de vivre dans certains états de conscience de façon permanente.

    Mais il existe une issue :

    Ne pas bouger intérieurement. Quelqu’un peut nous parler, s'asseoir a nos cotés, une odeur, un son peuvent survenir, mais intérieurement il ne se passe rien. On ne cherche intérieurement pas a s'identifier au phénomène, ni a le retenir, ni a le rejeter. On reste simplement tranquilles au dedans. On absorbe le phénomène et on le laisse simplement passer sans intervention. Cette posture mentale peut être pratiquée en permanence quelque soit l'environnement. C'est une façon de continuer Zazen.

    Concernant le manque d'enseignements à ce sujet je n'en suis pas surpris.
    Oui, l'issue comme tu dis est bien de vivre zazen en permanence, il se passe même des évènements au delà de soi qui font, que les choses sont comme elles doivent être, que les dualités disparaissent d'elles-même, que tout se passe à la juste mesure...Ceci étant la gestion de l'instant présent qui s'écoulerait au delà de nous-même...

    Mais comme tu dis nous vivons dans notre société des situations qui nous mettent en face d'une dualité qu'il s'agit de résoudre...intervient alors la préoccupation d'avoir à choisir, alors que le choix de "oui" ou "non", n'est jamais la perfection.
    Rester dans l'attitude passive de zazen, ne laisse pas toujours jaillir l'acte le plus juste...Il s'agit alors de réintégrer son identification au "moi" qui s'oppose à la totalité, avec toutes les subtilités qu'il faudrait maintenir...
    Il y a bien des situations qui nous obligent à faire valoir une intention...cette intention originelle, qui est la vie, et sa finalité, qu'on ne peut pas simplement laisser filer sans même en prendre conscience...

      La date/heure actuelle est Mer 26 Juil 2017 - 6:40