Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    essai

    Partagez
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    essai

    Message par fonzie le Mar 16 Aoû 2011 - 12:22

    Bonjour,

    ça va faire un peu désordre et éparpillé, mais comme le titre l'indique c'est un essai, parce qu'éventuellement vous avez peut-être les mots à mettre dessus.
    d'abord une réflexion de "lerouge":
    je me suis coincé un doigt dans une porte. Ca fait très mal.... On se rend compte de suite qu'il n'y a rien... à comprendre.Et en plus çà ne tient que deux lignes.... concision, concision... ou concentration? Quand l'esprit est dilué, la réalité se dilue aussi. Et réciproquement?
    http://zen-et-nous.1fr1.net/t263-etre-vs-neant#13087
    où on peut voir le "coagula" (concentration) et le "solve" (dilution) alchimique.
    L'élémnet "eau" pouvant prendre différents états: solide (glace), liquide(eau) ou gazeux(vapeur), je dirais que c'est une vision corpusculaire de l'esprit, en relation direct avec le corps(visible), ou l'acte (d'ailleurs comme de fait exprès "lerouge" parle de son doigt, matière animée, qui a malencontreusement rencontré de la matière inerte, en tout cas plus dense. Je ne sais pas si "la porte" a eu mal aussi, mais en tout cas c'est le ressenti de "lerouge" qu'on a eu en témoignage, puisque,lui, est doué d'une parole qu'on comprend.)
    Ensuite Yudo et Kaïkan:
    Kaïkan a écrit:
    Yudo, maître zen a écrit:
    "Notre Dame des Sons!
    "Dévotion au Bouddha!
    "Directement Bouddha!
    "Indirectement Bouddha!
    "Indirectement Bouddha, Dharma et Sangha!
    "Pensée du matin pour Notre Dame des Sons!
    "Pensée du soir pour Notre Dame des Sons!
    "Toute pensée provient de l'esprit.
    "Aucune pensée n'est séparée de l'esprit."

    En lisant cela il m'est venu cette pensée : Lorsque j'entends un son ce n'est pas séparé de l'esprit non plus
    Je ne suis pas sûr d'être compris (je comprends à peine moi-même).

    Bon Dhyãna... Very Happy

    http://zen-et-nous.1fr1.net/t719-assomption-dogme-catholique-chretien#13096
    Ils parlent aussi de "l'esprit", d'où provient la pensée et comme il est question de "son", c'est une vision ondulatoire de l'esprit, en relation directe avec la parole(invisible).
    La vision corpusculaire liée à l'acte est plus dense que la vision ondulatoire liée à la parole, même si l'ondulatoire est aussi corpusculaire, dans la mesure où la parole est liée au corps, c'est un acte moins dense. Il y a une différence entre penser ou dire du mal de quelqu'un sachant qu'on va pas lui faire de mal ou penser/dire ou rien dire et faire du mal à quelqu'un.
    En ce sens, on peut dire que la pensée est moins déterminante que la parole et que la parole est moins déterminante que l'acte, cependant la parole étant déjà un acte, elle est déjà déterminante et peut entraîner des actes déterminants; je pense par exemple au faux témoignage qui peut être déterminant à innocenter un coupable ou culpabiliser un innocent d'un acte.
    Je ne sais pas si c'est correct mais du coup y'a peut-être un lien entre la fréquence ondulatoire et la densité corpusculaire. Et c'est ce lien, qui doit être plus un "no man's land" qu'une frontière entre l'invisible et le visible, que je voudrais pouvoir décrire.

    D'abord, ce que j'ai lu dans différentes traditions où il est question de "génies des éléments", qui seraient complètement déterminés, car n'ayant pas de libre arbitre et que l'humain pourrait soumettre à sa volonté, ce qui veut dire qu'ils prendraient différentes formes en fonction des fréquences vibratoires de la volonté. Un peu comme un tigre, ces génies pourraient être domptés ou dévorer l'humain qui les manipulent (mains, actes denses, formes) consciemment ou inconsciemment. Ils ont différents noms selon les traditions:
    * génies
    du latin genius, de genere, produire, créer (...)Genius, une divinité domestique romaine http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9nie
    * daïmons
    cf. Socrate, Le mot familier semble être issu du moyen anglais familiar, qui signifie « lié à la famille »http://fr.wikipedia.org/wiki/Da%C3%AFmon
    * élémentaux
    cf. Paracelse par exemple: http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89l%C3%A9mentaire
    * nagal
    Un nahual ou nagual est, dans les croyances mésoaméricaines ou d'origine mésoaméricaine, un être mythologique de nature double, à la fois humaine (ou divine) et animale (...) Cet animal est sympathiquement lié à la personne...http://fr.wikipedia.org/wiki/Nagual
    * djinn
    désigne d'ailleurs à la fois ces esprits ainsi que certaines variétés de serpents. Leurs noms, paroles ou comportements, qui demeuraient étranges, permettaient de les discerner des humains quand ils en prenaient la forme.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Jinn
    * et là, question pour les "devas" de l'Hindouisme???:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Deva_(divinit%C3%A9)

    Après il y a mon expérience, qui me fait penser (sans aucune preuves que je pourrais vous apporter) à ce "no man's land" où toute la concrétisation des formes se décident là, dans ce "no man's land" et à chaque instant t, il y a une création plus ou moins dense qui dépend de nos vibrations.
    Et dans la def. de "deva", il y a aussi écrit: Le bouddhisme lie la notion de deva à celle du karma.
    J'aimerais savoir ce que vous en pensez (sans jeu de mots).
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5506
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: essai

    Message par Kaïkan le Mar 16 Aoû 2011 - 15:58


    B’jour fonzie,

    C’est vrai ton essai semble un peu "touffu", mais c’est normal car là je crois que tu vas à la pêche au gros…
    Ce n’est pas une mince affaire, mais je vais essayer d’apporter un peu de ma vision, les autres feront le reste s’ils ont le courage d’aborder ce thème.
    D’abord on peut dire : Tout est Chit Shakti Vilas (Le jeu de la conscience)…

    On voit des couleurs, mais certains animaux n’en voient aucune ou bien d’autres que les nôtres.
    Certains animaux localisent les objets dans l’espace par les sons ou par les émissions thermiques.
    D’autres perçoivent les êtres par leurs émissions électriques ou électromagnétiques.

    Finalement nous percevons le monde à travers un écho de notre esprit. Le monde que nous percevons est la projection de notre esprit.
    Il nous faut aller au-delà de la conscience pour atteindre la réalité.
    C’est lorsque les cinq skandhas vont et viennent librement que l’on s’émancipe de son aveuglement.


    Les cinq agrégats (skandhas) sont:
    1. -Rupa shiki : la forme;
    2. -Vedanaju : la sensation;
    3. -Samjnaso:la perception;
    4. -Samskaragyo :ce qui forme et est formé
    (les volitions) ;
    5. -Vijnanashiki:la conscience
    discriminative.
    Ces cinq skandas devenant par la pratique cinq sortes de sagesse."Réalisation"signifie sagesse également.

    Comme on dit c'était histoire d'en parler, je laisse la place aux autres intervenants... Very Happy





    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: essai

    Message par fonzie le Mer 17 Aoû 2011 - 9:57

    Bonjour Kaïkan,

    Il a fallu que je cherche un peu de vocabulaire comme "les volitions"... c'est peut-être ce point que j'essayais de mettre à plat, mais ce n'est pas indépendant des autres points.
    Finalement nous percevons le monde à travers un écho de notre esprit. Le monde que nous percevons est la projection de notre esprit.
    j'ai trouvé un petit schéma de perception optique:

    Ces cinq skandas devenant par la pratique cinq sortes de sagesse."Réalisation"signifie sagesse également.
    est-ce qu'on peut comprendre que ça dépend ce qu'on compose avec ces composés ? un peu comme en musique où les sons sont plus ou moins harmonieux selon comme on joue la musique.

    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3293
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: essai

    Message par Fred le Mer 17 Aoû 2011 - 17:00

    Fonzie :

    est-ce qu'on peut comprendre que ça dépend ce qu'on compose avec ces composés ? un peu comme en musique où les sons sont plus ou moins harmonieux selon comme on joue la musique.

    Bonjour,

    Cela me fait penser au corps de Loi, le noble sentier octuple. Chaque précepte est en tension avec tous les autres et forme un corps plus ou moins cohérent relativement aux tensions des huit organes, un corps trouvant en sa pleine expression qui serait adéquation en tout point à la Loi, la fluidité essentielle et harmonieuse d'une musique assumée, voulue en son début en son milieu et en sa fin.

    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5506
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: essai

    Message par Kaïkan le Mer 17 Aoû 2011 - 17:44


    B'jour fonzie,

    Ce que dit Fred est très intéressant.
    De plus il ne faut pas oublier que chaque être joue sa propre partition avec ses propres instruments et chacun avec une perception complètement différente de l'univers.
    Et même si nous ne voulons pas parler de miracle, force est de nous étonner et de constater que l'harmonie universelle n'est en fait jamais dérangée par aucune fausse note…
    A oui, bien sûr, il faut aller au-delà du mental grincheux et ratiocinateur.
    Lorsque j'ai entendu une symphonie pour la première fois, j'ai eu l'impression d'une gigantesque cacophonie. Puis mon ouïe s'est affinée... Wink
    Il en va certainement de même avec la méditation… Elle affine nos perceptions. Et peut-être même qu'elle nous permet de créer (ou nous donne tout simplement) de nouveaux organes (invisibles) de perception...




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: essai

    Message par fonzie le Mer 17 Aoû 2011 - 20:14

    Bonsoir Fred et Kaïkan,

    Smile
    Cela me fait penser au corps de Loi, le noble sentier octuple. Chaque précepte est en tension avec tous les autres et forme un corps plus ou moins cohérent relativement aux tensions des huit organes, un corps trouvant en sa pleine expression qui serait adéquation en tout point à la Loi, la fluidité essentielle et harmonieuse d'une musique assumée, voulue en son début en son milieu et en sa fin.
    c'est bien comme vision "le corps de Loi", ça explique bien.

    Ce que dit Fred est très intéressant.
    De plus il ne faut pas oublier que chaque être joue sa propre partition avec ses propres instruments et chacun avec une perception complètement différente de l'univers.
    Et même si nous ne voulons pas parler de miracle, force est de nous étonner et de constater que l'harmonie universelle n'est en fait jamais dérangée par aucune fausse note…
    A oui, bien sûr, il faut aller au-delà du mental grincheux et ratiocinateur.
    Lorsque j'ai entendu une symphonie pour la première fois, j'ai eu l'impression d'une gigantesque cacophonie. Puis mon ouïe s'est affinée...
    Il en va certainement de même avec la méditation… Elle affine nos perceptions. Et peut-être même qu'elle nous permet de créer (ou nous donne tout simplement) de nouveaux organes (invisibles) de perception...
    on peut pas savoir si c'est comme dans Sliders*, ou si c'est la perception ! Neutral


    * "Sliders": série TV
    http://www.youtube.com/watch?v=3R3SoKk8350&feature=related


      La date/heure actuelle est Ven 20 Oct 2017 - 1:32