Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Que pensez-vous du Fukanzazengi du futur du moine Kosen ?

    Partagez
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3022
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Que pensez-vous du Fukanzazengi du futur du moine Kosen ?

    Message par Yudo, maître zen le Mer 16 Fév 2011 - 15:38

    Franck Barron a écrit:
    L'argument d'autorité de dire que de Siddhartha à Deshimaru il y a eux transmission ininterrompu alors que l'on se doute bien que dans les faits c'est faux, à d'autre.

    Bof, c'est faux et c'est vrai tout à la fois. c'est faux au sens où une grande partie de la généalogie est effectivement fantasmée. c'est vrai au sens où, quelle que soit la proportion de fantasme dans la généalogie, elle représente, même mythiquement, une transmission réelle qui a réellement eu lieu, peu importe les noms qu'on mettra sur les illustres inconnus qui la composent.

    Par contre, il n'en reste pas moins vrai que la lignée de Deshimaru s'arrête avec lui, puisque, à part Horyu Tamaki, il n'a transmis à personne. Et la transmission à Tamaki a donné lieu de de tels débordements que ce dernier a laissé tomber et n'a même pas voulu que la Sotoshu la lui confirme. (J'imagine les jalousies que cela a pu susciter...)

    Quant aux prétentions de transmission par "portage", il faut lire maître Dôgen pour voir ce qu'il en pense (elles existaient déjà au XIII° siècle). Il n'y va pas de main morte!

    Et pourtant, si, dans cinq cents ans, il subsistait des lignées prétendument liées à Deshimaru, elles seraient "authentiques", tout simplement parce que la dimension humaine de leur imposture mythologique aura disparu et qu'il ne subsistera que les vivants pour témoigner (ou non) de la vérité de la Transmission.
    avatar
    Franck Barron
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 103
    Date d'inscription : 11/12/2008

    Re: Que pensez-vous du Fukanzazengi du futur du moine Kosen ?

    Message par Franck Barron le Mer 16 Fév 2011 - 17:33

    Le bouddhisme c'est beaucoup de mythologie et peu de fait.
    avatar
    tangolinos
    無為 - mui -

    Masculin Nombre de messages : 3054
    Localisation : en bas à gauche
    Humeur : quantique
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Que pensez-vous du Fukanzazengi du futur du moine Kosen ?

    Message par tangolinos le Mer 16 Fév 2011 - 18:34

    Franck Barron a écrit:Le bouddhisme c'est beaucoup de mythologie et peu de fait.
    Toutes les doctrines sont ainsi...
    Les maîtres restent très discrets...ce sont les témoins qui font du tapage...mais au fond de ce tapage on peut y trouver quelque chose...quelque chose qui ressemble étrangement au reflet de nos propres yeux...et si tes yeux sont profonds, tu y trouveras une profondeur...
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Que pensez-vous du Fukanzazengi du futur du moine Kosen ?

    Message par Invité le Mer 16 Fév 2011 - 20:24

    Ah aaah je vois que vous aimez parler du "Fukanzazengi du Futur"

    mais avez-vous tout regardé?

    http://www.biotechnozen.com --> puis fukanzazengi du futur dans la colonne de droite...
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Que pensez-vous du Fukanzazengi du futur du moine Kosen ?

    Message par Invité le Mer 16 Fév 2011 - 21:27

    Yudo, maître zen a écrit:[
    Par contre, il n'en reste pas moins vrai que la lignée de Deshimaru s'arrête avec lui, puisque, à part Horyu Tamaki, il n'a transmis à personne.

    Attention! Il essaie encore...!

    Deshimaru a bel et bien transmis. Il y a la succession directe et il y a les lignées collatérales... dont vous êtes le chevalier... de votre côté de la rivière.

    La lignée Deshimaru est représentée par:

    Etienne Mokusho Zeissler, qui est mort sans donner le shiho a personne. Myoken Bec a reçu le shiho en son nom de la part de Maître Kosen. Myoken Bec a donné le shiho à Keisen Vuillemin. Qui a le kesa d'Etienne? (car c'est le kesa un symbole de la vraie transmission, outre les papelards). L'arbre continue à croître via cette branche forte et sincère.

    Roland Yuno Rech, qui a, je crois, suivit avec succès le cursus Sotoshu et qui est maintenant l'abbé de la Gendronnière (le temple de son maître), au delà des catégorisations AZI. Corrigez-moi si je me trompe. Yuno Rech n'a pas donné la shiho encore, peut-être parce que son grade sotoshu ne le lui autorise pas encore... ou pour d'autres raisons, je sais pas...

    Stéphane Kosen Thibaut qui était, sans aucun doute, le favori de Senseï et celui qui a reçu la certification magique, au delà de toutes formes. Il a transmis le shiho à Barbara Kosen, André Maissner (dont je ne me rappelle jamais le nom de moine) et Edourd Bagrabski (que si j'ai pas fait de faute d'orthographe sur le nom on me pardonnera de ne pas se souvenir du nom de moine non plus). L'année dernière, il a donné le shiho à Christophe Ryurin Desmur et Pierre Soko Leroux... la lignée Deshimaru s'étend...

    La lignée Deshimaru est la lignée transmise de maître à disciple en occident... et je vous dirai pas qui a le kesa de Kodo Sawaki...
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5757
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Que pensez-vous du Fukanzazengi du futur du moine Kosen ?

    Message par Kaïkan le Mer 16 Fév 2011 - 21:36



    Fétichisme, quand tu nous tient...


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Que pensez-vous du Fukanzazengi du futur du moine Kosen ?

    Message par Invité le Mer 16 Fév 2011 - 22:10

    C'est dommage que le forum ne prenne pas les gifs car je me suis amusé à corriger la posture... les pouces n'étant pas à la verticale du nez...

    C'est moi qui ai fait le animations que les escargots de la voie trouvent lentes... c'est pas du fétichisme, c'est du référencement!
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3022
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Que pensez-vous du Fukanzazengi du futur du moine Kosen ?

    Message par Yudo, maître zen le Mer 16 Fév 2011 - 22:15

    On peut dire cela. Et que, de toute façon, comme il n'y a dans le monde entier qu'un seul maître zen véritable, et que les seuls endroits où le "vrai zen" est enseigné sont affiliés à ce maître, tu as raison, et rien ne te fera jamais changer d'avis. c'est entendu.

    Je suppose qu'en la matière, maître Dôgen est un con. Il raconte (fascicule Menju du Shôbôgenzô) l'histoire du maître zen Shoko du temple Sempuku-ji, au cours du règne du grand empereur Song Jinso, lors de l'ère Keiyu (1034 à 1037). Ce maître, en lisant le recueil des paroles de maître Unmon, sentit qu'il en avait atteint une compréhension claire et se dit donc "successeur de maître Unmon".

    Or, Shoko, même si nous admettions que vous connaissez le Grand Maître Unmon, et que voyez le Grand Maître Unmon, ce dernier vous voit-il personnellement ou pas? Si le Grand Maître Unmon ne vous voit pas, il est impossible que vous lui succédiez. Parce que ce dernier ne vous a jamais sanctionné, même si vous prétendez qu'il vous voit. Il est évident que vous ne vous êtes jamais rencontrés (...)
    Obaku rencontre son maître et le voit. Vous, vous ne voyez pas un maître, ne connaissez pas un patriarche, ne vous connaissez pas vous-même et ne vous voyez vous-même pas du tout.

    Pour ma part, je suis d'avis qu'on ne peut pas, en toute honnêteté, changer les règles en cours de jeu, juste parce que cela nous arrange. A Paris, une personne avait demandé à Maître Nishijima "Vous êtes un disciple de Kôdô Sawaki?" Le Vieux a répondu : "Non! Dire autrement serait certes plus prestigieux, mais ne correspondrait pas à la vérité. Je suis le disciple de Rempo Niwa".

    Pour moi, l'attitude est ici claire et nette. La Transmission se donne face à face, de personne à personne. Donner la transmission au nom d'un mort, c'est prétendre qu'on sait ce que dirait le mort. A ce compte, si je veux, je donne la transmission à, mettons Lausm, et je la lui donne au nom de Kôdô Sawaki. Pourquoi pas? Certes, les descendants en ligne directe de Kôdô (et il y en a quelques uns, même en France, même dans le LR, pourraient protester. Mais il suffirait alors de dire ce qu'on veut, et balayer les objections du revers de la manche du kolomo.

    Tu dis ce que tu veux, G-ni, mais pour ma part, cela relève tout simplement de la malhonnêteté intellectuelle. Point barre. Lorsque Deshimaru était mourant, il a envoyé à ses disciples quelqu'un pour le remplacer. J'appellerais cela un cadeau d'adieu. Cadeau que certain personnage a rejeté de façon extrêmement grossière.

    Je pose simplement la question à laquelle personne n'a envie de répondre. Pourquoi, de son vivant, Mokudo Taisen était-il prêt à donner la Transmission à Tamaki, mais pas à Thibault?


    G-Ni a écrit:
    Yudo, maître zen a écrit:[
    Par contre, il n'en reste pas moins vrai que la lignée de Deshimaru s'arrête avec lui, puisque, à part Horyu Tamaki, il n'a transmis à personne.

    Attention! Il essaie encore...!

    Deshimaru a bel et bien transmis. Il y a la succession directe et il y a les lignées collatérales... dont vous êtes le chevalier... de votre côté de la rivière.

    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5757
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Que pensez-vous du Fukanzazengi du futur du moine Kosen ?

    Message par Kaïkan le Mer 16 Fév 2011 - 22:24

    De son vivant sensei Taisen Deshimaru n'a transmis le shio à personne.
    Il a transmis un enseignement très fort à ses disciples pendant une quinzaine d'années.

    Le reste c'est de la flute indienne...


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Que pensez-vous du Fukanzazengi du futur du moine Kosen ?

    Message par Invité le Mer 16 Fév 2011 - 22:43

    Yudo, maître zen a écrit:
    Je pose simplement la question à laquelle personne n'a envie de répondre. Pourquoi, de son vivant, Mokudo Taisen était-il prêt à donner la Transmission à Tamaki, mais pas à Thibault?

    Thibaut (pas de l dans ce Thibaut là...)

    Vous soulevez une question immensément importante à mon goût et je vous en remercie car j'espère un jour avoir la vraie réponse. (et je ne mets pas de "" à vraie).

    Je crois d'une part, (en pure humilité de disciple), que c'est pour tester les aptitudes de traque du disciple, pour voir s'il renifle la lignée authentique au delà de tout symbole... comme un bon chienchien me direz-vous... ok...

    Je crois que le shiho est diplomatique, surtout chez les japonais (j'ai l'habitude de dire les Gnacs mais on me qualifie alors de raciste) et qu'ils ne donnent le shiho qu'aux gaijins qui leur lèchent le cul, ce qui n'est pas le cas de "Thibaut", comme vous dites...
    avatar
    lausm
    無為 - mui -

    Nombre de messages : 1500
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: Que pensez-vous du Fukanzazengi du futur du moine Kosen ?

    Message par lausm le Mer 16 Fév 2011 - 23:48

    Et sinon, est-ce qu'on transmet l'éveil, dans toutes ces discussions?
    J'ai suivi quelqu'un parce qu'à l'époque il avait le shiho (Etienne Zeisler étant mort, il n'en restait que deux en France, donc vous savez de qui on cause).
    Dix ans après, j'ai compris que la forme qui me rassurait, ne peut servir de paravent contre la peur de mourir et ou de vivre, contre la peur de perdre, contre la peur de ne plus être reconnu.
    Autrement dit, le shiho n'est une garantie de rien.
    Dans "le rire du tigre", Marc de Smedt raconte cependant que sur la fin, ne pas avoir donné de shiho était une souffrance pour Deshimaru. Peut-être parce que justement il craignait que ce soit le bordel qui arrive aujourd'hui : que certains courent après la reconnaissance diplomatique, plus qu'après le dharma.
    Cela dit, arguer que "j'ai le shiho", "j'ai le kesa", c'est encore montrer qui a la plus grosse pour se faire valoir.
    Hier j'ai reçu un kesa, mais si je ne pratique pas la voie, je ne suis qu'un branleur, au mieux un type ordinaire pas trop mal, qui ne pratique pas la Voie.
    Alors qui a raison, qui a tort?
    revendiquer un lignée?? Une légitimité?? La belle affaire!

    La seule chose qui certifie quoi que ce soit, c'est de se sortir les doigts du cul et de pratiquer vraiment le dharma.
    Pas seulement le dharma de la langue, mais celui de son corps esprit tout entier.
    et sans attendre que qui que ce soit dise que c'est bien, qu'on a été un bon gars.

    et puis......on a aussi le droit d'être un type normal, qui n'a pas envie de se faire chier avec tout ça, car face à la vie et la mort, quelle importance??
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Que pensez-vous du Fukanzazengi du futur du moine Kosen ?

    Message par Invité le Jeu 17 Fév 2011 - 0:58

    lausm a écrit:
    La seule chose qui certifie quoi que ce soit, c'est de se sortir les doigts du cul et de pratiquer vraiment le dharma.

    cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Que pensez-vous du Fukanzazengi du futur du moine Kosen ?

    Message par Invité le Jeu 17 Fév 2011 - 1:05

    lausm a écrit:Et sinon, est-ce qu'on transmet l'éveil, dans toutes ces discussions?
    J'ai suivi quelqu'un parce qu'à l'époque il avait le shiho (Etienne Zeisler étant mort, il n'en restait que deux en France, donc vous savez de qui on cause).
    Dix ans après, j'ai compris que la forme qui me rassurait, ne peut servir de paravent contre la peur de mourir et ou de vivre, contre la peur de perdre, contre la peur de ne plus être reconnu.
    Autrement dit, le shiho n'est une garantie de rien.
    Dans "le rire du tigre", Marc de Smedt raconte cependant que sur la fin, ne pas avoir donné de shiho était une souffrance pour Deshimaru. Peut-être parce que justement il craignait que ce soit le bordel qui arrive aujourd'hui : que certains courent après la reconnaissance diplomatique, plus qu'après le dharma.
    Cela dit, arguer que "j'ai le shiho", "j'ai le kesa", c'est encore montrer qui a la plus grosse pour se faire valoir.
    Hier j'ai reçu un kesa, mais si je ne pratique pas la voie, je ne suis qu'un branleur, au mieux un type ordinaire pas trop mal, qui ne pratique pas la Voie.
    Alors qui a raison, qui a tort?
    revendiquer un lignée?? Une légitimité?? La belle affaire!

    La seule chose qui certifie quoi que ce soit, c'est de se sortir les doigts du cul et de pratiquer vraiment le dharma.
    Pas seulement le dharma de la langue, mais celui de son corps esprit tout entier.
    et sans attendre que qui que ce soit dise que c'est bien, qu'on a été un bon gars.

    et puis......on a aussi le droit d'être un type normal, qui n'a pas envie de se faire chier avec tout ça, car face à la vie et la mort, quelle importance??

    Ne laisse pas qui que ce soit t'empêcher de faire ton travail de BOUDDHA, l'humanité, dont nous faisons tous partie, en a besoin. Gyatei, gyatei, hara gyatei, hara SO gyatei...

    Merci pour ce message qui m'a touché (t'as du bol d'avoir reçu un kesa / et vice-versa ah ah...)
    avatar
    lausm
    無為 - mui -

    Nombre de messages : 1500
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: Que pensez-vous du Fukanzazengi du futur du moine Kosen ?

    Message par lausm le Jeu 17 Fév 2011 - 1:45

    J'ai reçu un kesa, après 11 ans de couture....et je n'ai pas fini le zagu.
    Quand je m'y remet, à la couture, je pense à tout ce que je suis capable de dire sur le zen, et j'ai l'air fin!!
    Y en une qui me regarde en rigolant, alors!
    Elle, elle en a cousu des kesas!
    Je lui dis que savoir faire cela est un sacré truc en ce monde.
    Elle ne s'en rend pas compte, vraiment...normal, quand on est plongé dedans, on ne regarde pas tout ça, on fait juste au mieux.
    J'ai entendu qu'après un an il vaudrait mieux soit acheter son kesa soit le faire finir.
    Pour ma part je ne trouvais personne pour m'aider, une autre m'a proposé de faire le zagu, j'attends encore qu'elle me rende le tissu après six ans passés.
    Avoir cousu si longtemps m'a fait perdre toute adulation superficielle pour le kesa : il est redevenu totalement matériel, et je commence je pense seulement à comprendre sa vraie dimension...au point que je le porte rarement (faut dire, on fait zazen le matin au pied du lit en pyjama).
    Mais je comprends mieux ce que voulait dire Kodo Sawaki à propos du kesa.
    Là où nous pratiquions (un lieu avec un maître certifié, quand même), je crois qu'il n'y a plus personne pour montrer comment coudre le kesa.
    J'en ai de la chance, dis donc!
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Que pensez-vous du Fukanzazengi du futur du moine Kosen ?

    Message par Invité le Jeu 17 Fév 2011 - 3:14

    j'ai commencé un funzoé quand j'avais 16 ans... j'en ai 34.... je le fais avec les restes de mes habits décrépis par le boulot et l'aventure... comme si j'écrivais un mémoire universitaire tranquillement... mais je fais beaucoup beaucoup samu... alors ça avance pas vite et j'ai peur qu' "on" ne me le remette jamais (ou comme la plume de Yakari). J'ai cousu des kesas pour les autres entre temps. Je continue, comme si je cousais le monde de demain...

    Je mesure 200cm, chausse du 50 et pèse 100kg, mon père est maître zen, ma mère maître de tai-chi, mes deux frangins du même gabarit sont largement capables de me faire mordre la poussière... les extrêmes sont mélangés au muesli de mon p'tit déj depuis bien longtemps... je fais un effort énorme pour trouver la condition normale, abandonner l'ardeur de mon engagement, être vivant après la fin du monde...

    Qu'est-ce qui est plus chiant qu'une responsable couture...?

    Je connais un site sur ebay où tu peux acheter un 25 bandes pour moins de 150 euros, le kolomo pour 100 euros (vachement cool si tu mesures moins de 185cm)... 11ans c'est que dalle en regard de la dimension de celui qui l'a cousu.

    Happy new kesa!

    Dai Sai Geda Pu Ku
    Muso Fukuden E
    Hi Bu Nyorai Kyo
    Ko Do Sho Shujo

    (c'est phonétique mais c'est de bon coeur)

    T'en as de la chance dis donc!

    S'offrir un kesa, c'est l'extrême altruisme!
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3022
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Que pensez-vous du Fukanzazengi du futur du moine Kosen ?

    Message par Yudo, maître zen le Jeu 17 Fév 2011 - 8:48

    kaïkan a écrit:De son vivant sensei Taisen Deshimaru n'a transmis le shio à personne.
    Il a transmis un enseignement très fort à ses disciples pendant une quinzaine d'années.

    Le reste c'est de la flute indienne...
    Oui, c'est gênant d'admettre qu'il ait pu certifier un Jap et pas un Français. Mais c'est pas grave, le Jap en question a tout laissé tomber et n'a même pas voulu qu'on lui "cerifie" (Sotoshu) sa certification.

    Plus simplement, il y a depuis l'époque des Tang une tradition qui, même dans sa dimension légendaire, reste assez stricte: un maître transmet à un disciple, face à face et en personne.
    1- Si le maître décède avant d'avoir pu transmettre, le disciple doit choisir un nouveau maître qui lui permettra d'arriver jusqu'à la certification. Ce maître pouvant avoir été, de préférence, désigné soit explicitement soit implicitement par l'ancien maître.
    2- Il peut arriver qu'un maître veuille certifier un disciple, mais ne puisse le faire pour diverses raisons (éloignement momentané ou autre); et que dans ce cas, il indique à un collègue, soit de vive voix, soit par lettre, qu'il doit accomplir la cérémonie en son nom. C'est le seul cas où la cérémonie de transmission par un autre peut valoir.
    3- Depuis le XVII° siècle, les règles de la Sotoshu sont qu'un disciple reçoit le Shiho en automatique environ cinq ans après avoir reçu les préceptes. Et l'Organisation, lorsqu'un maître meurt avant d'avoir transmis, a pour habitude de fournir d'emblée le maître de remplacement. Mais, pour autant que je sache, le cas no2 reste valable si l'on doit transmettre "au nom de".
    4- C'est Mokudô Taisen lui-même dans l'un des recueils de ses paroles qui dit qu'aucun de ses disciples européens ne méritent encore sa transmission. Et celui à qui il aurait pu demander de rendre le service no2 a été humilié à son arrivée en France par ceux-là même qui auraient pu être susceptible de le recevoir.

    Je n'en dis pas plus, c'en est presque risible. D'autre part, que le "shiho diplomatique" existe, c'est évident, Ikkyu déjà le dénonçait.
    Mais étant donné ce que je représente pour lui et les frais qu'il a fait pour moi et me donner sa transmission, je conçois de sérieux doute sur la "diplomaticité" de ce que m'a offert maître Nishijima...
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5757
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Que pensez-vous du Fukanzazengi du futur du moine Kosen ?

    Message par Kaïkan le Jeu 17 Fév 2011 - 10:20

    Yudo, maître zen a écrit:
    Je n'en dis pas plus, c'en est presque risible. D'autre part, que le "shiho diplomatique" existe, c'est évident, Ikkyu déjà le dénonçait.

    L'histoire du shiho entre l'AZI et la Sotoshu fut une affaire de pouvoir, de politique.
    Niwa zenji a tenté d'apporter un peu de sérénité en affirmant transmettre le shiho de Deshimaru en son nom. Personnellement j'ai seulement vu le shiho de Niwa ce qui n'était pas si mal.

    Après, pendant dix ans, les trois compères se sont partagés un Kesa vert jusqu'a la mort d'Etienne.

    Là, tout a explosé après le décès de Etienne Mokusho Zeisler pour lequel j'avais une grande sympathie, et Stef (Kosen Thibaut) a une grosse responsabilité. Cependant il a choisit de voler de ses propres ailes et après tout bon vent. Maintenant tout ce qu'il raconte est loin d'être parole d'évangile et ce n'est pas lui qui me contredira...

    Actuellement, mon opinion est que Roland Yuno Rech est celui qui représente le mieux la mission de sensei Deshimaru...

    C'est l'opinion de beaucoup d'autres mais certains sont moins enthousiastes a son sujet c'est clair.

    On ne peut jamais faire l'unanimité...(heureusement)


    Je me permets d'en parler car j'y étais, je suis membre AZI depuis 1978.
    J'ai commencé a pratiquer zazen en 1974.

    PS: c'est à la suite de tout ça qu'après vingt ans de bons et loyaux services, j'ai pris une certaine distance en refusant d'entrer dans la course au shiho.



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Que pensez-vous du Fukanzazengi du futur du moine Kosen ?

    Message par Invité le Jeu 17 Fév 2011 - 10:48

    Allez, un peu de provoc :

    "Il n'existe que deux grands maîtres zen en France, le deuxième est mort" (Taïkan Jyoji). lol!
    avatar
    tangolinos
    無為 - mui -

    Masculin Nombre de messages : 3054
    Localisation : en bas à gauche
    Humeur : quantique
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Que pensez-vous du Fukanzazengi du futur du moine Kosen ?

    Message par tangolinos le Jeu 17 Fév 2011 - 10:55

    Merci à Yudo et à Kaïkan pour cette discussion...
    kaïkan a écrit:.
    PS: c'est à la suite de tout ça qu'après vingt ans de bons et loyaux services, j'ai pris une certaine distance en refusant d'entrer dans la course au shiho.[/i][/color]
    ça me rappelle, une même situation dans un autre contexte, où j'ai fait comme toi, se défiler...
    Comment pourrait-on accepter de prendre un pouvoir qui génèrerait des tensions au seing même du groupe qu' il faudrait réunir ?
    Mais bon, toutes les structures de groupe sont ainsi, il faut bien une figurine de proue pour distraire les adversaires et que les canonniers travaillent en paix...grosso modo, celui qui est en avant n' a pas que des avantages, il est sujet à diverses distractions, et ce qui compte c'est que derrière il y ait des "éminences grises" qui sereinement le maintiennent sur la voie.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Que pensez-vous du Fukanzazengi du futur du moine Kosen ?

    Message par Invité le Jeu 17 Fév 2011 - 13:05

    tangolinos a écrit:Merci à Yudo et à Kaïkan pour cette discussion...

    oui, c'est très constructif...
    avatar
    lausm
    無為 - mui -

    Nombre de messages : 1500
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: Que pensez-vous du Fukanzazengi du futur du moine Kosen ?

    Message par lausm le Jeu 17 Fév 2011 - 15:34

    Zendo a écrit:Allez, un peu de provoc :

    "Il n'existe que deux grands maîtres zen en France, le deuxième est mort" (Taïkan Jyoji). lol!

    Parce qu'il y en avait un deuxième????

    Ah ah ah!.....
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3508
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Que pensez-vous du Fukanzazengi du futur du moine Kosen ?

    Message par Fred le Jeu 17 Fév 2011 - 19:30

    Il n'existe qu'un seul grand maître en France, le deuxième est vivant et il a regardé autour de lui et il n'a vu que "Maître".
    Bouddha qui contemple Bouddha.
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3508
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Que pensez-vous du Fukanzazengi du futur du moine Kosen ?

    Message par Fred le Jeu 17 Fév 2011 - 20:04

    avatar
    riroz
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 12
    Date d'inscription : 23/06/2010

    Re: Que pensez-vous du Fukanzazengi du futur du moine Kosen ?

    Message par riroz le Ven 18 Fév 2011 - 17:14

    bonjour,

    ce que je voudrais ajouter surtout à ceux qui dénigrent maître kosen, c' est qu' il a deux temples dont un en Argentine, il a ouvert la voie à Cuba, des disciples n' hésitent pas à prendre l' avion pour pratiquer avec lui et le suivre. je me demande si il n' a pas fait aussi bien sinon mieux que son maître.
    Je me demande combien de maîtres peuvent prétendre à en avoir fait autant que lui, même le fils de Che Guevara est devenu son disciple.
    Sur son site internet vous pouvez lui posez des questions directement, n' est ce pas la grande compassion une telle disponibilité ?
    Je vous invite a y aller faire un tour, regarder la ferveur des moines de son dojo de Rosario en Argentine,
    ah oui c' est vrai il parle pas aussi bien que Roland, il a pas le bagout du communicant du mec qui a fait des hautes études, qui a dirigé des sociétés mais est ce le plus important ?
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5757
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Que pensez-vous du Fukanzazengi du futur du moine Kosen ?

    Message par Kaïkan le Ven 18 Fév 2011 - 17:32

    riroz a écrit:bonjour,

    ce que je voudrais ajouter surtout à ceux qui dénigrent maître kosen, c' est qu' il a deux temples dont un en Argentine, il a ouvert la voie à Cuba, des disciples n' hésitent pas à prendre l' avion pour pratiquer avec lui et le suivre. je me demande si il n' a pas fait aussi bien sinon mieux que son maître.
    Je me demande combien de maîtres peuvent prétendre à en avoir fait autant que lui, même le fils de Che Guevara est devenu son disciple.
    Sur son site internet vous pouvez lui posez des questions directement, n' est ce pas la grande compassion une telle disponibilité ?
    Je vous invite a y aller faire un tour, regarder la ferveur des moines de son dojo de Rosario en Argentine,
    ah oui c' est vrai il parle pas aussi bien que Roland, il a pas le bagout du communicant du mec qui a fait des hautes études, qui a dirigé des sociétés mais est ce le plus important ?

    Il serait stupide de dénigrer ou de sous-estimer Kosen Thibaut.
    Comparer deux grands moines comme Steph. et Roland ça c'est vraiment étrange.
    On choisit le maître qui convient le mieux ou celui que l'on a la chance de rencontrer.

    Comment comparer ? J'avoue être interloqué, je n'y avais jamais pensé.
    Faudrait les mettre sur une balance... Smile

    Steph mesure bien dix centimètres de plus que Roland. Cool


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "

    Contenu sponsorisé

    Re: Que pensez-vous du Fukanzazengi du futur du moine Kosen ?

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 24 Avr 2018 - 18:38