Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Colère et peur

    Partagez
    avatar
    Wakizashi
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 27
    Localisation : Paris
    Humeur : variée
    Date d'inscription : 05/01/2010

    Colère et peur

    Message par Wakizashi le Ven 26 Fév 2010 - 19:35

    Salutations,

    Je me pose la question depuis quelques temps de savoir comment le zen appréhende, ou disons...gère, la question de la colère, et de la peur. Même si je suis plus intéressé par la "gestion" de la colère.
    Merci pour votre attention.
    avatar
    Fa
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Masculin Nombre de messages : 1450
    Date d'inscription : 10/08/2008

    Re: Colère et peur

    Message par Fa le Ven 26 Fév 2010 - 22:39

    Pour un zeniste accompli, la colère n'a plus de carburant. C'est juste un moyen de communication, qui ne prend jamais le dessus sur la communication.
    avatar
    Wakizashi
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 27
    Localisation : Paris
    Humeur : variée
    Date d'inscription : 05/01/2010

    Re: Colère et peur

    Message par Wakizashi le Sam 27 Fév 2010 - 0:53

    Réponse très instructive, merci Fa. La colère comme élément de communication...je trouve cette idée très éclairante. Encore merci.
    avatar
    hervé
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 121
    Age : 25
    Localisation : Nord-Pas-De-Calais
    Emploi/loisirs : ...................................
    Humeur : Tétralémique
    Date d'inscription : 02/11/2009

    Re: Colère et peur

    Message par hervé le Sam 27 Fév 2010 - 1:37

    comment le zen appréhende

    Le Zen? Les Maiîtres? Les disciples? La surpuissance cosmique gloubiboulga? Ou nous autres bouffons antipathiques?

    En général, je ne m'attache pas à mes colères, j'envoie la tarte méritée dans la tronche de mon chien, puis c'est tout, et quand il se calme, je lui envoie le câlin dans la tronche.
    Et surtout, j'évite au maximum les situations colériques avec des hominidés, tellement imprévisibles et, mmmh, enrageants quand l'étincelle est là.

    Non pas que c'est bien de déchaîner sa colère contre le vilain chien, et pas sur les gentils humains vilains, mais c'est juste pour éviter des problèmes propres à l'homme du style colère psychologique, colère philosophique, haine, aversion, rejet idéologique, moral et blablablabla.

    En bref, la colère est une émotion envahissante, et mieux vaux ne pas se laisser envahir par quoi que se soit en présence d'un congénère.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Colère et peur

    Message par Invité le Sam 27 Fév 2010 - 20:47

    Votre question est révélatrice de la société française actuelle où règnent de plus en plus en maître colère et peur.
    Peu d'écoles bouddhiques ont édicté des interdits, à l'instar des religions monothéistes. En revanche, n'oublions pas que le Bouddha dans sa grande sagesse nous conseille de ne pas mettre en oeuvre ce qui peut conduire à dukkha, la souffrance. Mais comme il nous considère comme des adultes il ne nous menace pas de tous les feux de "l'enfer" lorsque l'on agit mal, il nous révèle seulement que nous pourrions en souffrir.
    avatar
    Fa
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Masculin Nombre de messages : 1450
    Date d'inscription : 10/08/2008

    Re: Colère et peur

    Message par Fa le Sam 27 Fév 2010 - 21:01

    La colère se déclenche lorsqu'une valeur à laquelle nous nous identifions a été bafouée...Cela peut-être une réaction légitime faisans sens dans la situation et ne pas exprimer sa colère reviendrait à se laisser marcher sur pied, sans rien dire.Il y a donc parfois nécessité de communiquer au sujet de ce sentiment qui nous anime. Mais la colère en tant qu'émotion très puissante peut aussi nous aveugler, elle peut se traduire alors par la négation de l'autre. Et cette négation, est un non-communication. Puisque l'autre n'est plus alors considéré comme un être à part entière. C'est un obstacle à éliminer.Par ailleurs refouler sa colère, peut s'avérer tout aussi destructeur, pour soi-même. Il y a donc un juste milieu à trouver...et donc il est bien de se servir de cette puissante énergie pour activer ses neurones plutôt que pour tenter d'éliminer concrètement, la chose ou l'être qui nous agace.
    La pathos, doit être pondéré par l'éthos, et le logos...

    Fa
    avatar
    elorac
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 10
    Emploi/loisirs : lecture
    Humeur : apaisée...
    Date d'inscription : 24/02/2011

    Dépasser ma colère...

    Message par elorac le Jeu 24 Fév 2011 - 14:35

    Bonjour,

    Il y a 3 semaines mon seuil de tolérance a été largement dépassé. Depuis je suis remplie de colère voire de fureur et je n'arrive plus à retrouver mon calme , ni mon bon sens, s'il en est.
    Cette colère me ronge, me fait beaucoup de mal, me déséquilibre complètement.
    Elle est là, latente attendant la moindre occasion de faire surface.
    Je suis furieuse contre moi de ne pas avoir fait fi de la situation et de me retrouver aujourd'hui dans un tel état.
    Peut-être pourriez-vous m'aider à y voir un peu plus clair et me guider afin que je retrouve enfin un peu de sérénité...
    Je vous en remercie.
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Colère et peur

    Message par fonzie le Jeu 24 Fév 2011 - 14:43

    Bonjour,
    elorac a écrit: mon seuil de tolérance a été largement dépassé.
    ton pseudo, c'est exprès que c'est l'inverse de Carole?
    avatar
    elorac
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 10
    Emploi/loisirs : lecture
    Humeur : apaisée...
    Date d'inscription : 24/02/2011

    Re: Colère et peur

    Message par elorac le Jeu 24 Fév 2011 - 14:49

    fonzie a écrit:Bonjour,
    elorac a écrit: mon seuil de tolérance a été largement dépassé.
    ton pseudo, c'est exprès que c'est l'inverse de Carole?

    Bonjour Fonzie,

    Je suis ravie de constater votre vivacité d'esprit !
    Effectivement "elorac" est l'inverse de "carole".
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2831
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Colère et peur

    Message par tangolinos le Jeu 24 Fév 2011 - 15:06

    elorac a écrit:
    fonzie a écrit:Bonjour,
    elorac a écrit: mon seuil de tolérance a été largement dépassé.
    ton pseudo, c'est exprès que c'est l'inverse de Carole?

    Bonjour Fonzie,

    Je suis ravie de constater votre vivacité d'esprit !
    Effectivement "elorac" est l'inverse de "carole".
    Oui "fonzie" veut dire "fouinez" Laughing le "u" a été camouflé pour passer incognito, proffessionalisme oblige...

    fonzie, tu m' étonneras toujours.

    elorac, peut-être pourrais-tu en dire plus ?

    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Colère et peur

    Message par fonzie le Jeu 24 Fév 2011 - 15:08

    Merci, mais c'est un hasard, parce que hier, ils ont parlé "d'inverses" (Jabbat):
    http://zen-et-nous.1fr1.net/t499p60-secte#8607
    et juste avant de Brel et Cabrel:
    http://zen-et-nous.1fr1.net/t476-reincarnation-et-renaissance#8615
    alors c'est comme ça que j'ai vu Carole, sinon j'aurai pas vu, je suis pas très "vive" d'esprit.

    Bienvenue Very Happy
    avatar
    elorac
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 10
    Emploi/loisirs : lecture
    Humeur : apaisée...
    Date d'inscription : 24/02/2011

    Re: Colère et peur

    Message par elorac le Jeu 24 Fév 2011 - 15:33

    Merci Fonzie pour m'avoir donné le sourire à l'instant par votre humour et votre accueil !
    Bien sûr que je peux vous en dire un peu plus.
    Je n'ai jamais eu d'affinités d'aucune sorte avec la mère de mon compagnon. Je la tolère.
    En décembre elle a été hospitalisée et les médecins ont découvert qu'elle était atteinte de la maladie de Breimmer (anémie sévère) mais qui se soigne très bien avec des injections de vitamines B6 lorsqu'elle est dépistée. Elle a donc pu sortir au bout d'une semaine.
    Le lendemain de son retour, mon compagnon l'a retrouvé chez elle, délirante, racontant qu'il y avait des gens chez elle qui venaient la voler, qui rentraient par le carrelage et qui repartaient en bateau.
    Nous avons décidé de la ramener à l'hôpital d'urgence où elle a été prise en charge par un psychiatre. Celui-ci lui a préconisé d'entrer dans une unité psychiatrique en observation, ce qu'elle a accepté.
    Il y a trois semaines mon compagnon a demandé qu'elle bénéficie d'une permission de sortie pour le week-end, ce qui a été accepté. Elle est donc venue à notre domicile. Je dois avouer que je n'étais pas très "emballée" mais j'ai mis mes sentiments de côté.
    Durant toute la journée du samedi elle a été extrêmement pénible avec son fils. J'ai fait le "tampon" afin qu'il n'y est pas de conflits entre eux. En début de soirée alors que mon compagnon s'était absenté elle en a profité pour me "mettre minable" une nouvelle fois.
    Et là, je n'ai pu me contenir. Je suis entrée dans une fureur et lui ai dit ma façon de penser la concernant. Je n'arrivais plus à m'arrêter.
    Depuis, je ressens une colère terrible et je ne sais pas comment m'en sortir. Je ne me reconnais pas...
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2831
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Colère et peur

    Message par tangolinos le Jeu 24 Fév 2011 - 16:04

    elorac a écrit:
    Depuis, je ressens une colère terrible et je ne sais pas comment m'en sortir. Je ne me reconnais pas...
    Tu vois, ta belle mère t'a apporté un grand enseignement, tu verras qu' un jour tu la remercieras...

    En relisant ta phrase ci-dessus, tu verras que tu peux avoir deux identifications en même temps...
    L' une de celle qui serait envoûtée par la colère...
    Et l'autre de celle qui regarderait, et qui porterait un jugement sur ce comportement.

    C' est à partir de ce genre de réflexion que peut démarrer un cheminement spirituel...
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Colère et peur

    Message par fonzie le Jeu 24 Fév 2011 - 16:33

    Le lendemain de son retour, mon compagnon l'a retrouvé chez elle, délirante, racontant qu'il y avait des gens chez elle qui venaient la voler, qui rentraient par le carrelage et qui repartaient en bateau.
    si la mère de ton compagnon n'avait pas d'antécédents psychiatriques, faudrait peut-être vérifier si c'est que des injections de vitamines B6 qu'ils lui ont fait dans cet hôpital.
    Tu n'es pas responsable de ne pas être psy. pour gérer quelqu'un qui délire, et elle n'est pas responsable de son délire (parce qu'on n'est pas conscient quand on délire); par contre le psy. qui est un professionnel, il est un peu responsable de cette situation. Mais ce n'est pas de trouver le responsable, qui peut changer la situation, sauf à être plus vigilant, si la situation se représentait.

    elorac a écrit:Merci Fonzie pour m'avoir donné le sourire à l'instant ...
    je sais pas quoi te dire, à part ce post que j'ai publié :
    http://zen-et-nous.1fr1.net/t473-sourire-et-colere
    Le poète tibétain Shabkar disait :
    « L’homme compatissant est bon, même en colère ; dénué de compassion, il tue avec le sourire. »
    (...)
    il y a des trucs sur la colère.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5444
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Colère et peur

    Message par Kaïkan le Jeu 24 Fév 2011 - 23:21

    Wakizashi a écrit:Salutations,

    Je me pose la question depuis quelques temps de savoir comment le zen appréhende, ou disons...gère, la question de la colère, et de la peur. Même si je suis plus intéressé par la "gestion" de la colère.
    Merci pour votre attention.

    Par la respiration!


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    elorac
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 10
    Emploi/loisirs : lecture
    Humeur : apaisée...
    Date d'inscription : 24/02/2011

    Peut-être le commencement...

    Message par elorac le Ven 25 Fév 2011 - 10:55

    tangolinos a écrit:
    elorac a écrit:
    Depuis, je ressens une colère terrible et je ne sais pas comment m'en sortir. Je ne me reconnais pas...
    Tu vois, ta belle mère t'a apporté un grand enseignement, tu verras qu' un jour tu la remercieras...

    En relisant ta phrase ci-dessus, tu verras que tu peux avoir deux identifications en même temps...
    L' une de celle qui serait envoûtée par la colère...
    Et l'autre de celle qui regarderait, et qui porterait un jugement sur ce comportement.

    C' est à partir de ce genre de réflexion que peut démarrer un cheminement spirituel...

    Bonjour Tangolinos,

    Tout d'abord je tiens à vous remercier pour avoir pris de votre temps pour répondre à mon message.
    Je vous avoue qu'en lisant le mot "belle-mère" la moutarde m'est montée au nez - sourires - car je ne l'ai jamais considéré comme telle. Pour moi c'est quelqu'un de toxique. Cela écrit, tout s'est rapidement estompé parce que les lignes qui ont suivies m'ont surprise. Comme vous l'écrivez si justement, pour le moment je suis plutôt celle "envoutée" par la colère. Toutefois depuis hier je la sens moins vive, un peu comme si j'avais pu hurler pour l'évacuer.
    Puis-je me permettre de vous poser une question sur la deuxième phrase : "... et l'autre qui regarderait et qui porterait un jugement sur ce comportement...". Entendez-vous par là que j'aurai pu réagir autrement ? A savoir comme si j'étais détachée ? Comme si cela ne m'atteignait pas ? Comment puis-je porter un jugement sur son comportement sachant que je ne trouve rien de bon en elle.
    J'ai honte d'écrire de tels mots. J'ai essayé sincèrement plus d'une fois d'aller vers elle mais cela a toujours fini en "guerre nucléaire". Je suis parfaitement consciente que je ne la changerais pas. Cependant il m'est tellement difficile de supporter son égoïsme, sa méchanceté gratuite (liste non exhaustive).
    J'ai la nette impression que j'ai beaucoup de travail à faire et que mon chemin va être long...
    Auriez-vous la patience de m'y aider ?
    Au plaisir de vous lire,
    avatar
    elorac
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 10
    Emploi/loisirs : lecture
    Humeur : apaisée...
    Date d'inscription : 24/02/2011

    Petite précision...

    Message par elorac le Ven 25 Fév 2011 - 11:15

    fonzie a écrit:
    Le lendemain de son retour, mon compagnon l'a retrouvé chez elle, délirante, racontant qu'il y avait des gens chez elle qui venaient la voler, qui rentraient par le carrelage et qui repartaient en bateau.
    si la mère de ton compagnon n'avait pas d'antécédents psychiatriques, faudrait peut-être vérifier si c'est que des injections de vitamines B6 qu'ils lui ont fait dans cet hôpital.
    Tu n'es pas responsable de ne pas être psy. pour gérer quelqu'un qui délire, et elle n'est pas responsable de son délire (parce qu'on n'est pas conscient quand on délire); par contre le psy. qui est un professionnel, il est un peu responsable de cette situation. Mais ce n'est pas de trouver le responsable, qui peut changer la situation, sauf à être plus vigilant, si la situation se représentait.

    elorac a écrit:Merci Fonzie pour m'avoir donné le sourire à l'instant ...
    je sais pas quoi te dire, à part ce post que j'ai publié :
    http://zen-et-nous.1fr1.net/t473-sourire-et-colere
    Le poète tibétain Shabkar disait :
    « L’homme compatissant est bon, même en colère ; dénué de compassion, il tue avec le sourire. »
    (...)
    il y a des trucs sur la colère.

    Bonjour Fonzie,

    La maladie de Breimmer peut provoquer des délires, c'est pour cela que la vitamine B6 intervient. Dès que le traitement fait effet ce symptôme disparaît rapidement.
    Le psychiatre qui l'a suivie pendant 1 mois et demi a décelé chez elle une paranoïa aigüe, une énorme propension à l'égocentrisme et à la négation de l'autre qui ne date pas d'aujourd'hui.
    J'ai lu avec intérêt votre post sur "sourire-et-colère". Je vais prendre le temps d'y réfléchir afin d'en intégrer le message.
    Tous les jours je garde cette précieuse petite phrase dans mon esprit : "on ne devient pas lumineux en regardant la lumière mais en plongeant dans son obscurité ce qui est bien plus difficile".

    avatar
    m'enfin je suis qui?
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 176
    Date d'inscription : 16/11/2010

    Re: Colère et peur

    Message par m'enfin je suis qui? le Ven 25 Fév 2011 - 14:38

    fonzie a écrit:si la mère de ton compagnon n'avait pas d'antécédents psychiatriques, faudrait peut-être vérifier si c'est que des injections de vitamines B6 qu'ils lui ont fait dans cet hôpital.
    oui, fonzie, il y a toujours quelque chose à vérifier tongue
    Maladie due à une carence en vitamine B12...
    http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/biermer-maladie-de-742.html
    sans parano., cela va sans dire Very Happy
    boudiiiii ! "ce n'est pas de ta faute si t'es con ... question de karma " lol!
    mais t'es pas carencée en D
    http://zen-et-nous.1fr1.net/t452p30-la-desinformation#7380
    Dieu est Grand et Jamal Malik n'est pas petit.
    "cricket" = c'est écrit
    Réponse D"
    http://www.youtube.com/watch?v=c0DKHKVWwkg
    (et non B, pour les tricheurs dans les "toilettes"...)
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Colère et peur

    Message par fonzie le Ven 25 Fév 2011 - 22:55

    Vénérable Sylence a écrit:...
    boudiiiii ! "ce n'est pas de ta faute si t'es con ... question de karma " lol!
    Shocked bon ! pour cette fois, Vénérable Sylence, qui fait beaucoup de bruit !!! j'alerte pas l'admin. quant à tes dérapages de langage. Je ne vais pas comme chez "komyo" alias lumière... te faire bannir sans avertissement, donc... "Avertissement"...
    Et je te renvoie pour ta gouverne à ce lien sur la désinformation et que d'abord c'est moi qui l'ait posté:
    Une désinformation est un simple transfert d'information qui comporte en lui-même une transformation de l'information initiale. Il ne s'agit pas ici de discuter pour savoir si tout transfert d'information est une transformation de cette information, mais de comprendre qu'il existe une certaine forme de transfert qui nie l'information initiale (en la dénaturant) ou les informations (en les regroupant de manière intempestive et non raisonnée).
    http://zen-et-nous.1fr1.net/t452-la-desinformation

    Au fait en parlant de "transfert", je me demandais s'il y a un "oracle" dans le zen comme dans le bouddhisme tibétain:

    Selon la conception bouddhiste, la déité projette son esprit par transfert de conscience ou phowa, l’un des Six yogas de Naropa, dans un kuten, support physique. La possession est une épreuve rude qui nécessite une « convalescence »[5]. Dans tout l’Himalaya, les oracles ont joué et jouent un rôle important dans le domaine religieux, ainsi qu'un rôle de conseil auprès de l'ancien gouvernement du Tibet et du gouvernement tibétain en exil.

    La déité s’exprimant dans l’oracle est Pehar Gyalpo, l’un des esprits soumis par Padmasambhava...

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Oracle_de_Nechung

    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2831
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Colère et peur

    Message par tangolinos le Ven 25 Fév 2011 - 23:21

    elorac a écrit:
    Tout d'abord je tiens à vous remercier pour avoir pris de votre temps pour répondre à mon message.
    Je vous remercie aussi de ce partage. Disons que je considère que l' altruisme pourrait bien être une illusion. Ce serait un peu comme si celui qui donnerait, gagnerait des points d'une autre substance.
    Je vous avoue qu'en lisant le mot "belle-mère" la moutarde m'est montée au nez - sourires - car je ne l'ai jamais considéré comme telle.
    Et pourtant, n'est-ce pas la réalité?.. Et votre compagnon ne souffre-t-il pas de cette absence de considération ?
    Comme vous l'écrivez si justement, pour le moment je suis plutôt celle "envoutée" par la colère.
    Non , Non , vous êtes toujours les deux... La colérique... et la conscience qui la regarde...
    Il me semble bien que ce ne soit pas la colérique qui ait écrit ce message....

    Puis-je me permettre de vous poser une question sur la deuxième phrase : "... et l'autre qui regarderait et qui porterait un jugement sur ce comportement...". Entendez-vous par là que j'aurai pu réagir autrement ? A savoir comme si j'étais détachée ? Comme si cela ne m'atteignait pas ? Comment puis-je porter un jugement sur son comportement sachant que je ne trouve rien de bon en elle.
    Oui, le détachement permet tout ça, et sans vouloir faire de la pub, il y a ici sur ce forum, quelques membres qui connaissent cet enseignement. Peut-être se manifesteront-ils sans que vous le demandiez...
    J'ai honte d'écrire de tels mots. J'ai essayé sincèrement plus d'une fois d'aller vers elle mais cela a toujours fini en "guerre nucléaire". Je suis parfaitement consciente que je ne la changerais pas. Cependant il m'est tellement difficile de supporter son égoïsme, sa méchanceté gratuite (liste non exhaustive).
    J'ai la nette impression que j'ai beaucoup de travail à faire et que mon chemin va être long...
    Il me semble de plus en plus, qu'on ne vive pas les choses par hasard, il faudrait que vous regardiez votre belle-mère d'une autre manière. Dites vous qu'elle est là pour vous faire sauter un obstacle. Une fois que vous aurez sauté cet obstacle vous la remercierez.
    Auriez-vous la patience de m'y aider ?
    Patience ?... tant qu' il y a partage pourquoi pas ?... mais il s'agit bien que ce soit vous qui vous preniez en charge...
    Ce serait un peu comme si votre conscience devait approcher votre âme intangible, pour lui permettre de se révéler...
    J'ai la nette impression que j'ai beaucoup de travail à faire et que mon chemin va être long...
    Là c'est à vous de voir... mais de toutes façons nous faisons tous un cheminement. Certains le vivent inconsciemment, d'autres consciemment. Les circonstances de la vie en seront un prétexte. C'est un peu comme s'il n' y avait pas de hasard, et, que quoiqu'il nous arrive, soit un signe qu'il s'agisse de décoder...

    en espérant avoir répondu à vos questions...
    avatar
    elorac
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 10
    Emploi/loisirs : lecture
    Humeur : apaisée...
    Date d'inscription : 24/02/2011

    Rien n'est simple...

    Message par elorac le Lun 28 Fév 2011 - 10:33


    Bonjour Tangolinos,

    Ce week-end j'ai réfléchi à votre message et tenter d'en comprendre le sens.
    Je vais suivre votre "exemple" et répondre partie par partie.

    "... disons que je considère que l'altruisme pourrait bien être une illusion. Ce serait un peu comme si celui qui donnerait, gagnerait des points d'une autre substance...".

    Lorsque je fais ou donne quelque chose je le fais toujours de bon coeur sans en attendre de contrepartie.
    Je pense qu'il est nécessaire d'agir avec désintéressement auquel cas le geste ou la parole perd son sens initial.
    Mais qu'en est-il de la reconnaissance ? N'est-il pas humain d'avoir besoin d'être reconnu de temps à autre ?
    Je ne "parle" pas de la reconnaissance qui flatte nos égos mais de celle qui signifierait juste un merci muet, un sourire.
    Reconnaître l'autre n'est ce pas le considérer avec respect ? N'est-ce pas ce que nos parents nous ont enseigné et que nous inculquons aussi à nos enfants ? Suis-je dans l'erreur ?

    "... Et pourtant n'est-ce pas la réalité ? Et votre compagnon ne souffre t'il pas de cette absence de considération ?".

    Au risque de vous paraître bornée, ce n'est pas une réalité. Mon compagnon et moi ne sommes pas mariés. Vous pourriez m'écrire que je joue sur les mots, que cela ne change pas grand chose et vous auriez raison. Cependant, j'avoue qu'en réfléchissant ce week-end j'ai découvert qu'il était important pour moi de ne pas être "associée" à la mère de mon compagnon. Non pas que je me sente supérieure à elle ou à qui que ce soit, mais simplement par sa façon d'être.
    Bien sûr que la situation fait souffrir mon compagnon. Il est désolé que sa mère soit aussi vindicative à mon égard, il comprend aussi mon retrait vis-à-vis d'elle. Il est lui-même excédé par ses remarques acerbes, mais il répond : "c'est ma mère".
    Je pourrais faire à nouveau un effort afin d'arranger les choses mais je sais au fond de moi que ce serait pure hypocrisie de ma part... ça je ne sais pas faire.
    Suis-je égoïste pour autant ?

    "... il me semble de plus en plus, qu'on ne vive pas les choses par hasard..."

    Il y a bien longtemps que j'ai compris à mon humble échelle que le hasard n'existait pas. L'existence se charge de poser sur nos chemins des épreuves que nous devons dépasser afin d'en tirer ce que je nomme "des leçons de vie". Nous pouvons les contourner néanmoins à un moment ou à un autre elles ressurgiront, mieux vaut y faire face.

    Je suis consciente que mon comportement actuel ne m'aide pas. Peut-être me faut-il plus de recul ?

    Quoiqu'il en soit, merci Tangolinos de partager avec moi vos réflexions. Même si pour l'instant ma position reste inflexible elles ne sont pas vaines. Elles me permettent de réfléchir et de m'aider à trouver la clé qui m'aidera à voir la situation différemment un jour prochain.
    Ne dit-on pas que c'est en forgeant que l'on devient forgeron ?
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Colère et peur

    Message par fonzie le Lun 28 Fév 2011 - 10:41

    Bonjour,

    Excusez mon immisçage Embarassed
    elorac a écrit:c'est en forgeant que l'on devient forgeron ?

    ça c'est vrai ! d'ailleurs, Tubalcaïn est un descendant de Caïn.

    Bonne journée.

    ps:
    heu... pardon, c'est immiscion, en fait Rolling Eyes
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2831
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Colère et peur

    Message par tangolinos le Lun 28 Fév 2011 - 11:12

    elorac a écrit:
    "... disons que je considère que l'altruisme pourrait bien être une illusion. Ce serait un peu comme si celui qui donnerait, gagnerait des points d'une autre substance...".

    Lorsque je fais ou donne quelque chose je le fais toujours de bon coeur sans en attendre de contrepartie.
    Je pense qu'il est nécessaire d'agir avec désintéressement auquel cas le geste ou la parole perd son sens initial.
    Mais qu'en est-il de la reconnaissance ? N'est-il pas humain d'avoir besoin d'être reconnu de temps à autre ?
    Je ne "parle" pas de la reconnaissance qui flatte nos égos mais de celle qui signifierait juste un merci muet, un sourire.
    Reconnaître l'autre n'est ce pas le considérer avec respect ? N'est-ce pas ce que nos parents nous ont enseigné et que nous inculquons aussi à nos enfants ? Suis-je dans l'erreur ?
    Je dirais que quand l'acte est altruiste, l'ego serait effacé pour laisser s'exprimer notre vraie nature... mais pour que notre ego puisse renouveler son effacement il ait besoin de reconnaissance... oui, un simple sourire suffit, pour que les vraies natures se reconnaissent, et que les ego acceptent à nouveau de s'effacer...

    "... Et pourtant n'est-ce pas la réalité ? Et votre compagnon ne souffre t'il pas de cette absence de considération ?".

    Au risque de vous paraître bornée, ce n'est pas une réalité. Mon compagnon et moi ne sommes pas mariés. Vous pourriez m'écrire que je joue sur les mots, que cela ne change pas grand chose et vous auriez raison. Cependant, j'avoue qu'en réfléchissant ce week-end j'ai découvert qu'il était important pour moi de ne pas être "associée" à la mère de mon compagnon. Non pas que je me sente supérieure à elle ou à qui que ce soit, mais simplement par sa façon d'être.
    Bien sûr que la situation fait souffrir mon compagnon. Il est désolé que sa mère soit aussi vindicative à mon égard, il comprend aussi mon retrait vis-à-vis d'elle. Il est lui-même excédé par ses remarques acerbes, mais il répond : "c'est ma mère".
    Je pourrais faire à nouveau un effort afin d'arranger les choses mais je sais au fond de moi que ce serait pure hypocrisie de ma part... ça je ne sais pas faire.
    Suis-je égoïste pour autant ?
    Si votre compagnon vous dit "c'est ma mère", alors vous devez dire "c'est ma belle mère"... telle est la réalité... ce n'est pas en détournant votre regard que vous franchirez l' obstacle.

    "... il me semble de plus en plus, qu'on ne vive pas les choses par hasard..."

    Il y a bien longtemps que j'ai compris à mon humble échelle que le hasard n'existait pas. L'existence se charge de poser sur nos chemins des épreuves que nous devons dépasser afin d'en tirer ce que je nomme "des leçons de vie". Nous pouvons les contourner néanmoins à un moment ou à un autre elles ressurgiront, mieux vaut y faire face.

    Je suis consciente que mon comportement actuel ne m'aide pas. Peut-être me faut-il plus de recul ?

    Quoiqu'il en soit, merci Tangolinos de partager avec moi vos réflexions. Même si pour l'instant ma position reste inflexible elles ne sont pas vaines. Elles me permettent de réfléchir et de m'aider à trouver la clé qui m'aidera à voir la situation différemment un jour prochain.
    Ne dit-on pas que c'est en forgeant que l'on devient forgeron ?
    merci pour votre merci... nos vraies natures se reconnaissent...
    continuez à prendre du recul et à forger... et n'oubliez pas que si votre "belle-mère est là", c'est que c'est utile pour votre chemin... Plus la racine sera profonde, et, plus l'arbre sera grand...
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5444
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Colère et peur

    Message par Kaïkan le Lun 28 Fév 2011 - 11:27

    fonzie a écrit:Bonjour,

    Excusez mon immisçage Embarassed
    elorac a écrit:c'est en forgeant que l'on devient forgeron ?

    ça c'est vrai ! d'ailleurs, Tubalcaïn est un descendant de Caïn.

    Bonne journée.

    ps:
    heu... pardon, c'est immiscion, en fait Rolling Eyes

    Définition de immiscion par synonymie:

    * immixtion (Plus courant)
    * ingérence
    * intervention
    Excusez, ce n'était qu'une émission de synonymes.


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    elorac
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 10
    Emploi/loisirs : lecture
    Humeur : apaisée...
    Date d'inscription : 24/02/2011

    Re: Colère et peur

    Message par elorac le Lun 28 Fév 2011 - 11:39

    fonzie a écrit:Bonjour,

    Excusez mon immisçage Embarassed
    elorac a écrit:c'est en forgeant que l'on devient forgeron ?

    ça c'est vrai ! d'ailleurs, Tubalcaïn est un descendant de Caïn.

    Bonne journée.

    ps:
    heu... pardon, c'est immiscion, en fait Rolling Eyes

    Bonjour Fonzie,

    Grâce à vous j'ai appris aujourd'hui qui était Tubalcaïn.
    Comme quoi chaque jour qui passe apporte son lot de connaissance.

      La date/heure actuelle est Ven 18 Aoû 2017 - 1:23