Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Pratique hebdomadaire du Zen

    Partagez
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2863
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Pratique hebdomadaire du Zen

    Message par Yudo, maître zen le Mer 3 Sep 2008 - 11:08

    Bonjour à tous


    Comme c'est la rentrée, j'en profite pour inviter tous ceux et
    celles qui sont à Montpellier et que cela serait susceptible
    d'intéresser à se joindre à nous pour notre pratique hebdomadaire du
    Zen aux Arceaux.

    Programme:

    début à 19hres30 (arriver au moins un quart d'heure avant, plus si vous n'êtes pas sûrs de savoir comment faire).

    un demi-heure assis à "rien faire" d'autre qu'être assis.

    10 minutes de promenade en rond

    une autre demi-heure assis à se faire yecch face à un mur

    encore 10 autres minutes à tourner en rond


    Eventuellement une petite récitation du sûtra du coeur, et une discussion si ça vous chante.


    Contactez moi si ça vous intéresse.


    Mxl
    avatar
    ederlezi
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 138
    Age : 49
    Localisation : BAB (64)
    Emploi/loisirs : Enseignante
    Humeur : changeante
    Date d'inscription : 27/09/2008

    Re: Pratique hebdomadaire du Zen

    Message par ederlezi le Mer 1 Oct 2008 - 15:05

    Je serais intéressée par un sujet sur votre forme de zen : si j'ai bien compris, c'est différent du zen soto qui a été enseigné en France par Taisen Deshimaru ?
    Est-ce que nous pourrions en savoir plus ?
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2863
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Pratique hebdomadaire du Zen

    Message par Yudo, maître zen le Mer 1 Oct 2008 - 16:04

    Maître Gudo Nishijima a été d'abord un étudiant de Kodo Sawaki (mais pas un disciple: ces choses sont très hiérarchisées au Japon). Avec lui, il a découvert le Shôbôgenzô de maître Dôgen
    (au passage, je viens de faire, pour la première fois depuis des mois, des additions à mon site, plusieurs textes de Dôgen: http://zenmontpellier.site.voila.fr/fr/SBGZ/dogen.html
    vous trouverez aussi des précisions sur maître Nishijima à
    http://zenmontpellier.site.voila.fr/fr/gudo/gudo.html)

    Il a consacré tous ses loisirs d'une vie à l'étude, puis à la traduction en japonais moderne du Shôbôgenzô de Dôgen, puis, avec ses élèves anglophones, à la traduction en anglais de ce même ouvrage. Cette dernière traduction est absolument remarquable, et au dire des spécialistes du japonais médiéval, étonnamment fidèle au texte, et bien plus compréhensible que le texte de Yoko Orimo, qui ajoute de l'obscurité à l'obscurité.

    Il y a découvert une structure logique, qu'il a ensuite repérée chez tous les grands auteurs bouddhiques anciens, dont Nagarjuna, qui est quadripartite:
    description à partir du point de vue idéaliste, suivie d'une autre à partir du point de vue matérialiste. Une synthèse, à partir du point de vue de l'action, interface entre les deux premiers, et enfin une séquence, généralement d'ordre poétique, pour exprimer que la réalité est toujours au-delà de toute description et explication. Cette structure se révèle essentielle pour comprendre Dôgen et, sans elle, les diverses traductions pédalent dans la choucroute. J'ai pu le vérifier entre autres sur la version de Nishiyama (à ne pas confondre avec Nishijima) qui n'y a visiblement pas compris grand-chose.

    Plus tard, Nishijima a demandé à son confrère d'école, Niwa Zenji, de devenir son disciple et en a reçu les préceptes, et enfin le shiho.

    Parallèlement, à cela, sa curiosité lui a commandé de rechercher une base tangible et physique à la doctrine de la "Voie du Milieu". Il lui semblait que, s'il n'y a pas de séparation entre corps et esprit, il devait nécessairement y avoir un rapport physique avec la pratique de zazen. Ce rapport il l'a découvert dans les ouvrages de vulgarisation de la physiologie, où l'on lui décrivait le système nerveux autonome, séparé en système sympathique et système parasympathique, ce dernier gouvernant les états d'apathie, de repos, de tranquilité et le premier d'agressivité, de nervosité, d'activité. Il en a déduit que zazen nous permet d'équilibrer ces deux systèmes et que cet état d'équilibre est ce qu'on appelle "l'état originel".

    C'est pourquoi il insiste tant sur une pratique quotidienne, sur une pratique jamais excessive (car il est plus facile de rentrer dans la vie ordinaire après), mais sur une pratique confortable et tranquille. En effet, son guide est toujours et en tout Dôgen, et si Dôgen ne mentionne pas de kyôsaku, il rejette le kyôsaku. Si Dôgen fait des teisho et pas des kusen, il fait des teisho et pas des kusen. Et surtout, si Dôgen parle de zazen comme de la "porte agréable et confortable du Dharma", il ne peut accepter qu'on en fasse un concours d'endurance à la douleur.

    J'ai essayé d'être concis, mais en gros...
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Pratique hebdomadaire du Zen

    Message par Invité le Mer 1 Oct 2008 - 19:36

    C'est vrai, j'ai acheté les livres de Yoko Orimo (la version courte et la version longue aux 3 tomes dont je n'ai acheté que les deux premiers tomes d'ailleurs...) et j'ai été déçu. C'est peut-être intéressant pour qui étudie la langue et la culture japonaise mais sinon, comme tu dis, ça ajoute plutôt de l'obscurité à l'obscurité... J'avais préféré "Polir la lune et labourer les nuages" de Jacques Brosse, plus "simple" et éclairant.
    avatar
    ederlezi
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 138
    Age : 49
    Localisation : BAB (64)
    Emploi/loisirs : Enseignante
    Humeur : changeante
    Date d'inscription : 27/09/2008

    Re: Pratique hebdomadaire du Zen

    Message par ederlezi le Jeu 2 Oct 2008 - 18:02

    Je suis intéressée par les ouvrages que vous citez (ah ! trouver du temps pour lire tous les livres intéressants !) et je vais consulter le site pour revenir aux sources. Mais à vrai dire, je m'y perds un peu entre les différents courants et "maîtres" : zen soto, Dôgen... J'ai choisi un groupe qui était dans ma région, déjà je n'en revenais pas d'en trouver si près de chez moi, de pouvoir méditer avec des gens, et de ne pas devoir me rendre au fin fond du Périgord. Sans quoi, même si ça m'intéresse depuis trrrrès longtemps, j'aurais sans doute attendu encore quelque temps. Mais voilà, je ne pensais pas qu'il existait tant de courants ou "d'écoles".
    Autre petite question, Yudo : tu lis ou parles japonais ? Tu as l'air de t'y connaître.
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2863
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Pratique hebdomadaire du Zen

    Message par Yudo, maître zen le Sam 4 Oct 2008 - 21:48

    ederlezi a écrit:Je suis intéressée par les ouvrages que vous citez (ah ! trouver du temps pour lire tous les livres intéressants !) et je vais consulter le site pour revenir aux sources. Mais à vrai dire, je m'y perds un peu entre les différents courants et "maîtres" : zen soto, Dôgen... J'ai choisi un groupe qui était dans ma région, déjà je n'en revenais pas d'en trouver si près de chez moi, de pouvoir méditer avec des gens, et de ne pas devoir me rendre au fin fond du Périgord. Sans quoi, même si ça m'intéresse depuis trrrrès longtemps, j'aurais sans doute attendu encore quelque temps. Mais voilà, je ne pensais pas qu'il existait tant de courants ou "d'écoles".
    Autre petite question, Yudo : tu lis ou parles japonais ? Tu as l'air de t'y connaître.

    Quand je suis allé au Japon, je me suis surpris à arriver à me dépatouiller très maladroitement, lorsque je me suis retrouvé face à des gens qui ne parlaient pas un mot d'anglais ou de quoi que ce soit d'autre. Mais mes connaissances restent très fragmentaires.

    Cela dit, les "écoles zen" sont assez peu nombreuses, somme toutes, et, en France, elles se revendiquent pratiquement toutes de Dogen, le grand ancêtre. Mais ma conviction est que la grille de lecture développée par maître Nishijima est essentielle pour arriver à vraiment comprendre quelque chose à Dôgen. Sinon, on trouve plein de jolies choses, mais on passe à côté de l'essentiel.
    Il y a nos idées.
    Il a les choses matérielles.
    Il y a l'action qui leur sert d'interface.
    Il y a la réalité qui ne peut se réduire à la description qu'on en fait.

      La date/heure actuelle est Mer 20 Sep 2017 - 21:50