Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    A coeur ouvert

    Partagez
    avatar
    Nicolas
    Invité

    A coeur ouvert

    Message par Nicolas le Ven 23 Juil 2010 - 15:51

    A cœur ouvert


     

    Zazen, c'est faire l'expérience "d'être" plutôt que l'expérience "de devenir ou d'obtenir", attitude qui rythme habituellement nos vies. S'arrêter…Abandonner toute attente, toute opinion, tout jugement, tout…même l'intention d'abandonner. Se dépouiller complètement de toute créativité humaine. Etre là, se tenir dans la plus pure des simplicités.

    Cette simplicité est fort déroutante. Et pourtant c'est seulement quand on lâche prise véritablement, qu'enfin, nous sommes de retour à la maison...

     

    Shikantaza (juste s'asseoir) signifie engager totalement le corps et la conscience dans l'assise verticale. Ce n'est pas "être assis" mais "s'asseoir". Ce qui signifie qu'à chaque instant, on s'assoit. Cette présence pure est donc renouvelée à chaque instant; chaque instant devant être considéré comme le plus précieux de notre vie. Juste s'asseoir…et oui, tout est dit!

     

    Lorsque des pensées, des perceptions, des sensations, des émotions apparaissent, on ne les suit pas, on ne les rejette pas. On ne les contemple pas non plus comme une personne pourrait le faire en haut d'un pont avec des voitures qui passent. L'attitude est beaucoup radicale, plus tranchante. On en prend immédiatement conscience. Ainsi, comme des gouttes d'eau tombant sur une plaque brulante, elles s'évaporent instantanément.

     

    L'attention n'est plus accaparée par les vidéos mentales, et le champ de conscience s'élargit. On est réceptifs, alerte au plus au point. Certaines tendances nous sont révélées. On peut ainsi  mieux se connaître, on pourrait parler de catharsis. Mais le but n'est pas là. Il faut aller au-delà.

     

    Durant zazen, on ne se concentre sur rien, on ne contemple rien. Zazen est absence de technique. Par la  présence et l'ouverture inconditionnelle, on finit par s'harmoniser avec la réalité, inconsciemment. Nous plongeons au plus profond de l'esprit, dans le non-mental, au-delà de la pensée. Dans le silence et l'immobilité de l'esprit, le voile de l'illusion tombe et notre visage originel apparait clairement. Tout devient clair et familier. D'une évidence à en couper le souffle. On fait l'expérience de la vacuité, de l'interdépendance de tout.

    Régularité, patience, courage, persévérance. Cette présence devrait rythmer chaque instant de notre quotidien. Une goutte qui tombe régulièrement au même endroit finit par user même la roche la plus dure.

     

    Nous voyons la réalité à travers un écran de concepts que nous prenons pour la réalité.

    Pourtant que l'on comprenne ou que l'on ne comprenne pas cette réalité, elle  reste ce qu'elle est. Tout être a la nature de bouddha en lui. Alors à quoi bon pratiquer?

    L'ignorance est la source des tendances égotiques responsables de l'ensemble de nos souffrances. Quand cette ignorance est épuisée, le bonheur véritable apparait.

    Etudier le dharma, ce n'est pas étudier la voie du bouddha, c'est étudier la vie, c'est s'étudier soi-même. Par s'étudier soi même on entend comprendre sa nature véritable. Comprendre ainsi sa nature véritable, c'est s'oublier soi même. C'est se voir en l'autre et voir l'autre en soi. Cette absence d'ego permet d'être disponible pour les autres. Le facteur limitant à l'amour inconditionnel n'est autre que l'ego, une simple illusion. Mais avec un cœur confiant et bienveillant, cette illusion s'efface petit à petit dans le silence de la pratique. Voila pourquoi chacun devrait pratiquer de tout son cœur, à cœur ouvert. Non pas pour soi mais bien pour la vie. Aussi innombrables que soient les êtres, qu'ils puissent gouter à ce silence même juste une seconde.
    Nicolas
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2864
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: A coeur ouvert

    Message par Yudo, maître zen le Ven 23 Juil 2010 - 20:07

    Tout cela est bel et bien vrai et bon. Mais il ne faudrait pas oublier les quatre vertus du bodhisattva dont parle maître Dôgen: le don gratuit, la parole aimable, l'attitude secourable et la coopération. Quatre éléments qui manquent généralement chez trop de "zénistes" en France.
    avatar
    frantzus
    Invité

    Re: A coeur ouvert

    Message par frantzus le Ven 23 Juil 2010 - 20:32

    D'accord avec Yudo mais malheureusement que peut on faire face à cette évidence ? Faut-il se battre contre des moulins ou bien chercher de son côté à pratiquer au mieux ?
    avatar
    TARA
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 203
    Localisation : Bretagne sud
    Emploi/loisirs : artiste
    Humeur : Tenace
    Date d'inscription : 15/06/2010

    Re: A coeur ouvert

    Message par TARA le Ven 23 Juil 2010 - 21:48

    Bonsoir,
    Cher visiteur Nicolas, je croirai entendre le godo de mon ex dojo et il est important de surrajouter ce que dit Yudo (merci à lui pour toutes ces reflexions justes), zazen sans amour bienveillant sans compassion sans respect sans attention pour les autres n'aboutira qu'au nihilisme.
    Si l'on pratique zazen que pour soi l'on peut rester en posture durant des siècles l'éveil ne se produira pas, la seule chose que nous reussirons à produire c'est des racines sous notre zafu et encore!
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1472
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: A coeur ouvert

    Message par lausm le Sam 24 Juil 2010 - 1:22

    Non, la compassion est ce qui fait pousser des racines sous les zafus.
    Certains croient que parce qu'ils pratiquent, automatiquement ils sont vertueux...alros que souvent ils ne s'aiment pas, et ils l'oublient encore plus sur le zafu, se persuadant qu'ils sont des gens bien. et oubliant de voir ce qu'ils sont simplement.
    Cela s'appelle entretenir une dualité.
    Zazen est une super pratique.
    Mais il faut en finir avec le mythe des qualités qui adviennent d'elles-mêmes. C'est vrai d'une certaine manière, mais quand on se repose dans ce raisonnement, c'est pour justifier sa non envie de se bouger le cul pour s'améliorer, de trôner sur son piédestal, et se la pèter auprès des autres (qui sont plus jeunes que nous dans la pratique, de préférence).
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2864
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: A coeur ouvert

    Message par Yudo, maître zen le Sam 24 Juil 2010 - 9:40

    lausm a écrit:(...)
    Zazen est une super pratique.
    Mais il faut en finir avec le mythe des qualités qui adviennent d'elles-mêmes. C'est vrai d'une certaine manière, (...).

    Deshimaru disait cela. J'ai été étonné que Nishijima le dise aussi. Ce qu'ils négligent tous deux, (négligeait, dans le cas de D) c'est qu'un Japonais a grandi dans un contexte ou l'ensemble des données bouddhiques ont été ingérées avec le lait maternel. Nous, ce que nous avons ingéré, même dans des familles laïques voire communistes, ce sont les préceptes catholiques, avec ce qu'il ont de bon, mais surtout l'aspect masochiste ainsi que celui de la "rédemption instantanée": un sacrement et tous les péchés sont effacés.

    Pour quiconque a le sens de l'observation, il est assez étonnant d'observer à quel point l'AZI est "catholique"...
    avatar
    Nicolas
    Invité

    Re: A coeur ouvert

    Message par Nicolas le Sam 24 Juil 2010 - 11:25

    Je suis bien d' accord avec vous. Malgré tout il faut rester prudent a ne pas tomber dans une pratique ou on s efforce d' être meilleur, ou on s efforce d' être vertueux. Certains répriment des tendances, des colères... Tout ceci nourrit juste un peu plus l ego. Il ne faut pas avoir un cœur bienveillant envers soi ni envers les autres. Il faut juste avoir un cœur bienveillant.
    Nicolas
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1472
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: A coeur ouvert

    Message par lausm le Sam 24 Juil 2010 - 15:00

    On pourrait dire aussi qu'avoir un coeur bienveillant est une intention de trop...et qu'il ne faut rien être...et cela est de trop, et...........Ah ah!
    C'est pour ça qu'on reçoit les préceptes, on transmet l'outil dont il faut se servir si on déraille. Mais si l'esprit est juste, on n'a pas besoin de s'en servir.
    Sauf que là, dans cette façon d'éduquer, il n'y a personne pour dire "fait ceci ou cela", on laisse expérimenter.
    Ce qui peut être commode pour ceux qui n'ont pas envie de s'impliquer dans l'éducation des disciples : "on laisse advenir"...héritage du non agir psychanalytique où tout est permis. et comme par hasard, si celui qui fait des conneries est le responsable d'un gros dojo (il y en a un comme ça qui m'a fait suer avec ses avances, et comme j'opposais un refus poli, il m'a emmerdé le reste du temps avec les règles du dojo qu'il connaissait par coeur, les usant comme outil de pouvoir, me fondant dessus à la moindre erreur, dans des circonstances où je ne pouvais rien répondre sans passer pour celui qui dérange la pratique). Comme par hasard, j'ai appris qu'il a commis un scandale dans une sesshin à l'étranger par ses pulsions mal contrôlées...avant que de devenir le responsable du dojo en question. Mais le "maître" l'investit, il le représente, donc le soutient. Alors que moi, je me fais virer d'(un groupe sans possibilité de m'exprimer, de façon irrégulière, et quand je sollicite de l'aide, il n'y a plus personne. Bizarre, non??
    Tout ça pour dire, car je ne vais pas raconter ma vie tout le temps, que de toutes façons on est seul, pour se cadrer soi-même, à la fin.
    Par contre, c'est clair que nous n'en avons pas fini avec notre culture judéo)chrétienne, dans le monde du zen français.
    J'ai vu combien le rapport entre être moine ou nonne, et la sexualité, était loin d'être libéré des clivages de notre culture catho. Ainsi que le rapport à la morale. On a un bon comportement....et on critique ceux qui ne sont pas dans la norme sociale.
    Je me suis interrogé, et ai lu sur le christianisme, puisque c'est une partie de ma culture, de mon éducation, de mon histoire. Notamment les évangiles apocryphes commentés par Jean-Yves Leloup. Très intéressant pour en finir avec les clichés, et connaître le Christ humain. Car dès que j'ai commencé zazen j'ai eu le sentiment de trouver ce que je cherchais dans la religion catholique sans le trouver : une pratique incarnée dans le corps, la vie réelle. et je n'ai jamais trouvé d'antinomie entre les deux, sans les confondre pour autant.
    En fait, souvent on sous estime le pouvoir de conditionnement de notre fond culturel catholique et judéo-chrétien, sur nos comportements, et la façon dont ça teinte la perception notamment de ce qu'est être moine-nonne dans le zen, et il y a tout un travail de dialogue entre deux culture et de clarification à effectuer. Car la confusion est loin d'être levée par la façon dont sont menées les ordinations de nos jours, à mon avis.
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2864
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: A coeur ouvert

    Message par Yudo, maître zen le Sam 24 Juil 2010 - 16:32

    Nicolas a écrit:Je suis bien d' accord avec vous. Malgré tout il faut rester prudent a ne pas tomber dans une pratique ou on s efforce d' être meilleur, ou on s efforce d' être vertueux. Certains répriment des tendances, des colères... Tout ceci nourrit juste un peu plus l ego. Il ne faut pas avoir un cœur bienveillant envers soi ni envers les autres. Il faut juste avoir un cœur bienveillant.
    Nicolas

    Il faut arrêter avec ces salades sur l'ego! Car ce n'est qu'en se construisant une personnalité (ego) solide qu'on peut arriver à comprendre ce qu'est sa réalité: une convention.
    Parler de l'ego comme tu le fais est selon moi un grand piège, car il est trop facile de l'interpréter comme "ne pas avoir de personnalité propre". Auquel cas on se retrouve dans la configuration si justement éconcée par Mussolini : "Le fasciste abandonne sa volonté propre (ego) pour la mettre au service de celle du chef". C'est malheureusement ce qu'on peut trop souvent observer dans trop de groupes où il semble que seul le "mâîîîître" a le droit d'avoir un ego (tout en prétendant ne plus en avoir...)
    avatar
    Frantzus-Magnus
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 38
    Date d'inscription : 03/03/2010

    Re: A coeur ouvert

    Message par Frantzus-Magnus le Sam 24 Juil 2010 - 18:23

    Sur il y en a marre d' entendre dire que si l'on a mal aux genoux pendant un zazen c'est que l'Ego se manifeste. Si l'on veut laisser libre cours à son esprit critique c'est aussi une manifestation de l'Ego. Et puis encore plus simplement, marre d'entendre que la règle numéro 1 dans un dojo est que le maître à toujours raison parce que c'est lui le maître est que règle numéro 2 il faut toujours se référer à la règle numéro 1.
    Il est possible de pratiquer le bouddha dharma tout en faisant zazen, en étudiant les textes, en mettant la compassion au centre de sa pratique et en cultivant son libre arbitre et son esprit critique.
    avatar
    TARA
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 203
    Localisation : Bretagne sud
    Emploi/loisirs : artiste
    Humeur : Tenace
    Date d'inscription : 15/06/2010

    Re: A coeur ouvert

    Message par TARA le Sam 24 Juil 2010 - 21:01

    Bien dit et bien juste!
    Que d'idoities j'ai entendu dire par la responsable de mon dojo, du style:
    si tu ne viens pas pratiquer au dojo c'est que tu as égo énorme, et bien d'autre choses encore au nom de l'égo, mais l'égo c'est nous et nous ne pouvons l'effacer, je n'effacerai pas ce que je suis ni ce que j'ai vécu et beaucoup trop de gens confondent personnalité avec égo.
    Ego est necessaire pour l'analyse de la vie
    Ego est necessaire pour garder son libre arbitre
    Ego est necessaire pour tout simplement vivre
    Ego est necessaire de le réduire quelque fois de le mettre entre parenthèse aussi quelque fois mais ne le détruisons pas!
    Un sourire pour terminer, lorsque j'ai quitter le dojo, la responsable ma dit:
    Si tu quittes le zen tu deviendras bossue, rien avoir avec l'égo mais j'ai trouvé dans cette phrase que certaines attitudes et paroles sont bien plus terribles de bétises que l'égo de certains!
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2864
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: A coeur ouvert

    Message par Yudo, maître zen le Sam 24 Juil 2010 - 21:59

    TARA a écrit:
    Un sourire pour terminer, lorsque j'ai quitter le dojo, la responsable ma dit:
    Si tu quittes le zen tu deviendras bossue, rien avoir avec l'égo mais j'ai trouvé dans cette phrase que certaines attitudes et paroles sont bien plus terribles de bétises que l'égo de certains!

    Des noms! Des noms!
    avatar
    TARA
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 203
    Localisation : Bretagne sud
    Emploi/loisirs : artiste
    Humeur : Tenace
    Date d'inscription : 15/06/2010

    Re: A coeur ouvert

    Message par TARA le Sam 24 Juil 2010 - 22:07

    Finistère sud !
    La nouvelle chasse au non trésors zen est ouverte sur zen et nous qui veut y participer?
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1472
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: A coeur ouvert

    Message par lausm le Dim 25 Juil 2010 - 2:33

    attention, on dit : "ne pas critiquer!"
    mais comme me disait une collègue pratiquante sur un autre forum, ceux qui disent ça le font aussi!
    Le problème de l'ego, n'est pas d'être énoooorme! C'est surtout de croire que c'est la valeur absolue du monde.
    "abandonner" son ego, attention à ces phrases interprétées au premier degré, sans relativiser les mots.
    Il s'agit de ne pas croire qu'on est le centre du monde, c'est tout.
    Mais quand on est en relation avec les autres, normalement ça permet de relativiser, non??
    Ceux qui utilisent ces arguments, sont toujours ceux qui ont le pouvoir, le pouvoir de la parole...ils laissent croire qu'ils ont compris quelque chose de plus que les autres, mais la seule chose qu'ils comprennent plus, c'est lesrouages d'un système administratif dharmique, où l'on laisse comfondre système hiérarchique administratif avec bouddhéité transcendante, sans clarifier la chose.
    Au fait, dernière nouvelle, dans les ragots : Côtes d'Armor, responsable de dojo virés lors de la dernière AG à cause de son sectarisme. Ca ne rigole plus, le seuil de tolérance commence à être sérieusement franchi en certains endroits!
    avatar
    shikantaza
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 323
    Date d'inscription : 19/10/2009

    Re: A coeur ouvert

    Message par shikantaza le Lun 26 Juil 2010 - 19:39

    Montrez-moi l"ego ... lol

    Encore une fois la pensée divise... Ego non-égo, extérieur-intérieur, éveil-non-éveil...

    Il n'y a rien a trouver dans la dualité...
    Zazen introduit l'esprit pacifié qui s'ouvre à d'autres subtilités, introduit plus de nuances...

    Les phénomènes s'interpénètrent et sont sans cesse en relation...
    On est parfois dans l'égoisme parfois moins, parfois en-soi parfois moins, l"éveil inattendu peut se produire mais ensuite laisser place à l'abrutissement le plus complet...

    La vie est mouvement et la pensée ne l'accepte pas.

    Mais la pratique régulière de Zazen peut conduire au-delà de ces dualités.


    D'autre part l'expérience de TARA me confirme ce que je pense.... Plus il y aura de Dojos et plus on rencontrera de mauvais Maîtres ou responsables. Le risque de mauvaises transmissions deviendra grand.

    C'est comme la nourriture : la bouffe industrielle n'a jamais su produire de qualité.


    Le zen en France sera à l'agonie le jour où il ne sera devenu que religion formelle, avec ces penseurs, ses rites figés et mécaniques, ses théologiens dépourvus de sentiments humains et pour finir ses traditionnels inquisiteurs, culpabilisateurs, etc etc...
    On connait la chanson … Et de cela on est plus très loin... Encore un effort…
    Il y a bien longtemps que j'ai perdu toute illusion à ce sujet...
    Et ce qui "me" rend spirituellement très triste (même dans la joie) c'est de constater le nombre de personnes qui vont se faire avoir sans AUCUNE chance de parvenir à quoique ce soit sur le plan de leur évolution en s'étant fait 'avaler' par ces 'institutions' honorables qui n'ont plus du tout aucune relation de quelque nature que ce soit avec la vie, la vraie vie, la vie vivante.
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1472
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: A coeur ouvert

    Message par lausm le Lun 26 Juil 2010 - 23:56

    Peut-être, mais si on regarde bien, cela a toujours été.
    Combien dénonçaient la corruption de la voie spirituelle, que ce soit Deshimaru, Sawaki, Dogen, Ryokan, Ikkyu, Bodhidharma, le Bouddha, etc etc?....
    Ceux qui se font avoir, c'est aussi car ils acceptent cela.
    Pour ma part, j'ai peut-être eu la chance de ma souffrance.
    qui m'a obligé à garder les yeux ouverts.
    Et comme tu dis : relation à la nature. Là est la vie, là est la Voie.
    Ce que tu dénonce, cette agonie, existe déjà...elle était déjà là, mais ceux qui la véhiculent, ne savent pas trouver la vie là-dedans.
    Mais je vois, à droite à gauche, que certains sont totalement sincères dans leur foi, et personne ne les connaît hormis qui s'y intéresse.
    Mais ils sont là, silencieusement.
    avatar
    shikantaza
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 323
    Date d'inscription : 19/10/2009

    Re: A coeur ouvert

    Message par shikantaza le Mar 27 Juil 2010 - 9:06

    LAUSM (bonjour)a écrit :

    " Mais je vois, à droite à gauche, que certains sont totalement sincères dans leur foi, et personne ne les connaît hormis qui s'y intéresse.
    Mais ils sont là, silencieusement. "

    Oui tout à fait vrai. Ils ne font pas de bruit et sont parfois difficiles à trouver.

    Personnellement je te confirme que les eveillés que j'ai pu soit rencontrer étaient loin d'être des vedettes de cinéma, qu'ils avaient assez peu de disciples, et que leur allure était souvent celles de gens très ordinaires... Et pourtant, quelle élévation spirituelle !

    De cela tout comme toi je suis maintenant sûr. Et non seulement dans l'univers du Zen mais aussi dans d'autres univers.

    D'autre part je pense que si c'est le bien qui fait tenir le monde (malgré que le bien soit minoritaire ) ce sont les personnes authentiques ( et quelque soit leur niveau ) qui font tenir le zen et qui entretiennent la pureté de la Voie.

    Le chercheur doit toujours rester vigilant, ne pas hésiter à rompre, ne pas hésiter à prendre son balluchon et à frapper à de nombreuse portes jusqu'à qu'il trouve sa nourriture.

    J'ai conscience que c'est difficile et long. Mais ainsi va la réalité.

    Quand à la chance que tu as eue c'est le carburant nécessaire à toute vie. La chance existe et on en a parfois besoin. En plus de la chance il existe ce qu'on appelle la providence qui, on ne sait comment, nous sert au bon moment.
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1472
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: A coeur ouvert

    Message par lausm le Mar 27 Juil 2010 - 17:46

    Bon, il y a eu aussi la poisse et les merdes de la vie!
    Mais en fait, ce n'est pas tant l'évènement que la façon d'entrer en relation avec lui qui fait qu'on souffre à mort ou pas.
    Bon, facile à écrire, mais quand on y est!.....
    En regardant le film sur la vie de Dogen que j'ai mis en lien, on voit combien il a zoné, galèré, combien il a lutté pour préserver le truc pur.
    Je suis sûr que ça marche surtout quand on ne fait pas les choses pour qu'elles marchent, mais pour elles-mêmes, et qu'on les partage.
    L'autre jour une copine est venue faire zazen avec nous, et elle me redemandait quand on recommençait. Pour moi c'est le meilleur cadeau!
    Difficile et long, mais quand on veut aller vite et ne pas attendre le murissement, souvent ça merdoie, je ne le vois que trop quand j'ai des nouvelles du front.
    Dans le chan ancien, il y avait l'histoire de Daibai Hojo, qui est parti tout seul. Quand on venait le trouver, il allait encore plus loin dans la vallée. Ceux qui préservaient l'esprit simple, allaient un peu plus loin dans la montagne, loin de la ville.
    Pas nombreux, pas riches, mais libres...et sûrement plus heureux, et moins corrompus, plus simples.
    Oui, il y en a, de toutes obédiences. Mais pour les voir....et bien faut ouvrir les yeux!!
    avatar
    shikantaza
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 323
    Date d'inscription : 19/10/2009

    Re: A coeur ouvert

    Message par shikantaza le Mar 27 Juil 2010 - 20:06

    Très juste et vrai.

      La date/heure actuelle est Lun 25 Sep 2017 - 19:04