Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    syndrômes et saint dreams

    Partagez
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: syndrômes et saint dreams

    Message par Invité le Mar 15 Fév 2011 - 23:05

    tangolinos a écrit:à mon tour, voilà mon expérience...

    là devant moi, un morceau de sucre...

    mes yeux voient ce morceau, mais qu'est-ce qu'ils voient ?
    ce n'est pas le sucre qu'ils voient, c'est la lumière qui s'y reflète...sans lumière pas de vue.

    Quoi du sucre me renvoie cette lumière dans les yeux ?
    Toute matière est constituée d' atomes, or à la surface de toute matière, les trois premières couches d'atomes sont rangées aléatoirement, et on ne peut voir que ces couches...Ce n'est pas l'intérieur de la matière qu'on voit, c'est cette surface aléatoire...

    Et cette matière qu' est-ce ? des atomes, tout vides, seuls les noyaux de ces atomes sont matière...tels une balle de tennis au milieu d'un terrain de foot...l'électron une tête d'épingle à la place du goal...que du vide !

    Et ce noyau, la seule matière qui pourrait rester tangible, qu' est-ce ? La physique quantique a inventé la théorie des cordes, pour trouver une explication...et selon cette théorie le noyau est vide, il n'est qu' une illusion de matière, une densification d'énergie provoquée par ces cordes...

    Et ces cordes qu'est-ce ?...les scientifiques internationaux se sont mis d'accord, pour admettre que ces cordes remplissent uniformément l'univers, et qu'elles sont 100milliards de fois plus petites que l' atome.
    Elles seraient comme des filaments d'énergie en vibration, certains disent qu'elles auraient la forme de fer à cheval, d'autres disent qu'elles seraient en spirales...jamais personne ne pourra les voir...ainsi autant la matière que le vide seraient remplis de ces fibres qu'on ne verra jamais...

    De retour de voyage dans cet infiniment petit, le texte s'arrête.

    Le morceau de sucre est toujours là !

    Oui, ok, merci bien pour ce témoignage... je vous conseille l'article de nassim haramein sur le proton de schwartzschild et ses videos sur les résolutions fractales, ça peut vous plaire...
    avatar
    Sylvie
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 332
    Date d'inscription : 12/09/2010

    Re: syndrômes et saint dreams

    Message par Sylvie le Mar 15 Fév 2011 - 23:07

    Fred a écrit:... je choisirai donc la quatrième. What a Face
    kaïkan a écrit:Shin Jin Datsu Raku 身心脱落

    Abandonner le corps et l’esprit, c’est libérer le corps et l’esprit pour faire l’expérience de son éternel inachèvement et de ses infinies possibilités d’égarement .../... Je vis ce qui est, de façon à accepter l’imprévisible pour l’amour du geste vrai, et c’est dans l’oubli de soi que cela est possible. Abandonner le corps et l’esprit n’est que s’oublier soi-même.

    J.Y. Pierre Gérard Kakudo
    Merci pour ces précisions.
    avatar
    Franck Barron
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 103
    Date d'inscription : 11/12/2008

    Re: syndrômes et saint dreams

    Message par Franck Barron le Mer 16 Fév 2011 - 9:48

    Yudo, maître zen a écrit:
    G-Ni a écrit:Je raconte une histoire, je me risque encore:
    (...)
    Alors en chantant l'hannya shingyo, tout d'un coup... ZAP! Je suis plus là mais je suis "devenu le chant", mon corps est un chant qui vibre au dessus du dojo (ici l'assemblée puisqu'on est dehors) et ce que je perçois, je ne le perçois absolument pas à travers des sens comme la vue, le toucher ou quoique ce soit. REZAP! Je suis assis comme au départ, il s'est passé une fraction de seconde et j'ai juste le temps de me rendre compte que je suis "redescendu" parce que mon voisin, un ancien moine, à sursauté, justement à cause de moi (c'est ce que je me dis encore aujourd'hui) et que son sursaut m'a ramené. Je lui en ai voulu à mort, j'ai encore de la peine avec lui aujourd'hui. (...)

    Ben tu vois, ce genre d'expérience, c'est ce dont je parle tout le temps à propos des musiciens ou des artisans. Donc, que tu l'aies faite n'est pas une chose négative, loin de là. Ce qui est profondément négatif, en revanche, c'est que tu t'en languisses, et pire encore, que tu en veuilles à ton voisin de l'avoir "interrompue".
    C'est de cela qu'on parle, quand on parle d'attachement.
    C'est aussi ce que veut dire le Discours de Bénarès: on est malheureux parce que la réalité n'est pas à la hauteur de nos attentes. Mais si on se contentait de prendre la réalité pour ce qu'elle est, agréable ou pas, et de faire avec, l'insatisfaction pourrait enfin disparaître.

    Tu as, je pense, eu grand tort, et d'en vouloir à cette personne, qui n'y est sans doute pour rien, et de ne pas l'avoir interrogée.
    Yudo l'éveil du pauvre.
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2842
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: syndrômes et saint dreams

    Message par Yudo, maître zen le Mer 16 Fév 2011 - 9:56

    [quote="G-Ni"]
    Yudo, maître zen a écrit:
    essaie de t'harmoniser.
    J'observe que, dans le discours (mot censuré) classique, c'est toujours aux autres de s'harmoniser...
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: syndrômes et saint dreams

    Message par Invité le Mer 16 Fév 2011 - 10:34

    Désolé de me mêler encore de ce qui ne me regarde pas, mais je me demande quel intérêt il y aurait à se raconter des makyos... Si, au moins, vous pouviez raconter une expérience zen cruciale et authentifié par votre maître comme une véritable réalisation, à la la limite, ça pourrait servir, avoir quelque intérêt. Mais là, autant se raconter des trips sous LSD ou des rêves lucides ou encore des cauchemars.

    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: syndrômes et saint dreams

    Message par fonzie le Mer 16 Fév 2011 - 10:55

    Bonjour Zendo,
    Zendo a écrit:... Mais là, autant se raconter des trips sous LSD ou des rêves lucides ou encore des cauchemars.
    tu fais exprès d'amalgamer des mots pour la confusion ? c'est la méthode poulaga qui prêche le faux pour voir le vrai ?
    et si t'allé boire une tisane... à la camomille... Cool

    sinon à propos d'"harmonie"...
    Ne point confondre le terme jinn (جِنّ [ʤin:]) avec le terme perse Djans (جان [ʤɛ:n]) qui signifie "l’Esprit Individuel d'un être", et qui est différent des Esprits de Groupe (روح [ru:ħ])
    il y a un lien sur les éléments...
    les 'Efrits (عِفَارِيت [ɒfɛːɾɪt]) (de 'Iphrit عِفٰرِيتْ) : djinns qui peuplent les terres.
    les Maritins (مَاَرِدْ [mɛːɾid]) (de Marid مَاَرِدْ) : djinns munis d'ailes qui peuplent les cieux. [Sourate 37, verset 7] ( à rapprocher du sanskrit Maruts : démons des tempètes, dans les Vedas de l'Inde )
    les Sylphes (سلف [silf]) : djinns qui vivent près des cours d'eau.
    Comme l'indique le Coran à la sourate Ar-rahman (« Le Tout Miséricordieux »), les djinns sont des êtres créés de Feu :
    { 14. Il a créé l'homme d'argile sonnante comme la poterie; 15. et Il a créé les djinns de la flamme d'un feu sans fumée;

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Jinn
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2810
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: syndrômes et saint dreams

    Message par tangolinos le Mer 16 Fév 2011 - 11:13

    Zendo a écrit:Désolé de me mêler encore de ce qui ne me regarde pas, mais je me demande quel intérêt il y aurait à se raconter des makyos... Si, au moins, vous pouviez raconter une expérience zen cruciale et authentifié par votre maître comme une véritable réalisation, à la la limite, ça pourrait servir, avoir quelque intérêt. Mais là, autant se raconter des trips sous LSD ou des rêves lucides ou encore des cauchemars.
    Tu n'as pas tort, de dire qu'il s'agit de trips...c'est en cela que dans ce sujet, j'ai raconté une expérience dans la réalité...celle de l'approche du vide par la simple observation, en faisant abstraction de toutes hallucinations...
    Tu proposes qu'on parle d'expérience zen cruciale et authentifié par votre maître comme une véritable réalisation...en ce qui te concerne tu n'en as toujours pas parlé...en ce qui me concerne, comme je n'ai pas de maître, mon témoignage ne t'intéresserait pas, et, puis je l'ai déjà exprimé, comme d' autres sur d'autres sujets de ce forum...
    D'autre part si certains désirent raconter leurs expériences authentifiées ou pas, je ne vois pas pourquoi nous devrions les censurer.Cela pourrait permettre à certains de ne plus se croire exceptionnels.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: syndrômes et saint dreams

    Message par Invité le Mer 16 Fév 2011 - 11:31

    u fais exprès d'amalgamer des mots pour la confusion ? c'est la méthode poulaga qui prêche le faux pour voir le vrai ?

    Ce n'est pas un amalgame. Tu devrais te renseigner. Dans le Zen, les makyos sont fréquents et signent, en général, une méditation intense. Pour autant, ce sont des obstacles sur le sentier et doivent être détectés pour ce qu'ils sont avec l'aide d'un maître éclairé le cas échéant. Le fait qu'ils soient diffusés ici dans le but de partager des expériences inhabituelles peut se comprendre dans le sens d'un exotisme : alors, raconte-moi ce que tu as expérimenté : Tu as fait un "black out" ? Tu as rencontré Dôgen ? Tu as fait un voyage interplanétaire ? Tu es devenu aussi vaste que l'espace ?... les makyos ne manquent pas. Mais ils n'ont pas plus de valeur qu'un trip au LSD. Si on s'attache à ce genre d'expérience, autant prendre des drogues. J'ai dit plus haut qu'une expérience en valait bien une autre et qu'il ne fallait en rejeter aucune. Je ne reviens pas sur ce point. Mais ce qui m'intéresse, ce n'est pas l'expérience en elle-même. C'est comment elle a été analysée par le Maître si tant est qu'elle ait été analysée. Yudo a parlé de l'experience de Brad Warner comme d'un Trip qui valait de la merde. Ce qu'il faut savoir, c'est si on partage sa merde ou si on partage des expériences cruciales authentifiées. C'est pas mal de clarifier les choses. Et, surtout, ça reste du Zen, ce qui est la moindre des choses ici.

    Tangolinos a écrit:Tu proposes qu'on parle d'expérience zen cruciale et authentifié par votre maître comme une véritable réalisation...en ce qui te concerne tu n'en as toujours pas parlé...en ce qui me concerne, comme je n'ai pas de maître, mon témoignage ne t'intéresserait pas, et, puis je l'ai déjà exprimé, comme d' autres sur d'autres sujets de ce forum..."

    J'ai déjà parlé de mon expérience mais ailleurs, sur un autre forum. Ça s'est très mal passé. En clair, on m'a reproché de montrer "mes diplômes". J'ai donc subi les sarcasmes de la part de quelques-uns. A quoi cela me servirait de renouveler l'expérience ? Concernant ton expérience, je n'ai jamais dit qu'elle ne m'intéressait pas mais qu'elle ne montrait pas, de mon point de vue et à partir de ma propre expérience, de signes probants d'éveil (je te rappelle que c'était dans un fil où il était question de l'éveil des membres de ce forums). Si tu n'es pas d'accord avec mon point de vue, ce qui est ton droit le plus légitime car il n'y a aucun lien de maître à disciple entre nous, je t'invite à te rapprocher d'un maître Zen afin de requérir son avis. Je ne vois pas comment trancher autrement ce cas.

    D'autre part si certains désirent raconter leurs expériences authentifiées ou pas, je ne vois pas pourquoi nous devrions les censurer.Cela pourrait permettre à certains de ne plus se croire exceptionnels.

    Qui parle de censure ? Tout de suite, les grands mots. C'est souvent ce genre de propos qui m'agace. Dès qu'on n'est pas d'accord, on considère qu'on veut censurer. Je n'ai ni le pouvoir ni le désir de censurer quoi que ce soit. Je m'interroge simplement sur l'intérêt de se raconter des makyos. Ça peut être amusant, d'un certain point de vue. Mais quand Yudo fait remarquer que les makyos n'intéressent pas le zen, on le renvoie dans ses cordes. On lui reproche de "manquer d'harmonie". En quoi une expérience de la réalité serait-elle moins intéressante qu'un makyo ?
    avatar
    m'enfin je suis qui?
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 176
    Date d'inscription : 16/11/2010

    Re: syndrômes et saint dreams

    Message par m'enfin je suis qui? le Mer 16 Fév 2011 - 11:35

    "Les danses si rapides et incohérentes des abeilles, dessinent parait-il dans l'espace des figures mathématiques précises et constituent un langage.
    Je rêve d'écrire un roman où toutes les rencontres que fait un homme dans son existence, fugaces ou marquantes, amenées par ce que nous appelons le hasard, ou par la nécessité, dessineraient elles aussi des figures, exprimeraient des rythmes, seraient ce qu'elles sont peut-être: un DISCOURS savamment construit, adressé à une âme pour son accomplissement, et dont celle-ci ne saisit, au long d'une vie, que quelques mots sans suite.
    Il me semble, parfois, saisir le sens de ce ballet humain autour de moi, deviner qu'on me parle à travers le mouvement des êtres qui s'approchent, restent ou s’éloignent. Puis je perds le fil, comme tout le monde, jusqu'à la prochaine grosse et pourtant fragmentaire évidence."


    "Le matin des magiciens"
    L.Pauwels. J. Bergier

    Re: syndrômes et saint dreams
    par tangolinos Aujourd'hui à 11:13
    Re: syndrômes et saint dreams
    par Zendo Aujourd'hui à 11:31
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2810
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: syndrômes et saint dreams

    Message par tangolinos le Mer 16 Fév 2011 - 12:42

    Zendo a écrit:J'ai déjà parlé de mon expérience mais ailleurs, sur un autre forum. Ça s'est très mal passé. En clair, on m'a reproché de montrer "mes diplômes". J'ai donc subi les sarcasmes de la part de quelques-uns. A quoi cela me servirait de renouveler l'expérience ?
    Cela pourrait te permettre de voir que d'autres se foutent des diplômes, et qu'ils privilégieraient le partage d'homme à homme.

    Concernant ton expérience, je n'ai jamais dit qu'elle ne m'intéressait pas mais qu'elle ne montrait pas, de mon point de vue et à partir de ma propre expérience, de signes probants d'éveil (je te rappelle que c'était dans un fil où il était question de l'éveil des membres de ce forums). Si tu n'es pas d'accord avec mon point de vue, ce qui est ton droit le plus légitime car il n'y a aucun lien de maître à disciple entre nous, je t'invite à te rapprocher d'un maître Zen afin de requérir son avis. Je ne vois pas comment trancher autrement ce cas.
    Je n'ai pas l'intention de monter une église, aussi les diplômes pour le faire me sont insignifiants.
    Par contre, ma curiosité à savoir ce qui m'était arrivé m' a amené à téléphoner à des dojos zen, mais je n' y ai trouvé que des châteaux forts. Faute de motivation pour authentifier quelque chose, je n'ai pas insisté.
    Ce n'est qu'en 2010, que je me suis senti apte à en parler, j'ai donc trouvé ce forum et y ai posé ce premier message:http://zen-et-nous.1fr1.net/t86p45-sur-le-satori#5168

    Qui parle de censure ? Tout de suite, les grands mots. C'est souvent ce genre de propos qui m'agace.
    Effectivement, j'ai parlé un peu fort, mais il fallait aussi que tu l'entendes...
    Il y a ici des êtres sensibles, qui voudraient se confier, et qui voyant le dénigrement que l'on puisse porter sur d'autres témoignages, ne se sentiraient pas de le faire...
    Il me semble que la juste attitude zen, que ce soit en zazen ou dans la vie ordinaire, soit de se comporter comme un réceptacle...
    avatar
    Fred
    suprême fleuron
    suprême fleuron

    Nombre de messages : 3212
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: syndrômes et saint dreams

    Message par Fred le Mer 16 Fév 2011 - 13:04

    /par Vénérable Sylence Aujourd'hui à 11:35/




    Quelle tenue!
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5430
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: syndrômes et saint dreams

    Message par Kaïkan le Mer 16 Fév 2011 - 13:11

    Bonjour,

    Ce partage d’expériences proposé dans cette rubrique a plusieurs raisons très valables…

    Il serait peut-être mieux de laisser les pratiquants s’exprimer avant de leur sauter à la gorge.
    Pour certains débutants un peu timides, il n’est pas facile d’exposer des expériences intimes devant un groupe (parfois acerbe dans la critique), bien que cela soit déjà une sorte de thérapie

    Ensuite cela permet de relativiser, en mettant dehors ce dont on n’osait pas parler, on s’aperçoit que ce n’était pas si grave.
    "Et puis d’autres ont aussi des phénomènes, alors c’est normal, je ne suis pas malade…"

    En plus nous pourrions distinguer les expériences psychiques ou spirituelles, des Makyos proprement dits, et des simples imaginations…

    Voilà peut-être une occasion de nous écouter et d’essayer de nous comprendre en développant de la tolérance envers nous tous.
    Je suis sûr que cette expérience, maintenant qu’elle est mieux expliquée, ne vous paraîtra plus aussi "malsaine ".

    En espérant avoir un peu éclairé le débat…

    Gassho.




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: syndrômes et saint dreams

    Message par Invité le Mer 16 Fév 2011 - 16:38

    Tangolinos a écrit:Cela pourrait te permettre de voir que d'autres se foutent des diplômes, et qu'ils privilégieraient le partage d'homme à homme.

    Je crois que tu ne m'as pas bien saisi. Tous se foutent des diplômes mais le fait d'avoir évoqué une expérience que j'ai soumise à l'appréciation de mon maître (Taïkan Jyoji pour ne pas le citer) a déclenché une foudre de propos qui m'ont fait beaucoup de mal. Là où je ne faisais que prendre des précautions en avançant certaines choses (ces précautions étant que ce que j'avançais n'était pas une simple élucubration de ma part mais avait passé le "test" de l'appréciation du maître), on m'a reproché de m'en vanter, d'afficher mes diplômes. J'ai donc décidé de ne plus en parler, sauf à dire que j'ai fait une expérience et que j'en ai discuté longuement avec mon maître. Je crois que personne n'a besoin de savoir dans les détails ce qu'il s'est passé (à la fois dans l'expérience et dans la discussion qui a suivi, quatre mois plus tard). Les personnes intéressées devraient simplement se contenter de savoir que ça s'est passé et que cela ne regarde que moi et ce que j'ai à en faire (si tant est que j'en fasse quelque chose).

    Bien évidemment, je ne me suis pas gêné d'en discuter sur un plan strictement intellectuel. C'est à dire en vidant l'expérience de sa substance afin de la dégager du bouleversement qu'elle a impliqué dans ma vie. J'en discute donc de façon strictement clinique en tentant de trouver, dans le langage des mots, les structures qui me paraissent les plus adéquates ou qui me semblent les plus fidèles possibles à l'expérience que j'ai vécue. Ça aussi, ça n'est pas simple à faire bien que je l'estime nécessaire au regard de ce que j'ai pu lire, ça et là, sur des forums ou ailleurs, de l'expérience Zen.

    Il faut savoir aussi que je distingue l'expérience de la réalisation. Par là, je veux dire qu'on peut faire des tas d'expériences sans jamais rien réaliser. Faire une expérience zen, c'est non seulement voir quelque chose mais aussi et surtout comprendre (réaliser) ce qu'on voit. Et c'est sur ce dernier point que se font les tests. Les kôans étant le support technique de ces tests. Par exemple, le kôan suivant : "sans te mouiller, plonge dans l'océan et ramène le trésor qui est posé au fond" peut servir de test. Mais il y en a d'autres, bien sûr, et de difficulté croissante, ce qui permet au maître de jauger la profondeur de cette expérience. Toutes les expériences zen n'ont pas la même profondeur. Il faut le savoir et c'est la raison pour laquelle il faut toujours avoir un maître qualifié pour en parler. Sans lui, je redirai ce qu'avait dit Jyoji : "c'est comme vouloir faire chauffer de l'eau pour le thé en mettant la bouilloire près du réchaud : on n'aura jamais que de l'eau tiède". Le maître, c'est le cul de la bouilloire sur le réchaud.

    Je veux bien donc reprendre cette discussion ici, sur ce forum, si elle vous intéresse (j'ouvrirai bien sur un fil pour ça). Mais je ne décrirai pas mon expérience dans le détail (j'en serais d'ailleurs strictement incapable). Je peux vous renvoyer à mon blog, où j'en parle un peu et d'une façon assez elliptique (et associée à un sumi-e, technique à laquelle je m'exerce à mes moments d'inspiration bien que je ne sois pas très doué pour ça). Je vous invite donc à vous y rendre (l'adresse du blog est accessible à partir de mon profil) si ça vous intéresse.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: syndrômes et saint dreams

    Message par Invité le Mer 16 Fév 2011 - 17:02

    Kaikan a écrit:Il serait peut-être mieux de laisser les pratiquants s’exprimer avant de leur sauter à la gorge.

    Voilà encore des propos excessifs. Je n'ai sauté à la gorge de personne. Je ne suis intervenu qu'assez tardivement sous une forme critique dans ce fil. Les gens ont donc eu largement le temps de s'exprimer. On peut me reprocher mes propos vifs, parfois excessivement vifs, voire déplaisants, mais ils ne sont jamais étranger au Zen tel que je l'entends et le pratique. De toutes façons, le coups de bâton, tout le monde en prend et en donne. Peut-être est-ce une caractéristique du Zen.
    avatar
    Fred
    suprême fleuron
    suprême fleuron

    Nombre de messages : 3212
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: syndrômes et saint dreams

    Message par Fred le Mer 16 Fév 2011 - 17:21

    Certes, je suis d'avis que les coups de bâton ne sont pas un mal, cela permet d'aller dans les profondeurs de nos crispations égotiques.
    Pourtant, il faut parler aussi du fait qu'il peut y'avoir une certaine maîtrise aussi je trouve dans l'art d'entrer dans la pensée des autres et de l'accompagner graduellement... Dans un mouvement commun, laissant le Qi gouverner dans la non tension, dans la paix.
    Ce serait un peu comme un monologue à plusieurs...


    Dernière édition par Fred le Mer 16 Fév 2011 - 17:38, édité 1 fois
    avatar
    Fred
    suprême fleuron
    suprême fleuron

    Nombre de messages : 3212
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: syndrômes et saint dreams

    Message par Fred le Mer 16 Fév 2011 - 17:22

    C'EST UN monologue à plusieurs...
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5430
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: syndrômes et saint dreams

    Message par Kaïkan le Mer 16 Fév 2011 - 20:02



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: syndrômes et saint dreams

    Message par Invité le Mer 16 Fév 2011 - 20:09

    Yudo, maître zen a écrit:
    G-Ni a écrit:essaie de t'harmoniser.
    J'observe que, dans le discours (mot censuré) classique, c'est toujours aux autres de s'harmoniser...

    " My harmony is your harmony" (Darwin non?)   Smile[/quote]
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: syndrômes et saint dreams

    Message par Invité le Mer 16 Fév 2011 - 20:13

    Pourtant, il faut parler aussi du fait qu'il peut y'avoir une certaine maîtrise aussi je trouve dans l'art d'entrer dans la pensée des autres et de l'accompagner graduellement...

    On n'accompagne pas l'autre en pénétrant ses pensées (ce qui est impossible).
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: syndrômes et saint dreams

    Message par Invité le Mer 16 Fév 2011 - 20:15

    kaïkan a écrit:Bonjour,

    Ce partage d’expériences proposé dans cette rubrique a plusieurs raisons très valables…

    Il serait peut-être mieux de laisser les pratiquants s’exprimer avant de leur sauter à la gorge.
    Pour certains débutants un peu timides, il n’est pas facile d’exposer des expériences intimes devant un groupe (parfois acerbe dans la critique), bien que cela soit déjà une sorte de thérapie

    Ensuite cela permet de relativiser, en mettant dehors ce dont on n’osait pas parler, on s’aperçoit que ce n’était pas si grave.
    "Et puis d’autres ont aussi des phénomènes, alors c’est normal, je ne suis pas malade…"

    En plus nous pourrions distinguer les expériences psychiques ou spirituelles, des Makyos proprement dits, et des simples imaginations…

    Voilà peut-être une occasion de nous écouter et d’essayer de nous comprendre en développant de la tolérance envers nous tous.
    Je suis sûr que cette expérience, maintenant qu’elle est mieux expliquée, ne vous paraîtra plus aussi "malsaine ".

    En espérant avoir un peu éclairé le débat…

    Gassho.



    Oui, votre lumière est bienvenue!
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: syndrômes et saint dreams

    Message par Invité le Mer 16 Fév 2011 - 20:19

    Zendo a écrit:Je veux bien donc reprendre cette discussion ici, sur ce forum, si elle vous intéresse (j'ouvrirai bien sur un fil pour ça). Mais je ne décrirai pas mon expérience dans le détail (j'en serais d'ailleurs strictement incapable). Je peux vous renvoyer à mon blog, où j'en parle un peu et d'une façon assez elliptique (et associée à un sumi-e, technique à laquelle je m'exerce à mes moments d'inspiration bien que je ne sois pas très doué pour ça). Je vous invite donc à vous y rendre (l'adresse du blog est accessible à partir de mon profil) si ça vous intéresse.

    D'abord tu raconte ton histoire, ensuite tu mettras tes conditions... trop fastoche, tu m'étonnes que tu t'es fais traiter de vantard. Ici, c'est un forum sans prétention, si tu peux pas poster ici... alors c'est pas du partage... j'veux pas être rude mais personne va te juger et si qqn te juge, on lui expliquera que ça se fait pas..

    Bas les masques: l'histoire! l'histoire! l'histoire!  Smile
    avatar
    Jabba the dégonflé !
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 253
    Emploi/loisirs : brasseur d'air
    Date d'inscription : 03/02/2009

    Re: syndrômes et saint dreams

    Message par Jabba the dégonflé ! le Mer 16 Fév 2011 - 20:38

    Zendo a écrit:
    On n'accompagne pas l'autre en pénétrant ses pensées (ce qui est impossible).
    ah bon ?!

    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5430
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: syndrômes et saint dreams

    Message par Kaïkan le Mer 16 Fév 2011 - 21:32

    Super le rire, j'adore. cheers

    Accompagnons-nous en pénétrant nos pensées, avec le rire du Bienheureux


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: syndrômes et saint dreams

    Message par Invité le Mer 16 Fév 2011 - 21:50

    D'abord tu raconte ton histoire, ensuite tu mettras tes conditions... trop fastoche, tu m'étonnes que tu t'es fais traiter de vantard. Ici, c'est un forum sans prétention, si tu peux pas poster ici... alors c'est pas du partage... j'veux pas être rude mais personne va te juger et si qqn te juge, on lui expliquera que ça se fait pas..

    Eh bien ce sera non. Les conditions, c'est moi qui les fixe. On n'est pas au marché ici. Faites sans moi ; il y a eu erreur. Et tant pis si vous me prenez pour un vantard. Non mais ???
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: syndrômes et saint dreams

    Message par Invité le Mer 16 Fév 2011 - 22:06

    Zendo a écrit:
    Eh bien ce sera non. Les conditions, c'est moi qui les fixe.

    Eh, t'as pas montré le matos et tu veux négocier le prix... t'as pas vu Scarface toi? lol!

      La date/heure actuelle est Lun 24 Juil 2017 - 22:43