Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Le Maître dans le Zen (sôtô)

    Partagez
    avatar
    Sylvie
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 332
    Date d'inscription : 12/09/2010

    Re: Le Maître dans le Zen (sôtô)

    Message par Sylvie le Ven 24 Juin 2011 - 14:33

    "Le grand elephant ne joue pas sur le sentier des petits albino " lol

    http://www.dailymotion.com/video/x6mjjp_les-rois-mages-partie-3_fun
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5465
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le Maître dans le Zen (sôtô)

    Message par Kaïkan le Ven 24 Juin 2011 - 19:35


    • Unsui ....... 雲水... nuage et pluie (eau)
    • Shukke ... 出家... celui qui a quitté la maison. (Renoncé à la vie de famille)


    On peut toujours dire : « les maîtres ne sont pas des maîtres, les moines ne sont pas des moines », et polémiquer sans fin en dénigrant celui-ci ou en élevant aux nues celui-là.

    La seule vérité est que pour devenir moine il faut recevoir l’ordination d’un maître zen. Il y a une cérémonie et on prononce des vœux.
    Tous les maîtres ont pris la forme du moine et on fait le renoncement. Souvent il y a une vie monastique pendant un certain nombre d’années.
    Le renoncement est un choix intérieur. Il ne dépend pas d’un retrait du monde des souillures, sauf dans le petit véhicule (hinayana : qui n’est pas une appellation péjorative).

    Comme l’a justement expliqué Dôgen c’est l’esprit qui distingue le pratiquant du Bouddhisme, ainsi que son étude de la Voie sa compréhension et sa pratique de zazen.




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Le Maître dans le Zen (sôtô)

    Message par fonzie le Ven 24 Juin 2011 - 20:19

    Bonsoir,
    Franck Barron a écrit:... les 32 marques du bouddha, tous cela sont des superstitions ridicules.
    32 étant un multiple de 4, je ne pense que ce soit des "superstitions".

    http://zen-et-nous.1fr1.net/t439-les-cinq-sagesses#11098
    Kaïkan a écrit:
    avatar
    Ho
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 125
    Date d'inscription : 09/06/2011

    Re: Le Maître dans le Zen (sôtô)

    Message par Ho le Ven 24 Juin 2011 - 20:25



    .... Enfin moi ça m'aide dans la mesure où j'étudie et comprend ce sens.


    Dernière édition par Ho le Jeu 4 Aoû 2011 - 14:28, édité 1 fois
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Le Maître dans le Zen (sôtô)

    Message par fonzie le Ven 24 Juin 2011 - 20:52

    Ho a écrit:.... Enfin moi ça m'aide dans la mesure où j'étudie et comprend ce sens.
    c'est cool pour toi Very Happy

    je préciserai ma pensée à Franck Barron, un peu plus tard.
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Le Maître dans le Zen (sôtô)

    Message par fonzie le Sam 25 Juin 2011 - 6:58

    Bonjour,

    Si Franck fait des blagues au deuxième degré, ça change tout Very Happy
    A mon tour !
    Le Christ est mort sur la Croix à 33 ans, mais comment pouvait-on connaitre son âge puisqu'à sa naissance, ses parents ont évité le recensement ...?

    ps:
    @ Yudo
    je sais pas si c'est une impression, mais il me semble avoir entendu un accent méridional dans la traduction du Sutra de la Marche héroïque (j'ai souligné):
    " 56 Purna répondit : «A l'origine, il n'y avait aucune fleur dans l'espace. C'était à cause d'une incapacité visuelle qu'elles apparaissaient et disparaissaient. De voir la disparition des fleurs dans l'espace est déjà en soi une distortion. Attendre qu'elles réapparaissent est de la pure folie. Pourquoi se faire caguer à déterminer plus avant si une telle personne est stupide ou sage ?»"
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5465
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le Maître dans le Zen (sôtô)

    Message par Kaïkan le Sam 25 Juin 2011 - 9:52



    Les vertus de l’Arakan.

    Autrefois, comme à l'époque moderne, il y eut des femmes qui devinrent Empereur. La terre leur appartenait et tous les gens étaient leurs sujets. Aussi chacun respectait leur position mais elles n'étaient pas respectées pour elles-mêmes, en tant que personne. Une nonne n'est jamais respectée pour elle-même depuis les temps anciens. Seul son accomplissement du Dharma doit être respecté.
    Une nonne qui devient Arakan doit réaliser toutes les vertus de la sagesse de l’Arakan. Toutes ces vertus doivent l'accompagner. Parmi tous les gens sur la terre et au ciel, personne n'est au-delà des vertus de l’Arakan. Même les habitants des cieux ne peuvent pas le dépasser.
    Parce qu'il a abandonné toute vertu, tous les gens des cieux le respectent.
    Il est vraiment sans but, sans esprit de profit (Mushotoku). Encore plus, ceux qui ne respectent pas les personnes qui doivent transmettre le véritable Dharma du Bouddha et produire le grand esprit du Bodhisattva, sont des gens petits et stupides qui ne se respectent pas eux-mêmes.
    Celui qui ne respecte pas son propre esprit de Bouddha est un fou qui critique la vérité du Dharma.
    Voici un autre exemple : Dans notre pays, il y a une coutume qui veut que les filles d'un Empereur ou d'un ministre deviennent Empereur en second. Certains Empereurs ont reçu le nom bouddhiste le plus élevé, in, le même titre que celui d'Empereur. Certains parmi eux se sont rasé la tête, d'autres non. Mais beaucoup de moines hypocrites qui désirent obtenir les faveurs de l'Empereur font des prosternations très obséquieuses, comme poser la tête sur les chaussures de l'Empereur.
    Leur attitude est beaucoup plus obséquieuse que le rapport du Maître et du disciple. Certains d'entre eux deviennent comme des esclaves et continuent jusqu'à un âge avancé. C'est dommage et très triste.
    Même s'ils se sont rasés, du fait qu'ils ont brisé le véritable Dharma du Bouddha, leur péché est très lourd et très profond.
    Du fait qu'ils ont oublié que notre monde social est un rêve, une illusion, une fleur vide (kuge), ils doivent être retenus prisonniers, comme esclaves servant les femmes. C'est complètement dommage. Ils ont passé beaucoup de temps à s'occuper du social. Pourquoi ne se sont-ils pas prosternés devant le vrai Maître qui a atteint le Dharma du plus grand éveil ? Parce que ces personnes n'ont pas cru à la vraie profondeur du Dharma et ne l'ont pas assez recherchée.
    Ne pensez pas que vous devez obtenir le trésor des dames lorsque vous voulez recevoir un vrai don ou le véritable Dharma. Lorsque vous recherchez la Vraie Voie du Bouddha, votre volonté est absolue et splendide, et cela ne peut pas être comparé à l'exemple précédent.
    En conséquence, les plantes, les arbres, les pierres et les murs ronds peuvent donner le vrai Dharma, de même que les cieux et toutes les existences. Tel est le sens véritable qui doit être compris par tous les êtres humains.
    Même si vous rencontrez un bon Maître, si votre volonté n'est pas ainsi, vous ne pourrez pas recevoir le bénéfice de l'eau du Dharma.
    Vous devez réfléchir profondément à cela. Les gens les plus stupides considèrent que les femmes sont seulement des objets de désir sexuel. Ils ne peuvent pas changer cette opinion dogmatique et erronée. Si l'homme regarde la femme comme un objet de désir sexuel, il devient aussi un objet de désir sexuel pour la femme.
    Les disciples du Bouddha ne doivent pas souscrire à cette opinion. Si les femmes créent un mauvais karma pour les hommes, les hommes aussi deviennent des objets qui créent du mauvais karma pour les femmes. Et les êtres vivants peuvent aussi créer du mauvais karma. Un rêve, une illusion, une fleur du vide, n'importe quoi peut devenir du mauvais karma.
    En Inde, à l'époque du Bouddha, lorsqu'une nonne regardait le reflet de son propre organe sexuel dans la rivière, on considérait qu'elle créait du mauvais karma. Et lorsqu'un moine chauffait son organe sexuel au soleil, il engendrait un mauvais karma.
    Même Dieu, même les démons peuvent devenir des objets ainsi que d'innombrables choses. Nous ne pouvons pas citer tous les exemples.
    Dans un sutra, on parle de quatre-vingt-quatre mille objets. Devons-nous abandonner ces objets ou non ? Est-il permis ou non de les regarder?
    Une loi bouddhique (Ritsu] dit : Les hommes ont deux trous et les femmes trois, qui sont des objets créant du mauvais karma. Ces simples petits objets sont la source de mauvais karma et, pire encore, ils font que l'homme enfreint les préceptes. A de telles personnes, il ne devrait pas être permis de vivre dans le Sangha.
    Qu'un homme déteste le sexe, mais haïsse tous les hommes, il ne peut pas pour autant aimer le chemin de l'ordination. A ce sujet, vous devez réfléchir profondément. Ceux qui ne suivent pas la Voie, même s'ils n'ont pas de femme, ne sont pas des personnes de la Voie et sont de basse dimension.
    Parmi les disciples du Bouddha, il y a des ubai et ubasoku (Un homme ou une femme qui a un foyer.) qui sont mariés. Mais vu que ce sont des disciples du Bouddha, les autres personnes ordinaires de la terre ou du ciel ne peuvent pas se comparer à eux.


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2863
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Le Maître dans le Zen (sôtô)

    Message par Yudo, maître zen le Sam 25 Juin 2011 - 10:24

    Ho a écrit:(...) mais cela n'a rien à voir avec le vinaya tel que le suivait Dogen Zenji par exemple (qui parlait d'"unsui" je crois), ni comme le vénérable Nyanadharo ou d'autres bikkhus théravadins.
    Non, en fait, Dogen n'a jamais suivi le Vinaya, justement. Il y a à cela plusieurs raisons: d'une part, il semble que l'école Tendaï japonaise à laquelle il appartenait les avait supprimés pour les remplacer par les 16 voeux incommensurables (qui sont censés contenir tous ceux du Vinaya), et que cela lui avait d'ailleurs valu quelques ennuis en Chine, où la réglementation gouvernementale exigeait un certificat de voeux de bhikhu. Dogen, pour les membres de son ordre, de retour au Japon, n'a jamais imposé que les 16 voeux (comme on peut le voir au chapitre "Jukai" du Shôbôgenzô).
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5465
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le Maître dans le Zen (sôtô)

    Message par Kaïkan le Sam 25 Juin 2011 - 11:06

    Yudo, maître zen a écrit:
    Ho a écrit:(...) mais cela n'a rien à voir avec le vinaya tel que le suivait Dogen Zenji par exemple (qui parlait d'"unsui" je crois), ni comme le vénérable Nyanadharo ou d'autres bikkhus théravadins.
    Non, en fait, Dogen n'a jamais suivi le Vinaya, justement. Il y a à cela plusieurs raisons: d'une part, il semble que l'école Tendaï japonaise à laquelle il appartenait les avait supprimés pour les remplacer par les 16 voeux incommensurables (qui sont censés contenir tous ceux du Vinaya), et que cela lui avait d'ailleurs valu quelques ennuis en Chine, où la réglementation gouvernementale exigeait un certificat de voeux de bhikhu. Dogen, pour les membres de son ordre, de retour au Japon, n'a jamais imposé que les 16 voeux (comme on peut le voir au chapitre "Jukai" du Shôbôgenzô).

    Bonjour Tout le Monde,
    Bonjour Yudo
    (Juki ou Jukai ?)
    JUKI (The Revelation of the Buddha's Wisdom)


    Tu veux dire Juki le ch.n°21 du Shôbôgenzô ?


    (JUKI = Skt : vyãkarana)


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2863
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Le Maître dans le Zen (sôtô)

    Message par Yudo, maître zen le Sam 25 Juin 2011 - 12:05

    Kaïkan a écrit:
    [wow]custom:Bonjour Tout le Monde,,Bonjour Yudo [br](Juki ou Jukai ?)[br]JUKI[br] (The Revelation of the Buddha's Wisdom),50468C/t[/wow]

    Tu veux dire Juki le ch.n°21 du Shôbôgenzô ?
    (JUKI = Skt : vyãkarana)
    Ma référence est (et restera) la version Nishijima-Cross, et au no 21 de celle-ci, il y a kankin (看経: la lecture des sûtras).
    Non, je parle bien de jukai (94) (受戒: recevoir les préceptes).
    Ces préceptes sont
    Les trois dévotions
    Les trois purs préceptes universels
    Les 10 préceptes importants.
    (Les trois dévotions sont le refuge dans le BDS.
    les 3 préceptes universels sont l'obligation de se conformer aux règles de la correction civile, à la loi morale de l'Univers et de s'engager à sauver tous les êtres.
    Les 10 sont ne pas tuer, ne pas voler, ne pas s'abandonner à la luxure, ne pas mentir, ne pas s'enivrer, ne pas médire, ne pas se vanter et dénigrer les autres, ne pas être radin du Dharma et des possessions matérielles, ne pas se mettre en colère et ne pas insulter les Trois Trésors.)
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Le Maître dans le Zen (sôtô)

    Message par fonzie le Sam 25 Juin 2011 - 12:09

    Bonjour Kaïkan,

    Comment on fait déjà pour cacher un message sous les lettres ? c'est avec WoW ?
    essai avec "WoW":
    [wow]véhicule 4x4

    [/wow]

    ps: marche pas Rolling Eyes ou alors c'est parce que j'ai mis une image dans le Wow,
    image:
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5465
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le Maître dans le Zen (sôtô)

    Message par Kaïkan le Sam 25 Juin 2011 - 12:21

    Yudo, maître zen a écrit:
    Kaïkan a écrit:
    [wow]custom:Bonjour Tout le Monde,,Bonjour Yudo [br](Juki ou Jukai ?)[br]JUKI[br] (The Revelation of the Buddha's Wisdom),50468C/t[/wow]

    Tu veux dire Juki le ch.n°21 du Shôbôgenzô ?
    (JUKI = Skt : vyãkarana)
    Ma référence est (et restera) la version Nishijima-Cross, et au no 21 de celle-ci, il y a kankin (看経: la lecture des sûtras).
    Non, je parle bien de jukai (94) (受戒: recevoir les préceptes).
    Ces préceptes sont
    Les trois dévotions
    Les trois purs préceptes universels
    Les 10 préceptes importants.
    (Les trois dévotions sont le refuge dans le BDS.
    les 3 préceptes universels sont l'obligation de se conformer aux règles de la correction civile, à la loi morale de l'Univers et de s'engager à sauver tous les êtres.
    Les 10 sont ne pas tuer, ne pas voler, ne pas s'abandonner à la luxure, ne pas mentir, ne pas s'enivrer, ne pas médire, ne pas se vanter et dénigrer les autres, ne pas être radin du Dharma et des possessions matérielles, ne pas se mettre en colère et ne pas insulter les Trois Trésors.)

    (J'ai trouvé je n’avais pas les 12 dans le même livre...) Very Happy

    Les douze chapitres des nouveaux manuscrits (shinsō)


    1. Shukke kudoku, "Les mérites du renoncement".
    2. Jukai, "La réception des préceptes".
    3. Kesa kudoku, "Les mérites du kasâya", 1240.
    4. Hotsu bodaishin, "La production de l'esprit d'éveil".
    5. Kuyô shobutsu, "La vénération des bouddhas".
    6. Kie Buppôsôbô, "Prendre refuge dans les trois trésors".
    7. Jinshin inga, "La foi profonde dans la causalité".
    8. Sanjigô, "Les trois périodes du karma".
    9. Shime, "Les quatre chevaux".
    10. Shizen biku, "Le moine dans le quatrième dhyâna".
    11. Ippyaku hachi hômyômon, "Les cent huit portes de l'éveil".
    12. Hachi dainin gaku, "Les huit recommandations du grand homme".



    Un petit lien pour Ho
    (les 16 préceptes sont tous décrits)


    http://zen-nice.org/sangha/JUKAI.html


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5465
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le Maître dans le Zen (sôtô)

    Message par Kaïkan le Sam 25 Juin 2011 - 12:29

    fonzie a écrit:Bonjour Kaïkan,

    Comment on fait déjà pour cacher un message sous les lettres ? c'est avec WoW ?
    essai avec "WoW":
    [wow]véhicule 4x4

    [/wow]

    ps: marche pas Rolling Eyes ou alors c'est parce que j'ai mis une image dans le Wow,
    image:

    Bonjour,

    On voit ton message en passant le pointeur sur le carré... Very Happy


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Ho
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 125
    Date d'inscription : 09/06/2011

    Re: Le Maître dans le Zen (sôtô)

    Message par Ho le Sam 25 Juin 2011 - 12:40

    om mani padmé hum


    Dernière édition par Ho le Jeu 4 Aoû 2011 - 14:32, édité 1 fois
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5465
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le Maître dans le Zen (sôtô)

    Message par Kaïkan le Sam 25 Juin 2011 - 15:51

    [wow]custom:Gassho Yudo,,N’oublions pas que la version Nishijima-Cross est excellente (sympa et prix modique non ?),B9121B/t[/wow]

    Yudo a écrit:
    Ma référence est (et restera) la version Nishijima-Cross, et au no 21 de celle-ci, il y a kankin (看経: la lecture des sûtras).

    J'ai déjà pu me procurer une version Nishijima-Cross en pdf.
    C'est un extrait important (en quantité) du vol 1 du Shôbôgenzô et franchement je ne suis pas déçu, c'est comme on me l'avait dit : excellent.
    Je vais déjà essayer de traduire quelques chapitres et si je continue à ressentir le même plaisir je me procurerais le pack entier (qui n'est pas très cher d'ailleurs).
    C'est en traduisant, que l'on ressent un sentiment, une émotion qu'il n'est pas possible d'expliquer, qui pousse à travailler avec enthousiasme car on a une sorte de certitude de ne pas être embarqué dans une direction erronée... Very Happy


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5465
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le Maître dans le Zen (sôtô)

    Message par Kaïkan le Sam 25 Juin 2011 - 16:17

    [wow]custom:Pour fonzie,,Un petit lien pour se préparer à entrer dans les services secrets... (sympa non ?),B9121B/t[/wow]

    http://fr.wikipedia.org/wiki/St%C3%A9ganographie


    Spoiler:


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Ho
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 125
    Date d'inscription : 09/06/2011

    Re: Le Maître dans le Zen (sôtô)

    Message par Ho le Sam 25 Juin 2011 - 16:39

    om mani padmé hum


    Dernière édition par Ho le Jeu 4 Aoû 2011 - 14:33, édité 1 fois
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2863
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Le Maître dans le Zen (sôtô)

    Message par Yudo, maître zen le Sam 25 Juin 2011 - 16:50

    Ho a écrit:Franchement les préceptes selon Dogen, j'adhère. Quant au Shobogenzo pour un non-lettré idiot comme ma pomme, est-ce que vous conseillez la version française de Madame Yoko Orimo (éditeur Sully) ?
    Non. Elle arrive à compliquer davantage ce qui n'est déjà pas simple.
    Je suis persuadé que si on n'applique pas l'antique mode de lecture quadripartite, redécouvert par Nishijima, à la lecture de ces textes, on ne peut pas les comprendre.

    Et si on ne les comprend pas, comment les traduire correctement?
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5465
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le Maître dans le Zen (sôtô)

    Message par Kaïkan le Sam 25 Juin 2011 - 17:04

    Yudo, maître zen a écrit:
    Ho a écrit:Franchement les préceptes selon Dogen, j'adhère. Quant au Shobogenzo pour un non-lettré idiot comme ma pomme, est-ce que vous conseillez la version française de Madame Yoko Orimo (éditeur Sully) ?
    Non. Elle arrive à compliquer davantage ce qui n'est déjà pas simple.
    Je suis persuadé que si on n'applique pas l'antique mode de lecture quadripartite, redécouvert par Nishijima, à la lecture de ces textes, on ne peut pas les comprendre.

    Et si on ne les comprend pas, comment les traduire correctement?

    D'accord pour Mme Yoko Orimo, je ne conseillerai pas (comme beaucoup d'autres) une version qui obscurcit souvent ce qui n'est pas déjà très clair.
    Par contre, bien que Nishijima soit franchement à recommander (en anglais), on peut très bien comprendre les textes de Dõgen sans appliquer le mode spécial (je n'ai rien contre non plus) de lecture quadripartite. Pour comprendre il faut simplement faire beaucoup zazen et lire et relire, avec patience , détermination, et interroger les anciens et tous ceux qui approfondissent la Voie...
    Il n'y a pas de recette miracle...
    Laughing


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5465
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le Maître dans le Zen (sôtô)

    Message par Kaïkan le Sam 25 Juin 2011 - 17:20


    Voir le vrai Dharma du Bouddha

    En Chine, il. y eut quelques moines stupides qui firent vœu de ne pas voir une femme pendant très longtemps. Quelle loi justifie ce vœu ?
    Est-ce la loi sociale ou le Dharma du Bouddha ? Ou bien est-ce une autre Voie ou la Voie du diable ?
    Qu'est-ce que le péché pour une femme? Qu'est-ce que la vertu pour un homme? Lorsque nous parlons d'une mauvaise personne, c'est aussi bien un homme qu'une femme. Lorsqu'on parle de quelqu'un de bien, cela peut être une femme. Lorsqu'on veut entendre le Dharma et rechercher la Voie, la différence entre un homme ou une femme ne crée pas un problème. Quand les gens ne peuvent pas couper leurs bonnos en tant qu'hommes ou femmes, ils ne peuvent pas les couper ensemble. Et quand des gens coupent leurs bonnos et obtiennent la
    Voie, les deux l'obtiennent sans différence de sexe. Quand des gens font vœu de ne pas voir une femme, même s'ils prononcent le vœu du Shujo Muhen Seigando, leur est-il nécessaire d'abandonner les femmes?
    Si, à ce moment-là, ils abandonnent les femmes, ils ne sont pas de vrais bodhisattvas et n'ont pas la vraie compassion du Bouddha. Cette opinion est celle du Bouddhisme Hinayana qui était ivre de saké et prononçait des mots vulgaires. Les gens sur la terre comme au ciel ne doivent absolument pas croire une opinion aussi stupide.
    Si quelqu'un déteste une personne qui a commis un péché, il devra haïr tous les bodhisattvas qui ont péché dans le passé. Si quelqu'un déteste une personne qui commettra un péché dans le futur, elle devra détester les bodhisattvas qui ne commettront pas de péché dans le futur. De même, si les gens détestent et choisissent certains objets, ils devront détester et abandonner chacun et toute chose. A ce moment-là, qui peut réaliser le Dharma du Bouddha? De telles opinions sont des discours fous tenus par des imbéciles. C'est absolument pitoyable et triste.
    S'il vous plaît, si vous faites un vœu comme celui-ci, vous devez remarquer profondément que le Bouddha Sâkyamuni et tous les bodhisattvas de cette époque, eurent des péchés et qu'ils furent moins profonds que vous à propos de l'esprit d'éveil. S'il vous plaît, vous devez comprendre que vous devez pratiquer le Dharma du Bouddha et le considérer tel qu'il a été transmis par les Patriarches et les bodhisattvas à l'époque du Bouddha.
    Avaient-ils fait vœu de haïr les femmes et de leur échapper? Si vous avez un vœu aussi stupide, vous ne pouvez même pas sauver les femmes.
    Lorsqu'une femme qui a atteint le Dharma commence sa mission pour les autres, en parlant, en faisant des sermons à travers le monde, à ce moment-là, voulez-vous écouter son sermon? Si vous ne l'écoutez pas, vous n'êtes pas un bodhisattva. Vous êtes hors de la Voie.


    flower


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Le Maître dans le Zen (sôtô)

    Message par fonzie le Sam 25 Juin 2011 - 17:54

    Pour fonzie
    un petit lien pour se préparer à entrer dans les services secrets
    Laughing Merci Kaïkan, mais c'était il y a longtemps, depuis cette lubie m'a passée. Après quand j'ai su qu'il fallait avoir du cyanure dans une fausse dent, j'me suis dit que c'était pas un métier fait pour moi No
    On pense des trucs quand on est enfant (j'étais pourtant motivée à chercher les mystères...) et puis les choses changent ou on a des infos sur l'envers du décor (comme pour la fausse dent) ou c'est pas compatible (moi je m'étais déjà fait opérer des dents, alors le cyanure, niet !).
    Heureusement que j'ai pas eu la lubie de faire "voeu de chasteté" à 20 ans ! Shocked d'ailleurs ça m'a même pas traversé l'esprit Cool
    c'est peut-être parce que j'avais déjà vu "Notre Dame de Paris" scratch et l'envers de Frollo...

    avatar
    Ho
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 125
    Date d'inscription : 09/06/2011

    Re: Le Maître dans le Zen (sôtô)

    Message par Ho le Sam 25 Juin 2011 - 18:26

    om mani padmé hum


    Dernière édition par Ho le Jeu 4 Aoû 2011 - 14:37, édité 1 fois
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le Maître dans le Zen (sôtô)

    Message par Invité le Sam 25 Juin 2011 - 20:45

    Kaïkan a écrit:
    Voir le vrai Dharma du Bouddha

    En Chine, il. y eut quelques moines stupides qui firent vœu de ne pas voir une femme pendant très longtemps. Quelle loi justifie ce vœu ?
    Est-ce la loi sociale ou le Dharma du Bouddha ? Ou bien est-ce une autre Voie ou la Voie du diable ?
    Qu'est-ce que le péché pour une femme? Qu'est-ce que la vertu pour un homme? Lorsque nous parlons d'une mauvaise personne, c'est aussi bien un homme qu'une femme. Lorsqu'on parle de quelqu'un de bien, cela peut être une femme. Lorsqu'on veut entendre le Dharma et rechercher la Voie, la différence entre un homme ou une femme ne crée pas un problème. Quand les gens ne peuvent pas couper leurs bonnos en tant qu'hommes ou femmes, ils ne peuvent pas les couper ensemble. Et quand des gens coupent leurs bonnos et obtiennent la
    Voie, les deux l'obtiennent sans différence de sexe. Quand des gens font vœu de ne pas voir une femme, même s'ils prononcent le vœu du Shujo Muhen Seigando, leur est-il nécessaire d'abandonner les femmes?
    Si, à ce moment-là, ils abandonnent les femmes, ils ne sont pas de vrais bodhisattvas et n'ont pas la vraie compassion du Bouddha. Cette opinion est celle du Bouddhisme Hinayana qui était ivre de saké et prononçait des mots vulgaires. Les gens sur la terre comme au ciel ne doivent absolument pas croire une opinion aussi stupide.
    Si quelqu'un déteste une personne qui a commis un péché, il devra haïr tous les bodhisattvas qui ont péché dans le passé. Si quelqu'un déteste une personne qui commettra un péché dans le futur, elle devra détester les bodhisattvas qui ne commettront pas de péché dans le futur. De même, si les gens détestent et choisissent certains objets, ils devront détester et abandonner chacun et toute chose. A ce moment-là, qui peut réaliser le Dharma du Bouddha? De telles opinions sont des discours fous tenus par des imbéciles. C'est absolument pitoyable et triste.
    S'il vous plaît, si vous faites un vœu comme celui-ci, vous devez remarquer profondément que le Bouddha Sâkyamuni et tous les bodhisattvas de cette époque, eurent des péchés et qu'ils furent moins profonds que vous à propos de l'esprit d'éveil. S'il vous plaît, vous devez comprendre que vous devez pratiquer le Dharma du Bouddha et le considérer tel qu'il a été transmis par les Patriarches et les bodhisattvas à l'époque du Bouddha.
    Avaient-ils fait vœu de haïr les femmes et de leur échapper? Si vous avez un vœu aussi stupide, vous ne pouvez même pas sauver les femmes.
    Lorsqu'une femme qui a atteint le Dharma commence sa mission pour les autres, en parlant, en faisant des sermons à travers le monde, à ce moment-là, voulez-vous écouter son sermon? Si vous ne l'écoutez pas, vous n'êtes pas un bodhisattva. Vous êtes hors de la Voie.


    flower


    avatar
    Ho
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 125
    Date d'inscription : 09/06/2011

    Re: Le Maître dans le Zen (sôtô)

    Message par Ho le Dim 26 Juin 2011 - 11:09

    om mani padmé hum


    Dernière édition par Ho le Jeu 4 Aoû 2011 - 14:41, édité 1 fois
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2863
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Le Maître dans le Zen (sôtô)

    Message par Yudo, maître zen le Dim 26 Juin 2011 - 19:22

    Kaïkan a écrit:
    Yudo, maître zen a écrit:(...)
    Je suis persuadé que si on n'applique pas l'antique mode de lecture quadripartite, redécouvert par Nishijima, à la lecture de ces textes, on ne peut pas les comprendre.
    (...)

    (...)
    Par contre, bien que Nishijima soit franchement à recommander (en anglais), on peut très bien comprendre les textes de Dõgen sans appliquer le mode spécial (je n'ai rien contre non plus) de lecture quadripartite. (...)

    Pour ma part, je constate que Nagârjuna applique un mode quadripartite (il insiste même en disant qu'il n'y en a pas un cinquième.
    Au dix-neuvième siècle, le moine Sôtô Bokuzan Nishi-Ari préconise le mode quadripartite, et aujourd'hui, Okuyama en fait de même. Quand en plus on retrouve le même mode quadripartite dans la scolastique européenne médiévale, mentionné par Dante Alighieri, je me dis qu'on se trouve en face de quelque chose qu'on aurait tort de négliger.

      La date/heure actuelle est Mer 20 Sep 2017 - 22:01