Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    L'éveil véritable

    Partagez
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2812
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: L'éveil véritable

    Message par tangolinos le Lun 22 Nov 2010 - 18:12

    Fred
    retrouves nous ce que tu avais écrit sur meta...
    je voudrais le relire, et le laisser résonner avec le flux.
    Tu n'aurais jamais dû effacer cette phrase, c'était la lumière pure,
    que tu as laissée te traverser au delà de toi, sans même t'en rendre compte.
    C'est ça l'acte juste !

    Pour tes cons de maladresses, tu aurais effacé ça ! C'est un sacrilège.

    On s'en fout des maladresses ! N'y prêtes pas attention, laisses toi écrire, comme si ce n'était pas toi !
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3213
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: L'éveil véritable

    Message par Fred le Lun 22 Nov 2010 - 18:34



    Ton "non" serait-il un bon prétexte ?





    Oui, un bon prétexte à voir se déployer méta entre nous, quelque soit la forme que nous prenons.
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2812
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: L'éveil véritable

    Message par tangolinos le Lun 22 Nov 2010 - 19:46

    Fred
    ta phrase précédente sur meta était beaucoup plus belle, tu avais du la laisser sortir au delà de toi...
    Là tu ramènes Meta à nous...
    Continues jusqu'à ce que l'effort t'épuise, tu te laisseras ainsi mieux traverser.
    Il ne faut pas penser à soi. Le soi est vide, tu n'as aucune raison d' y penser...
    Le soi, c'est meta, laisses faire meta...
    Laisses se "déployer" meta, comme tu dis...
    Notre forme , on s'en fout.
    Il n'y a plus rien de nous à valoriser, laisses meta se déployer.

    La dégustation, on l'a fera après, et rien de nous ne sera là...
    Il n' y aura que meta qui resonnera avec la trace de ce que tu auras laissé passer.
    Meta qui se contentera d'elle même,
    et qui nous ouvrira la porte d'une nouvelle fugacité.
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3213
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: L'éveil véritable

    Message par Fred le Lun 22 Nov 2010 - 23:41

    Oui, ma phrase manquait certainement de spontanéité, mais que je te dise la vérité comme quoi les mots sont trompeurs, comme quoi...La vérité à disparu. Ce que tu viens d'écrire est très beau et c'est véritablement enrichissant de discuter avec toi.
    Attends donc que je me fasse réflechir...
    Oui, en effet, les mots n'ont pas besoin d'être arrêtés.
    Je me disais tout à l'heure, que la compréhension, en matière d'amitié devait sans aucun doute passer en dernier.
    Nietzsche disait, sans la musique la vie serait une erreur.
    Oui, la musique, c'est ce sens fluide auquel on ne peut attacher de mot, c'est à dire de pensée. Mais en fait, cela ne veut pas dire qu'on ne peut pas penser lorsqu'on écoute de la musique, cela veut dire...
    Cela veut dire que l'histoire,
    Cela veut dire que Meta
    Cela veut dire que tout peut se déployer.
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2812
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: L'éveil véritable

    Message par tangolinos le Mar 23 Nov 2010 - 0:45

    Amitié ?...
    Un ami matérialiste me disait:
    "puisque tu es un ami je peux te le dire, les amis ça n'existe pas, ils ont tous un prix."
    Ce à quoi j' ai répondu:
    "ce n'est pas vrai, ça n'a pas de prix"
    Aucune épreuve ne nous a permis de vérifier qui avait raison. Nous sommes toujours amis.

    Musique ?...
    le flux du silence est la vibration la plus subtile
    qui dit vibration dit fréquence, je ne saurais dire si elle s'accorde à nous ou si c'est nous qui nous accordons à elle.
    Quand les musiciens d'un orchestre accordent leurs instruments, ce n'est pas de la musique.
    Quelle serait la différence entre bruit et musique ?
    Un son...qui nous ferait vibrer...un silence pour la résonance...un autre son...
    Comment peut-on y expliquer meta ?
    Il n'y aurait pas de raisonnement dans la construction d'un morceau, que de l'intuition?
    Comme dans l' écoute, juste se laisser bercer ?
    Pourquoi aime-t-on un genre et pas un autre ?
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2812
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: L'éveil véritable

    Message par tangolinos le Mar 23 Nov 2010 - 12:01

    Pas évident d'être clairs ! on nous a jeté dans un labyrinthe ! on sait même pas s'il faut aller au centre ou en sortir. Tout n'est qu'illusion !
    Pour appréhender ce qui ne serait pas illusion, il faut détruire toutes les illusions.


    Pour reprendre l'image du labyrinthe...
    1/La voie vers l' extérieur.
    Les scientifiques pensent pouvoir appréhender la compréhension de la totalité, par la saisie de l' ensemble du labyrinthe, alors que celui-ci ne cesse de se déployer. Plus personne n'aura jamais le temps d'intégrer tout ce qui pourrait sembler tangible, aux scientifiques. De plus il y a beaucoup de découvertes reconnues comme des réalités, qui s'écrouleront. Seule l' impermanence est permanente...
    2/La voie vers l'intérieur.
    Le cheminement est un apprentissage de la concentration, arriver à faire abstraction de toutes les manifestations illusoires, pour atteindre la compréhension de la totalité.
    Comme tout est instable, alors que pour cheminer nous avons besoin d'un repère stable qui nous rassurerait, le seul repère qui puisse nous être fiable est nous même, qu'il s'agirait d'harmoniser ou d'accorder avec l'objet observé.
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3213
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: L'éveil véritable

    Message par Fred le Mar 23 Nov 2010 - 12:19

    Oui, j'entends bien, accorder, user de l'objet comme lieu de l'expression du même.

    Par là l'objet se déploie, c'est la différence entre tenter comme tu le dis de partir de l'extérieur pour intégrer et rendre lumineux ce qui nous semblait obscure et ainsi se perdre dans le labyrinthe, et être en soi le foetus qui fera grossir le ventre de la mère, de l'objet.

    Ceci à la différence qu'il n'y a pas nécessité de sortir de l'objet.

    Les objets seront nos enveloppes, les catalyseur de notre créativité.

    Le mot sera le point 0 et ce que nous en dirons sera comme l'image du décompte jusqu'à l'infini
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2812
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: L'éveil véritable

    Message par tangolinos le Mar 23 Nov 2010 - 12:24

    Si tu baisses la tête trop bas, tes yeux voient la terre...
    Si tu lève la tête trop haut tes yeux voient le ciel...
    Regardes à l'horizontal...

    Pourquoi aurais-tu baissé la tête ? Ne serait-ce pas pour ne pas voir le ciel ?
    Pourquoi aurais-tu levé la tête ? Ne serait-ce pas pour ne pas voir la terre ?

    Il s'agit bien de comprendre que l'attitude préliminaire, prédétermine le résultat de l'observation.
    Encore et encore, la "Voie du Milieu"
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3213
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: L'éveil véritable

    Message par Fred le Mar 23 Nov 2010 - 12:58

    Une attitude juste à son origine donnera de bons fruits. Nous en revenons à la musique, au rythme, à l'écoute. Les variations, les écarts que les actes creuseront seront de plus en plus imperceptibles.
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2812
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: L'éveil véritable

    Message par tangolinos le Mar 23 Nov 2010 - 13:04

    Fred
    oui, on va y arriver...
    Le mot sera le point 0 et ce que nous en dirons sera comme l'image du décompte jusqu'à l'infini
    "O" est très bien écrit, ce qui engloberait la totalité, et qui en même temps l' isolerait, comme y serait contenu...
    Le vide prèt à exploser....la stabilité de l'éternité qui voudrait se concrétiser toute entière dans la fugacité de l'instant.

    Je dirais que le "mot" serait le "1", tel une lame de rasoir, qui trancherait dans le vif, en toute dualité, avec toutes les maladresses que cela génèrerait, maladresses qui seraient les nouveaux prétextes au déploiement de la perfection de la totalité.

    Fred, on va y arriver...je t'ai déjà vu te déployer...ça va le faire, au delà de toi....

    J'ai écrit le "vif", alors qu'il s'agissait de la stabilité de la totalité...
    Ce rasoir ne tue pas ! Il donne la vie !
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2812
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: L'éveil véritable

    Message par tangolinos le Mar 23 Nov 2010 - 13:13

    Fred a écrit:Une attitude juste à son origine donnera de bons fruits. Nous en revenons à la musique, au rythme, à l'écoute. Les variations, les écarts que les actes creuseront seront de plus en plus imperceptibles.
    Oui !
    attitude juste, inébranlable, qui jouirait de l'apparition d'une maladresse, pour s'en servir de prétexte à son déploiement.
    Il ne faut plus regarder la maladresse comme un ennemi, mais comme un allié. Ce ne sera plus ta stabilité qui sera en péril...
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3213
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: L'éveil véritable

    Message par Fred le Mar 23 Nov 2010 - 13:18

    Qu'est-ce qui sera en péril?
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2812
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: L'éveil véritable

    Message par tangolinos le Mar 23 Nov 2010 - 13:41

    Fred
    Qu'est-ce qui sera en péril?

    Plus rien de toi!
    tout ne sera que contemplation de ce qui se passe au delà de toi
    l'attitude préliminaire qui se déploierait à ton insu, et qui s'inspirerait des prétextes que tes maladresses lui donneraient.
    Cette attitude chercherait à te charmer, pour t'inspirer la contemplation qu'elle te réclame.
    Ce n'est plus toi qui la cherchera, c'est elle qui te captivera.
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3213
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: L'éveil véritable

    Message par Fred le Mar 23 Nov 2010 - 13:58

    Elle n'existe déjà plus.
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2812
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: L'éveil véritable

    Message par tangolinos le Mar 23 Nov 2010 - 14:34

    Fred a écrit:Elle n'existe déjà plus.
    Qui elle ?...

    Pas simple a dire...elle ne veut pas se laisser attraper...
    elle ne veut pas devenir raisonnable, elle veut seulement résonner.

    La contemplation du déploiement de cette contemplation.Voilà ce qu'elle veut.

    Elle veut la plus haute vénération qui soit. Elle veut que tu la vénères sans la voir.
    Elle veut tout ce qu'il y a de plus subtile...
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3213
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: L'éveil véritable

    Message par Fred le Mar 23 Nov 2010 - 15:26

    La subtilité serait un obstacle si nous cherchions à dire ou à expliquer autre chose que ce qui est.
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2812
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: L'éveil véritable

    Message par tangolinos le Mar 23 Nov 2010 - 16:25

    Fred a écrit:La subtilité serait un obstacle si nous cherchions à dire ou à expliquer autre chose que ce qui est.
    Oui comme un entonnoir, le grossier ne passerait pas, et s'y colmaterait pour fermer complètement l'orifice le plus subtile. Le diamètre de l'orifice aurait été prédéterminé, par le degré de subtilité de l'intention initiale.
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2812
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: L'éveil véritable

    Message par tangolinos le Mar 23 Nov 2010 - 16:37

    Fred....Un petit exercice d'assouplissement....

    Disons que ce serait une chaise à porteur et que tu doives non pas seulement monter dedans mais aussi m'aider à la porter.

    Regardes la totalité, de l'espace et du temps et tout ce que cela contient, comme une seule entité. C'est ça la seule permanence. Tout le reste n'est qu'impermanence.

    Tout ce que tu vois, n'est qu'illusion...entre le moment où tu le vois, et le moment où tu veux le comprendre, l'instant présent s'est déplacé, et tu n'as plus la même attitude.

    Le fugace instant présent est la seule réalité, mais en tant qu'observateur si tu te positionnes dans l'instant présent, le passé n'existe plus, et le futur est hypothétique. Si tu reste sur ce point d'observation tu ne peux être que confus.

    Il faut se positionner au delà de l'instant présent ! Il faut regarder l'instant présent, du haut de l'éternité, du seul élément stable.
    Alors tout ce que tu vois devient la concrétisation de la permanence de l' éternité, dans la fugacité de l' instant observé...
    Ton poste d'observation ne bouge plus, et là tu peux voir et comprendre en même temps.

    T'es où ? dans la chaise à porteur, où sur le chemin ?
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3213
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: L'éveil véritable

    Message par Fred le Mar 23 Nov 2010 - 17:02

    Ainsi que ton avatar, j'ai de long bras très élastiques, je serais donc sur le chemin et en même temps je t'aiderais à porter la chaise sur laquelle je suis assis. Il n'est pas toujours idiot de scier la branche sur laquelle on est assis, supposons seulement que l'arbre ait pris feu et que en dessous de nous se trouve un lac gelé.
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2812
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: L'éveil véritable

    Message par tangolinos le Mar 23 Nov 2010 - 17:21

    Fred a écrit:Ainsi que ton avatar, j'ai de long bras très élastiques, je serais donc sur le chemin et en même temps je t'aiderais à porter la chaise sur laquelle je suis assis. Il n'est pas toujours idiot de scier la branche sur laquelle on est assis, supposons seulement que l'arbre ait pris feu et que en dessous de nous se trouve un lac gelé.
    La branche pas trop haute et une glace fine, sera le mieux.

    Si Dieu est , il se contemplerait...
    Oui c'est bien ça, narcissique et nombriliste.
    Comme les humains !
    Ce qu'on aime dans l'autre c'est sa reconnaissance.
    Dieu nous a créés pour qu'on le reconnaisse.
    Et comme il est le plus grand perfectionniste qui soit, il a voulu la reconnaissance la plus subtile qui soit. Celle de le vénérer sans qu'il soit là.
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2812
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: L'éveil véritable

    Message par tangolinos le Mar 23 Nov 2010 - 19:09

    .
    No

    On ne fait que des erreurs...ce sont les erreurs qui nous instruisent...
    il faut remercier ceux qui nous ont amenés à la confusion.
    C'est en apprenant, ce qu'on ne veut pas, qu'on grandit.
    cheers


    On apprends petit à petit qu'en fait, tout se passe à son insu...
    Tout te ramène à te questionner.:
    Que suis-je...Où cours-je (pas la courge)...Et dans quel état j'erre (pas l' étagère)...?
    bounce


    Personne ne peut répondre pour toi.
    Tout te force à répondre tout seul à cette question !
    scratch
    .
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3213
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: L'éveil véritable

    Message par Fred le Mar 23 Nov 2010 - 20:38

    Je regarderai cette question,
    elle me regardera,
    Qu'ai je dit?
    Ho mais c'est époustouflant que de ne rien avoir à cacher... Qui disait que le sage vivait dans une cage en verre.
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2812
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: L'éveil véritable

    Message par tangolinos le Mar 23 Nov 2010 - 21:24

    Fred a écrit:Je regarderai cette question,
    elle me regardera,
    Qu'ai je dit?
    Ho mais c'est époustouflant que de ne rien avoir à cacher... Qui disait que le sage vivait dans une cage en verre.
    Oui Fred, ça devient hard...
    Entre transcendance et immanence est la voie du milieu.
    Le chemin s'inverse...ce que tu veux gagner, tu dois le perdre.
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3213
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: L'éveil véritable

    Message par Fred le Mar 23 Nov 2010 - 22:31

    Perdre, gagné, j'ai un peu de mal à me situer si ce n'est en laissant le flux courrir pour bien être certain qu'il n'y a pas d'ombre.
    Je cherche et c'est une image qui me vient. Les images ne sont ni vraies ni fausses. Il n'y a rien qui soit véritablement important dans cette histoire qui se raconte sous nos yeux, et pourtant des moments apparaîtront avec plus de relief. Le relief est comptenu dans ce récipient qu'autre fois nous nommions l'esprit. Aujourd'hui la lumière de méta laisse se dépoloyer sans contrainte la plus petite parcelle d'être.
    Cela se nomme confiance, le geste est reçu au delà d'une quelconque recherche d'intelligence, car l'intelligence est ce qui illumine le vide.
    Ainsi, il n'y a pas à chercher à être, à coïncider.
    Les êtres sont doubles c'est pourquoi ils souffrent. Ils veulent être la bouche et l'oreille.
    Avec leur bouche il craignent leur oreille, avec leur oreille il rachètent leur bouche.
    Tout n'est pas dit ici, mais ce qui est dit s'offre sans ambage.
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2812
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: L'éveil véritable

    Message par tangolinos le Mar 23 Nov 2010 - 23:39

    Fred
    comme tu dis laisses couler le flux...
    J'essaierai de te dire "non", mais je ne te garantis pas être le meilleur arbitre pour le faire, je risquerais de de me laisser subjuguer par meta, et d'oublier ma fonction.
    Aujourd'hui la lumière de méta laisse se déployer sans contrainte la plus petite parcelle d'être.
    Oui et non.
    Cela nous ramène à la question immanence/transcendance.
    Je ne suis pas certain que l'être puisse faire autre chose que des erreurs.
    Il me semble bien que ce soit par l'humilité extrême de l'être, que meta puisse se manifester.
    En tout cas pour ce qui concerne l'acte créatif ça me semble obligatoire...L'être n'existe plus, tout se passe au delà.
    Relis des choses que tu as écrites, et demandes toi, si c'est l'être ou si c'est meta, qui l'aurait écrit.
    Tu mettras ainsi en relief la confusion immanence/transcendance.
    Est-ce que l'ego pourrait écrire ce qui s'en détacherait ?
    Est-ce qu'il continuerait à écrire s'il n'était plus là ?
    Il s'agirait d'éprouver au maximum les deux effets.
    Accepter que l'être ait un consistance, ou pas.

    Excuses moi pour le travail ardu que je t'indique, mais c'est pour que tu saches mieux où te situer, pour que tu sois le plus stable possible, pour atteindre la plus haute subtilité.

    Ceci dit tu peux aussi t'entrainer à écrire, pour te familiariser avec meta. Mais il me semble bien qu'il y aura un clivage à passer. Ce serait dommage de se laisser envouter avant même d'avoir atteint le plus subtile, ce ne serait que stagnation.Pour le grand plaisir des lecteurs.


    Dernière édition par tangolinos le Mer 24 Nov 2010 - 13:49, édité 1 fois

      La date/heure actuelle est Mer 26 Juil 2017 - 6:27