Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Le sermon aux Kamalas

    Partagez
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Le sermon aux Kamalas

    Message par fonzie le Ven 1 Avr 2011 - 9:19

    Bonjour,

    Quand je tape "tamis" dans la fonction "recherche", il n'y a rien et pourtant je suis sûre que quelqu'un a parlé des "trois tamis" et je crois que c'est Fred.
    Même si je sais que la mémoire est sélective, je fais plus confiance en ma mémoire qu'en la fonction "recherche" qui est un robot, une machine.
    Et moi, je ne suis pas une machine tongue

    Après ces explications, le texte:

    Le sermon aux kamalas

    Un jour, Bouddha voyageait avec ses moines, vers le royaume de Kosala. En chemin, il parvient dans la grande bourgade de Kesamutti, où vivent les Kālāmas. Là, le chef de la bourgade accueillit le Bienheureux à l'aide de paroles polies et avenantes. Ensuite, il s'adressa ainsi à lui :
    « Ô noble Bouddha ! Il y a parfois des ascètes qui nous rendent visite dans notre bourgade. Chacun fait l'éloge de sa propre doctrine, vantant sa supériorité par rapport aux autres. Qui dit vrai ? Qui ne dit pas vrai ? Plongés dans le doute, nous ne parvenons pas à savoir. Pourriez-vous, noble Bouddha, nous éclairer sur ce point ?
    — Kālāmas ! Ne croyez pas ce que quelqu'un vous dit uniquement parce qu'il affirme que c'est vrai ! Ne croyez qu'après avoir réfléchi, analysé et compris par vous-mêmes ! Ne croyez que ce que vous savez par vous-mêmes être sain et bénéfique !
    Il y a dix types de paroles sur lesquelles il ne faut pas s'appuyer pour développer une croyance.
    Il ne faut pas adopter une croyance, il ne faut pas tenir pour vrai une parole ou une doctrine sous le seul prétexte que c'est :
    Une parole qui circule d'un individu à l'autre (bouche à oreille).
    Une parole qui provient des ancêtres.
    Une parole non certaine (une rumeur ou une tradition).
    Une parole faisant l'objet d'une littérature (textes sacrés, etc.).
    Une parole issue d'une simple réflexion personnelle.
    Une parole qui résulte d'une simple déduction.
    Une parole qui se fonde sur des apparences.
    Une parole issue d'une conviction personnelle.
    Une parole qui provient d'une personne respectable.
    Une parole qui provient d'un professeur.

    Kālāmas ! Rejetez toute doctrine dont vous savez par vous-mêmes qu'il y a des failles. N'adoptez qu'une doctrine dont vous savez par vous-mêmes qu'elle est saine et bénéfique. »
    Les Kālāmas furent réjouis des paroles du Bienheureux. Une fois qu'ils prirent connaissance de son enseignement, ils l'adoptèrent tous.

    http://dhammadana.org/bouddha/kalamas.htm
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5408
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le sermon aux Kamalas

    Message par Kaïkan le Ven 1 Avr 2011 - 9:28


    Merci fonzie pour cette piqûre de rappel.

    Les trois tamis de Socrate

    Passer au crible ou au tamis est devenu très tôt une métaphore pour désigner un examen sévère, qui « sépare le bon grain de l'ivraie ». L'apologue des trois tamis de Socrate raconte comment le philosophe demanda à un interlocuteur qui souhaitait lui parler s'il avait passé son discours au travers des trois tamis : celui de la vérité, de la bonté et de l'utilité. Seules les paroles qui passent l'épreuve des trois tamis méritent d'être prononcées[9].

    Voici le texte de cet apologue :

    LES TROIS CRIBLES

    Un homme accourut un jour vers Socrate le Sage:

    — II faut absolument que je te raconte, dit-il, visiblement excité, aurais-tu jamais cru cela ? Tu sais, ton ami...

    — Arrête ! l'interrompt Socrate, as-tu passé ce que tu désires si ardemment me communiquer par les trois cribles ?

    — Que veux-tu dire ?

    — Le premier crible est celui de la vérité: ce que tu as à me dire, est-ce absolument vrai ?

    — Je le pense, reprit l'autre, mais enfin, je ne l'ai pas vu de mes propres yeux, c'est un camarade, Untel, qui m'a confié sous le sceau du secret que...

    — Le deuxième crible, interrompt à nouveau Socrate, est celui de la bonté; ce que tu vas me dire, est-ce une chose bonne? Parles-tu en bien de ton prochain ?

    — Pas précisément, plutôt le contraire.

    — Le troisième crible enfin est celui de la nécessité; est-il absolument indispensable que je sache ce qui semble te mettre en un tel émoi ?

    — Indispensable ? Non, pas tout à fait, mais enfin, je pensais...

    Eh bien, mon ami, si ce que tu as à me dire n'est ni indispensable, ni charitable, ni incontestablement vrai, pourquoi le colporter ? Efface-le de ta mémoire et parlons de choses plus sages.




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Le sermon aux Kamalas

    Message par fonzie le Ven 1 Avr 2011 - 9:34

    Merci Kaïkan,

    — Eh bien, mon ami, si ce que tu as à me dire n'est ni indispensable, ni charitable, ni incontestablement vrai, pourquoi le colporter ? Efface-le de ta mémoire et parlons de choses plus sages.
    je comprends maintenant pourquoi "les trois tamis" n'ont pas été effacé de ma mémoire Very Happy
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2792
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Le sermon aux Kamalas

    Message par tangolinos le Ven 1 Avr 2011 - 10:25

    fonzie a écrit:je comprends maintenant pourquoi "les trois tamis" n'ont pas été effacé de ma mémoire Very Happy
    Oh tu sais, les femmes auraient tendance à rester attachées, à leur petit-ami Very Happy

      La date/heure actuelle est Ven 23 Juin 2017 - 5:23