Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Le Bouddha ne répondit pas...

    Partagez
    avatar
    Invité
    Invité

    Le Bouddha ne répondit pas...

    Message par Invité le Mer 2 Mar 2011 - 22:12

    Est-ce que quelqu'un saurait écrire ici les questions auxquelles le Bouddha a refusé de répondre... Merci aux érudits



    Question
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2931
    Localisation : en bas à gauche
    Humeur : quantique
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Le Bouddha ne répondit pas...

    Message par tangolinos le Jeu 3 Mar 2011 - 17:52

    G-Ni a écrit:Est-ce que quelqu'un saurait écrire ici les questions auxquelles le Bouddha a refusé de répondre... Merci aux érudits
    Question
    Je ne doute pas de sa sincérité, ni de sa volonté de vouloir tout dire...
    Je ne doute pas non plus de son ascension vers le plus subtil, mais il y a une limite au-delà de laquelle il y a une substance qui ne saurait être ramenée dans le monde grossier.... ainsi s'il a refusé de répondre à certaines questions, il s'agirait plutôt de l'impossibilité d' en formuler les réponses.

    Par exemple, la permanence est une limite abstraite qui soutient toute l'impermanence, peut-être y aura-t-il eu accès sans pouvoir la ramener.

    De même pour la vérité qui est une, et dont les manifestations ne peuvent être que multiples et impermanentes.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le Bouddha ne répondit pas...

    Message par Invité le Jeu 3 Mar 2011 - 21:06

    tangolinos a écrit: ainsi s'il a refusé de répondre à certaines questions, il s'agirait plutôt de l'impossibilité d' en formuler les réponses.

    Tu les connais ces fameuses questions?
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5594
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le Bouddha ne répondit pas...

    Message par Kaïkan le Jeu 3 Mar 2011 - 21:27

    G-Ni a écrit:
    tangolinos a écrit: ainsi s'il a refusé de répondre à certaines questions, il s'agirait plutôt de l'impossibilité d' en formuler les réponses.

    Tu les connais ces fameuses questions?

    Il a notamment refusé d'entrer en matière sur l'existence ou la non existence d'un ou de divers Dieux.


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2931
    Localisation : en bas à gauche
    Humeur : quantique
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Le Bouddha ne répondit pas...

    Message par tangolinos le Jeu 3 Mar 2011 - 21:55

    kaïkan a écrit:
    G-Ni a écrit:
    tangolinos a écrit: ainsi s'il a refusé de répondre à certaines questions, il s'agirait plutôt de l'impossibilité d' en formuler les réponses.
    Tu les connais ces fameuses questions?
    Il a notamment refusé d'entrer en matière sur l'existence ou la non existence d'un ou de divers Dieux.
    Où commence l'existence ?... est-ce qu'on peut accepter que quelque chose qui échappe au contrôle de nos sens physiques, existe ?
    Et si Dieu existait, ne nous laisserait-il pas volontairement le choix intime de le reconnaître ou pas, sans que personne ne puisse nous prouver son existence ?
    Le chemin ne serait-il pas de le chercher en l'approchant pas à pas, sans jamais pouvoir l'atteindre ?
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5594
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le Bouddha ne répondit pas...

    Message par Kaïkan le Jeu 3 Mar 2011 - 22:01


    Quand il ne voulait pas entrer en matière sur un sujet, il disait :
    "Je suis venu en ce monde pour enseigner la Voie qui mène à la cessation de la souffrance."



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2931
    Localisation : en bas à gauche
    Humeur : quantique
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Le Bouddha ne répondit pas...

    Message par tangolinos le Jeu 3 Mar 2011 - 22:11

    kaïkan a écrit:
    Quand il ne voulait pas entrer en matière sur un sujet, il disait :
    "Je suis venu en ce monde pour enseigner la Voie qui mène à la cessation de la souffrance."

    Il me semble bien aussi, que nous ne puissions ni savoir d'où on vient, ni où on va, mais que nous puissions ressentir intimement qu'il y ait un chemin, et, que notre attention doive se porter sur lui.
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1477
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: Le Bouddha ne répondit pas...

    Message par lausm le Jeu 3 Mar 2011 - 22:41

    Le Bouddha s'est refusé à entrer dans les débats de spéculation métaphysique, notamment la question de l'existence de Dieu(x) ou pas, le l'existence d'un principe vital ou pas, du commencement et de la fin de l'univers, et tout ce genre de choses.
    Comme l'a rappelé Kaikan, son discours se centrait sur comment cesser de souffrir, le reste il n'en faisait cas : chacun restant libre de sa vision du monde et de ses croyances.
    avatar
    Sylvie
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 332
    Date d'inscription : 12/09/2010

    Re: Le Bouddha ne répondit pas...

    Message par Sylvie le Jeu 3 Mar 2011 - 23:31

    Bonsoir,
    G-Ni a écrit:Est-ce que quelqu'un saurait écrire ici les questions auxquelles le Bouddha a refusé de répondre... Merci aux érudits:?:
    je ne sais pas ni les questions auxquelles Il a répondu d'ailleurs.
    Mais quand les 32 archers sont allés dire à Devadatta que s'il veut tuer le Bouddha, il a qu'à le faire lui-même, c'est peut-être une forme de réponse sans pour autant qu'Il ait répondu.
    Les archers sont ceux qui tiennent un arc et ces messagers ne devaient pas être 32 par hasard. Ceci dit, j'ai pas lu les textes, cette "anecdote" est à vérifier.

    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le Bouddha ne répondit pas...

    Message par Invité le Ven 4 Mar 2011 - 9:39

    lausm a écrit:Le Bouddha s'est refusé à entrer dans les débats de spéculation métaphysique, notamment la question de l'existence de Dieu(x) ou pas, le l'existence d'un principe vital ou pas, du commencement et de la fin de l'univers, et tout ce genre de choses.
    Comme l'a rappelé Kaikan, son discours se centrait sur comment cesser de souffrir, le reste il n'en faisait cas : chacun restant libre de sa vision du monde et de ses croyances.

    je crois savoir qu'il y en a un nombre défini (les X questions auxquelles le Bouddha n'a pas répondu), est-ce que je me trompe? Je tente de faire une forme d'inventaire dirons-nous... et just for fun je précise. Merci déjà pour toutes les précisions que vous avez apportées.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le Bouddha ne répondit pas...

    Message par Invité le Ven 4 Mar 2011 - 9:43

    Sylvie a écrit: les [b]32

    32 marques aussi n'est-ce pas? ... et puis 32 dents avec celles de sagesse Smile ...
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le Bouddha ne répondit pas...

    Message par Invité le Ven 4 Mar 2011 - 10:08

    Pompé sur Wiki...

    le Kevaddha Sutta rapporte comment un moine qui méditait sur une question métaphysique s’adressa à plusieurs dieux et en arriva à interroger Brahma directement, entouré de sa cour. Sa question était « Où les éléments cessent-ils d’exister et ne laissent plus aucune trace ? ». Ce à quoi Brahma répondit « Je suis le grand Brahma, le suprême, le tout-puissant, le seigneur de toute chose, le créateur, l’ancien, le père de tout ce qui fut et tout ce qui sera ». Le moine répondit alors « mais, je ne vous ai pas demandé si vous étiez tout ce que vous venez de déclarer, mon ami, mais où les éléments cessent d’exister et ne laissent plus aucune trace ». Alors, Brahma le prit par le bras et le tira à l’écart de sa suite pour lui dire : « Tous ces dieux pensent que je sais et que je comprends tout. Par conséquent, je ne donne aucune réponse en leur présence. Je ne connais pas la réponse à cette question, vous feriez mieux d’aller demander à Bouddha ».

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Notions_de_dieu_et_de_divinit%C3%A9_dans_le_bouddhisme

    "a gap is always a gap"
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le Bouddha ne répondit pas...

    Message par Invité le Ven 4 Mar 2011 - 10:44

    14 questions auxquelles le Bouddha garda le silence

    http://en.wikipedia.org/wiki/Fourteen_unanswerable_questions

    pensez-vous qu'un Bouddhiste, quel que soit sont rang, doit se refuser d'y répondre à son tour?
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1477
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: Le Bouddha ne répondit pas...

    Message par lausm le Ven 4 Mar 2011 - 11:21

    Disons, que ces questions là ne concernent pas le bouddhisme, vu l'attitude du Bouddha.
    Chacun peut en avoir une opinion qui le regarde.
    MAis est-ce que répondre à cela va aider la personne qui souffre face à nous?
    a mon avis ça va entrainer une rumination de plus.

    Le Bouddha parlait des cinq agrégats, des 12 causes interdépendantes, du non soi.
    Et ça demande suffisamment d'attention pour ne pas s'encombrer d'un questionnement comme ceux-ci, qui à mon sens font s'éloigner de la réalité concrète de nos vies, car une réponse entrainera une autre question, sufit de voir l'évolution de la science, de la physique, depuis des siècles.
    La question de l'univers et ses limites est sans fin, ainsi que celle de Dieu.
    D'où le fait de différencier ces deux façons de réfléchir le monde.
    avatar
    shikantaza
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 323
    Date d'inscription : 19/10/2009

    Re: Le Bouddha ne répondit pas...

    Message par shikantaza le Ven 4 Mar 2011 - 11:40

    "MAis est-ce que répondre à cela va aider la personne qui souffre face à nous?
    a mon avis ça va entrainer une rumination de plus. "


    Oui. Tout à fait. La pensée se nourrit de la pensée.
    Le processus est sans fin.

    Sauf qu'une réponse il faut la vivre et pas se contenter de la ruminer sinon ça ne sert à rien.
    Malheureusement on continue à dormir dans les vapeurs de l'illusion qui consiste à accumuler des réponses sans se rendre compte que rien ne change dans nos vies.
    Que l'on accumule du savoir en matière de philosophie, d'astronomie ou de spiritualité,
    c'est identique. Le savant n'est pas forcément le plus libéré.

    Une réponse c'est le radeau qui permet de passer sur l'autre rive, mais encore faut-il monter sur le radeau et là c'est une autre paire de manches...

    Le génie de Zazen, c'est de retrouver un ancrage dans le réel, de s'abstraire du mental, de mettre fin au cogitum perpétuel et de passer du plan de la rêverie, à celui d'une mise en œuvre concrète.
    Dans un texte il est souvent question des autres; sur un Zafu il est question de soi.

    Le Bouddha historique a peut-être considéré que les auditeurs n'étaient pas prêts à recevoir de façon vivante certaines réponses. Habilement il a fait d'une non-réponse une incitation à rechercher par soi même.
    C'est une simple supposition.
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Le Bouddha ne répondit pas...

    Message par fonzie le Lun 18 Avr 2011 - 8:08

    tangolinos a écrit:...
    Je ne doute pas non plus de son ascension vers le plus subtil, mais il y a une limite au-delà de laquelle il y a une substance qui ne saurait être ramenée dans le monde grossier.... ainsi s'il a refusé de répondre à certaines questions, il s'agirait plutôt de l'impossibilité d' en formuler les réponses.

    Par exemple, la permanence est une limite abstraite qui soutient toute l'impermanence, peut-être y aura-t-il eu accès sans pouvoir la ramener.

    De même pour la vérité qui est une, et dont les manifestations ne peuvent être que multiples et impermanentes.
    Kaïkan a écrit:...
    La seule loi de l’univers qui ne soit pas soumise au changement est que tout change, tout est impermanent (Mujo).
    (Bouddha)
    http://zen-et-nous.1fr1.net/t599p15-sujet-disparu#10375
    ...
    Voltaire a écrit:L'univers m'embarrasse, et je ne puis songer

    Que cette horloge existe et n'ait point d'horloger.
    Ce qu'est permanent dans la création, c'est l'impermanence de ses créations (créatures ?).
    Quand je aurai compris l'horloge, je reconnaitrais l'Horloger.

    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le Bouddha ne répondit pas...

    Message par Invité le Mer 20 Avr 2011 - 23:38

    Pourquoi la vacuité s'est-elle transformée?

    Contenu sponsorisé

    Re: Le Bouddha ne répondit pas...

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 12 Déc 2017 - 15:04